[Communication] Adidas questionne la (les) célébrité pour son modele Superstar

Adidas puise dans son mythique patrimoine et relance son modele Superstar créé en 1969 pour les stars du basket. Pour soutenir ce lancement, la marque Adidas déploie une campagne 360° : affichage, digital et street marketing. Décodons ce produit culte et la communication qui lui est dédié. Une campagne tout en noir et blanc au traité arty qui confère toutes ses lettres de noblesses à la marque Adidas. Une premiumisation réussie !

adidas-originals-ss15-superstar-modele

Superstar, un modele de basket vintage à la stratégie premium.

Conçue à l’origine pour les joueurs de basketball, ce modele a longtemps été adopté par les rappeurs, de Run DMC à beastie boys, pour devenir un symbole de la street fashion. Mais aujourd’hui, l’objectif de la marque est de recréer le désir autour de ce modèle de sneakers tout en lui redonnant du statut. Un statut qui se construit en s’appropriant les codes du luxe : mythe fondateur, gestion de la rareté, recours à des personnalités iconiques pour promouvoir le modèle, distribution sélective. Les visuels de la campagne associent les codes de la marque Adidas : logo, typo et les 3 bandes aux codes noir et blanc de luxe. Or, les termes de superstar et de célébrité sont aujourd’hui galvaudés et pour son re-lancement, la marque Adidas Originas a décidé d’interroger des stars planétaires sur la notion de superstar et d’aller contre les idées reçues. Plus de détails sur ce modèle vendu à 120€ ici.

adidas-superstar-campagne-pub

Des célébrités mobilisées et questionnées pour le relancement de la Superstar.

Des célébrités issues de la musique, du foot ou du basket américain pour définir en creux le concept de Superstar. Ainsi le producteur américain Pharrell Williams poursuit sa collaboration avec Adiidas Originals. En fin d’année, il avait participé à la conception de 3 modèles Stan Smith revisités, twistés, décalés et hauts en couleur. Interrogé sur la définition de superstar, il répond sur le mode des réseaux sociaux, l’un des puissant marqueur de la célébrité pour les jeunes : »Ce n’est pas une question de nombres de vues, de partage ou de likes ». De son côté, l’icône David Beckham refuse le lien entre superstar et mode. La superstar ne se définit pas par ses fans, mais par ce qu’elle réalise.

Quant à la chanteuse Rita Ora, pour elle, superstar ne se limite pas à la vision qu’en ont ses fans, à l’exposition de son quotidien. Enfin, pour le basketteur américain Damian Lillard, la notion de superstar revêt une idée qui va au-delà du bruit qu’elle émet autour d’elle.

Pour dénoncer les idées reçues sur la superstar, la marque a confié à Karim Huu Do la réalisation d’un film en noir et blanc. Un traité à la froid graphique et émotionnel qui reprend les codes de l’intemporalité, soulignant par la-même la capacité d’un modèle comme la Superstar à traverser les époques et à s’affirmer comme un accessoire iconique. Découvrir le film #OriginalSuperstar ci-dessous.

Cette campagne de communication associe digital et présence sur les réseaux sociaux, affichage urbain, street marketing et évènementiel. Compte-tenu de la qualité des visuels et du dépouillement stylistique, cette communication fonctionnera très bien en affichage. Voici les ambassadeurs de la Superstar.

ambassadeurs-superstar-adidas

Un pop-up pour souligner l’événement est ouvert au BHV jusqu’au 25 janvier.

Edit : la collaboration avec Pharrell Williams se poursuit en mars avec la sortie de la superstar en 50 couleurs. Quel magnifique pantonier ! Et un pop-up store dédié au Citadium Caumartin à côté des grands magasins. Prix : 100 €.

adidas-superstar-50-couleurs

Découvrir également une autre publicité jouant le noir et blanc, la communication Instant Chanel pour les montres et celle dédiée à la mode Chanel pour ce printemps avec Gisele Bündchen ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.