Transparence et modernité pour le N°5 L’eau de Chanel

Pour toucher les jeunes et adopter leur langage olfactif et 2.0, la Maison Chanel a demandé à son parfumeur maison de réinventer son parfum iconique, le N°5 sous l’angle de la transparence et de la modernité. Mission accomplie avec cette nouvelle fragrance audacieuse, fraîche et contemporaine. Un coup de maitre pour Olivier Polge, le nez maison, qui inscrit ainsi l’Eau dans le XXIème siècle. Mais aussi pour les responsables de la communication et de l’image qui ont choisi pour égérie la star montante des réseaux sociaux et du cinéma, Lily-Rose Depp. Un vent de fraîcheur florale et de modernité souffle ainsi sur la ligne parfumée N°5. Depuis quelques années, elle avait chuté dans le top 5 des fragrances féminines tout en conservant une forte notoriété en France.

transparence

Une fragrance épurée, modernisée tout en transparence : le N°5 L’eau de Chanel

L’objectif fixé à Olivier Polge était de transmettre l’essence de ce parfum à la génération Millenials tout en adoptant ses nouveaux codes olfactifs. Une histoire de transmission et de réinvention comme celle qu’il a vécue avec son père, Jacques Polge, le précédent parfumeur maison de Chanel. Au coeur de cette fragrance, nous retrouvons les aldéhydes. Ces molécules chimiques rendent abstrait le parfum et marquent la signature olfactive de Chanel (N°5, N°19…). Mais cette fois-ci dépouillés de leur aspect métallique segmentant. Transparence, espièglerie et audace sont insufflés dans son coeur floral grâce à un boost de jasmin et de zeste d’orange. La fragrance gagne en légèreté et en subtilité sur le fond avec davantage de bois de cèdre, des muscs cotonneux et moins de vanille que le parfum original.

lily-floral

Mon avis : Portée, l’eau se révèle plus pétillante, pleine de vie et de surprise à l’instar de son égérie. Ses notes de tête agrumes et sa robe plus moelleuse atténuent son côté « parfum de dame » sans pour autant trahir l’esprit de la fragrance d’origine. Un exercice délicat qui donne envie de la porter au quotidien. Un paradoxe de plus, thème de la campagne de ce parfum décodée dans cet article du blog.

lily-rose-depp-chanel

Quant au flacon et à son étui, ils restent très iconiques et sobres. En version 50ml, le flacon est très peu encombrant, absolument pas voleur. La surchemise est une épure de carton, tout juste embossée. Gageons que ce nouveau parfum se place en tête des cadeaux offerts aux jeunes femmes de la génération Y.

etui-chanel-n5-eau

N°5 L’eau en version éphémère 35ml à 68€, 50ml à 89€ et 100ml à 126€.
En vente dans la boutique éphémère Chanel dédiée aux parfums et à la beauté dans le Marais, sur le site e-commerce chanel.com et en parfumerie.   

Comment une grande dame de 180 ans fait face au défi de la modernité : Hermès

Hermès, cette belle dame âgée de 180 ans, fait partie du carré des marques en progression malgré les difficultés rencontrées par le secteur luxe. Elle réussit le défi de s’ancrer toujours davantage dans la dimension artisanale et dans la modernité. Quel est son secret ? Le voici dévoilé par son CEO des Amériques, Rovert Chaves, sur le site afar.com.

hermes-enseigne

Rester focus sur ce que Hermès sait faire le mieux, des produits artisanaux d’extrême qualité. Tout en cherchant à recruter une nouvelle génération de clients et se concentrer sur ce défi. La nouvelle génération de clients va bien au-delà de la génération Y, elle s’étend à toute personne qui n’est jusqu’à présent pas familière avec la marque. En ce sens, le lancement de l’Apple Watch Hermès est un bel exemple de création de produit à même de faire venir en boutique de nouveaux clients. De plus, cette initiative dessine un portrait d’Hermès tourné vers l’innovation et la technologie.

AppleWatch-Hermes-modeles-cuir

En parallèle, l’ouverture de parfumerie Hermès dans le centre de Manhattan en septembre dernier comme le point de vente éphémère rue de Passy au sein Franck et Fils, vise un public plus accessible car elle permet une introduction facile à la marque. Les parfums sont des produits d’entrée à la marque dans le monde entier.  Et le tout récent lancement d’un jus féminin iconique, Galop d’Hermès y contribue fortement (cf article dédié sur le blog) tout en renforçant l’ADN de la marque. 

La parfumerie Hermès de Manhattan au sein du centre Brookfield Place ©Frank Oudeman
La parfumerie Hermès de Manhattan au sein du centre Brookfield Place ©Frank Oudeman

Enfin, j’ajouterai que dans le domaine du digital, la marque Hermès investit massivement sur la soie, un autre secteur d’entrée à la marque, au travers de brand content, d’applications comme tie-break pour les hommes ou Silk Knots pour les femmes. Et dans la rénovation de sa plateforme e-commerce cet été car c’est un moyen clé pour atteindre et élargir l’audience de la marque.

hermes-robert-chaves-CEO-US

Quant aux boutiques brick-and-mortar, le sellier ne fait pas le choix du développement géographique, mais privilégie l’amélioration du parc existant en élargissant leur taille et leur offre produit. Et surtout en faisant vivre une expérience in-store étonnante, vraiment spéciale. Ainsi, aux USA, Hermès invite ses designers à se joindre en boutique pour évoquer devant les clients et partager avec eux leur source d’inspiration lors d’évènements in-store. En France, la maison du 24 faubourg Saint-Honoré n’hésite pas à accueillir ses meilleurs clients dans la boutique pour des défilés de saison ou encore à les inviter au grand Saut Hermès sous la nef du Grand Palais. Des moments d’exception qui rendent l’expérience de marque unique. Et chargée en émotion.

Au final, ce sont l’émotion et la singularité de l’expérience qui permettent à la marque Hermès de traverser cette nouvelle période plus délicate sans encombre.