Technique de coloration ou décoloration respectueuse, le balayage à l’huile

C’est à L’Atelier Blanc, un lieu intimiste réservé aux initiés et aux professionnels de la communication, que j’ai pu expérimenter le balayage à l’huile. Cette technique de coloration ou de décoloration altère moins la fibre capillaire.  L’Atelier Blanc s’adresse autant aux professionnels (mannequins) qu’aux parisiennes. Une double mission liée au parcours atypique de son fondateur, le maitre coloriste Frédéric Mennetrier. Multi-talents, il est à la fois coiffeur de studio, directeur de casting et expert de la couleur. Il allie un oeil aiguisé à un savoir-faire technique sur les teintes et les reflets.

technique de coloration

Le balayage à l’huile, technique de coloration ou décoloration plus protectrice

Son adresse se chuchote de bouche à oreille, entre les agences de communication, les maisons de production publicitaire. Niché au fond d’une cour de la rue Vivienne, son salon de coiffure et studio se laissent découvrir. L’accueil y est à la fois extrêmement professionnel et intimiste. On y vient uniquement sur rendez-vous et en ayant du temps devant soi. Car les coloristes qui y officient, privilégient une technique de coloration minutieuse, sans contrainte de temps. Si vous êtes pressée, changez de trottoir.

atelier blanc coloration

L’Atelier Blanc, salon intimiste de coloration

Ici, la philosophie régnante est une approche de transformation. Il faut accepter de laisser les experts identifier la couleur, la tonalité qui éclairera votre visage, quitte à vous métamorphoser. Pour ma part, après discussion et analyse de l’état de mes cheveux, le choix a été de coller au plus près de ma base naturelle, mes cheveux ayant largement éclairci au fil des étés et des balayages. Et surtout à force, mon balayage donnait à voir des stries, manquant ainsi de naturel.
Objectif : atteindre un résultat plus fondu, plus naturel, qui dure longtemps (plus que les 3,5 mois habituels). Et obtenir le reflet, la nuance qui éclaire le visage et le teint. Une politique qui fait sens à l’approche de l’hiver où les racines foncent progressivement, accentuant ainsi le contraste avec les mèches éclaircies par de multiples balayages. De mon côté, je souhaitais réchauffer ma chevelure, en allant davantage vers le caramel que la nuance naturellement cendrée de mes cheveux. Assez triste et froide en hiver. L’expertise de l’Atelier Blanc se traduit à la fois par une technique de coloration et de balayage à l’huile et par du matériel original. Cette technique de balayage à l’huile offre l’avantage de mieux protéger la fibre capillaire et le cuir chevelu, mais elle nécessite plus de temps de préparation pour rendre la texture homogène. Plus de temps de pose aussi pour laisser le produit pénétrer au sein de la fibre, c’est le prix à payer pour éclaircir de quelques tons les cheveux. J’ai également beaucoup apprécié le recours à du papier alvéolé entre chaque mèche, et non la classique cellophane qui me donne chaud rapidement. Cela permet aux cheveux de mieux respirer le temps de la pose et de la prise du produit décolorant.

secret coiffeur

Résultat : un balayage caramel fondu qui réhausse ma base de reflets chauds

Mon avis : J’ai été bluffée par le duo à 4 mains – id est Emmanuel Demoura et Eric Buteau – qui a opéré sur les différentes étapes de décoloration et de coloration. Une étape importante de franchie pour moi, car j’ai régulièrement eu recours au balayage, mais jamais à la coloration. Des gestes experts, orchestrés tels un ballet pour un résultat fondu et naturel. Très proche de ma base, mais subtilement plus chaud. Un vrai changement de tête que j’ai mis un peu de temps à accepter. Car j’étais un peu choquée au début, avant que la couleur de mes cheveux ne soit vraiment stabilisée (id est : après 3 ou 4 shampooings puisque la couleur dégorge toujours un peu). Maintenant, c’est chose faite. Cette métamorphose a un prix : autour de 400€, en lien avec les 4 heures durant lesquelles j’ai confié ma tête et ma chevelure. J’en ai aussi profité pour couper les longueurs pour récupérer de la matière et adopter une coupe plus dynamique. Cela leur a fait un bien fou ! D’ailleurs, les grandes marques de coloration recourent aux services experts de Frédéric Mennetrier pour réaliser l’ensemble des photos qui figurent sur les boites de coloration : L’Oréal Paris, Garnier… Et vous, un coiffeur vous a-t-il conseillé de revenir à la couleur de votre base naturelle ?

pause coiffeur

L’Atelier Blanc, 13 rue Vivienne, 75002 Paris.
Sur rendez-vous 01 42 39 62 70 et avec de l’anticipation car le carnet de rendez-vous est bien plein.
Plus de détails sur le site du salon latelierblanc.com 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.