L’institut spa prestige qui privilégie les techniques manuelles, Sothys, test

Test de la semaine, l’Institut Sothys dans son flagship du Faubourg Saint Honoré. Adresse et vitrine internationale pour ce spa grand luxe dont la philosophie et l’expertise reposent sur des techniques manuelles pour ses protocoles de soin. Cette marque française originaire de la Corrèze a réussi à exporter en France et à l’étranger dans  15 000  beaux spas cette expertise et ses produits de beauté. Depuis 60 ans. Test  de ce spa international et expérience produit décodés ci-après.

institut-sothys-spa-saint-honore

L’institut Sothys mise sur les mains et les doigts pour ses modelages et rituels de soin.

Une approche très experte et sérieuse pour cet institut spa de luxe qui compte une trentaine de cabines soin, avec une cabine VIP dont j’ai eu le honneurs. Une cabine aux lumières tamisées dotée d’une belle douche pour y accueillir tous les soins. A l’entrée, quelques témoignages sur le miroir de clientes emballées. Ici vous êtes traitée en VIP et vous le rendez bien.

test-cabine-VIP-Sothys

 En préambule un diagnostic soin visuel et tactile pour déterminer le soin adapté et le protocole sur mesure. C’est Caroline qui effectue le test peau et me prodigue le rituel soin #2. Cap sur la fermeté et l’anti-âge. Dés le démarrage, je suis séduite par l’étape du démaquillage qui s’effectue avec un lait démaquillant à l’extrait de pamplemousse très frais à la texture somptueusement légère. Idéal par ces temps de canicule ! L’un des points forts de la maison, c’est le modelage manuel Digi-Esthétique. Il allie des techniques de digito-pression (pressions ciblées par les doigts) à des techniques de modelage ou de massage en provenance d’Occident ou d’Orient. 32 manoeuvres sur le crâne, la nuque, les épaules, le dos, des manoeuvres adaptées à chaque zone… Ces pressions précises jouent un rôle essentiel dans l’assimilation des actifs par la peau, donc dans l’efficacité des traitements. Au-delà, elles procurent un bien-être général en libérant les tensions du corps et en rééquilibrant les énergies. 1h 15 de massage, modelage et application de soins avec pose.

Sothys-cabine-de-soin

Mon avis : Une approche somme toute classique, mais exceptionnellement pro. Chaque geste est ultra-précis et parfaitement maîtrisé, accompagné d’une écoute très attentive. Quintessence d’un luxe classique à la française, un atout clé pour séduire les clientes des spas à l’étranger. Le traitement VIP, c’est aussi une musique que vous choisissez, des boissons pour vous rafraîchir et à la sortie, des produits Sothys ultra-sensoriels adaptés à vos besoins en taille voyage : une vraie compréhension de nos attentes !
Soin Fondamental de 75 mn, 110€ et 145€ en cabine VIP.

Mon test produits : lait, lotion, mais aussi sérum visage et sérum yeux.

Emballée par l’étape du démaquillage lors du soin en cabine, je laisse de côté pour un temps ma fidèle eau démaquillante Créaline pour le double geste lait + lotion. Le lait démaquillant vitalité a une texture très agréable car fluide et fine, un parfum raffiné et frais par ses notes de tête agrumes. Il élimine très rapidement toutes traces de maquillage ou de pollution. Quant à la lotion, elle laisse la peau particulièrement nette, sans un once de gras. Quant au packaging des produits de soin, il reflète la dimension French Touch de la marque, version époque classique. Tout comme l’architecture de l’institut Sothys. Une marque restée authentique et fidèle à ses valeurs d’excellence, à ses racines de Corrèze.

lait-lotion-Sothys

Plus d’informations sur les produits ou sur les spas où la marque Sothys est présente (notamment l’hôtel Burgondy à Paris) en un clic.

Institut Sothys

128 Faubourg Saint Honoré

75008 Paris

Réservation au 01 53 93 91 53

Autre institut emblématique du savoir-faire français, Carita décrit dans cet article du blog, également situé Faubourg Saint Honoré.

Mission anti taches : Clarins et Payot innovent. Décodage

Les taches sont une de mes préoccupations principales en ce début d’été où les rayons UV favorisent leur apparition. Sur ce terrain, 2 marques innovent, Clarins et Payot. Clarins sort ainsi son premier produit dédié à la problématique de l’uniformité du teint qui touche de plus en plus de femmes en Europe, mais surtout en Asie et aux Amériques.

duo-anti-taches-clarins-payot

Découverte scientifique et nouvel actif, l’acerola, Clarins innove dans la lutte contre les taches.

En s’appuyant sur une fine compréhension du mécanisme d’apparition des taches et du rôle des messagers cellulaires, Clarins cible de façon différente la tache et autres désordres pigmentaires. En révélant que ces désordres pigmentaires – cause de teint terne, hétérogène, tache ou marque foncée d’acné, bref tous ces défauts qui nous « pourrissent » le mental – sont en partie dus à un désordre dans la communication cellulaire, Clarins arrive avec un nouveau discours et un produit de soin novateur. Cerise sur le gâteau (ou plutôt baie rouge), l’acerola venu d’Amérique se révèle être un puissant actif naturel anti-taches de par sa richesse en vitamine C et surtout sa capacité à  bloquer ou à corriger les mauvais messages cellulaires entre mélanocyte et kératinocytes. Un actif qui s’intègre bien dans l’univers Clarins, de par son origine naturelle et exotique, sa couleur rouge iconique et sa dimension santé (anti fatigue notamment). Son imaginaire est porteur d’efficacité et de sophistication accessible, le paradoxe Clarins.

clarins-soin-anti-taches

Mission Perfection Sérum, tel est son nom, ne se contente pas de corriger les taches, il agit sur l’éclat et les rougeurs grâce à un extrait de gingko biloba. On y retrouve également des actifs de référence, comme le résorcynol ou les acides de fruits. Plus comme l’ensemble des nouveaux produits éclat, des pigments réflecteurs de lumière pour uniformiser le teint dès l’application.

clarins-mission_perfection-pub

Dans sa publicité, la marque revendique une peau zéro défaut et souligne l’efficacité du produit testée sur 266 femmes d’origine ethnique multiple (caucasienne, asiatique, hispanique et afro-américaine). Dévoilant ainsi les ambitions internationales de ce soin anti tache. Le visuel publicitaire, quant à lui, met également en avant une femme blonde et une sud-américaine pour communiquer sur la diversité des cibles et l’efficacité du serum sur tout type de peau.
Mon avis : un sérum à la texture parfaite, à la jolie couleur pêche et à la fragrance agréable. Il s’applique, s’étale et pénètre facilement sans laisser de film gras. Si parfait, que je l’utilise matin et soir. En ces périodes de chaleur, il m’arrive de zapper le soin de nuit après. Découvrir le film ci-dessous.

Payot offre un soin sérum à la promesse élargie : perfecteur de peau.

A la différence de Clarins qui se positionne sur le créneau de la tache et du teint gris, Payot « ratisse » plus large en mettant en avant une action anti-âge jouant sur la prévention et la correction du vieillissement, la correction des irrégularités pigmentaires et le résultat peau de pêche. Un soin plus complet et plus classique pour celles qui veulent lutter sur tous les fronts.

elixir-anti-taches-payot (1)

Au coeur de la formule, on trouve l’extrait de litchi aux propriétés anti-vieillissement, des oligo-éléments et des acides hyaluroniques de poids moléculaire différent et bien sûr, de la vitamine C. Et dérivées du maquillage, des poudres soft focus pour un effet immédiat.
Mon avis : un texture moins sérum, plus crème à la fois translucide et abricotée, que j’applique plus volontiers le matin. Un prix attractif en parfumerie.

Ces 2 marques partagent la même expertise spa, ce qui leur permet d’établir un contact direct avec les femmes et ainsi de mieux coller à leurs attentes. Les deux produits sont en vente dans les instituts, parfumeries, grands magasins et proposés en flacon pompe de 30ml, respectivement au prix de 73€ et 45€. Pour en savoir plus sur Clarins, cliquez ici et plus de détails sur Payot ici même.

Voir les autres bancs d’essai anti-taches sur le blog : La Roche-Posay avec Pigmentclar, Caudalie et même en médecine esthétique, une séance laser.

Produit hybride : jusqu’où ira la lotion ? Sisley, Odile Lecoin, Cinq Mondes

La lotion pour le visage est un produit intermédiaire ou hybride entre la toilette et le soin. Dans les routines asiatiques, la lotion devient hybride alliant finition du geste de toilette ou nettoyage et début du soin. Elle est alors très valorisée en prix car parée de vertus lissantes, hydratantes, anti-âge… Sa texture peut évoluer pour être davantage texturisée et moins « flottarde », elle adhère alors mieux au coton démaquillant et coule moins. Et ça, c’est un vrai plus.

produit-hybride-lotion-visage

Banc d’essai lotion, produit hybride pour parfaire le démaquillage et introduire le soin : Sisley, Odile Lecoin, Cinq Mondes.

Démarrons par celle qui a les honneurs de la publicité, j’ai nommé Sisley et sa Lotion de Soin essentielle vendue dans la gamme Sisleÿa. Avec ce produit hybride, la lotion se fait soin. Sisley s’est profondément inspiré des pratiques de layering asiatiques, les plus poussées étant mises en oeuvre en Corée avec pas moins de 7 produits pour une routine complète visage. Les textures des produits sont parfaitement étudiées pour être superposées et surmultiplier les effets. au sein de la routine, la lotion joue un rôle essentiel, elle prépare la peau à recevoir les soins tout en étant elle-même un soin hydratant, nourrissant, lissant d’une extrême légèreté. A contrario, pour nous en Europe, ce type de produit hybride, peut se révéler un véritable gain de temps en plein été, en nous faisant supprimer l’étape du sérum. Contrairement aux lotions toniques classiques qui se révèlent avant tout de l’eau, ici la marque revendique un cocktail riche d’actifs anti-âge, hydratant, nourrissant comme l’extrait de Padina Pavonica qui booste in vitro la synthèse des glycosaminoglycanes (actif très pointu) et d’autres actifs hydratant beaucoup plus classiques comme la glycérine, le D-panthénol, des lipides et même les Biosaccharides ou le gingko biloba. Complété par des actifs anti-âge, ce cocktail a pour objectif de préparer la peau en la rendant mieux hydratée et plus réceptive, mais surtout plus concrètement « pulpy » ou repulpée.

lotion-de-soin-sisleya-sisley

Mon avis : j’apprécie au-delà de son parfum floral de rose de mai et de fleur d’oranger, sa texture mi-lactée, mi-gélifiée qui s’applique au doigt et ne coule pas. Son prix onéreux, 115€,  la réserve aux personnes très investies dans leur routine soin du matin et du soir. A celles qui aiment prendre leur temps, c’est un véritable luxe à offrir à sa peau, un luxe dont on sous-estime les effets. Vendue dans un flacon-pompe de grande contenance 125 ml, on est bien dans les codes et les prix du soin. Plus de détails sur la ligne Sisleÿa sur la site et accès à l’e-shop ici.

lotion-odile-lecoin-or-je-menvole

Chez Odile Lecoin, marque vendue au Bon Marché, la lotion revêt les habits d’or qui font la spécificité de la gamme. Gamme confidentielle mise au point par cette kinésithérapeute à Paris. Précieuse par ses prix, sa composition (le sérum contient de l’or), et ses clients VIP. Pour sa lotion eau extraordinaire, également baptisée Or, je m’envole, Odile Lecoin est allée chercher en Asie un actif anti-âge, l’extrait de Kudzu, titré à 5%, pour ses vertus apaisantes et anti-oxydantes. Elle lui a adjoint un extrait de sauge plus classique aux propriétés astringentes. Mon avis : ce produit se distingue par la poésie et la beauté qui émergent de cette ligne Or, plus que par sa composition somme toute assez traditionnelle ! Le plus : la brumisation, très agréable au réveil. Plus de détails sur la marque Odile Lecoin, ses points de vente, ici. Le prix : 39€ pour un grand format 200ml.

lotion-phyto-peeling-cinq-mondes

Quant à Cinq Mondes, la lotion du rituel de Bali se distingue par la sensorialité, les actifs exfoliants (acides de fruits naturels, AHA) et le parfum plus que par la texture. C’est moins un produit hybride, mais davantage une lotion tonique doté d’une présentation transparente classique. Cette marque vous plonge ainsi dans son univers polysensoriel de spa, surtout si avez pu l’expérimenter et revenir avec un tel produit. Pour mieux connaitre la philosophie de la marque, découvrez l’interview de son fondateur ici. Lotion vendue en flacon 125ml, 34€ sur la e-boutique de la marque et dans les spas Cinq Mondes.

Le soin chez Carita allie luxe sensoriel & high tech : un must beauté

Temple de beauté, l’institut Carita ou Maison de beauté du Faubourg St Honoré est un must. Les soins qui y sont pratiqués allient luxe hautement sensoriel et high tech,  la devise des soeurs Carita attachées à la beauté des femmes et à la sensorialité des rituels et des produits, mais aussi aux appareils esthétiques. Les protocoles de soin jouent sur l’alternance des parfums, l’alternance des mouvements manuels ou mécaniques (ultra-sons notamment, LED).

maison-de-beaute-Carita

Installée depuis 1951 à cette prestigieuse adresse du Faubourg Saint-Honoré, la Maison de Beauté vous accueille sous un porche majestueux et un hall lumineux sous une haute verrière.

institut-de-beaute-Carita-st-honore

Marie-Laure en charge de la formation, m’y accueille pour partager avec moi tout son savoir sur les soeurs et la maison à laquelle elle est fidèle depuis 30 ans. Les cabines sont douillettes et silencieuses, véritable havre de paix.  Marie-Laure me propose de me glisser sous la couette moelleuse.

cabine-beaute-Carita

Elle démarre la séance par un nettoyage et un diagnostic de peau. Verdict : cap sur le rituel Fermeté.  Après avoir massé la peau en procédant au gommage maison à base de graines de tournesol et d’huiles essentielles, le soin rénovateur, elle passe à la vitesse supérieure avec l’appareil à ultra-sons permettant de désincruster la peau et de la décaper des couches de cellules mortes qui se sont agrégées. Opération peluchage intense sans eau, plus intense que le gommage biologique de Clarins. La peau retrouve alors une extrême douceur.  Je passe d’un gommage aux notes agrumes à celle d’un fluide non gras au parfum délicat musqué. Changement d’appareil, je découvre le soin Cinetic Lift expert, nouvel appareil réservé aux professionnels qui remodèle le visage et raffermit la peau par un massage drainant à l’aide de gants aux fils d’argent qui diffusent des micro-courants (LED ou ultra-sons)pour stimuler les cellules de la peau. Voici ci-dessous les différents appareils Carita utilisés.

decapage-Caritaultra-sonsCarita-gant-aux-fils-argent
Mon avis : ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est le rythme alterné de mouvements de modelage manuel, de grands ou petits mouvements, rapides puis suivis d’une mini-pause. Très détendant et pro ! L’efficacité sur le drainage et le lissage de la peau est très visible à la sortie. La peau incroyablement douce et lumineuse, elle a incroyablement gagné en transparence.

Parmi les nouveautés de la maison côté soin visage, c’est l’édition imitée signée Courrèges du soin emblématique Fluide de beauté 14, une huile sèche créée en 1956 par les soeurs Carita. Sur cette édition blanche, la maison Courrèges s’est inspirée d’une photo des 2 soeurs arborant leurs robes blanches Courrèges soulignant l’amitié qu’elles entretenaient avec le créateur dont elles partageaient l’esprit futuriste.

fluide-de-beaute-14-Courreges

 

La marque Courrèges se retrouve ainsi sur tousles fronts de la beauté avec notamment la collection maquillage co-signée de la marque Estée Lauder. Toute de blanc vêtue, la couleur emblématique de Courrèges. C’est Kendall Jenner, nouvelle égérie Estée Lauder, qui l’incarne. Un revival à l’image de cette marque de prêt-à-porter qui renait de ses cendres sous la houlettes des 2 publicitaires qui l’ont reprise : Jacques Bungert et Frédéric Torloting.

Kendall-Jenner-egerie-make-up-Lauder-×-Courrèges-

Infos pratiques sur la maison de beauté Carita

11, Faubourg Saint Honoré 75008 Paris tel 01 44 94 11 11.
Ouvert de 10h à 18h30. Plus de détails sur le site Carita 

Si vous préférez les massages exotiques, vous pourriez aimer lire les articles de ce blog sur le Spa Cinq Mondes ou Themae.

Nouveau L’Oréal Revitalift Filler : décodage soin et pub

L’Oréal innove avec ce nouveau soin Revitalift Filler proposé en sérum et en crème. Un soin inspiré des pratiques de la médecine esthétique ou de la dermatologie avec son surnom de Filler qui signifie comblement de rides, pratique où l’injection d’acide hyaluronique est reine. La marque file la métaphore avec de nombreux indices : la sémantique, le packaging évocateur de seringue, les tests réalisés… Décodons ensemble ce soin et sa publicité, un lancement de ce début d’année.

Loreal-Revitalift-filler-serum-et-creme

Une analogie sémantique pour flirter avec le médical et induire l’efficacité puissante de ce nouveau soin.

Sur ce terrain de l’alternative cosmétique à la médecine esthétiques, de nombreuses marques cosmétiques se positionnent avec une légitimité variable. Les plus légitimes sont celles qui fournissent également les produits aux corps médical à l’instar de Filorga. Ces marques comme L’Oréal, Vichy, s’adressent aux femmes qui recherchent l’efficacité et les derniers progrès en matière de techniques, de science et d’actif.
Dans le nouveau Revitalift Filler, L’Oréal met en avant une double démarche : rides et volumes du visage, correspondant aux attentes et besoins des femmes préoccupées par l’évolution de leur visage avec l’âge. Un discours qui n’est pas sans rappeler celui de Lancôme Renergie Morpholift d’il y a quelques années Ses actifs stars sont l’acide hyaluronique (sodium hyaloronate), actif que l’on retrouve dans de nombreux soins (Filorga Skin Absolute, le sérum Clinique Smart et le soin Lancôme Visionnaire – des soins décodés sur le blog) et un extrait végétal raffermissant. Le sérum est beaucoup plus fortement concentré en acide hyaluronique qui se positionne à la 8ème place parmi les ingrédients. Le test clinique montre une belle efficacité » sur les rides du front avec une réduction de 24%. Dommage que le test clinique n’ait pas été fait contre une séance d’injection d’acide hyaluronique, la référence absolue, cela aurait permis de mesurer les écarts d’efficacité entre l’utilisation quotidienne d’une crème de jour et d’une séance chez le médecin. L’Oréal avait l’an passé réalisé un test comparatif assez probant contre une séance de laser.

nouveau-loreal-revitalift-creme

Les textures : celle de la crème est belle, onctueuse, laissant la peau mate et agréablement parfumée (parfum presque trop présent à mon avis). elle est étonnante sous les doigts avec son effet coussin à la fois très élastique et  moelleux. Quant au sérum, elle glisse facilement sous les doigts et s’étale bien. pas besoin d’en mettre beaucoup. Utilisé en duo avec la crème, le sérum booste son efficacité par deux. Mon conseil : espacer de quelques minutes l’application de la crème après celle du sérum. Pour bien laisser pénétrer le sérum et optimiser son efficacité.
Mon avis : de belles textures, peu siliconées, qui font une belle peau non brillante. Un geste à adopter au printemps, mais attention pas de protection UV mentionnée, donc à partir de mai-juin, ne l’utiliser plus que la nuit. Quant au sérum, utilisez-le avec parcimonie, le flacon ne contenant que 16 ml.

Publicité : un portrait élégant de Naomi Watts en noir et blanc pour s’adresser aux femme de plus de 40 ans.

Encore une nouvelle égérie pour cette ligne L’Oréal Revitalift, après Andie Macdowell, Inès de la Fressange, Helena Christensen (Revitalift Laser X3). L’Oréal renoue ainsi avec les stars de cinéma à la notoriété planétaire.

Loreal-egerie-rines-helena-naomie-eva

Le choix du noir et blanc intemporel véhicule élégance et efficacité, mais met à distance. Un choix repris par de nombreuses marques de luxe en print ce printemps (Chanel, Prada, Saint Laurent et Isabel Marant). Un parti-pris qui permet de valoriser la nature morte produits, en couleur.

Pub-l-oreal-revitalift-naomi-watts
La sémantique utilisée dans la publicité souligne l’analogie avec la médecine esthétique au travers des termes : revolumisant, restaure les volumes, sillons naso-géniens…Quant au packaging du sérum, sa forme évoque sans contenste l’aiguille dans une vision futuriste. C’est un flacon doseur high tech qui protège la formule de l’air et de la lumière. La dose délivrée est petite, permettant d’ajuster en fonction des besoins de la peau et accentuant la dimension concentrée du sérum. La bizarrerie que j’ai notée, c’est le décalage entre les chiffres d’efficacité indiqués pour les rides du front entre l’étui et la publicité, respectivement -16% et -24%.

Quant à la communication digitale, elle s’avère très réduite sur le site de la marque, sans témoignage, ni démonstration. Dommage ! A l’opposé de ce que fait Dior pour son nouveau sérum Capture Totale. sur un mini-site En revanche, possibilité d’achat en ligne aux prix respectifs de 18,90 € chacun. Au vu de la faible contenance du flacon de sérum, ce dernier flirte avec les prix des marques de pharmacie.

Soins traditionnels du Japon Makanai invités au Bon Marché

soins-Makanai-Japon

A l’occasion de l’exposition évènement Japon Rive gauche au Bon Marché, j’ai découvert la marque de soins cosmétiques Makanai et ai interviewé sa fondatrice, Mme Mayumi Tachikawa. Une marque qui perpétue les fabrications artisanales à travers le Japon. Une exclusivité que le magasin Le Bon Marché starifie au sein de l’espace attribué à l’expo au deuxième étage, de ses vitrines et du catalogue. Une place d’honneur méritée pour l’originalité de la marque, pour sa mission, pour la qualité de ses soins et le raffinement de ses packagings.

Makamai, une belle histoire fascinante, clé de succès au Japon.

Au cours de son interview, Mme Tachikawa, femme emblématique pour sa disponibilité, son accueil et ses attentions, m’a conté cette histoire qui puise ses racines et son nom dans une tradition séculaire autour de l’usage de l’or pour le soin de la peau. En effet, les ouvrières japonaises d’un atelier de fabrique de feuilles d’or ou Makanai, ont conçu il y a plus d’un siècle des cosmétiques faits main pour protéger et entretenir leur peau à partir des ingrédients qu’elles trouvaient dans leur Makanai, notamment la poussière d’or.

logo-makanai

corner-Japon-Makanai-Bon-Marché
Le logo de la marque s’inspire de ces origines, mais aussi d’un symbole japonais fort, le lapin lunaire ou lapin de jade issu de la mythologie. Compagnon de la déesse Chang’e, la déesse de la lune,le lapin lui prépare un gâteau de riz. En l’occurrence, le lapin est ici représenté pilant des feuilles d’or et résume ainsi l’histoire de la marque. Un storytelling fascinant et tellement kawaï ! La marque Makanai possède ses propres boutiques au Japon (une dizaine à Tokyo, Osaka, Sendai…) et est également distribuée dans des cosmetics stores. C’est une première en France et en Europe pour la marque, un corner d’un mois et demi, qui a rencontré très vite son public, vu l’affluence.

boutique-Makanai-Japon

 

Un rituel de soins japonais à base d’extraits naturels, véritable secret de beauté

Elle propose une gamme très large de produits à base d’ingrédients naturels traditionnels japonais : Yuzu, camélia, thé vert, cerisier, mûrier blanc…Les packagings sont raffinés, étuis et étiquettes gauffrés, papiers nobles, enveloppés dans des tissus…Un raffinement auquel notre regard d’occidentales n’est pas habitué.

ligne-de-soins-Makanai- blanc

Le rituel démarre par un nettoyage gommage de la peau à l’aide l’éponge Konjac que j’ai choisie au Yuzu et qui redonne une peau de bébé, suivi de l’application de la lotion Shirosubé pour réveiller la peau. Plongée dans l’eau, l’éponge gonfle rapidement et il faut la passer doucement en mouvements circulaires sur le visage pendant 1 minute. elle se garde 1 mois au réfrigérateur. Ce qui caractérise ces produits conçus pour le marché japonais, c’est l’absence de parfum qui se justifie par la pratique du layering, à savoir l’utilisation successive de 5 produits minimum, le lait ou la mousse nettoyante, la lotion, l’essence ou sérum, la crème hydratante et le soin anti-UV.

makanai-rituel-2

J’ai également craqué pour le traitement proposé en sachet au thé vert, un sachet de son  dont l’usage ancestral était le bain familial. Il contient du thé vert et du mûrier blanc pour prévenir les taches (grande préoccupation des femmes japonaises) et aviver l’éclat. Sa durée d’utilisation est d’environ une semaine.

Produit star par excellence, le masque à la feuille d’or, le secret Makanai. Posé sur une peau préalablement humidifiée, il se fond de façon magique dans la peau pour illuminer le teint.

raffinement-pack
Le kit découverte soon visage Makanai à droite

Pour découvrir, la marque Makanai, un rituel visage en format taille d’essai est proposé dans un pochon de tissu décoré du logo : le lait démaquillant, la lotion, l’huile de beauté à base de particules d’or et la crème hydratante pour le visage. Les best-sellers de la gamme sont les crèmes pour les mains « recette exquise » à la texture non collante.

Makanai-creme-mains
Pas moins de 5 variétés pour le best seller Makanai, la crème mains

 

Enfin pour ponctuer ce voyage au coeur des rituels et des traditions japonaises, j’ai craqué pour l’adorable mini poupée Kokeshi utilisée pour le massage des tsubos, ces points d’énergie que l’on peut stimuler ainsi soi-même. Selon la zone de pression, on utilise l’embout pointu (pour la main par exemple) ou l’embout rond, la tête, pour la nuque. Voici un shéma explicatif pour mieux comprendre. 

poupee-tsubo
Poupée Kokeshi pour le massage des tsubos et masque à la feuille d’or

massage-des-tsubos

Mon conseil : déplacez-vous jusqu’au Bon marché pour découvrir cette marque authentiquement japonaise, ses rituels artisanaux et craquez pour l’un de ses produits, même si certains prix peuvent paraitre élevés. Cela s’explique par la réalité des prix du marché intérieur japonais et par le raffinement des packagings.

Dans un prochain article, je partagerai avec vous les autres marques japonaises invitées, notamment les soins de manucure Uka, les produits ludiques ou régressifs que j’y ai trouvés ainsi que les animations et ateliers proposés.

soins-manucure-Uka-Japon

 

Informations pratiques

Exposition Japon Rive Gauche au Bon marché jusqu’au 18 octobre. Deuxième étage.
Produits en vente également en e-commerce sur le site du Bon Marché : éponge konjac, 14€, lotion 100ml, 36€, masque feuilles d’or, 60€, kit découverte soin visage, 28€, crème pour les mains 24€.

La marque Makanai autour d’une sélection de produits de soin et de nettoyage est aussi vendue à la Maison du Japon au 101 bis quai Branly dans le XVème arrondissement et projette à terme de s’implanter sur le marché français.

 

Le match des épaississants : Elseve Fibralogy contre Pantene Agedefy

2014 est l’année des cheveux fins, raplapla, mous et usés, en quête d’épaisseur. Deux marques mondiales, Elseve L’Oréal et Pantène (P&G) innovent sur ce segment en apportant des solutions hautement technologiques. D’un côté, L’Oreal parle d’une nouvelle science de la fibre capillaire, de l’autre, Pantene le positionne dans la catégorie des soins premium, sophistiqués. Le match en 6 points : sémantique, mode d’action, mode d’utilisation, expérience perso et avis, pub et prix.

Pantene, le traitement épaississant Agedefy
Pantene, le traitement épaississant Agedefy

Pour les deux marques, le registre sémantique utilisé est scientifique, mais L’Oréal y ajoute la dimension sensorialité. Ainsi Elsève Fibralogy utilise des termes précis, techniques : fibre capillaire, diamètre, Filloxane, cumulatif tandis que Pantène AgeDefy  parle de densité et va jusqu’à préciser le nombre de 6500 mèches supplémentaires perçues dès le premier jour (attention, ce n’est qu’une impression!). Une promesse inédite à rapprocher du volume moyen d’une chevelure, à savoir 150 000 cheveux. Elseve adoucit la technologie en évoquant le toucher plus épais sous les doigts, la chevelure voluptueuse, luxuriante ainsi que la création de matière. Un vocabulaire onirique qui fait rêver les femmes désemparées face à leurs cheveux raplapla, sans tenue ni volume. Quant à Pantène, Agedefy met l’accent également sur la tenue et la souplesse des cheveux, mais surtout sur le vieillissement du bulbe capillaire et souligne qu’après 40 ans, le diamètre des cheveux s’amincit. Cette vérité factuelle est impliquante, engageante mais aussi dramatisante. Après les routines anti-âge dans les soins du visage, voici les gestes anti-âge pour les cheveux. Un business qui va se développer avec le vieillissement de la population dans les pays matures.

Le rituel LOréal Fibralogy de Elsève
Le rituel L’Oreal Fibralogy = shampoing, soin booster, après-shampoing

A contrario, c’est sur le mode d’action et sur le mode d’utilisation que les différences sont flagrantes. Le Booster de L’Oréal Fibralogy pénètre et agit à l’intérieur de la fibre pour augmenter son diamètre alors que Pantène agit en surface  en rajoutant de l’épaisseur aux fibres capillaires. Coté actifs, L’Oréal met en avant le Filloxane, une molécule qui comble les failles à l’intérieur de la fibre capillaire et renforce le réseau des protéines, contre une association plus classique chez Pantène : vitamine B3, panthenol et caféine. Traitement en profondeur versus traitement de surface, ces soins s’opposent également dans leur usage. Le premier s’intègre à un rituel complet de 3 produits : shampooing et après-shampooing avec une place originale puisqu’il s’insère entre les deux et qu’il se rince. Le second est un soin sans rinçage qui s’utilise quotidiennement et comporte des dimensions soin classiques sur la souplesse des cheveux et la résistance à la casse.

En termes de résultats prouvés, pour moi, le match n’est pas évident entre Elsève et Pantène,  L’Oréal s’appuyant sur des tests instrumentaux après 5 applications de la routine complète alors que Pantène met en avant un gain d’épaisseur immédiat dès la première application et un résultat amélioré à 2 semaines.

Mon expérience perso : Le soin Booster s’intégrant dans la routine est, de fait, un peu plus fastidieux et désorientant. Après le shampooing, (voir également l’article dédié au shampooing Fibralogy), j’essore légèrement mes cheveux, j’en applique une noix sur les fibres, mais comme elles sont mouillées, c’est plus difficile de savoir si j’en ai mis la bonne quantité. Je laisse pauser quelques instants, puis j’applique plus classiquement l’après-shampooing. Au final, je sens effectivement mes cheveux plus épais sous mes doigts, avec plus de tenue. Mon conseil : bien finir le rinçage avec un jet d’eau froide qui permet de refermer les écailles pour conserver la précieuse molécule et fait un petit coup de frais à la tête. La prochaine fois où je serai très pressée, je testerais bien le fait de l’utiliser sans l’après-shampooing pour gagner du temps.
Le traitement Pantene, lui, est très simple d’utilisation, très facile à appliquer. J’en mets une noisette après avoir commencé mon brushing ou mon coiffage. J’ai ainsi observé que ma coiffure tenait mieux et conservait son volume plus durablement. Il ne graisse pas les cheveux mais a une petite dimension fixante. Mon avis : performant, je ne l’utilise pas tous les jours car le résultat est durable, en revanche, il faut bien brosser à fond les cheveux le soir pour ôter le film de surface. 

Match également côté égérie puisque les nouvelles égéries en pub sont respectivement Lara Stone/Laetitia Casta pour L’Oréal contre Gisèle Bunchen pour Pantène depuis décembre 2013.

Le match des égéries Elseve : Lara Stone versus Laetitia Casta
Le match des égéries Elseve: Lara Stone versus Laetitia Casta
Gisele Bundchen, nouvelle égérie de Pantene
Gisele Bundchen, nouvelle égérie de Pantene

Dernier critère le prix. Pantène est disponible chez Monoprix aux environs de 10,5€, Elsève Fibralogy est plus largement distribué et à un prix d’environ 8 euros. Verdict : Elseve gagne 4 contre 2 (sémantique, mode d’action, pub et prix versus pour Pantene : mode d’utilisation et expérience perso).

Et vous, avez-vous testé l’un des deux (cf campagne d’échantillonnage dans le magazine Elle de cette semaine pour Elseve Fibralogy) ?

Intéressée par d’autres innovations capillaires, vous pouvez également lire l’article de ce blog consacré aux shampooings sans sulfate.