Dior initie les millenials à la dance battle pour Poison Girl eau de toilette

A l’occasion du lancement de l’eau de toilette Poison Girl, Dior lance une initiative originale, l’initiation à la dance battle. Pour séduire les millennials, Dior adopte un ton résolument jeune et poursuit sa collaboration avec l’actrice et égérie Camille Row. Après nous avoir emmenés en boite pour le lancement du parfum original dans un tête à tête amoureux. Cette fois-ci, la maison de luxe s’adresse à la tribu millenials et s’adapte à leurs envies, aspirations et hobbies pour mieux les séduire. Dior adopte les codes de la génération Y et leurs goûts en matière de parfum. Décodage.

dance

Leçon de dance battle par Dior Poison Girl, Camille Row et son gang de filles

Jeunes femmes à la personnalité affirmée, mais sensuelles dans leur danse, ce gang de filles se lance dans une dance battle face à un groupe de bad boys dans un parking assez glauque. Voici le pitch de la pub qui emprunte de nombreuses références au cinéma de la pop culture. Lumière des phares, néons, voitures, atmosphère chargée en agressivité et musique entrainante forment la signature visuelle de ce film.

pub-poison-girl

L’originalité réside dans la création de 5 vidéos tutos qui initient l’internaute à reproduire la chorégraphie de Holly Blakey. Chaque mouvement de danse est ainsi décortiqué pour faciliter son apprentissage sur la même musique endiablée de « No rebel« , un titre du DJ electro house Surkin spécialement créé pour Dior.

Parce que la danse et le parfum sont deux armes de séduction massive et lascive. Tout comme la danse, le parfum n’est pas statique, il évolue en volutes des notes de tête, aux notes de coeur, puis aux notes de fond. Pour chaque tuto de danse, une ambassadrice du gang est choisie et sa dance battle porte un nom explicite « Own the stage », « Feel the Space », « Warm it up », « Rise the heat ».

Ces danse battles ont pour point final, stage 5 ou « Poison Kiss ». La it-girl Camille Row Pourcheresse y exécute une démonstration magistrale, sexy et agressive, en duo. Quand féminité et agressivité se lient pour faire succomber le mâle ! Au global, une grande diversité de personnalités est ainsi proposée, propulsant cette campagne digitale dans les codes 2.0 des millennials.

Une fragrance douce amère aux multiples facettes pour séduire les millenials ce printemps.

Les facettes olfactives de l’eau de toilette Poison Girl mêlent le chaud et le froid, à l’instar du duo de dance ci-dessus. Ce nouveau jus associe des notes d’orange givrées fusantes à des fleurs chaudes et sensuelles comme le néroli vert, les roses emblématiques de Damas et de Grasse. Le fond sensuel enrobe le tout avec de la fève tonka et des touches de vanille. Cette version plus légère que le parfum original est parfaitement adaptée à la progression des températures.
Mon avis : une fragrance qui souffle le chaud et le froid tout comme son égérie. Gageons que le parfum lui-même réchauffera la température et les coeurs.

eau de toilette Dior
La nouvelle eau de toilette Dior Poison Girl

Pour son créateur, Fraçois Demachy, le nez maison Dior, « c’est une composition troublante qui garde son charme caressant, mais lance en même temps des piques fraîches ».
Dior Poison Girl eau de toilette. En vente en 3 contenances, 30ml, 50ml et 100ml chez Sephora, Marionnaud et les parfumeries sélectives. Et sur le site de e-commerce dédié aux parfums origines.com 

Influenceurs Millenials sur le catwalk Dolce & Gabbana, la consécration !

Ils sont jeunes, intelligents, beaux ou pas, ultra-connectés : les influenceurs. Pour la 1ère fois, ils ont défilé pour Dolce & Gabbana à Milan pour la présentation de la collection Automne-Hiver 2017. Ainsi, les griffes de luxe soignent leur notoriété et leur visibilité sur le web en collaborant avec les influenceurs. Consécration internationale pour ces influenceurs Millenials lors du défilé Dolce & Gabbana à Milan puisque c’est eux-même qui ont assuré le show. Ils étaient 49 à être sélectionnés parmi les influenceurs les plus importants auprès des millenials aux quatre coins de la planète Mode. Cette fois-ci, ils n’étaient pas invités aux meilleures places pour voir le défilé, mais ils ont endossé le rôle de mannequin pour présenter les pièces de la collection.

influenceurs

Le défilé Dolce&Gabbana : les influenceurs mannequins d’un jour

Avec des pièces adaptées à leur lifestyle, leurs envies, souvent décalées tels les blousons et sacs à dos peluche. Ils défilaient aux côtés des mannequins professionnels pour ce coup d’envoi milanais des défilés Homme de l’automne-hiver 2017. De quoi assurer une couverture planétaire 2.0 du show, suivi par des milllions de fans sur Instagram, WeChat ou Weibo et les autres réseaux sociaux. On y voyait notamment en ouverture le jeune chanteur américain Austen Mahone, tout juste âgé de 20 ans et comptant près de 10 millions de followers. Il a aussitôt entonné son tube Lady, suivi par ses camarades stars de la toile.

influenceur-austin-mahone

Parmi les influenceurs les plus puissants, il y avait l’acteur chinois Chen Xuedong (alias Chen Cheney) et ses 24 millions de fans sur Weibo, le Twitter chinois, ou encore Gogo Boi influenceur mode, le réalisateur américain Cameron Dallas et ses 17 millions de Followers sur Youtube.

Le défilé s’est révélé mixte car Dolce & Gabbana à l’instar d’autres marques de prêt-à-porter, a fusionné son calendrier hommes et femmes. Parmi les stars connectées, on retrouvait aussi les fils et filles de, Rafferty Law, Sophia Richie, les soeurs Stallone.

rafferty-law-richie-dolce-gabbana-show

Et la mannequin influenceuse britannique Imogen Waterhouse ou la brésilienne Lala Rudge. Toutes de noir vêtues, dans l’esprit iconique des stylistes Domenico Dolce et Stefano Gabbana.

imogen-waterhouse-defile-dolce-gabbana

Après le défilé selfie de l’an dernier, c’est une nouvelle étape de franchie pour Dolce & Gabbana dans l’intégration de l’éco-système digital.

defile-selfie-dolce-gabbana

C’est aussi un nouveau tournant stratégique pour l’industrie du luxe et de la mode, dicté par la puissance croissante des réseaux sociaux dans le comportement d’achat des produits de luxe. Il souligne l’importance du levier Influenceurs, notamment dans les pays émergents comme la Chine ou le Brésil. Et non pas uniquement auprès des clients de demain, mais des clients d’aujourd’hui. Un tournant en phase avec le See it Buy Now des défilés puisque pour certaines griffes, les pièces sont désormais accessibles à la vente sur le web dès le défilé fini.
De même, Dior et Chanel misent stratégiquement sur les millenials et le digital comme en témoignent la nomination de Maria Grazia Chiuri ou le dernier défilé au Grand Palais (cf article du blog).

Transparence et modernité pour le N°5 L’eau de Chanel

Pour toucher les jeunes et adopter leur langage olfactif et 2.0, la Maison Chanel a demandé à son parfumeur maison de réinventer son parfum iconique, le N°5 sous l’angle de la transparence et de la modernité. Mission accomplie avec cette nouvelle fragrance audacieuse, fraîche et contemporaine. Un coup de maitre pour Olivier Polge, le nez maison, qui inscrit ainsi l’Eau dans le XXIème siècle. Mais aussi pour les responsables de la communication et de l’image qui ont choisi pour égérie la star montante des réseaux sociaux et du cinéma, Lily-Rose Depp. Un vent de fraîcheur florale et de modernité souffle ainsi sur la ligne parfumée N°5. Depuis quelques années, elle avait chuté dans le top 5 des fragrances féminines tout en conservant une forte notoriété en France.

transparence

Une fragrance épurée, modernisée tout en transparence : le N°5 L’eau de Chanel

L’objectif fixé à Olivier Polge était de transmettre l’essence de ce parfum à la génération Millenials tout en adoptant ses nouveaux codes olfactifs. Une histoire de transmission et de réinvention comme celle qu’il a vécue avec son père, Jacques Polge, le précédent parfumeur maison de Chanel. Au coeur de cette fragrance, nous retrouvons les aldéhydes. Ces molécules chimiques rendent abstrait le parfum et marquent la signature olfactive de Chanel (N°5, N°19…). Mais cette fois-ci dépouillés de leur aspect métallique segmentant. Transparence, espièglerie et audace sont insufflés dans son coeur floral grâce à un boost de jasmin et de zeste d’orange. La fragrance gagne en légèreté et en subtilité sur le fond avec davantage de bois de cèdre, des muscs cotonneux et moins de vanille que le parfum original.

lily-floral

Mon avis : Portée, l’eau se révèle plus pétillante, pleine de vie et de surprise à l’instar de son égérie. Ses notes de tête agrumes et sa robe plus moelleuse atténuent son côté « parfum de dame » sans pour autant trahir l’esprit de la fragrance d’origine. Un exercice délicat qui donne envie de la porter au quotidien. Un paradoxe de plus, thème de la campagne de ce parfum décodée dans cet article du blog.

lily-rose-depp-chanel

Quant au flacon et à son étui, ils restent très iconiques et sobres. En version 50ml, le flacon est très peu encombrant, absolument pas voleur. La surchemise est une épure de carton, tout juste embossée. Gageons que ce nouveau parfum se place en tête des cadeaux offerts aux jeunes femmes de la génération Y.

etui-chanel-n5-eau

N°5 L’eau en version éphémère 35ml à 68€, 50ml à 89€ et 100ml à 126€.
En vente dans la boutique éphémère Chanel dédiée aux parfums et à la beauté dans le Marais, sur le site e-commerce chanel.com et en parfumerie.   

Parfums destinés à la génération Z, Kenzo Totem et Playboy

parfums-Kenzo-totem

Pour la rentrée, offensive parfum auprès de la génération Z avec les lancements de Playboy et Kenzo. D’un côté, Kenzo Parfums du Groupe LVMH dévoile un lancement en rupture avec les codes de la parfumerie classique, unisexe avec un positionnement prix accessible. De l’autre, Playboy, la marque de parfums du groupe Coty dédiée au mass market qui se joue des codes du luxe, avec humour et décalage. Toutes 2 visent la génération Z, c’est-à-dire les jeunes adolescents et adolescents, après avoir scruté leurs habitudes sociétales, leurs pratiques tribales pour l’une (en référence à l’ouvrage du sociologue Michel Maffesoli Le temps des tribus), leur ultra-connection, leur surinformation pour l’autre.

KENZO_TOTEM_campagne-presse

Des fragrances aussi vitaminées et pleines de pep’s que la marque Kenzo et sa campagne publicitaire.

Un parti-pris unisexe pour ce lancement de 3 fragrances citrus-boisé, floral-boisé et fruité-boisé. Des fragrances toutes fusantes en tête, avec le côté pétillant du pamplemousse rose sur un lit de feuilles de thé pour la première, l’originalité d’une orange amère associée à de la fleur de citronnier pour la seconde et enfin, un accord ananas frais et épices de cardamome. Avec des notes de fond sensuelles et intenses, notes bois et cuir pour Woody Citrus, le duo Vétiver et cèdes pour le Woody Floral et enfin, un bois de cèdre vanille pour Woody Fruity. Ma fragrance préférée est Woody Floral de couleur orange avec cette orange amère nerveuse, énergisante. Très addictive. Pas étonnant, j’aime beaucoup également l’Orange verte d’Hermès.

KENZO_TOTEM_pub_fr

Un pari audacieux pour la marque, ciblant une clientèle jeune avec cette nouvelle ligne de parfum, non pas le n-ième lancement sous la franchise Flower, un parfum auquel je suis fidèle et visant les trentenaires. Et une campagne de pub très United Colors of Benetton, dans l’univers ultra minéral du désert de Vasquez Rocks. Cap à l’Ouest et sur l’art de la danse ou du 7ème art qui sert de fil rouge au film. Pas moins de 9 icônes métisses pour incarner la diversité de ces 3 eaux de toilette, tous danseurs,  acteur ou mannequin aux origines très diverses, hip hop, capoeira … Une campagne réalisée et photographiée par Patrick Guedj auquel la marque Kenzo est fidèle depuis 15 ans. Le film fait la part belle à la danse rythmée par les djembés et aux couloirs pures, vitaminées et saturées ; il est chargé en énergie positive. Découvrir le film dont la musique est signée du groupe The Do.

kenz-pub-TV

Quant au packaging, le flacon de verre s’inspire de la sculpture de bois éponyme et présente un fort parti-pris unisexe, voire viril, exprimant la puissance de la jeunesse et la force de la tribu en tant que groupe sociétal. Ce flacon de parfum a été créé par le studio de design japonais, Nendo, élu créateur de l’année au Salon Maison & Objet 2015. Il joue de façon détournée avec les lettres qui composent le nom du parfum, Totem. De leur côté, les étuis sont à la fois géométriques et graphiques, voire cinétiques. En vente en format 30 et 50 ml, à des prix accessibles de 39€ et 53€ chez Sephora, Nociné, Marionnaud et les parfumeries indépendantes. Des prix inférieurs aux autres parfums Kenzo. Plus de détails sur le site kenzoparfums.com.

parfum-Totem-Kenzo-etuis-generation-Z

 

Enfin, côté web, la marque Kenzo Parfums mobilise les réseaux sociaux et notamment facebook avec un concours photos dans le désert ‪#‎KenzoTotemTour‬. Des photos de tribus ou seul. En parallèle, des évènements de street art, street culture, rollier, breakdance, show… dans 6 villes vont créer le buzz, à Paris, Lyon, Strasbourg… Plus de détails sur le mini site dédié  www.kenzototemtour.fr autour d’une promesse universelle et consensuelle rendre le monde plus beau !

Quant au parfum Playboy du groupe Coty, il s’adresse de façon décalée à la génération Z, aux jeunes millenials.

Plus précisément pour la version Play it wild for her et play it wild for him. Pour cette nouvelle campagne de ce jus féminin et de jus masculin, la marque vise cette génération ultra informée, 100% connectée, sûre d’elle et sûre de tout connaître avant tout le monde.

La génération Z incarnée par les héros des parfums Playboy
La génération Z incarnée par les héros des parfums Playboy

Dénonçant ce travers avec humour et dérision, elle pointe du doigt le fait qu’elle s’ennuie dans l’approche de séduction. Une approche devenue mécanique, désinvestie, en un clic. Le concept commun à ces deux films est la séduction intelligente, à la fois ludique et pertinente. Ou comment retrouver de l’excitation dans la séduction… Une campagne signée de l’agence Leo Burnett et du réalisateur Oskar Bård. Pour lui, le jeune premier poursuivi par son fan club à la sortie de sa caravane-loge.

PLAYBOY Play it wild for him from Smile on Vimeo.

Pour elle, la socialite arrivant en décapotable à une soirée. Pour s’adresser aux jeunes filles à la séduction féline/ Des clichés visiblement toujours aspirationnels pour cette génération à condition d’y ajouter la touche d’humour. De ces 2 films de 30 secondes, c’est la version féminine qui a le plus de succès (4 fois plus) !

PLAYBOY ‘Play It Wild’ for Her – The Cocktail from excuse my french on Vimeo.

Quant au packaging féminin, le symbole de playboy réhabillé d’une robe léopard le rend assez unique et kitsch pour une création olfactive d’Aliénor Massenet d’IFF (qui a travaillé notamment pour Replica de maison Martin Margiela). A mes yeux, le parti-pris olfactif repose davantage sur l’alliance de la violette, de la vanille et des muscs en note de fond qu’au départ gourmand mandarine-poire-néroli. Le pack masculin est, quant à lui, beaucoup plus conventionnel. Des parfums vendus en mass market à des prix ultra attractifs, autour de 17€. Plus de détails sur le site playboy.
flacon-playboy-generation-Z