3 innovations Nailmatic : distributeur automatique, vernis à l’eau enfant, puis femme

L’esprit d’innovation règne au sein de cette jeune société Nailmatic. Aussi, je partage avec vous l’interview de son fondateur Boris Gratini, dont l’audace est inspirante. Audace dans le choix de la distribution avec le distributeur automatique de vernis ou encore l’implantation originale en concept-store tout autant que dans les innovations produit à la dimension green.

vernis a ongles vegan

Qu’est ce qui a nourri la création de Nailmatic en 2012 ?
Un cheminement. Nailmatic est une synthèse de ce que j’avais envie de faire, un terrain de jeu où je pourrai innover. À l’approche de la quarantaine, j’avais un besoin de liberté et l’envie d’innover.

Quel est le produit ou le service iconique de Nailmatic ?
Le distributeur automatique de vernis fait partie intégrante de l’ADN de la marque. C’est ce point de différenciation qui a permis à Garance Doré ou à Inès de la Fressange de porter la marque. Aujourd’hui, le distributeur automatique est implanté en France et au Japon dans des concept stores, en grands magasins et au Citadium, premier point de vente ouver… Nous en comptons respectivement une quinzaine en France et une trentaine là-bas.

Le second levier, ce sont les vernis à ongles à l’eau pour les kids que nous avons lancés il y a 2 ans et demi. Spécialement formulés pour les enfants, les vernis Nailmatic Kids s’enlèvent à l’eau tiède et au savon. Ils ont pris beaucoup d’importance car ils s’exportent bien. Ces vernis pour enfant représentent désormais la moitié de notre activité. Ils sont distribués dans une quarantaine de pays, vendus en concept-store enfant, dans des boutiques de cadeaux et en grands magasins. Le vernis est un accessoire de mode et le vernis à l’eau pour enfant est vendu aux côtés de jolies marques de mode pour enfant.


Quel parti-pris adoptez-vous sur les réseaux sociaux ?
Sur les réseaux sociaux, mais au-delà aussi, nous privilégions l’authenticité, nous travaillons en toute transparence sur ce qu’on met dans nos produits. Nous adoptons un ton direct, cash pour expliquer. Nous ne faisons pas de surenchère sur le vegan.
NDR : Sur les vernis Pure Color, il est indiqué : vernis formulé à base de matières premières d’origine naturelle et renouvelables : coton, maïs, pomme de terre, blé et manioc. Vernis vegan. Jusquà 84% biosourcé.
Tous nos produits sont conditionnés en France dans des ADEP où travaillent 40 handicapés. Nous adoptons une démarche RSE, humaine, en travaillant avec des sociétés familiales dont nous connaissons les dirigeants. Ce sont les mêmes fournisseurs depuis le début
Quelles ont été les plus grandes joies et difficultés de votre startup beauté ?
Une satisfaction globale par rapport aux valeurs en lesquelles je crois, le fait d’avoir rassemblé une équipe fidèle de 14 personnes sans aucun turn-over. Nous faisons partie des chanceux, la construction s’est faite rapidement. Les difficultés résident dans la prise de risque permanente : nous avons ouvert une filiale aux Etats-Unis. Il nous faut trouver l’énergie positive pour identifier et faire face aux nouveaux challenges, aux innovations telle notre prochain vernis à l’eau pour femme. Bien sûr, la question du financement est essentielle au travers de la levée de fonds. Il nous faut également beaucoup anticiper les problèmes pour ne pas se retrouver acculés.

vernis pour enfant
©chloefleury

Mon expérience avec les vernis Pure color de Nailmatic.

Dans un packaging d’une sobriété peu glamour, la marque privilégie le didactisme et explique sa démarche ecoresponsable et vegan. Tout a été conçu pour éviter les ingrédients à problème et pour réduire les couts : encre noire uniquement pour le texte et le logo. Comme pour tous les vernis, il est recommandé d’utilisé une base et un top coat en supplément pour une meilleure tenue  & brillance du vernis. J’ai opté pour une teinte nude. Ce que j’aime: la couleur, la démarche écoresponsable et green, la brillance du vernis, le prix accessible à 9€ et le développement mono-produit vernis. Ainsi que leur signature : la beauté en conscience, un manifeste tendance et inclusif ! Critique: dommage que le vernis ne s’étale pas de façon uniforme facilement avec le pinceau. Effet stries avec une seule couche. Mon avis : le packaging des vernis Kids est plus sympa.
Voir la liste des points de vente Nailmatic dont certains disposent du distributeur automatique.

Sur cette même démarche green, vous pourriez aimer lire l’interview de la fondatrice de la marque skincare Absolution sur le blog.

L’Oréal, Unilever externalisent leur croissance avec des incubateurs de startups

Au sein des grands acteurs de la beauté, on assiste à un nouvelle stratégie de croissance via les incubateurs de startups. Face à un marché mondial de la beauté dont la progression se ralentit, les grands groupes étoffent leur politique de croissance externe et se tournent vers le high tech.

lvmh

Si pendant de longues années, L’Oréal, Estée Lauder, LVMH, Puig, Coty, Unilever ont privilégié la croissance interne avec la création de nouvelles marques, les exemples se font plus rares aujourd’hui avec la marque Cha-ling chez Guerlain/LVMH. Depuis une dizaine d’années, ils optent pour l’acquisition de marques locales, notamment dans le mass market. Plus récemment, pour la partie sélective, les acquisitions de pépites, marque niche ou professionnelle sur le secteur des parfums et du maquillage : Le Labo, les éditions de parfums Frédéric Malle, by Killian pour Lauder, Atelier Cologne pour L’Oréal. Et enfin, Penhaligon’s et L’Artisan Parfumeur pour Puig. Sans compter le rachat de grosses startups arrivées à maturité et qui proposent un business model avant tout fondé sur les réseaux sociaux : Becca et Glamglow pour Lauder, Nyx pour l’Oréal.

Shopping-le-labo-parfums

Désormais à l’ère digitale, L’Oréal, Procter et Unilever ont récemment annoncé leur participation ou collaboration avec un incubateur ou accélérateur de startup : Founders Factory, Unilever Foundry, P&G’s Connect + Develop program. De même, les distributeurs comme Sephora et Target ont communiqué sur leur accélérateur Accelerate axé sur les femmes et Beach House Group. Précision : un accélérateur se focalise sur un soutien à court terme pour faire décoller une marque. Un incubateur de startup accompagne beaucoup plus tôt dans le développement.

Unilever-foundry

croissance

Parmi les grand succès d’incubateurs indépendants, citons Seed Beauty  (un joli nom prometteur) qui a accompagné le développement de Kylie Cosmetics – la marque maquillage de Kylie Jenner– et Colour Pop. Portée par les réseaux sociaux, Kylie Cosmetics a en un an seulement créé un produit culte, Kylie Lip kit. Gageons que Kylie Cosmetics au succès avéré intéressera à terme Coty, groupe qui compte de nombreuses marques beauté de célébrités.

Cette politique de croissance externe via un incubateur ou un accélérateur est révélatrice de la difficulté des grands groupes à offrir l’agilité indispensable pour innover et coller aux besoins et succès sur les réseaux sociaux, pour intégrer les nouveaux besoins et services aux internautes permis par le digital. Mais aussi à attirer les nouveaux talents, des digital natives qui privilégient l’atmosphère, la foi en la rupture technologique et l’esprit start-up de la Californie. Elle est également le reflet d’une réflexion financière car les marques à croissance forte dans la durée présentent des ratios très chers à l’acquisition. Mieux vaut les approcher à leurs débuts.

Pour connaitre les projets high tech développés par Founders Factory et L’Oréal, lire cet article du blog.