Flâner selon son temps, la montre Hermès Slim

Fidèle à son thème de communication de l’année 2015, la flânerie, la Maison Hermès met l’accent sur sa nouvelle montre Slim et ouvre un mini-site de e-commerce dédié. Découvrir cet objet fin et élégant, extra-plat comme son nom l’indique, mais aussi la communication digitale empreinte de poésie qui lui est dédiée.

Hermes_slim_montre-plate

La Slim d’Hermès, une montre à la fois classique et contemporaine, pour homme et pour femme.

Après l’annonce de la montre Apple Watch Hermès qui a défrayé le monde du luxe, le sellier retourne dans son pré carré avec le lancement de la montre Slim. Une montre dévoilée dans le saint des saints des marques horlogères, le salon de Bâle. Un retour à l’essence même d’Hermès avec cette ligne graphique sobre et dépouillée jusqu’à l’épure. Et un mécanisme extra-plat, visible au verso.

dos-mecanisme-montre-hermes-slim

Hermes_Slim_montre-homme-femme

Doté d’un nom Slim, évocateur de sa ligne tout en l’inscrivant dans le langage anglo-saxon de la marque horlogère aux côtés des Clipper et Cape Cod, voire Kelly.  Dans le langage fashion actuel également. Après les modèles sportifs et épais pour homme telle la Clipper, voici une montre dont le graphisme a été confié à un artiste qui s’est notamment exprimé dans les chiffres du cadran. C’est justement ce cadran et cette typographie qui ont inspiré la communication digitale et le mini-site.

hermes-slim-digital-cadran-interactif

Le mini-site de la Slim offre une expérience digitale innovante et artistique

Construit comme un origami, le mini-site dévoile les 12 facettes de cette montre sous chacun des chiffres du cadran interactif. Les chiffres 3 et 8 mettent en exergue les secrets du mécanisme horloger extra plat de manufacture Hermes 1950. 

mecanisme-horloger-montre-slim-hermes

Swiss made of course. Le label, en un clic, s’ouvre sur les gestes et détails d’une fabrication entièrement maîtrisée par la maison horlogère. Du premier dessin jusqu’au bracelet.

montre-slim-hermes-fabrication

Le 9 indique toutes les couleurs et style de bracelet. Le 10 est entièrement ludique. Le 12, chiffre clé révèle le film empreint de poésie qui sublime le temps et l’art de la flânerie. Un homme et une femme y évoluent dans un univers urbain parisien qui évolue avec le temps.

hermes-slim-video-paris

Un film dont la lumière est traitée de façon surexposée pour une tonalité futuriste et poétique. Un film dépouillé et élégant à l’égal de la montre Slim. Symbole d’un rapport au temps distancié, l’homme est dressé sur un vélo, le vélo Le Flâneur d’Hermès. Ce film est interactif : en jouant avec la touche S de votre clavier, les héros de ce film évoluent selon leur propre idée du temps et l’utilisateur peut switcher entre la version homme et la version femme. A vous de jouer sur le mini-site ici. Et découvrir le film interactif Hermès ci-dessous.

film-montre-slim-hermes

Car le luxe s’inscrit dans un temps long et la maîtrise du temps est aujourd’hui un luxe. Plus prosaïquement cette montre est vendue sur le site e-commerce principal de la maison Hermès, au prix de 2300€. Un lien est fait directement sur le mini-site.

Instagram, la nature morte 2.0, accumulation poétique, interactive et e-commerce

Instagram-Bloomingdales-2.0

Pour Noël, Bloomingdale’s investit Instagram, le réseau social qui a dépassé Twitter, ces grands magasins américains se font  très créatifs : vitrines interactives, vidéos et opération digitale originale sur Instagram. Depuis que Instagram a été racheté par facebook, ce réseau social offre de multiples possibilités d’achat aux marques. Ainsi Bloomingdales a conçu cette série de natures mortes accumulation avec la photographe new yorkaise Alice Gao qui donne à voir des centaines d’idées cadeau. Un traité ultra tendance, onirique, mais également diablement efficace en terme de e-commerce. Une mise en abyme , un zoom presque infini de cadeau avec le Tap to zoom. C’est un guide cadeau ou gift guide de 500 articles qui a ainsi été créé à l’occasion des fêtes de Noël. Des liens directs avec la boutique de e-commerce sont inscrits dans les descriptions produit. L’internaute est ainsi plongé dans l’univers de la profusion, du libre choix à l’extrême qui peut faire rêver. Tout cela miniaturisé, concentré dans une photo de nature morte postée sur Instagram. Des wishlists sur différents thèmes, homme, femme, black & white, chaque nature morte ou collage intègre une centaine de produits à la vente.

instragram-post-bloomingdales

bloomingdales-black-white

Bloomingdales-Zoom

zoomingdales

La réalité non pas augmentée mais sur-multipliée ! Une vidéo postée sur Instagram illustre le making-off de la séance photo d’Alice Gao,cliquez ici pour la découvrir. Ainsi Instagram s’établit comme le réseau de pointe sur la photo, mais aussi diffuseur de vidéo et même un canal de vente.

instagram-video-#zoomingdales

Une opération 2.0 multi-supports baptisée #Zoomingdales pour illustrer ce zoom infini. Une opération qui séduit les internautes et permet aux grands magasins Bloomingdale’s d’élargir leur communauté sur Instagram, qui compte d’ores et déjà 206 000 followers. Pour ces department stores, c’est également l’occasion de chercher à engager sa communauté, à la divertir et à la surprendre. Début décembre, Bloomingsdale’s proposait également sur son site de retrouver son âme d’enfant en accédant à ses vitrines de Noël interactives en se connectant à Bloomingdale holidays au travers de sa campagne « Ready, set, bowl ».

Pour les amateurs de brand content onirique, je vous engage à lire cet article du blog sur Dior Homme, une opération associant film digital interactif et poésie.

Il me reste à vous souhaiter un très bon Noël à toutes et à tous !

Vitrines 2.0 Burberry au Printemps, c’est déjà Noël !

Ce week-end, petits et grands se massaient déjà devant les vitrines digitales et artisanales Burberry au Printemps Haussmann. L’enchantement d’un luxe twistant high tech et marionnettes, virtuel et réel. Des vitrines interactives riches en contenus accessibles par vos smartphones et un environnement sonore made in Burberry, marque ultra-branchée musique et digital comme en témoigne son flagship de Regent Street à Londres. C’est incontestablement la marque de luxe pionnière en digital.

Vitrines interactives de Noël au Printemps - illustration Tom Haugomat
Vitrines interactives de Noël au Printemps – illustration Tom Haugomat

Des vitrines 2.0 contant Noël, voyage magique par Burberry.

Après Chanel, Dior et Prada, pour ce Noël, c’est Burberry qui investit 11 vitrines du Printemps Haussamnn et la façade de 7 mètres. Une mise en scène autour du voyage magique d’un petit garçon 100% british (cheveux en pétard + taches de rousseur) muni de son parapluie et de son teddy bear de Londres à Paris, sans oublier le trench Burberry ! Au-delà des décors féériques évoquant le flagship Burberry du 121 Regent Street, les toits de la City et Big Ben, la tempête au-dessus de la Manche, puis Paris et la silhouette mythique du Printemps Haussmann, les vitrines sont mises en scène avec les marionnettes animées par Jean-Claude Dehix, des poupées en tissus british évoquant les groupies toutes vêtues de Burberry, des musiciens et les gardes royaux emblématiques de l’Angleterre, ainsi que des accessoires emblématiques de Burberry : sacs, parapluies… La poésie, l’audace sont au rendez-vous grâce à des paysages oniriques  et au parti-pris d’univers opposés : l’envers et l’endroit, l’énorme et le minuscule, le réel et le virtuel, fil rouge des vitrines. Une narration magique et digitale qui capitalise sur les codes iconographiques de Burberry, le tartan, le trench, la pluie, l’humour british et le décalage propre au luxe.

vitrine-marionettes-pluie-Burberry

vitrine-noel-big-ben

Ma vitrine favorite avec le petit train de pochettes, le sac tunnel et les bottines English Rose en cerf
Ma vitrine favorite avec le petit train de pochettes, le sac tunnel et les bottines English Rose en cerf

vitrines-gardes-Burberry

Pour la première fois, les vitrines du Printemps sont interactives, s’adressant ainsi aux petits et aux grands. Ces derniers peuvent interagir avec les décors en se connectant à la Wi-fi du Printemps. Ils peuvent ainsi devenir les maîtres du temps, diriger une flotte de bateaux ou déclencher une tempête. Une bande-son accompagne le parcours, dramatisant certaines vitrines. Evidemment pointue à l’image de la marque Burberry et de son PGD et directeur de Création, Christopher Bailey, fondu de musique qui n’hésite pas à organiser des évents musicaux dans son navire amiral à Londres, un magasin à la pointe de la technologie, précurseur dans le digital retail.

Le magasin ultra-digital Burburry sur Regent Street
Le magasin ultra-digital Burburry sur Regent Street

Pour animer les réseaux sociaux, on a la possibilité de créer des cartes postales virtuelles présentant une des scènes festives et de les partager.

Un partenariat people et mode entre Burberry et le Printemps.

L’inauguration des vitrines a eu lieu la semaine dernière, le jeudi 6 novembre, avec en guest stars, les égéries iconiques de Burberry, Kate Moss et Cara Delevingne. A cette occasion, le CEO du Printemps, Paolo de Cesare a souligné « Burberry représente un symbole de mode, de tradition et d’innovation, des valeurs que le Printemps est heureux de partager ». Et  de concrétiser au travers d’une collection capsule de mode à découvrir ici (robes de bal en chiffon de soie et organisa, trenchs en fourrure ou en cuir verni – The Kensington Pillar Box) et d’accessoires ainsi que d’une édition limitée du parfum My Burberry. Un parfum que j’ai décodé dans cet article ici et qui fait l’objet de vitrines dédiées.

vitrines-My-Burberry-parfum