Ecolo… responsable, recyclage : le Quizz Miss Beauty

ecolo

ÊTES-VOUS ÉCOLO-DISCIPLINÉE ?

Petit questionnaire pour savoir à quelle catégorie d’écolo vous appartenez :

1/ Quand vous vous lavez les dents :

A : Vous faites mousser un maximum le dentifrice « super dents blanches » dans un bruit rassurant de chutes du Niagara.

B : L’haleine fraîche et les dents brillantes, vous culpabilisez un maximum car vous vous rendez compte que vous auriez dû fermer le robinet !

C : Vous fermez le robinet.

2/ Quand vous faites vos ablutions (j’aime bien ce mot)

A : Vous profitez d’un bain chaud aux huiles essentielles avec des bougies so romantiques !

B : Vous faites couler un mini-bain juste pour y délasser vos orteils…et avec des bougies quand même !

C : Vous prenez une douche tonique, mais sans les bougies car avec la buée sur la vitre de toute façon ça sert à rien vous les voyez même pas …

3/ Le tri sélectif :

A : Vous bourrez au maximum votre sac poubelle sans faire le tri, d’abord parce que vous avez la flemme de le descendre plusieurs fois et deuxièmement parce que vous n’y comprenez rien au tri sélectif… La poubelle pour le verre chez vous c’est noir et chez votre mère c’est vert ! Mettez-vous d’accord ok ?

B : Bon alors dans la poubelle jaune je mets tous les emballages carton, dans la noire, le verre… mais mon pot de crème à l’acide hyaluronique 30% de rides en moins en 3 ans …je le mets euh…dans la poubelle verte ? Jaune ? Noire ? Je sais pluuuus !

C : Je descends mes poubelles déjà triées chez moi sans me tromper, grâce au petit livret fourni par ma ville !

4/ le recyclage :

A : Je me jette sur la dernière version du : « robot cuisine tout et beaucoup mieux que moi » 

B : Je me jette sur la dernière version du : « robot cuisine tout et beaucoup mieux que moi » et je donne l’ancien qui cuisinait DÉJÀ bien mieux que moi à ma meilleure amie. Pas de gâchis !

C : JE NE ME JETTE PAS sur la dernière version du : « robot cuisine tout et beaucoup mieux que moi » et j’apprends à cuisiner …tant pis pour ceux qui vont déguster (si je puis dire).

RÉSULTAT de ce questionnaire hyper pertinent : 

1/  Si vous avez répondu une majorité de A : 

Alors là les bras m’en tombent ! Vous êtes écolo-IRRESPONSABLE, écolo-ÉGOÏSTEécolo-CATASTROPHIQUE !

2/ Si vous avez répondu une majorité de C :

Les mots me manquent pour vous féliciter ! Vous êtes écolo-RESPONSABLEECOLO- ADMIRABLEécolo…tellement disciplinée !

3/ Et enfin si vous avez répondu une majorité de B :

Vous êtes COMME MOI ! et la plupart d’entre nous finalement … Vous êtes écolo-BONNE VOLONTÉ, écolo-BIEN INTENTIONNÉEécolo-comme vous pouvez !

Alors pas de culpabilité exagérée, croyez-moi un petit effort de chaque jour est déjà bien préférable à tous les beaux discours ! Vous allez y arriver et vos petits enfants vous diront Merci !

Babette KOENIG
Semaine de la réduction des déchets, du 16 au 24 novembre 2019

J’ai le plaisir d’accueillir sur mon blog la rubrique illustrée « Humeur Miss Beauty », un trait d’humeur pour croquer nos comportements, pas toujours exemplaires. Alors faites un geste pour notre planète en cherchant à réduire vos déchets et à mieux consommer ! Adoptez de nouveaux réflexes – recyclage des capsules de café, compost, consommer local et de saison – pour scorer sur ce quizz.  Chacune se retrouvera sûrement dans ces illustrations et ces chroniques d’humeur … Un rendez-vous mensuel signé par Babette Koenig styliste-illustratrice.

Avis aux beautistas qui pourraient se reconnaître sous les traits de Miss Beauty, vous pourriez également aimer ses précédents traits d’humeur: La rentrée 2019 ou L’heure d’hiver

Plastique & cosmétique: REN veut respecter la planète et la peau

Sensibilisés par les media aux problèmes environnementaux dus au plastique, nous sommes de plus en plus vigilants sur les contenants en plastique, mais aussi sur le suremballage. Notamment pour nos achats cosmétiques. S’en suit un changement profond de l’industrie de la cosmétique. Cap sur l’une des marques pionnières et engagées, REN skincare.

plastique recyclé soin

Une marque anglaise éco-engagée

La marque REN Skincare a pris le sujet à bras le corps sans greenwashing. Dans ses innovations, REN privilégie des principes centrés sur la responsabilité environnementale. Éco-responsable, elle rénove progressivement ses packagings pour réduire la consommation de plastique et réduire les déchets. Dès le début, il y a 20 ans, la marque a choisi des encres végétales pour ses étuis et étiquettes, puis le carton recyclé. Elle s’engage aujourd’hui sur la promesse du zéro déchet en 2021, un horizon proche. Depuis deux ans, elle met l’accent sur le plastique. En effet, le choix du plastique est crucial pour l’environnement. Selon Plastic Oceans, la production de plastique à large échelle a augmenté de 2 millions de tonnes par an dans les années 50, à 300 millions de tonnes cette année. Ce qui signifie que nous avons produit sur ces deux dernières décennies autant de plastique que durant tout le XXème siècle. Dont 70% au minimum ne serait pas recyclé. L’industrie cosmétique recourt fortement au conditionnement plastique pour les produits capillaires (shampooings, après-shampooings, masques) et hygiène (gel-douche, savon liquide, tonique, eau micellaire…). Ou pour des produits plus sophistiqués comme les soins visage vendus en flacon-pompe. La marque premium REN privilégie le plastique recyclé et recyclable pour ses packagings. Elle accepte des concessions esthétiques pour remplir cet objectif éco-responsable. Ainsi, elle a lancé l’an dernier un gel-douche énergisant dans un flacon en plastique 100% recyclé. Composé à 20% de plastique provenant des océans et à 80% d’anciennes bouteilles vides. Un packaging éco-conçu puisque même la pompe ne comporte pas de ressort en métal. La contre-partie esthétique : il n’est pas totalement transparent, cristal, mais fumé.

gel douche plastique recyclé

Autre produit éco-conçu, la crème solaire matifiante visage dont le tube est réalisé avec 50% de plastique recyclé, la capsule 100%. Pour avancer, la griffe incite également les fournisseurs à innover dans le domaine du plastique recyclable que ce soit pour les pompes, les capsules… Filiale d’Unilever, elle joue sur la puissance du groupe.

Au-delà du plastique, Ren opte pour la Clean Beauty avec des formules courtes qui vont à l’essentiel

Le terme Clean Beauty, quoique récent, est très en vogue. Sa définition reste floue puisqu’il s’agit de cosmétiques qui privilégient des listes d’ingrédients courtes (INCI), des actifs entachés d’aucune suspicion de toxicité et beaucoup de transparence vis à vis des consommateurs. Dans la réalité, il s’agit davantage de valeurs de marque et d’écarter les ingrédients synthétiques agressifs pour la peau ou potentiellement irritants. L’objectif étant d’expliquer le choix des ingrédients et de bien scorer sur les applis type Yuka ou Clean Beauty. Pas d’objectifs particuliers en termes de naturalité, de vegan ou de bio. Pas de certification reconnue non plus. Pour REN skincare, cette dimension est dans la genèse de la marque. Son nom REN signifie Clean en suédois. Ainsi, le soin de protection solaire n’utilise pas de filtre chimique, mais un filtre minéral, de l’oxyde de titane (comme les marques bio). Pour ne pas polluer les océans…Ce produit est d’ailleurs également vegan.

protection solaire eco

Mon AVIS : une belle formule, une texture qui s’étale bien et laisse un fini mat sur la peau. Parfait pour une utilisation quotidienne si l’on veut se protéger des méfaits des UV (accélération du vieillissement de la peau, apparition de taches brunes…) Dans son discours, la marque a du évoluer passant du No.. (en français sans) au positif. Un changement imposé par les nouvelles réglementations en 2019. cf cet article du blog.

Cet engagement est la clé de succès auprès des trentenaires. Depuis que REN skincare communique fortement sur son engagement sur le développement durable avec son ambassadrice Lizzie Carr et son partenariat avec Surf Rider ou Loop, la marque décolle. Malgré son positionnement premium : les produits se vendent autour de 40 à 45€ en moyenne. Elle est en vente dans 700 points de vente, dont Le Bon Marché au 1er étage, les boutiques Oh my cream et le réseau de parfumerie Nocibé. Les trentenaires, cible privilégiée de la marque, sont souvent en pointe sur ce sujet, ils vérifient que le packaging des produits de beauté sont bien respectueux de l’environnement. Et de nouvelles applis vont certainement les aider dans ce sens en privilégiant les marques cosmétiques qui s’engagent dans le développement durable. Car l’impératif écologique est plus que jamais présent à leur esprit.
Autre moyen incitatif pour faire évoluer l’industrie cosmétique, la taxe plastique s’impose peu à peu dans les esprits. C’est notamment le projet du gouvernement britannique, qui suggère que les packagings qui contiennent moins de 30% de matière recyclée soient pénalisés.
Au-delà de la cosmétique, la mode est le principal acteur qui pollue la planète. En effet, l’industrie de la mode est responsable d’un tiers de la pollution plastique des océans. Les grandes griffes s’engagent dorénavant vis à vis du développement durable. Adidas s’est engagé à n’utiliser que du plastique recyclé en 2024. Sans compter qu’au dernier sommet de la mode à Copenhague, Kering est devenu en quelques années le porte-drapeau du développement durable. Le groupe s’était déjà engagé en 2017 à réduire de moitié ses émissions de CO2 avant 2025. Et vous, modifiez-vous vos critères d’achat ? Prêtez-vous attention au packaging et aux matériaux utilisés : verre recyclable à l’infini, plastique recyclable, plastique recyclé ?