Expo Irving Penn : ce maître de la photographie a connu toutes les techniques

Subjuguée par l’expo Irving Penn au Grand Palais, j’ai souhaité partagé avec vous quelques oeuvres de ce maître de la photographie. Une exposition organisée pour le centenaire de la naissance de ce grand photographe aux multiples talents, un photographe qui au cours de sa longue vie (1917-2009) aura connu toutes les techniques de la photographie : Rolleiflex, argentique et numérique. Présentées sur deux niveaux, toutes ces oeuvres ont été prêtées par le Metropolitan Museum.

photo mode Irving Penn

Irving Penn, spécialiste de la photographie de mode, mais pas seulement

Photographe pendant plus de 60 ans pour le magazine Vogue, Irving Penn est aussi un maître de la photographie de portrait, de nus, de nature morte et de clichés ethnographiques. Il débute sa collaboration avec le magazine à 23 ans par des natures mortes. Des natures mortes à même de raconter des histoires par les traces laissées par les protagonistes : tache de rouge à lèvres, allumette brûlée…

dali

Après la guerre, il réalise une série de portraits de personnalités connues, telles Salvador Dali, Audrey Hepburn ou l’écrivain Colette.

Colette

Des portraits effectués en studio où tel un peintre, il monte le décor d’une grande sobriété pour laisser exploser la personnalité de ses célèbres modèles.

photographie

À partir de 1950, il s’enthousiasme pour la photographie de mode et vient à Paris pour shooter les présentations des couturiers. Là encore, il privilégie le cadre d’un studio pour construire ses visuels, éloigné de la fébrilité de ce microcosme. Irving Penn use de la lumière naturelle pour magnifier les mannequins. Il y rencontre sa future seconde épouse, Lisa Fonssagrives qui prendra la pose de nombreuses fois devant son objectif avec une grande complicité.

Fin 48, Vogue l’expédie au Pérou pour ses premières photos de mode en extérieur. Il en profite pour réaliser des centaines de clichés des habitants de Cuzco en vêtement traditionnel. Puis, il s’intéresse aux petits métiers, la plus nombreuse série de sa carrière. Le photographe américain fait poser les artisans avec leurs outils ou accessoires en noir et blanc à Paris, Londres ou New York, en parallèle des commandes de photos de mode.

Petits métiers

La dernière partie de l’expo est consacrée à ces derniers travaux réalisés en numérique, notamment ce visuel empreint d’une forte sensorialité.

Exposition Irving Penn au Grand Palais

Du 21 septembre 2017 au 29 janvier 2018
Ouvert tous les jours de 10h à 20 H sauf le mardi.
Nocturne jusqu’à 22h le mercredi
Tous les détails sur le site du Grand Palais ici.

La marque 2.0 Sézane joue désormais dans la cour des grands : New York, égérie connue, dommage !

La marque 2.0 Sézane avait tout compris des millennials. Sa jeune créatrice a fondé sa stratégie sur le web et les réseaux sociaux en 2013. Toutes ses photos, toute sa mode sont imprégnées de l’esprit instagram. Surfant sur les habitudes et attentes de la génération Y, Morgane Sézalory a su en faire un acteur de la mode. Soutenue par de jeunes influenceuses, elle a réussi à se faire apprécier des journalistes qui ont salué sa différence et son esprit d’entreprise. Mais les dernières initiatives de cette marque 2.0 me laisse perplexe. Boutique phare à New York, égérie Camille Rowe partagée avec Dior ou Zadig & Voltaire… Sézane ne serait-elle pas en train de se fourvoyer en reprenant à son compte les recettes classiques des grandes marques établies. Revue de détails

égérie

Sézane incarne le portrait type de la marque 2.0 construite par une blogueuse à succès, l’aventurière 2.0

Morgane Sézalori a démarré sur le web au travers de son blog mode Les composantes. Dès 2009, elle l’oriente business avec une sélection d’articles de mode à prix accessible (entre 30 et 100€) et durée éphémère (48h). La qualité de sa sélection, tout comme le style qu’elle apporte à ses compositions et la dimension éphémère séduisent ses pairs. A moins de 25 ans, elle détient un business model qui surfe sur les tendances 2.0. Progressivement son site marchand intègre ses propres créations, elle y propose une mode éthique, fabriquée au Maroc. En 2013, elle crée Sézane dédié au prêt-à-porter abordable, le site au design graphique intègre également un blog qui contribue à son référencement naturel.

marque 2.0

Mais surtout au fil des années, elle élargit son business en anticipant sur les nouvelles tendances retail et e.commerce. Pure player, elle ouvre en 2015 les portes de son Appartement, un showroom situé au plein coeur de Paris où sa sélection mode et déco au style parisien est mise en avant. Les clientes peuvent y essayer les nouvelles pièces de la collection pour ensuite les commander en ligne et se les faire livrer en moins de 48h. Le choix du nom Appartement est plus que malin, il donne à voir son intimité et établit une relation de proximité avec les clientes. Bingo ! Elle structure ses collections et démarre les collaborations avec des marques intemporelles du monde de la mode ou de la déco (Maison Labiche, Sarah Lavoine, Caravane).

En 2016, pour toucher une clientèle plus mûre et apporter un coup de frais au grand magasin, elle ouvre un appartement éphémère au Bon Marché en 2016. Cette année, elle élargit son concept de pop-up store à la Province. Ainsi, une boutique éphémère s’ouvre à Lyon, puis Bordeaux. Sézane étend son territoire jusqu’à New York, e-shop en 2017 et appartement showroom cet automne dans le quartier branché de Nolita.

En communication, Sézane se recentre sur le classique avec égérie : Camille Rowe

Longtemps, la marque 2.0 Sézane a anticipé et surfé sur les nouvelles règles de communication digitale : style graphique léché, shooting instagrammable, composition dans l’air du ton avec une touche très parisienne et génération Y, content au travers du Journal. Appellations internationales et faciles à mémoriser : le nom de la marque Sézane et son showroom L’Appartement. C’est ce qui a fait son succès et sa notoriété. Elle s’est appuyée sur des influenceuses qui ont démarré leur blog en même temps qu’elle : Deedee, Garance Doré, Lily Barbery-Coulon du blog ma-recreation.com

Mais aujourd’hui, pour le lancement de sa ligne denim, elle choisit une égérie connue, Camille Row. Egérie de Zadig & Voltaire, d’IKKS, de Dior pour le parfum Poison Girl (voir l’article du blog ici). Une égérie internationale car Camille Row est franco-américaine et vit aux Etats-Unis. C’est dommage, Sézane donne l’impression de rentrer dans les clous, de se plier au conformisme de la communication… Est-ce vraiment le prix à payer pour assurer un développement international au risque d’y perdre son âme ? 

La fragrance de Chanel N°5 décodée : portrait vintage onirique

Le dernier épisode d’Inside Chanel, mini-site dans lequel la maison de luxe illustre en image son esprit, ses piliers et valeurs, est à nouveau consacré au parfum mythique N°5 dans une esthétique vintage. Cette webserie dédiée au storytelling de la marque Chanel a démarré en 2012 par deux opus sur ce parfum. Le tout premier met en avant son esprit pionnier, en rupture avec les codes du marché. Le second est consacré à son illustre ambassadrice, Marilyn. Cette fois-ci, il donne à voir ce parfum mythique comme une incarnation de l’esprit de Mademoiselle Chanel, s’exprimant à la première personne.

chanel-n-5

Un autoportrait personnifié – Je suis un parfum – qui dresse les traits de caractère de la fragrance, une composition olfactive à la fois artistique et conceptuelle telle un tableau abstrait, une construction graphique et subtile. La fragrance se décrit comme un bouquet imaginaire, étonnant, doté de l’esprit frondeur de Coco et de l’audace de Mademoiselle. Un foisonnement de fleurs : iris, rose, bergamote, fleur d’oranger mais aussi jasmin envoûtant.

vintage

Présenté dans un flacon révolutionnaire dans son épure, aux variations infinétisimales au fil des ans depuis sa création en 1921. Fruit d’une lignée d’artisans parfumeurs : Ernest Beaux, Henri Robert, Jacques Polge et aujourd’hui Olivier Polge.

flacon Chanel

Une esthétique vintage et onirique pour ce parfum intemporel twistée de modernité.

Pour dépeindre cette icône Chanel, la marque a choisi une esthétique vintage et onirique, mâtinée de technologie contemporaine par le biais de gif, d’images saccadées et d’effets visuels hype. Et bien sûr, de mobiliser les réseaux sociaux via un teaser le 11 mai.

teaser-facebook-chanel

Découvrir ce nouvel épisode Auto-portrait d’un parfum ci-dessous.

Hot news : Vent de fraîcheur avec le lancement de Chanel N°5 L’Eau dont l’égérie est Lily Rose Depp, tout juste âgée de 16 ans et fille de Johnny Depp et de Vanessa Paradis. Elle a enflammé le Festival de Cannes et la Croisette lors de la présentation du film La Danseuse de Stéphanie Di Giusto dans lequel elle joue aux côtés de Soko, Gaspard Ulliel et Mélanie Thierry.

lily-rose-depp-chanel-n-5-eau

Ainsi, L’Eau est un flanker (extension de gamme parfum) destiné à séduire les Millenials. Cette version fraîche, légère, voire transparente est une réinterprétation moderne et plus accessible de la fragrance originelle, sophistiquée, qui a perdu sa place de N°1. Cette fragrance fait la part belle à la Rose de Mai cultivée à Grasse, son lancement est annoncé sur le site chanel.com pour le mois de septembre.

lancement-annoncé-chanel-n5-eau