Fin du musée du Parfum, échec de cette initiative privée après 18 mois

Le Musée du Parfum n’a pas rencontré son public : clap de fin pour ce musée privé après 18 mois d’existence à Paris. Capitale de la mode, de la beauté et des parfums, Paris n’a pas su faire éclore et se développer cette initiative privée. Ce musée offrait une vision culturelle, historique et contemporaine du parfum (décrite dans cet article du blog à son ouverture). Parcours interactif, multi-sensoriel proposé dans l’ancien hôtel particulier de Christian Lacroix, rue du Faubourg Saint Honoré. 

fin du musee du parfum

Clap de fin pour le Musée du Parfum : les raisons

Cette initiative a reçu le soutien de la Mairie de Paris, de la Région Île de France, mais aussi de grands acteurs du secteur des parfums : la société IFF (International Flavors and Fragrances, leader mondial), le syndicat de la parfumerie. Mais pour être viable, ce projet nécessitait 300 000 visiteurs par an et dès l’an dernier, la société SAS Parfeum qui gérait le musée a été placée discrètement en redressement judiciaire, selon le Journal des Arts. Un projet ambitieux compte-tenu du coût très élevé des travaux de transformation de cette ancienne maison de couture qui a connu le même sort, la liquidation judiciaire à la barre du tribunal. Ambitieux également compte-tenu de la concurrence du musée concurrent gratuit Fragonard situé à quelques encablures, à proximité de l’Opéra, alors que le ticket d’entrée variait entre 5€ et 14,5€. Ce musée de marque bénéficie de l’expérience de son petit frère à Grasse avec des visites guidées totalement gratuites et tournées vers l’achat des parfums Fragonard avec une dimension artisanale. Tandis que le Musée du Parfum se voulait une vitrine prestigieuse pour l’ensemble des marques de parfum et qu’il présentait dans sa boutique théatralisée.

experience olfactive musee du parfum

Le lieu a été investi par de nombreuses marques de parfum (Thierry Mugler pour Angel, par exemple) pour de l’évènementiel, soirée VIP, lancement et pop-up store. Ces recettes complémentaires n’ont pourtant pas suffi, le vendredi 6 juillet, le musée du Parfum a annoncé sa fermeture définitive et la fin de cette aventure.