Louboutin ou les objets de désir et séduction, escarpins, vernis et maintenant rouge à lèvres

louboutin-rouge-levres-etoile

Le designer Christian Louboutin marque de son empreinte le monde de la mode par la ligne de ses chaussures et par leur semelle rouge depuis 25 ans. Avancée spectaculaire l’an dernier dans l’univers Beauté avec le lancement des vernis Rouge, pur objet de tentation et de séduction. Le créateur récidive cette année avec le lancement du Rouge à lèvres.

baton-rouge-louboutin-2015

Objet de fétichisme également par son design unique, extraordinaire qui vient couronner ces premiers pas dans le maquillage. Tout simplement appelé le Rouge Louboutin, c’est une collection riche de 36 teintes.  

rouges-a-levres-louboutin-or

Des teintes à effet mat, satiné ou voilé, présentées dans un packaging au design tout simplement royal ! Un design inspiré d’un ancien flacon de parfum de forme conique, paré d’écailles gravées, ou lisse. De couleur noire ou or, mat ou brillant. Son capot est orné d’une couronne, le transformant en objet sacré.

rouges-Louboutin-teintes-petale-rose

 

Un véritable bijou à l’esprit baroque signé Louboutin qui peut être également porté en pendentif pour rester à portée de main quelle que soit les circonstances. Bien pensé !

Rouge Louboutin-collier-Farida

 

Cet objet luxueux et extravagant est vendu au prix de 80 euros dans les boutiques Louboutin, au Printemps et aux Galeries. Il fait l’objet de mise en scène soignée très visible, tel un mini podium dans les grand magasins ainsi que prochainement sur le site e-commerce louboutin.com. Une stratégie déjà entreprise l’an dernier avec  succès pour gagner en visibilité.

louboutin-collier-rouges

Quant aux visuels, ils sont signés du photographe et réalisateur Ali Mahdavi et sont empreints de l’univers à la fois baroque et oriental cher à Christian Louboutin. Un homme qui partage sa vie entre Paris et l’Egypte. D’ailleurs, le flacon du rouge à lèvres s’inspire d’une amphore égyptienne et de la ligne vertigineuse des stilettos Louboutin, à l’instar du vernis à ongles, dont voici une illustration.

louboutin-vernis

Découvrir également le mini-film posté sur les réseaux sociaux avec le hashtag #Louboutincharme, démonstration parfaite de cet objet de désir et de séduction. Un mini-film réalisé par Jason Capobianco & Grace Lam.

L’an dernier, Christian Louboutin avait fait partie des râres créateurs ou designers engagés par la marque Louis Vuitton et Nicolas Ghesquières pour revisiter le Monograme. Une campagne décodée dans cet article du blog qui avait le tour de la planète, une démarque extra-ordinaire et totalement inhabituelle dans les Maisons de luxe. Une campagne qui avait également permis au chausseur Christian Louboutin de gagner en visibilité, notoriété et image.

julia-nobis-louboutin-for-louis-vuitton-celebrating-monogram

Brève de pub, Labello le stick lèvres pop, stylé, personnalisé

labello-pop

Avec ce film pop et vitaminé, Nivéa célèbre l’un de ses produits cultes, le stick lèvres Labello. Et reprend l’une des tendances du moment, la personnalisation que ce soit dans la vidéo ou dans l’opération de concours qui lui est adjointe. Décodage. Couleurs, musique, rythme, tout est pop dans ce film, mettant ainsi l’accent sur l’intemporalité de ce produit de soin des lèvres créé en 1909, qui a su s’imposer comme leader mondial par ses innovations tout en restant fun et accessible. Et très efficace sur les lèvres gercées.

stick-labello-personnalisation

perso

Une vidéo soulignant les dimensions pop et fun du stick labello.

Ce film en stop motion (c’est-à-dire shooté image par image) dont la réalisation a nécessité 8000 sticks de labello, fait la part belle à la palette ultra large de tubes lèvres qui s’est constituée au fil des ans pour couvrir tous les besoins – froid, neige, soleil- mais aussi des teintes fruitées ou sexy pour un maquillage soin subtil des lèvres. Une palette de couleurs également du stick bleu iconique au jaune solaire en passant par la framboise ou la cerise. Un véritable arc en ciel souligné dans la vidéo. Et l’entrée dans l’hiver également.

labello-stick-neige

labello-arc-en-ciel

Une création de l’agence Mazarine You to You dotée de nombreux clins d’oeil, notamment aux premières consoles de jeux. La marque est jouée à fond et possède sa propre page Facebook. Le titre du film et de l’opération entertainment Mon labello, c’est mon labello illustre le succès de ce produit qui a réussi à imposer son nom en générique. Comme Rimmel l’a fait en son temps pour le mascara.

labello-video
 

Un concours sur les réseaux sociaux pour gagner 1000 sticks Labello personnalisés

Pour booster l’impact du film, un jeu concours est organisé sur le site de la marque et sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter, Instagram avec le hashtag #monlabellocestlabello. Il invite les internautes à publier des photos de leur collection de stick lèvres Labello. Et c’est vrai qu’en fouillant les poches de nos manteaux ou les fonds de sac, on va en trouver des Labello, le leader mondial des sticks lèvres. A nous les sticks personnalisés à notre prénom.

concours-labello

Autre produit culte, la boite bleue de Nivéa. Décodage à lire dans cet article du blog.

Innovation maquillage : Dior Addict fluid stick, un rouge rupturiste et pourtant iconique

Autour du Grand Journal, Dior fait sonner sa nouvelle petite musique pour son innovation rouge, le fluid stick de Dior Addict. Une nouvelle génération de rouge qui concilie la brillance du gloss, la tenue et l’intensité d’une laque et le confort d’un rouge à lèvres, dixit la marque. Des promesses fortes pas évidentes à tenir. Décodons le produit et sa pub. Nouveau : lire l’article dédié à #shinedontbeshy avec Jennifer Lawrence: nouvelle formule, nouveau pack et campagne pub et réseaux sociaux décodés.

Le nouveau rouge Dior Addict ©Steven Meisel
Le nouveau rouge Dior Addict ©Steven Meisel

Avant, il y avait des segments étanches parmi les rouges à lèvres : les confort à l’application facile mais dont la brillance s’estompait, les longue tenue aux couleurs intenses, souvent mates et manquant de confort, les gloss pour la brillance mais à la faible tenue. Chaque femme arbitrait entre le résultat maquillage recherché et les qualités intrinsèques du rouge à lèvres. Mais ça c’était avant. Aujourd’hui, Dior crée la rupture avec une nouvelle génération de rouge, un produit hybride à la formulation pointue.  Pour asseoir cette rupture, la marque Dior a choisi une sémantique anglaise : fluide stick ou bâton fluide pour souligner la nouvelle galénique, inspirée du vernis « one coat do it all » pour mettre en avant la dimension multi-fonctions ou hybride qui fait fureur actuellement dans tout l’univers beauté (cf le succès des BB creams, CC creams…). Une sémantique proche du vernis à lèvres Rouge Pur couture d’Yves saint Laurent. 

ce-n-est-pas-un-lipstick-slogan-rouge-dior
Côté formulation, l’innovation passe par des pigments intenses et haute tenue encapsulés dans des billes de gloss pour la double dimension couleur et brillance. Le choix le plus audacieux est celui d’une base à l’eau et non de cires comme l’ensemble des rouges à lèvres classiques. L’eau s’évapore dès l’application pour laisser un film à la couleur intense comme un marqueur quasi indélébile. La profondeur colorielle de la gamme est riche de 16 nuances, du chair au fuchsia, du rouge au corail.

Les 16 couleurs du rouge Dior addict fluid
Les 16 couleurs de Dior Addict fluid

Le packaging iconique est transparent proche des gloss Dior Addict dévoilant la couleur, mais, à mes yeux, avec un côté fake avec son faux raisin de couleur. Son applicateur commun aux gloss à la forme galbée permet un geste précis pour déposer un film homogène. Mon expérience perso : la couleur s’applique pas si facilement  que cela, mais il galbe bien les lèvres. Mieux vaut éviter de se pincer les lèvres car si ça dépasse, ce n’est pas évident à retirer, l’intensité de la couleur est modulable, un peu brillante,  à l’inverse des gloss, il se fait presque oublier, ce d’autant plus qu’il n’y a pas besoin d’en remettre dans la demi-journée. Mais certaines teintes sont un peu caricaturales et je trouve qu’il manque un peu de confort, je ne sens pas mes lèvres suffisamment hydratées après quelques heures. Son prix élevé de 32,5€ actuellement chez Séphora à 35€ est d’autant plus un frein que sa contenance, 5,5 ml, est faible tout comme celle du vernis à lèvres Rouge Pur Couture d’Yves Saint Laurent de 6ml.
Verdict : ce produit cherche à concilier l’inconciliable : tenue, intensité, brillance et confort. Il représente un net progrès mais, pour ma part, je préfère les formulations à base de cires confortables, quitte à en remettre, car je ne suis pas addict de la sensation matière qu’il laisse sur les lèvres. Cela étant, je la préfère au gloss Dior Addict qui est très collant, lui.

La nouvelle égérie du rouge Dior Addict Sasha Luss
La nouvelle égérie de Dior Addict Sasha Luss

Pour faire connaître cette innovation, Dior a réalisé une campagne avec le photographe Steven Meisel, le mannequin russe Sasha Luss et la styliste Carine Roitfeld, un esprit plus graphique et stylisé. La nouvelle égérie partage certains points communs avec la précédente, la hollandaise Daphné Groenveld, comme la blondeur platine, les lèvres charnues en moins, le côté affirmé et raffiné en plus. Une campagne pub aux tons pêchus tout comme la musique electro du film Animals signée Martin Garrix. Une innovation qui va séduire les jeunes, plus de 3 millions de vues en moins d’un mois . Voici la pub

Pour éduquer les jeunes et les futurs clientes, la marque a investi dans le digital avec un dispositif pédagogique : des vidéos tutoriels et les conseils des maquilleurs à découvrir bientôt sur le site Dior.com . Cette campagne a été nommée « Ceci n’est pas un lipstick », cette tournure évoque Magritte et son tableau La trahison des images représentant une pipe avec la légende ceci n’est pas une pipe. A l’instar du packaging de Dior Addict qui évoque en trompe-l’oeil un rouge à lèvre en bâton.

La trahison des idées de René Magritte
La trahison des idées de René Magritte

Dans la même veine, vous pourriez aimer lire l’article de ce blog sur le soin Dior Capture dream skin et l’effet photoshop.