Cadeau fête des Pères: doudoune HH, serum Minéral Vichy le 16 juin

Objectif Cadeau fête des pères, nous sommes à J-6 et voici une sélection lifestyle ou cosmétique. Si malgré vos injonctions, votre père n’a pas encore adopté de doudoune, ce nouveau doudou des temps modernes. En voici une qui devrait le convertir à son usage car elle est à la fois très fine et très légère. Par ailleurs, vous pouvez également lui faire adopter un nouveau geste cosmétique, celui du sérum idéal avec les beaux jours. Sa peau le lui rendra !

cadeau fête des pères

Cadeau fête des pères : misez sur la légèreté et l’efficacité !

La doudoune Helly Hansen allie design sobre, efficacité contre le froid ou la pluie et grande légèreté. Contrairement aux doudounes d’il y a 5 ans, elle adopte une coupe près du corps pour être portée seule ou en couche intermédiaire sous une veste.  Conçue par la marque norvégienne de sportswear Helly Hansen, elle bénéficie d’une innovation en termes d’isolation. Elle concilie poids et volume réduit car cette doudoune renferme un maximum d’air dans un petit espace. Très pratique, elle est est hydrofuge pour garder au chaud, même si vous êtes mouillé. Elle s’adapte donc aux différentes conditions météorologiques et activités sportives : mer, montagne, randonnée…

doudoune helly hansen

Ce nouveau modèle Lifaloft au célèbre logo HH se glisse facilement dans toutes les valises ou sacs de week-end. En vente sur le site de cette marque centenaire [140 ans] au prix de 200€. 

Initier son père au serum : Minéral 89 de Vichy

Les hommes se mettent progressivement à la cosmétique, stimulés par les plus jeunes. Vous pouvez oeuvrer en ce sens à l’occasion du cadeau fête des pères. Voici un nouveau serum unisexe de la marque Vichy qui est d’ores et déjà un produit iconique de la marque. Son nom, le sérum Minéral 89. Pourquoi ? Parce que sa formule est composée à 89% d’Eau minéralisante de Vichy. Il renferme ainsi 15 minéraux essentiels, impliqués dans les défenses naturelles de la peau. Sa conception répond en partie aux exigences de la clean beauty, à savoir une liste d’ingrédients courte (11 au total), essentiellement des actifs naturels. Pour assurer l’hydratation, la formule intègre l’actif star de l’hydratation, un acide hyaluronique pur d’origine végétale (seulement en 7ème position sur la liste d’ingrédients).

serum Vichy

Mon avis : sa texture est de qualité, elle pénètre facilement en toute légèreté. Son acide hyaluronique à haut poids moléculaire reste en surface pour renforcer la fonction barrière de la peau et empêcher la peau de se déshydrater en retenant l’eau. Sans parfum, sans alcool, ce serum hydratant convient aux hommes comme aux femmes. Et il n’est pas trop cher : 20€ dans un format généreux de 50ml. En vente en pharmacie et sur le site de la marque vichy.fr  

Transfuge de Chanel, Cara Delevingne incarne le mix and match de Dior Capture

Destinés aux trentenaires, les nouveaux soins Dior Capture Youth capitalisent sur le mix and match. Ce nouveau geste qui permet de personnaliser sa routine beauté. Dotés de propriétés anti-âge, ils ont pour égérie la top model Cara Delevingne. Une égérie choisie pour son image rock et sa notoriété, plus que pour son jeune âge (25 ans). Décodage de cette innovation soin visage 2018.

capture youth Cara

Mix and match à l’honneur pour personnaliser sa routine beauté avec Dior

En termes d’innovation, la gamme Capture Youth se démarque par la personnalisation du soin via l’association sérum + crème, le diagnostic en ligne pour un conseil précis et par la recherche d’un anti-oxydant puissant. Pour séduire les trentenaires, la marque surfe également sur les tendances du moment, la préoccupation environnementale et la mise au point d’une formule composée à 88% d’ingrédients d’origine naturelle. Sans compter la nouvelle égérie, Cara Delevingne.

mix and match

Le parti-prix mix and match choisi par Dior a orienté la construction de la gamme. Ainsi, Capture Youth ne contient qu’une seule crème à la texture fine, mais elle propose 5 sérums différents :

  • le serum repulpant à base de 3 acides hyaluronique de poids moléculaire différent pour redonner de la matière,
  • le serum apaisant anti-rougeurs à la jolie texture verte,
  • le sérum liftant à l’effet tenseur immédiat,
  • le serum Glow riche en vitamine C pour l’éclat
  • le serum matifiant pour les peaux mixtes.

Mes favoris sont le Plump Filler à la texture confortable qui pénètre instantanément dans la peau et le Redness Soother qui apaise et évite à mes pommettes de rougir avec les effets chaud-froid de l’hiver. Associés, ils laissent la peau lisse, confortable et s’attaquent aux premiers signes de l’âge. 

serums capture Dior

Mix and match mode d’emploi

Mélanger 3 gouttes de sérum à la crème. C’est un geste économique qui booste l’efficacité de la crème et permet de l’adapter aux besoins de la peau. L’idéal étant d’avoir 2 serums sous le coude et d’alterner.  Mais ce protocole de soin peut être remplacé par des gestuelles plus classiques. À savoir, en mode layering comme cela se pratique en Asie, le serum est appliqué sur l’ensemble du visage, puis la crème. Ou encore en version cure pour les peaux qui ne manquent pas de confort, c’est-à-dire appliqué seul durant 3 semaines. Pionnière dans l’utilisation du Mix and match bio, la fondatrice de la marque Absolution est interviewée ici

creme dior capture

Côté recherche, Dior s’est associé à l’Institut Européen des Antioxydants pour comprendre le mécanisme de baisse des défenses de la peau. En partenariat avec l’Université Pierre et Marie Curie, la recherche a trouvé un actif d’origine naturelle, l’Iris Florentina pour pallier la baisse de régime avec l’âge et stimuler les défenses de l’épiderme (glyoxalase). Un nouvel actif anti-âge qui booste le mécanisme naturel de résistance de la peau.

Pub Dior Capture Youth

Cara Delevingne, égérie et icône d’une génération Y privilégiant le Now, l’instant.

L’héroîne du film Valerian de Luc Besson et l’icône de la planète Fashion prête son visage à Dior Capture Youth. Sa personnalité rock’n roll et son audace en font une star des réseaux sociaux avec plus de 41 millions d’abonnés sur Instagram. Bien que plus jeune, Cara Delevingne est aspirationnelle pour la cible trentenaire. Son physique tout autant que sa personnalité énergique inscrivent Dior dans la beauté 3.0. Pour Dior, elle se dévoile dans (Wo)Manifesto ou sur DiorTV.

C’est également une prise de guerre, un transfuge de Chanel dont elle a été la muse mode. Quant au claim publicitaire, The time is now, il est dans le ton et dans la forme le motto de la génération Y . Génération du Show et du Now, elle attend des résultats visibles et immédiats.
Ce lancement partage certains points avec les Boosters de Clarins, décrits dans cet article du blog Beauty Decoder et s’adressant à la même cible d’âge. Trois soins mix and match en mini-flacon sortis en 2016.

Présentation et prix Capture Youth de Dior : Crème Age-Delay advanced, pot 50ml  et Sérum flacon avec stiligouttes 30ml 95,50€ chacun

Mission anti taches : Clarins et Payot innovent. Décodage

Les taches sont une de mes préoccupations principales en ce début d’été où les rayons UV favorisent leur apparition. Sur ce terrain, 2 marques innovent, Clarins et Payot. Clarins sort ainsi son premier produit dédié à la problématique de l’uniformité du teint qui touche de plus en plus de femmes en Europe, mais surtout en Asie et aux Amériques.

duo-anti-taches-clarins-payot

Découverte scientifique et nouvel actif, l’acerola, Clarins innove dans la lutte contre les taches.

En s’appuyant sur une fine compréhension du mécanisme d’apparition des taches et du rôle des messagers cellulaires, Clarins cible de façon différente la tache et autres désordres pigmentaires. En révélant que ces désordres pigmentaires – cause de teint terne, hétérogène, tache ou marque foncée d’acné, bref tous ces défauts qui nous « pourrissent » le mental – sont en partie dus à un désordre dans la communication cellulaire, Clarins arrive avec un nouveau discours et un produit de soin novateur. Cerise sur le gâteau (ou plutôt baie rouge), l’acerola venu d’Amérique se révèle être un puissant actif naturel anti-taches de par sa richesse en vitamine C et surtout sa capacité à  bloquer ou à corriger les mauvais messages cellulaires entre mélanocyte et kératinocytes. Un actif qui s’intègre bien dans l’univers Clarins, de par son origine naturelle et exotique, sa couleur rouge iconique et sa dimension santé (anti fatigue notamment). Son imaginaire est porteur d’efficacité et de sophistication accessible, le paradoxe Clarins.

clarins-soin-anti-taches

Mission Perfection Sérum, tel est son nom, ne se contente pas de corriger les taches, il agit sur l’éclat et les rougeurs grâce à un extrait de gingko biloba. On y retrouve également des actifs de référence, comme le résorcynol ou les acides de fruits. Plus comme l’ensemble des nouveaux produits éclat, des pigments réflecteurs de lumière pour uniformiser le teint dès l’application.

clarins-mission_perfection-pub

Dans sa publicité, la marque revendique une peau zéro défaut et souligne l’efficacité du produit testée sur 266 femmes d’origine ethnique multiple (caucasienne, asiatique, hispanique et afro-américaine). Dévoilant ainsi les ambitions internationales de ce soin anti tache. Le visuel publicitaire, quant à lui, met également en avant une femme blonde et une sud-américaine pour communiquer sur la diversité des cibles et l’efficacité du serum sur tout type de peau.
Mon avis : un sérum à la texture parfaite, à la jolie couleur pêche et à la fragrance agréable. Il s’applique, s’étale et pénètre facilement sans laisser de film gras. Si parfait, que je l’utilise matin et soir. En ces périodes de chaleur, il m’arrive de zapper le soin de nuit après. Découvrir le film ci-dessous.

Payot offre un soin sérum à la promesse élargie : perfecteur de peau.

A la différence de Clarins qui se positionne sur le créneau de la tache et du teint gris, Payot « ratisse » plus large en mettant en avant une action anti-âge jouant sur la prévention et la correction du vieillissement, la correction des irrégularités pigmentaires et le résultat peau de pêche. Un soin plus complet et plus classique pour celles qui veulent lutter sur tous les fronts.

elixir-anti-taches-payot (1)

Au coeur de la formule, on trouve l’extrait de litchi aux propriétés anti-vieillissement, des oligo-éléments et des acides hyaluroniques de poids moléculaire différent et bien sûr, de la vitamine C. Et dérivées du maquillage, des poudres soft focus pour un effet immédiat.
Mon avis : un texture moins sérum, plus crème à la fois translucide et abricotée, que j’applique plus volontiers le matin. Un prix attractif en parfumerie.

Ces 2 marques partagent la même expertise spa, ce qui leur permet d’établir un contact direct avec les femmes et ainsi de mieux coller à leurs attentes. Les deux produits sont en vente dans les instituts, parfumeries, grands magasins et proposés en flacon pompe de 30ml, respectivement au prix de 73€ et 45€. Pour en savoir plus sur Clarins, cliquez ici et plus de détails sur Payot ici même.

Voir les autres bancs d’essai anti-taches sur le blog : La Roche-Posay avec Pigmentclar, Caudalie et même en médecine esthétique, une séance laser.

Caudalie, la marque au raisin : interview de sa fondatrice, Mathilde Thomas

Interview avec Mathilde Thomas, fondatrice de Caudalie, la marque au raisinEn créant avec son mari Bertrand la marque Caudalie, elle a su exploiter autrement les richesses des vignes familiales du château Smith Haut Lafitte et écrire une aventure entrepreneuriale de couple dans la cosmétique en pharmacie. 

Mathilde Thomas, fondatrice de Caudalie.

 

Quelle est l’origine de la création de Caudalie  ?
C’est la rencontre avec Joseph Vercauteren qui m’a parlé de ses recherches sur les polyphénols de raisin à Bordeaux, il y a plus de vingt ans. Nous étions alors, Bertrand et moi, un jeune couple, il voulait absolument monter son entreprise et moi, travailler dans l’industrie des cosmétiques et des parfums.  Alors que les pépins de raisin sont riches en polyphénols, que la peau du raisin est également source de nutriments précieux, ils étaient jetés après les vendanges avec les sarments. C’est pourtant la partie la plus intéressante de la vigne pour la peau.
Cela a été l’étincelle du début de la création en 1993, nous avons déposé les statuts en 1994 puis créé deux crèmes anti-oxydates et un complément nutritionnel antioxydant en 1995.

raisin-caudalie

 

Quelles ont été vos grandes joies et difficultés rencontrées dans cette aventure  ?
La première fut quand j’ai formulé une crème avec le brevet, quand j’ai vu les tests cliniques avec des résultats extraordinaires pour stopper les radicaux libres et pour diminuer les rides. Pour Bertrand, mon mari, en charge du commercial, ce fut le fait de décrocher sa première pharmacie. C’est également le premier article paru dans la presse sous la plume de Rosine Vidart.

L’aventure Caudalie n’est pas un long fleuve tranquille, surtout avec les pharmaciens. Au début, ils nous fermaient la porte au nez, en précisant « 3 produits, c’est petit », « les autres produits se vendent bien », « vous ne faites pas de pub »… Ce qui est également difficile, c’est de se concentrer sur une stratégie sans céder au chant des sirènes. Nous étions des « jeunes fous », on nous proposait de vendre au Japon.  Certains pays ont été ouverts trop tôt : la Chine, le Japon. Nous manquions de moyens pour soutenir ces pays et financer les voyages nécessaires.

Etant basée à New York, quelle influence américaine est exercée sur la création de vos produits ?
Nous vivons depuis 5 ans à New York. Avant de nous lancer sur le marché US, nous avons fait le tour des Etats-Unis et rencontré 500 clients. La marque est aujourd’hui vendue chez Sephora. Notre marketing français est peu adapté aux USA, nous avons été contraints de repackager, il nous fallait montrer le raisin, le rendre plus visible,  clarifier, l’histoire se devait d’être plus présente. De plus, les USA sont constitués d’une classe moyenne importante, aux origines diverses. Une clientèle pour laquelle il est important de simplifier les messages – moins de prose poétique – d’aller à l’essentiel. c’est également le pays de « l’instant gratification » et de l’efficacité immédiate. Pour obtenir cette action rapide, nous avons, par exemple, ajouté des nacres flouteuses dans nos produits yeux. Cela permet de faire gagner du temps à la cliente, plus besoin d’anti-cernes.
Autre influence majeur, c’est l’importance que nous accordons à la protection UV, nous intégrons des filtres solaires dans nos soins visage, et offrons ainsi une protection UV inférieure à 20.

Quels nouveaux concepts de marque jugez-vous intéressants ?
Je suis admirative de la réussite de Sephora aux Etats-Unis. Ce sont eux qui donnent le la des tendances beauté du monde, ils sont très en avance sur les plateformes digitales, ils savent tout sur leurs clients avec les « beauty insiders ». Sephora a ainsi détecté très en amont les huiles (NDR :une tendance de fond du marché cf le post de ce blog) et avec leur puissance de diffusion, ils ont étendu la tendance à la planète beauté. Ils ont une véritable écoute des clients, ils rentrent dans les labos de leurs fournisseurs et voient se dessiner les grandes tendances, qu’ils poussent ensuite. J’apprends beaucoup d’eux. Ce que j’observe aussi, c’est le rachat des parfumeurs indépendants comme Le Labo ou les Editions Frédéric Malle par le groupe Lauder (cf article ici). En termes de marques récentes, j’apprécie les masques Glamglow. 

Pour finir, quels sont vos produits cultes dans la marque ? 
La crème Premier Cru au positionnement premium, je l’ai développée au début pour moi avec tous les brevets Caudalie et les plus fortes concentrations en actifs. Cela a nécessité 7 ans d’amélioration, 214 essais, ce fut un projet de longue haleine, très personnel.
Au-delà des produits, notre actualité porte sur le Retail, nous ouvrons des boutiques Caudalie à Hong Kong, aux Etats-Unis, en France, nous allons en ouvrir une en Chine prochainement. Nous en avons 14 à ce jour.

AMBIANCE PREMIER CRU LA CRÈME 2

Mon expérience et avis : Je suis sensible à cette histoire de marque centrée autour d’un ingrédient phare et universel : le raisin. Un ingrédient qui à lui tout seul, véhicule la fraîcheur, l’hydratation, mais aussi la French Touch  qu’il exploite à merveille au travers de son Spa et de la vinothérapie. Cette gamme Caudalie s’appuie sur une forte unicité, de belles innovations en termes de textures, galéniques et actifs pour proposer une alternative intéressante et plus glamour aux marques d’eaux thermales qui dominent la pharmacie. Des packagings aux couleurs empreintes de la terre et des fruits des vignobles qui se différencient fortement dans les linéaires. Un pari réussi pour Caudalie, qui, en vingt ans, lui permet de dominer l’offre anti-âge en pharmacie. Voici mes produits préférés : le sérum hydratant qui désaltère la peau (26€) et le thé des vignes, une eau fraîche à la senteur thé et néroli que j’aime beaucoup.

Caudalie-serum-et-eau-de raisin

Quant à la publicité, j’apprécie beaucoup celle de Polyphénol [C15], emblématique de la marqueavec son fond de raisin shooté par Mathilde de l’Ecotais, photographe macro au traité luxe onririque qui magnifie notamment les oeuvres du chef Thierry Marx. Enfin, ce qui m’impressionne dans ce couple d’entrepreneurs, c’est qu’il vit au rythme de la marque, s’installant 5 ans aux Etats-Unir pour réussir sur ce marché exigeant pour ensuite s’installer à Hong Kong pour ouvrir et réussir l’Asie. Des entrepreneurs voyageurs !

caudalie-polyphenol_c15


Boutique Caudalie dans le Marais et expérience Spa Vinothérapie aux Etangs de Corot décrites sur le blog.

Pour en savoir plus sur les produits de la marque, rendez-vous sur son site marchand en cliquant.

Vague de sérums en parfumerie: Dior Capture, Chanel Hydra-Beauty

Face à un marché du soin en recul depuis 2 ans en parfumerie, les marques innovent sur le haut de gamme avec des lancements de sérums : Dior Capture, Chanel Hydra-Beauty, Guerlain, Shiseido et Clinique Smart. Des innovations luxe primées par les journalistes : Elle et Marie-Claire, mais pas de lancement de gamme large sur un concept novateur. Décodons ensemble ces nouveaux sérums dont le prix élevé est justifié par leur forte concentration en actifs (3 fois plus qu’une crème de parfumerie) à l’instar des posts sur Shiseido Ultimune ici ou le sérum intelligent de Clinique ici. Chanel et Guerlain misent sur des procédés brevetés d’encapsulation d’actifs tandis que Dior, Shiseido et Clinique reposent sur l’intelligence et la communication cellulaire.

serum-parfumerie-3

Les sérums Chanel et Guerlain jouent la préservation d’ingrédients emblématiques pour une action plus profonde : esthétique et efficace !

Innovation brevetée et exclusive pour plusieurs mois, la formule d’Hydra-Beauty de Chanel s’appuie sur la microfluidique. L’huile de camélia, fleur emblématique de la marque aux 2C, est précieusement encapsulée dans des milliers de billes qui s’ouvrent non pas à l’ouverture du produit, mais sous la pulpe des doigts. Pour imprégner profondément la peau, l’hydrater, la nourrir durablement et lui apporter cet aspect rebondi d’une peau jeune bien hydratée. Une technologie inspirée de l’Asie, brevetée par une PME Marseillaise, Capsum et exclusivité Chanel pour les 6 premiers mois. Ce procédé offre une texture rebond, très sensorielle agrémentée d’un parfum légèrement gourmand fruité. De plus, la formule est enrichie en gingembre bleu anti-oxydant pour une protection anti-âge.
Pour véhiculer cette innovation, la sémantique choisie est micro-sérum, l’infiniment petit au service de l’hydratation et de la protection de la peau. Une sémantique sensorielle portée par les concepts de fusion, de peau gorgée d’eau, de peau repulpée. Rien de vraiment nouveau, mais consensuel et séduisant en parfumerie.
Le sérum Chanel Hydra-Beauty bénéficie également d’un packaging sans reprise d’air pour mieux protéger la formule (moins de conservateurs) à l’esthétique fort réussi et surtout d’une égérie internationale, l’actrice Diane Kruger.

Chanel-hydra-beauty-pub

Découvrir le film tourné par le photographe Peter Lindbergh avec Diane Kruger, à la beauté naturelle éclatante grâce au maquillage de Stéphane Marais.

diane-kruger-chanel-hydra-beauty-campaign

Quant à Guerlain, la marque décline ses ingrédients emblématiques, le miel et la gelée royale de sa ligne Abeille Royale à forte concentration dans un nouveau sérum. Des actifs au pouvoir cicatrisant reconnu pour réparer les peaux abimées par le froid et le vieillissement. L’aspect visuel de la texture est magnifié par les micro-sphères en suspension dans des gouttelettes d’actifs. Une texture à la fois fluide et riche, appétente.
En revanche, la publicité repose sur une nature morte du flacon avec une myriade de gouttelettes, sans singularité dans ses promesse ni audace dans la mise en scène car très conventionnelle des marques parfumerie. C’est dommage car l’Abeille est une figure mythique de Guerlain et pourrait être communiquée de façon onirique.

Sérum Capture : Dior mise sur la synchronisation cellulaire et sur un mini-site fort réussi, préfigurant la parfumerie 2.0.

Dior poursuit sa recherche et sa communication sur les cellules souches au travers de ce lancement. Une histoire que la marque a préemptée depuis 4 ans avec Dior Capture R60/80, mais également d’autres laboratoires (L’Oréal, Yves Rocher). Une histoire justifiée par l’extrait de Longoza d’origine malgache qui réactive et synchronise l’activité cellulaire tel un véritable chef d’orchestre. Un extrait déjà présent dans les précédentes gammes de soin Dior Capture. Une très belle texture fine à couleur tendrement rose qui pénètre facilement.

film-serum-dior-capture

Pour souligner cette innovation, la marque Dior a créé un mini site dédié « Le sérum » à découvrir ici. Preuve de la parfaite maîtrise digitale de Dior, ce mini-site réunit toute la palette des leviers de succès :

            1. La sémantique d’une maison de luxe appliquée à la cosmétique : des termes élitistes comme les Maîtres Formulateurs ou les Jardins Dior, des termes oniriques à l’instar de « le sérum fusionne intimement avec la peau, il s’évanouit, en symbiose, désir exaucé et synchronisation cellulaire » ou sensuels, voir sexy tels galbe ou courbes pulpeux, pulpe élastique 
            2. La patte esthétique d’un film qui nous fait voyager jusqu’à Madagascar dans les Jardins Dior pour découvrir le Longoza et sa récolte 
            3. L’approche didactique sur le rôle du sérum par un jeu de questions – réponses
            4. La dimension ludique avec un jeu interactif pour relier des points entre eux
            5. Et enfin, l’objectif final, l’achat e-commerce ou l’abonnement à la newsletter pour poursuivre l’expérience Dior.

Capture-totale-dior-parfumerie

Quant à la publicité presse, elle réunit les mêmes acteurs que pour Capture Totale Dream Skin que je détaille ici, à savoir le photographe Patrick Demarchelier et l’égérie Eva Herzigova, avec le même procédé Photoshop qui fait disparaitre le grain de peau. Le claim retenu en presse, TV et sur le web est « Le futur vous appartient », il rejoint celui de Dior j’Adore « The future is gold ». Une injonction qui cible les femmes adoptant la posture de prise en main du vieillissement. Découvrir le film.

Infos pratiques

Ces sérums sont en vente en parfumerie et sur les sites e-commerce des marques.
Chanel Hydra-Beauty 81€, Dior Capture Totale Le Sérum 149€ et Guerlain Abeille Royale 120€, chacun étant présenté dans un flacon-pompe 30ml. 

Brillance & grand luxe pour nos cheveux, les huiles de Kerastase Elixir

Surfant sur la vague des huiles capillaires et du succès de l’Elixir, Kérastase complète la ligne Elixir Ultime avec trois nouveaux produits, shampoing, pré-shampoing et serum aux huiles précieuses. Tous offrent une expérience grand luxe, ultra-sensorielle et professionnelle. Tout comme ceux lancés en 2012, ce trio de produits est la future star des salons de coiffure. Un protocole de soin a même été conçu pour sauver les cheveux abimés. Idéal par ces temps de froid et les contrastes de température qui malmènent nos cheveux. Idéal également en cette période de fêtes pour sublimer la chevelure.

visuel-Kerastase-ultime

Au coeur de ces formules, les huiles précieuses constituent une grande innovation, le oil blending.

Si l’assemblage a conquis ses lettres de noblesse dans le cognac avec le blending sur lequel Hennessy communique beaucoup, il est est ici de même avec les 16 huiles précieuses, sélectionnées, dosées, assemblées avec la plus grande expertise pour réunir tous les bénéfices attendus : brillance, souplesse, nutrition, facilité de coiffage, légèreté… Tout ce dont rêvent les cheveux abimés ou malmenés. Au-delà de leur efficacité, ces huiles – abricot, raisin, noix ou rose entre autres- évoquent sensualité, plaisir, confort, parfum et beauté. Les textures et leur couleur aux reflets dorés sont sublimes pour que l’expérience de ce trio soit unique.

trio-Kerastase-elixir-ultime-huiles

Un rituel Elixir de trois produits, une gestuelle luxe pour une meilleure efficacité soin et brillance.

3 étapes comme le Basic 3 temps de Clinique, mais cette fois-ci pour les cheveux.
1 Je prépare mes cheveux au shampoing avec le baume Metaorph’oil pour les longueurs et les pointes, c’est-à-dire les zones du cheveu les plus abimées. Son rôle est de démaquiller la fibre capillaire de tous les résidus et impuretés qui s’y collent, c’est une expérience très sensorielle puisque ce baume-gelée se transforme en lait au contact de l’eau comme beaucoup d’huiles démaquillantes visage. Une fois rincé, il enrobe les longuets et pointes d’un léger film protecteur.
2 Je shampooine avec cette version Rolls pour cheveux secs à base d’huiles de coriandre et coco + beurre de karaté, un shampoing au parfum luxueux et envoûtant qui vous plonge dans l’univers des mille et une nuits, voyage onirique. Le shampoing existe désormais en 2 versions : cheveux fins à normaux ou cheveux épais.
3 Je répare mes pointe avec le sérum solide, une nouvelle galénique combinant 15 huiles dont les mythiques argan, carthame et hélianthe. Tout comme le parfum a sa version nomade avec la concrète, le sérum ici est proposé en version nomade avec cette texture solide, qui fond sous les doigts pour une application ciblée qui éclaire les longueurs ou points. Avec cette ligne Kérastase Elixir Ultime, hair care is GOLD, pour reprendre le slogan de Dior J’adore.

kerastase-elixir-1 Mon avis : des formules ultra luxe pour les cheveux secs ou abimés, des textures et des parfums envoutants et voluptueux. Le bémol : une approche packaging très bling bling, la version luxe du Moyen Orient.

Opération du moment Les jours Sublimes : Diagnostic cheveux et rituel de soin Kerastase offert jusqu’au 15 février. Invitation personnelle à télécharger sur www.jourssublimes-kerastase.fr

Ligne capillaire Kérastase Elixir ultime, shampoing 250 ml 24€,  baume préprateur 150ml 32€ et serum solide 32€.
En vente dans les salons agréés Kérastase. Plus de détails sur le site de la marque Kerastase et son e-shop .

Tendance de fond en beauté, les huiles sont au coeur de nombreux lancements beauté décrits dans cet article du blog et notamment la première huile à lèvres d’Yves Saint Laurent,une toute nouvelle galénique dans l’univers des rouges à lèvres, sortie janvier 2015.

Je vous souhaite à tous un bon réveillon et une excellente année 2015 !!!

 

Soin connecté à votre peau, le sérum Clinique Smart

Après les smart phones, voici le smart care, le soin intelligent de Clinique dont la promesse est de s’adapter aux besoins de votre peau. Le rêve ? Décodons ensemble cette innovation sérum qui, tel un objet connecté, serait en mesure de délivrer les actifs utiles à votre peau et de suivre ses variations. Certes, notre peau change au fil des saisons, de la météo, de l’environnement dans laquelle elle baigne. Et de fait, ses besoins évoluent. Jusqu’à présent, nous changions de crème en fonction de notre ressenti et de son apparence : passant d’un soin anti-taches à un soin hydratant ou super cocooning selon que nous étions préoccupées par des taches ou par des tiraillements ou encore la volonté de la chouchouter.

Clinique Smart-serum-connecté

Alors ficelle marketing ou véritable innovation scientifique ?

La vague des soins hybrides, multi-fonctions est plus que tendance et universelle (US, Japon, Europe…). En effet, le sérum Clinique Smart cumule plusieurs fonctions anti-âge : anti-rides, fermeté, anti-taches et uniformisation du grain de peau. Sa formule est un véritable cocktail des actifs les plus pointus. Elle regorge d’actifs éclaircissants pour une efficacité anti-tache (racine de mûrier noir, extrait de raisin et de plantes et de la vitamine C, des actifs déjà présents dans le sérum Even Better auquel j’ai déjà consacré un article sur ce blog. Plus des actifs qui stimulent les cellules : acide salicylique exfoliant, glocosamine, peptides stimulateurs de collagène, actifs régénérants…Sans compter son lot d’agents hydratants avec notamment l’acide hyaluronique, des ingrédients pour apaiser, d’autres pour raffermir. La liste est longue…  

Son mode d’action : tel un objet connecté, il entendrait, décoderait les messages cutanés pour répondre aux besoins en délivrant les actifs utiles. De la cosmétique du futur ? Quoi qu’il en soit, c’est un discours nouveau, plutôt que le soin qui fait tout, voici le soin qui « comprend la peau ». La pub confirme cette promesse puisqu’elle affirme que ce soin comprend la peau et son passé pour une réparation sur mesure. Quant au site web, il annonce les 37 brevets pour protéger cette formule intelligente et universelle qui comprend les signaux émis par la peau et y répond. Mais, pour ma part, je reste sur ma faim quant aux arguments et aux résultats. Ces derniers sont juste évoqués sur le site web au travers d’une simulation sur des mannequins : réduction des rides, atténuation des taches ou des cicatrices d’acné, uniformisation de la carnation à 12 semaines. Cette démarche de simulation en hémi-visage sur des top models fait « fake », faux et entache à mes yeux la crédibilité du produit. Cliquez ci-dessus pour découvrir la simulation et dites-nous ce que vous en pensez.

Clinique-smart-serum-connecté-pub 

Mon expérience personnelle : Adepte du sérum Even better de Clinique, j’apprécie la texture moins aqueuse et moins liquide de ce sérum Clinique smart. D’une jolie teinte pêche, elle pénètre bien, lisse la peau et lui apporte un vrai confort.  Pour le reste, il est vraiment trop tôt pour partager l’efficacité de ce soin. Son discours est vraiment novateur, mais surprometteur ?  Son prix est élevé parce que ce soin est positionné comme une réponse complète anti-âge. Prix : 70€ le faconde 30 ml.
Mon avis : A l’heure où les soins personnalisés montent en puissance, c’est une approche nouvelle. Le sérum anti-âge global pour toutes les peaux. Ce soin est indéniablement de grande qualité, l’avantage c’est que, étant complet, il peut être suivi d’une bonne crème hydratante la matin, avec SPF idéalement.. Mais franchement, n’évoquer aucun résultat chiffré et ne nous montrer qu’une simulation à 12 semaines plutôt que des vraies photos, cela manque d’authenticité et c’est particulièrement long.
Et vous, qu’en pensez-vous ?

A la recherche d’autres grandes innovations soin visage, je vous conseille de lire l’article de ce blog sur les autres lancements sérums en parfumerie (Dior, Chanel, Guerlain) et sur les soins anti-âge blur ou floutants, notamment Capture Dream Skin de Dior.