La co fondatrice de Sephora crée des parfums solides au graphisme séduisant, Sabé Masson

Interview avec Isabelle Masson, la co fondatrice de Sephora. En créant le Soft Perfume, elle a repris le chemin de l’aventure entrepreneuriale. Parole d’expert pour comprendre l’innovation que sous-tend ces parfums solides et nomades. Et le chemin qu’elle a parcouru depuis Sephora qu’elle a créé avec son mari, Dominique Mandonnaud, autour du concept de la parfumerie en libre-service et le point d’orgue, l’ouverture du Sephora des Champs Elysées doté de 300 m2 entièrement dédié à la Beauté en 1996. Ils vendront 6 mois après à LVMH alors que Séphora compte déjà 49 magasins franchisés.

fondatrice-isabelle-sabe masson mandonnaud
Isabelle Masson Mandonnaud, fondatrice de Sephora et de Sabé Masson

Quelle est l’origine de Sabé-Masson ?
En 2004, je suis rentrée sur Paris car je voulais remonter une entreprise après Séphora autour du parfum. Je recherchais quelque chose de précis qui n’existait pas sur un marché libre. J’ai alors créé la marque Crazy Libellule, l’idée est de retravailler autour de l’ancêtre du parfum, la concrète. Après un conflit d’actionnaire, j’ai arrêté. Mais j’avais à nouveau l’amour d’entreprendre et l’envie de partager.

concrete-soft-perfume

Qu’est ce qui a nourri la création de la marque Sabé Masson et du produit Soft Perfume?
Je voulais travailler sur les nouveaux modes de parfumage et j’ai construit une base entièrement naturelle autour de 3 bases, une base de monoï aux propriétés hydratantes et protectrices, une base beurre de mangue et huile de tamanu aux vertus anti-oxydantes et enfin une de karité pour nourrir la peau. Nous travaillons les parfums sur les trois bases avec Robertet et Fragrance Resources, et retenons celle qui garantit la plus jolie fragrance. Aujourd’hui, nous vendons en Asie, en Europe (UK, Hollande, à la Rinascente de Milan) et dans quelques petites boutiques en France. Et bien sûr, sur le site internet.

gamme-perfume

Quelles ont été vos grandes joies et difficultés rencontrées dans cette aventure  ?
La création des parfums, bien sûr, et le retour des clients. Ma principale difficulté reste la commercialisation des produits, même si je suis une fille de magasin, je recherche la perfection. Je préfère vendre directement à des détaillants que je connais et j’exporte avec des distributeurs.

Quelle est votre actualité ?
Je vais ouvrir un show room l’an prochain qui sera plus tard transformé en point de vente. Ce sera pour moi un vrai laboratoire. Concernant les parfums, nous lançons Artist et pour les fêtes, un coffret de trois produits. 

Pour finir, quels sont vos produits cultes ? 
Renutriv d’Estée Lauder, tout particulièrement le sérum. Pour le parfum, je suis longtemps restée fidèle au Numéro 19 de Chanel. 

soft-perfume-etuis

trio-soft-perfume

Mon expérience et avis : Ce qui m’a d’emblée plu dans ces Soft perfume, c’est à la fois la praticité du concept et le graphisme des packagings et de tout l’univers visuel qui entoure les produits. De jolies trouvailles pour présenter la gamme et un prix très accessible, 20 € alors que la concrète peut être appliquée 265 fois. Un usage durable. La gamme de parfum solide compte aujourd’hui 12 fragrances réparties sur les 3 bases, dont deux masculines Artiste et Rock. Mes préférés sont La reine soleil, un parfum fleuri ensoleillé au motif bayadères, Lucky Bay un accord agrumes – bouquet de fleurs au pattern ou motif provençal et Namaniah, un parfum fruité musc. Des bâtons que je glisse facilement dans mon sac. J’aime bien l’appliquer sur des points de tensions, sur le creux du poignet et dans le cou.

Au global, une idée originale alliant tradition et innovation, et séduisante par la qualité des fragrances et la poésie du graphisme. La beauté se niche dans le détail.

Edit : Ouverture d’une boutique en propre, la maison des Soft perfumes dans le Haut-Marais depuis la mi-avril 2015. On y retrouve la patte colorielle de cette fondatrice inspirée. 4 rue de Franche Comté à Paris. Ouverte du lundi au samedi de 10H30 à19H00
boutique-sabe-masson-soft-perfumeAmbiance Soft-boutique

Autres boutiques Lady Bird rue des Abbesses , 75018 Paris ou Beauty Lounge, 9 rue d’Argout, 75002, Made by Moi à Oberkampf…

Pour en savoir plus sur les produits de la marque, rendez-vous sur son site marchand en cliquant.

Une découverte sur la peau à l’origine de Shiseido Ultimune

Après la recherche sur les antioxydants, les gènes, les cellules souches, Shiseido ouvre une nouvelle voie avec l’immunité dans le soin de la peau. La découverte du système immunitaire de la peau qui décline avec l’âge a permis à Shiseido une nouvelle approche dans le soin de la peau. Décodons ensemble cette découverte et le fruit de cette recherche, le soin Ultimune qui fait partie des grandes innovations de la rentrée. Edit : Une innovation également saluée par les journalistes des 45 éditions du magazine Elle dans le monde entier. Elue meilleure innovation pour l’année 2014 le 4 décembre 2014.(Elle Beauty Awards) et Prix d’Excellence Marie-Claire de la beauté 2015 (édit).

découverte-Shiseido-Ultimune

DECOUVERTE SCIENTIFIQUE : l’immunité de la peau décline avec l’âge

Tout comme le reste de l’organisme, la peau possède son propre système immunitaire, ce système est constitué des cellules de Langerhans (qui sont également impliquées dans les phénomène d’allergie cutanée). Face à une agression extérieure, un stress émotionnel, ce sont elles qui se mobilisent pour défendre la peau, l’organe le plus exposé aux agressions et aux bactéries. Avec l’âge, les enzymes apaisantes des cellules de Langerhans voient leur activité diminuer, la fonction barrière est moins efficace. Mal défendue, la peau devient terne, le teint perd de sa fraîcheur, devient irrégulier et le vieillissement de la peau s’accélère. Doté d’actifs végétaux boostant ces cellules, le soin Ultimune renforce le pouvoir de défense de la peau.

Au-delà de la decouverte et de l’innovation scientifique, le sérum Ultimune s’appuit sur une texture inouïe, le point de forces des soins japonais, à la fois dense et fondante qui laisse la peau bien mate, elle ne brille pas à la différence de nombreux sérums. Pas besoin d’en mettre beaucoup, ce soin concentré s’étale facilement sur l’ensemble du visage et s’applique avant votre crème. Il viendra se substituer, le cas échéant, à votre sérum habituel. Cerise sur le gâteau, son parfum aromacologique, à la rose et au lotus, possède des vertus bénéfiques sur notre humeur. Quant à son flacon rouge, ses courbes séduisantes et dynamiques évoquent l’énergie transmise par le produit.

decouverte-pub-shiseido-ultimune

Pour la première fois, Shiseido à décidé d’investir sur les écrans pour soutenir ce produit qui a nécessité 20 ans de recherche. Un film publicitaire visible sur les écrans de télévision à partir du 6 octobre. Une réalisation très classique de l’agence Vertu.

A mon avis : une découverte essentielle sur le système immunitaire qui va ouvrir la voie à de nombreux produits, une nouvelle façon d’aborder le vieillissement de la peau. C’est un soin universel qui convient à toutes les peaux et à tous les âges, moins chargés en silicones que de nombreux sérums. Sa texture est un vrai plus, essayer, c’est l’adopter !  Ce soin existe en deux formats de 30ml et de 50ml aux prix conseillés respectifs de 93€ et de 120 euros dans les grands magasins, chez Marionnaud et en parfumeries. Une découverte déjà saluée par 2 prix internationaux Elle et Marie-Claire.

Prix-excellence-beaute-marie-claire-2015

Pour ceux et celles d’entres qui connaissent mal Shiseido, le leader japonais des cosmétiques, une exposition de photos a lieu à Paris à la Gallery Mirror jusqu’au samedi 4 octobre, mettant en scène le talent de ses maquilleurs et coiffeurs.

Le photographe Joichi Teshigahara exposé par Shiseido à la Gallery Mirror
Le photographe Joichi Teshigahara exposé par Shiseido à la Gallery Mirror

Fan du Japon, je vous invite à découvrir l’exposition au Bon marché qui lui est consacré. Vous y trouverez une sélection de marques présentes uniquement sur le sol japonais et fort réputées là-bas que j’ai décrite dans cet article en cliquant.

Tendances et découvertes au salon pro des cosmétiques, Beyond Beauty

La semaine dernière se tenaient de nombreux salons qui m’intéressaient, Maison & Objet et Beyond Beauty / Cosmeeting. Ce dernier, le salon professionnel de la beauté est un bon indicateur des tendances cosmétiques car il réunit à la fois des marques de beauté françaises et étrangères, des fournisseurs de nouveaux actifs et de packaging ainsi que des sociétés de conseils, études…Un salon auquel je participais comme membre du jury des blogueuses pour le prix Beyond Beauty Cosmeeting.

tendances-salon-Beyond-beauty
Le salon Beyond Beauty et les tendances cosmétiques

Les huiles, d’Argan notamment, le bio et la cosmétique sur support ou device ressortent en majeur

Depuis 12 ans, le salon Cosmeeting se tient Porte de Versailles et réunit de jeunes marques cosmétiques, notamment Pure Altitude et Les Anges ont la peau douce dans le domaine du soin de la peau, pas mal de marques bio et de soins à l’huile d’argan.
Côté personnalité, Marisa Berenson était présente, ambassadrice de sa ligne éponyme et son programme de bien-être développé avec le spa Sofitel de Marrakech, une approche holistique combinant diététique, détox mentale, massages et traitements. Côté cosmétique sur support, quelques marques (française, chinoises ou japonaises) et fabricants proposaient des masques hydrogel (Collagena venue en pharmacie, segmentation par attente : hydratation, anti-rides, anti-taches, détox, coup de soleil) ou sur cellulose. Pour ma part, j’ai une nette préférence pour les masques hydrogel, plus frais, plus occlusif même si avec ça sur la face, on ressemble à l’actrice de La Piel que habito, le film d’Almodovar.
Parmi les actifs innovants présentés, les plus intéressants sont les anti-chutes : anagain et le re-densyl, l’action sur la papille dermique ou sur 
les cellules souches pour réactiver la croissance du cheveu.
Coté device, une des tendances fortes du marché US, c’est l’accessoire rose de Foreo d’origine suédoise en silicone velvet touch permettant d’optimiser le nettoyage pour lequel j’ai voté. Mieux qu’une brosse nettoyante électrique, cet objet tout doux offre 8000 pulsations soniques par minute et une double utilisation : du côté petits picots, elle délire les impuretés pour un nettoyage parfait, côté lisse, elle stimule la peau en profondeur pour prévenir le vieillissement et les rides. A faire après avoir appliqué sa crème pour une meilleure pénétration et efficacité de la crème.
Edit du 6 février 2015 : Cette brosse est désormais disponible à la vente chez Sephora et Douglas au prix de 169€ en France. Les magazines Elle et L’Obs en parlent cette semaine.
Le grand prix a été décerné à un produit de retouche capillaire, un spray colorant permettant de couvrir les cheveux blancs entre 2 colorations, Bye Bye Racines, auquel le coiffeur Rodolphe a participé. Une attente forte aujourd’hui couverte par des produits anglais et américains comme je l’avais souligné dans mon post sur les retouches beauté en été.

Pas de révolution, mais une évolution des tendances beauté 

Parmi les tendances beauté mises en avant lors des différentes conférences de cabinets de conseil ou de prospective & innovation, j’ai été frappée par des mises en scène de soi assez théâtrales et singulières au sein de notre société toujours plus narcissique, le contraste entre la peau nude parfaitement lisse et des couleur fortes sur les yeux ou la bouche comme on l’a vu sur les défilés et les campagnes de pub automne hiver 2014-2015. Pour les fonds de teint comme pour les produits anti-âge, ce sera la clé de succès des produits dotés d’une efficacité blur ou floutante, l’effet Photoshop. Avec des soucils très marqués à la Cara Delevingne ou à l’inverse des sourcils effacés. Une beauté sophistiquée en phase avec la tendance sacrée décelée par le bureau de style Peclers.
De façon prospective, tout un chacun souligne la montée des objets connectés au service de la santé et de la beauté ou du maquillage virtuel, métamorphose inspirée par la haute technologie. Sinon, de façon permanente, on retrouve l’empreinte universelle du tatouage, le maquillage zapping ou caméléon, la confusion des genres et l’effacement des frontières, la quête de pureté et de bien-être holistique.

Les membres du jury Cosmoprof : Carole et Liz
Les membres du jury Cosmeeting : Carole et Liisa

Ce salon est avant tout le lieu de rencontres. Ainsi parmi les membres du jury Acheteurs, j’ai fait la connaissance de Carole, distributrice en France de la jolie marque danoise bio Unique. Une gamme capillaire au packaging doux, graphique et tendance. Des formules bio qui réussissent à mousser dotées de parfums très agréables, notamment le Volumisant à la menthe poivrée et le Détox aux céréales. Une démarche éthique et équitable qui a permis à cette ligne de shampoings et soins capillaires de gagner le prix du salon Cosmoprof en 2011.

shampoing bio Unique

Et pour vous, quelles sont les tendances auxquelles vous êtes sensibles ?

Innovation cheveux fins : le shampooing Elseve Fibralogy de l’Oréal

Une chevelure plus épaisse : l'innovation L'Oréal
Une chevelure plus épaisse, plus luxuriante, ça vous tente ?

L’Oréal sort un nouveau shampooing destiné aux cheveux en manque d’épaisseur. Appelons un chat un chat, cette innovation pour les cheveux fins crée de la matière. Cela parle à mes sens, qui ne rêve d’avoir une belle matière de cheveux qu’on sent sous les doigts ? Cette promesse m’a fait craquer et je l’ai acheté.

L’histoire : le top de la science, 17 ans de recherche, des brevets pour un actif qui pénètre dans le cheveu et se diffuse à l’intérieur pour augmenter son diamètre. Avant, la réponse pour les cheveux fins, c’était de les gainer par une action de surface. Mais c’était avant. La nouveauté, c’est cette action de l’intérieur qui se voit à l’extérieur, des nouvelles liaisons entre protéines et acides aminés au sein de la fibre capillaire pour la partie technique. En plus, une action cumulative au fil de l’utilisation du shampooing ou des autres produits de cette ligne de soin capillaire et une chevelure plus épaisse après 5 applications. Tests instrumentaux sur l’effet cumulatif à l’appui. Implacable à mes yeux, ces tests ont plus de valeur que le déclaratif d’auto-évaluation des femmes habituellement mis en exergue dans les pubs car totalement subjectif.

La version anglaise mettant en avant l'effet cumulatif
La version anglaise mettant en avant l’effet cumulatif

Mon verdict à chaud : un parfum discret, frais qui sent le propre, une mousse dense et à la clé, un effet tuteur pour les cheveux qui leur confère plus de volume. Un toucher moyennement doux, attention, ils peuvent facilement s’emmêler. Pour l’effet cumulatif, il me faudra attendre quelques semaines encore. Pas sûr que je vais adopter le rituel complet, après-shampooing démêlant et le booster et même un masque qui existe pour l’instant à l’étranger (UK, Suisse…). Le hic, c’est que les tests instrumentaux prouvant l’efficacité du produit ont été faits sur l’utilisation en duo du shampooing et de l’après-shampooing.

Moi qui venais juste d’acheter le soin Pantène traitement épaississant avancé Age Defy, un soin quotidien sans rinçage qui promet des résultats au bout de 14 jours. Ceci pour vous montrer combien je suis impliquée dans ma lutte contre le cheveu fin ou plat, celui qui manque de tenue et sur lequel le brushing ne tient que quelques heures, une vraie plaie ! Ne rêvons pas, cela n’atteindra jamais ce résultat ci-dessous obtenu avec un maximum d’extensions, oeuvre d’un coiffeur de plateau.

Elseve_Fibralogy (2)

Edit : Elseve Fibralogy de L’Oreal a été élu meilleur shampoing de l’année aux Elle Beauty Awards 2014 par les 45 journalistes beauté du magazine Elle et de ses éditions internationales.

Vous pouvez lire également le billet sur le match Booster Fibralogy contre le soin épaississant Pantene ainsi qu’une autre innovation récente de L’Oréal, les shampooings et soins capillaires sans sulfates.

Decoder la pub : l’anti-rides L’Oréal Revitalift en compétition avec une séance laser

 

Pub L'Oréal Revitalift X3 au lancement
Pub L’Oréal Revitalift X3 au lancement

Intéressons-nous au N°1 de l’anti-rides et plus particulièrement à sa ligne la plus vendue Revitalift. Ce succès s’explique en partie par la puissance de sa publicité tant par le message que par les moyens investis. Je vous propose de décoder ensemble la campagne publicitaire.

Son claim publicitaire, son accroche « Testé contre une séance laser, les résultats sont incroyables » positionne immédiatement ces soins comme des alternatives cosmétiques à la médecine ou à la chirurgie esthétique. Un courant porteur pour la beauté sur lequel surfent de nombreuses marques vendues en parfumerie (Clinique Even better…). La comparaison véhicule une efficacité forte et touche la part très importante de femmes qui sont intéressées par la chirurgie esthétique pour lutter contre le vieillissement de la peau sans pour autant franchir le pas. Les études montrent qu’elles sont 13% à envisager recourir à la médecine ou à la chirurgie esthétique dans les prochaines années, un chiffre en constante progression. Le tabou tombe mais si elles peuvent repousser cette échéance de quelques années, elles sont partantes. En tout cas, c’est un message auquel je suis très sensible et j’ai sauté le pas.

Quels sont ces résultats incroyables ? Après 8 semaines d’utilisation de la crème anti-rides en test clinique auprès de 50 femmes, les résultats sont comparés à ceux obtenues par une séance laser CO2. Pas de différence significative sur le micro-relief cutané au niveau de la patte d’oie, c’est-à-dire le contour extérieur de l’oeil, en revanche sur le nerf de la guerre, la profondeur des ridules, elle diminue de 14% avec la crème contre 17% pour la séance laser. Quid des autres mesures habituellement faites en test cliniques : le nombre de rides et la longueur des rides ? C’est pourquoi la marque n’utilise qu’un seul adjectif pour qualifier ces résultats. Le BVP (bureau de vérification de la publicité) exerce un contrôle fort sur la publicité et sur les allégations. Quoi qu’il en soit, il est heureusement beaucoup moins drastique que son homologue anglais qui refuse toute allégation anti-rides et considère toutes les crèmes anti-âge comme de bonnes crèmes hydratantes.

Le film publicitaire reprend les mêmes arguments et précise en plus que 86% des 211 femmes qui ont testé la crème en sont très satisfaites. Pour ma part, après un mois d’utilisation, je ne peux que vous la conseiller. Elle est fine, agréable à appliquer, son parfum est à la fois plaisant et discret. Je l’applique même sur les lèvres et leur contour en ce moment, c’est un vrai torture-test, extrêmement positif car la texture et le parfum passent très bien sur cette zone sensible et fragile.

En revanche, la nouvelle publicité sur la crème nuit qui vient de paraitre est beaucoup plus timide et classique. La référence à la séance laser a disparu. 2 hypothèses : soit la marque n’a pas voulu engager de test supplémentaire pour la crème de nuit pour des raisons de budget, soit celui-ci est moins bon que pour la crème de jour. De par mon expérience, je penche beaucoup plus pour la première hypothèse.

La pub press de la crème de nuit Revitalift de L'Oréal
La pub presse de la crème de nuit Revitalift de L’Oréal

Autre clé de succès : l’égérie Andie McDowell qui soutient la publicité Revitalift depuis 15 ans, une véritable fidélité ! Certes me direz-vous, nous avons eu également le plaisir de découvrir Inès de la Fressange sur cette gamme. Les deux sont tout à fait en cohérence avec les femmes qui utilisent cette ligne de soins anti-rides par leur âge et leur vitalité et elles sont fortement aspirationnelles.

Lire également l’article de ce blog sur le must des anti-rides Liftactiv Filler de Vichy. Edit du 6 février 2015: je vous conseille également de lire l’analyse du récent lancent de Revitalift Filler à  forte concentration en acide hyaluronique pour combler les rides et restaurer les volumes texture + publicité.