La vraie vie : C’est reparti !

vraie vie déconfinement

C’est reparti ! Les petits noirs du matin avec le journal, les « déjeuners avec salade composée … Non pas de dessert… C’est quoi le dessert du jour ? Alors un café gourmand, les portions sont toutes petites ! » Les repas d’affaires, les lunchs entre filles, les dîners en amoureux … Dehors, au bistrot du coin.
Les verres de rouge, les verres de blanc, les smoothies, les jus qui donnent bonne mine, les expressos avec le petit carré de chocolat. « Et avec un verre d’eau s’il vous plaît! »
Les conversations qui s’éternisent, les serveurs débordés qui font de l’humour…ou pas.
Tout le monde est heureux, joyeux, léger… On a tellement à rattraper, à se dire, à partager… Jolies robes qui volent au vent, costumes légers bleu azur, on se fait beaux car, oui, c’est la fête. On célèbre tout ce qui nous a tant manqué : la vraie vie et cet art de vivre qui finalement nous lie bien plus qu’on ne l’imaginait.
Les marronniers sont en fleurs, les pigeons roucoulent « revoilà les miettes ! » On se faufile entre les tables qui débordent sur tous les trottoirs, on est bien…enfin.
Et c’est presque comme avant, presque… On le sait tous, on y pense. Un peu pour certains, beaucoup pour d’autres.
Notre chère vie d’avant est fragile et il faut faire attention. Rien n’est encore complètement acquis. Oui, oui, on le sait bien !
Mais, là, en ce beau mois de juin, celui de la liberté retrouvée, de la convivialité chèrement reconquise, on n’a pas envie d’y penser n’est-ce pas ? Sur les terrasses en bois, nous nous attardons jusqu’à ce que le soleil disparaisse à l’horizon. D’ailleurs, attention aux coups de soleil, aux marques de bronzage disgracieux, genre cycliste, ça tape dur au mois de juin ! N’oubliez pas votre crème protectrice qui en plus sent bon et annonce l’été à venir : La plage, les grands espaces, les repas sous les pommiers.
Nous allons nous retrouver en familles, avec des amis et juillet- août aura cette une saveur toute particulière.
Croyons en nous, en notre force de vie et ensemble parions sur la réussite de cet été tant espéré.

Babette Koenig

Parce qu’elle croque nos envies et nos états d’âme avec finesse, j’ai le plaisir d’accueillir sur mon blog les chroniques illustrées « Miss Beauty », des traits d’humeur pleins d’esprit.  Beaucoup d’entre nous se retrouveront sûrement dans cette envie de déconfinement et de retour à la vraie vie, vie en extérieur avec nombre d’amis. D’ailleurs Monoprix vient de lancer une nouvelle campagne célébrant le retour à la vraie vie pour les citadins.

vie en ville pub monop


Vous pourriez également aimer l’une des précédentes chroniques d’humeur de Babette Koenig intitulée Do It Yourself

Comique : notre défaut stigmatisé par Monoprix, le coupe file

Monoprix stigmatise dans une vidéo comique un défaut répandu depuis la Préhistoire, le coupe file. Une pratique très française que les étrangers critiquent, mais pas que… Avec malice, sont dénoncés dans ce film publicitaire toutes les mauvais manières ou les artifices utilisés : la distraction, la mauvaise information, l’alibi, voire la violence… pour « gruger » et gagner du temps.

comique monoprix

Le coupe file revisité version comique ou version pratique par Monoprix

Ce syndrome de gens pressés perdure : gagner du temps à tout prix, quel qu’en soit le prix. Comprenant cela, de nombreux distributeurs mais aussi prestataires culturels proposent un service de coupe file. Parfois payant, parfois gratuit. Car cette mauvaise pratique de resquiller a peu évolué depuis la Préhistoire, l’incapacité d’attendre, l’impatience conservent un potentiel de violence.

film comique Monoprix

Pour certains, griller la file d’attente, c’est un sport, cela peut être perçu comme smart ou même jouissif à leurs yeux. Tout doit aller vite pour eux, plus vite que pour les autres. Mais à l’ère digital, de nouvelles opportunités s’offrent. Et Monoprix nous permet avec ce nouveau service, de ne plus attendre, de plus avoir à faire la queue. Son service coupe-file permet ainsi de payer ses achats avec son téléphone sans passer par l’étape de la caisse. Vous bénéficiez même d’une remise supplémentaire de 5% sur vos achats par carte de fidélité. Mais il vous fait tout de même scanner tous vos achats un à un. Sur l’application Monoprix et moi (détails ici).

C’est toujours l’agence Rosapark qui signe ce nouvel opus publicitaire diffusé à la télévision (durant l’émission The Voice) et sur les réseaux sociaux, youtube en tête. Le réalisateur Antoine Bardou-Jacquet maintes fois primé est aux commandes de ce film La première file de l’humanité. Un opus qui caricature avec humour ce resquillage de queue, pratique courante dans les longues files d’attente que ce soit dans les files de musée, de parc d’attraction, de cinéma ou même au ski. Certains s’inventent leur propre file, allant même jusqu’à déplacer les barrières ou les piquets. Avec un aplomb incroyable ! Découvrir le film qui a déjà été visionné plus d’1 million de fois.

Pour enfoncer le clou et accroitre la viralité de la cette communication, l’agence a créé un hashatg #grillezlafile.  L’enseigne Monoprix bouge : faire sa liste de courses via l’assistant vocal (post) ou nouvelle expérience au Monoprix Champs Elysées décodée ici.