Hermès et Chanel misent sur l’Asie avec un site e-commerce dédié Chine ou Corée

Pour coller aux pratiques d’achat luxe très digitales des Chinois ou des Coréens, les maisons Hermès et Chanel ouvrent un site e-commerce dédié et profitent pleinement de ce fort levier de croissance. Ainsi, pionnier du digital avec son premier site e-commerce en 2000 aux Etats-Unis, Hermès a abandonné il y a un an sa stratégie de sites web en silos pour les fusionner. Un pari réussi que ce choix de l’omnicanal et désormais une offensive digitale Chine. De son côté, Chanel mise sur la Corée du Sud, elle y a ouvert ce mois-ci les portes de son site e-commerce beauté et parfum. Le marché coréen fait l’objet d’une attention particulière par la griffe au double C avec le lancement en avant-première de la ligne de maquillage pour homme Boy à Séoul en septembre (cf post du blog).

site e-commerce Hermes

Hermès investit sur le client chinois avec un site e-commerce dédié

La maison Hermès est le dernier en date des géants de la mode et des accessoires à saisir et à surfer sur la croissance exponentielle de l’e-commerce en Chine. Elle suit ainsi les traces de Gucci, Prada et de Louis Vuitton. Ce nouveau site e-commerce Chine propose une large offre de produits siglés : du prêt-à-porter aux accessoires (chaussures, bijoux et parfums) et bien sûr les sacs.  À l’exception des iconiques sacs Kelly et Birkin.

e-commerce Hermes

Au-delà des produits, le sellier propose une expérience d’achat enrichie en contenu et sans couture depuis la rénovation de sa boutique en ligne cette année (décrite dans cet article du blog). Un pari réussi puisque ce flagship digital représente désormais « la quatrième boutique dans le monde en termes de ventes », confiait Axel Dumas, le gérant d’Hermès international, dans un interview aux Echos. Si Hermès compte aujourd’hui 25 boutiques en Chine dans les villes de catégorie A (Shanghai, Pékin, Canton, Shenzen, Xian…), elle doit s’appuyer sur un flagship digital pour toucher la classe moyenne située dans les villes de catégorie B, et les jeunes. En effet, plus de 100 villes en Chine  comptent plus d’un million d’habitants. Des clients potentiels pour le luxe puisque les Chinois représentent 32% des achats luxe dans le monde -(64 milliards d’euros) – et leur part devrait encore progresser jusqu’à 40% en 2024 (source McKinsey et BCG).

Chanel mise sur la Corée où les consommateurs sont de véritables beauty addicts

Traditionnellement la Corée du Sud est le pays où les femmes utilisent le plus de produits de beauté avec une routine soin comptant 8 produits en moyenne. Les nouvelles générations sont encore plus « accro » à la nouveauté cosmétique puisqu’aujourd’hui, elles achètent en moyenne 27 produits cosmétiques par mois, quasiment un par jour ! Les hommes suivent également la tendance, ce sont aussi les plus forts consommateurs de beauté avec 12 produits achetés par mois. La Corée se positionne désormais comme le 9è marché de la cosmétique, un marché où la France occupe une place prépondérante, juste après les Etats-Unis (source Business France). C’est pourquoi Chanel investit que ce soit online ou offline, et bien sûr sur les réseaux sociaux.

instagram chanel coree
Instagram Chanel Beauté pour la Corée

La griffe de luxe ouvre ainsi une seconde boutique dédiée à ses cosmétiques et parfums dans ce pays où bon nombre de marques de beauté, qu’elles soient coréennes ou étrangères, disposent d’un important parc de boutiques en propre. Des boutiques regroupées par rue à Séoul ou à Busan (seconde ville du pays, sise au Sud).

Garosugil Seoul

Promenez-vous dans Gangnam à Garusogil ou dans le centre à Meyong dong. Voici une liste non-exhaustive des quelques magasins de K-Beauty que vous pouvez y voir : Amore Pacific, Too Cool for School, Dr. Jart+, Natural Republic, Innisfree, Skin Food, Etude House, Olive Young, Tony Moly, LaNeige et j’en passe… .

[Veille] La K beauty inspire à Sephora la co creation de maquillage fun avec Memebox

La K beauty offre un terrain de veille soin et maquillage prolifique. Avant-gardistes, les soins cosmétiques coréens sont innovants et fun. Parce que les coréennes sont très attachées à la perfection du teint, couplé avec le makeup (primer, fond de teint cushion), ils garantissent un teint zéro défaut et un effet bonne mine. Ils servent de toile de fond à un maquillage étonnant aux couleurs acidulées et pétillantes. 

k beauty sephora makeup

Pour la rentrée, Sephora s’associe avec la plateforme e-commerce Memebox (désormais baptisée MBX à partir de novembre 2019) pour la co creation d’une ligne de maquillage fun. Son nom, Kaja, signifie Let’s go. Pour séduire les générations Z et Millennials, cette nouvelle ligne de 47 produits capitalise sur les dimensions fun et décalée de la cosmétique coréenne (packaging, visuels, sémantique), mais aussi sur la dimension innovante des textures et des galéniques. Des innovations qui s’inscrivent dans les tendances du marché du maquillage mondial.

kaja-korea-pos

Veille maquillage : design et expérience plaisir & ludique pour cette co création Sephora Memebox

La mise en commun des expertises des deux sociétés  préfigure ce que pourrait être le maketing cosmétique de demain. Ainsi, Memebox capitalise sur sa connaissance des marchés coréens et asiatiques (Shanghaî, Hong Kong, Taipei) acquise depuis 2012, année de lancement de ces boxs de produits de beauté coréens. Dès 2015, la société évoluait de la box à la plateforme e-commerce de cosmétiques coréens enrichie d’une plateforme communautaire de 5 millions de beautystas actives par mois.

k beauty

Ainsi, pour créer cette ligne, le motto a été de concevoir des cosmétiques qui se superposent tout en laissant respirer la peau, dixit le président de Memebox, Hyungseok Dino Ha. En effet, la femme coréenne est la consommatrice beauté à la routine la plus sophistiquée avec 7 à 8 produits de soin sans compter le makeup. Des produits conçus pour réhausser, améliorer et non couvrir. Dotés d’applicateurs innovants et de formules faciles d’usage que ce soit au doigt ou au pinceau. Les packagings se veulent insolites et fun, l’une des clés de succès des cosmétiques coréens auprès des jeunes de par le monde, US compris. Le prix de ces produits varie entre 14$ et 24$ pour le maquillage du teint, des lèvres ou des yeux. Des produits disponibles sur le site sephora.com et dans 58 magasins Sephora américains.

veille k beauty

À retenir en termes de veille : la K-beauty représente le 8è marché mondial de la cosmétique, évalué à 12 milliards de dollars et doté d’une croissance annuelle de 7%. Et le principe de co creation entre le leader du retail cosmétique et une entreprise digitale associant e-commerce et plateforme communautaire pour recueillir la data et les attentes des clientes, mais aussi obtenir un feed-back en temps réel.
Vous pourriez aimer lire l’article sur le succès des soins cosmétiques coréens en France et aux US.

Les soins d’origine asiatique confirment leur percée en France : masque et cushion

Les ventes de soins en parfumerie sont tirées par les produits de beauté d’origine asiatique : masque, fond de teint cushion… Ces innovations venues de Corée ou du Japon portées par les grands acteurs de ces deux pays (Amore Pacific) ont également inspiré les grandes marques sélectives françaises : Dior, Lancôme, Clarins. En 2017, leur croissance est de 1% selon l’institut NPD qui analysent les ventes réalisées en parfumerie et en grands magasins. Progressivement, ces produits s’installent dans les routines des femmes françaises. Décodons les raisons de ces succès : les réseaux sociaux, les textures, l’appui de la distribution.

asiatique

Les soins d’origine asiatique sont portés par les réseaux sociaux.

Notamment les masques, qu’is soient sur tissu, en papier,(à =75%) à base de boue noire et de charbon (+43%). Ils sont hautement instagrammables et font le buzz sur les réseaux sociaux. Nombre de youtubeuses ou d’instagrammeuses jouent avec sur les réseaux, ils créent impact, surprise et engagement. Elles sont également séduites par les innovations produit de la K Beauty qui renouvellent le geste soin ou maquillage telles le fond de teint cushion, produit nomade par excellence qui se glisse facilement dans le sac et permet les retouches tout en transparence (pas de paquet). Un fond de teint qui efface les frontières entre soin et maquillage. Après les BB creams, CC creams… Ou encore les produits kawai, inspirés de la K-pop. 

k beauty

La haute qualité des textures asiatiques participent de leur attrait par leur finesse, leur toucher légèrement humide. Ils marient agrément à l’utilisation et résultas visibles. Ainsi, la promesse du Glow (éclat) grâce aux soins du visage rencontre un large succès en France comme aux États-Unis, soutenue par les posts instagram des influenceuses beauté.

maquillage corée

Ces produits de beauté d’origine asiatique sont également boostés par le conseil et le merchandising en point de vente. Des enseignes comme Sephora ou FeelUnique ont par exemple récemment lancé une section dédiée aux produits coréens, » explique Mathilde Lion, Expert Beauté Europe chez The NPD Group. Avec TonyMoly, Too cool for school ou Dr Jart+. Le leader de la distribution sélective leur accorde une grande place également dans ses newsletters ou dans ses pages Instagram et facebook.

soin asie
Quant à la vague japonaise ou J Beauty, elle est portée par l’appétence des consommatrices françaises pour la naturalité et la vision holistique des marques japonaises qui associe in et out. Les ingrédients naturels orientaux issus de  la médecine chinoise sont attractifs : racines de ginseng, thé vert, ginkgo biloba… D’ailleurs, les groupes L’Oréal, Unilever et LVMH s’intéressent de près aux nouvelles marques de beauté coréennes. Ainsi, L’Oréal vient de racheter StyleNanda et 3CE portées par les réseaux sociaux (cf cet article du blog).

Gageons que la dynamique de croissance américaine en soin de la peau (+13%) se répercute également en France dans les prochaines années.