Clichés : Zalando combat les diktats mode sur les réseaux sociaux et affiches

L’e-commerçant allemand Zalando spécialisé dans la mode a choisi un angle de communication militant : le combat contre les clichés. Avec un terrain de jeu privilégié : les réseaux sociaux où dominent les diktats de la mode. Il y règne majoritairement un grand conformisme notamment dans la forme et beaucoup de stéréotypes. Or aujourd’hui, les générations Y et Z qui sont les plus présentes sur ces réseaux, attendent des marques qu’elles s’engagent. À leurs yeux, elles doivent prendre en charge des causes sociétales, humaines et défendre de nobles idéaux. C’est pourquoi, Zalando assume une communication engagée, capitalisant sur les valeurs de tolérance et de liberté. Un message prônant l’expression de soi, totalement dans l’air du temps, très bien accueilli par ces jeunes cibles. Ces jeunes de 15 à 30 ans sont très attentifs aux valeurs de diversité, d’inclusivité.

anti clichés

Zalando met en scène ses valeurs de tolérance avec un dispositif évènementiel anti clichés

Parce que chacun devrait être libre de porter ce qu’il aime, le claim et le hashtag de cette campagne est #FreeToBe. Elle véhicule un esprit de liberté, poussant chacun d’entre nous à s’affranchir des diktats de la mode et à affirmer son identité propre. Qui n’a pas entendu en Real Life dans la rue ou en commentaire sur les réseaux sociaux ces remarques désobligeantes, ces injonctions au conformisme ambiant.

affiche contre clichés Zalando

Cette campagne anti clichés, Zalando la démarre par de l’affichage en abribus à Paris. Une campagne d’affichage pas comme les autres puisqu’elle est interactive. En effet, elle interpelle les passant à briser les codes physiquement. Elle les invite à casser, détruire le panneau de l’abribus. Contre toute attente, ils trouveront à l’intérieur des vêtements atypiques. Il leur est suggéré d’oser les porter pour défendre une mode libérée. Plusieurs fois par jour, les panneaux des abribus étaient réalimentés. Et ce, dans différents quartiers parisiens : Odéon, Montparnasse, Opéra, Rivoli.

En parallèle, pour donner plus d’ampleur à cette opération, Zalando mène une campagne d’influence 

En priorité sur Instagram, le réseau social roi de l’image. Avec une trentaine d’influenceurs qui ont invité leur communauté à porter un de leurs vêtements clivants. C’est-à-dire un vêtement qu’ils affectionnent, mais qui ne crée pas le consensus. Une tenue qui provoque des critiques ou des jugements péremptoires. Ils ont ainsi relayé le hashtag #FreeToBe en mobilisant leur audience. Chaque influenceur proposait aussi aux audacieux et aux originaux de le retrouver à un emplacement donné et de poser à ses côtés. Cette opération fait écho au nouveau positionnement de Zalando, leader de la mode en ligne, et à sa communication qui embrasse la diversité : de genre, d’âge, de morphologie ou d’origine. À l’image des ambassadeurs de la marque Zalando que sont les mannequins Alice Hurel, Felicity Hayward ou Rain Dove présents dans le film.

Vous pourriez aimer lire l’article du blog dédié au l’évolution des représentations de la beauté et l’adoption par Chanel d’une égérie transgenre. La mode évolue, la beauté également. Ces deux industries ont longtemps véhiculé des carcans esthétiques. Et ce sont les jeunes pousses, les startup qui se sont attaquées en premier à ces stéréotypes. Avec succès (cf Glossier en cosmétique ou Ysé en lingerie). Car cela a accéléré leur développement, leur notoriété et l’empathie des jeunes générations.

 

Stratégie marketing influenceurs: cette startup atteint un CA à 8 chiffres en 3 ans

Comète cosmétique, cette jeune marque en pariant sur la stratégie marketing influenceurs exclusivement atteint un chiffre d’affaires à 8 chiffres en 3 ans. En surfant sur les tendances de la cosmétique naturelle et la positive attitude, la marque allemande Hello Body conquiert une clientèle jeune, adepte des réseaux sociaux. C’est une Digitally Native Vertical Brand ou une marque Direct to Consumer car elle ne vend ses produits de beauté que via son site internet. Si vous suivez les influenceurs de la télé réalité sur les réseaux sociaux, vous avez du repérer depuis un an ou deux hello body. Décodage de ce nouveau business model

strategie marketing influenceurs

Un business model focalisant toute la stratégie marketing sur le digital et les influenceurs

À l’instar d’autres jeunes marques ultra dynamiques comme Glossier aux USA (décodée dans ce post) et valorisée à plus d’un milliard de dollars ou StyleNanda en Corée du Sud (visite guidée dans ce post), Hello Body s’est concentré sur un seul media – le digital – et un seul canal de distribution – son propre site internet. Mais n’a pas encore franchi le passage au brick and mortar, à savoir le magasin physique  sous forme de showroom (comme L’Appartement de Sezane à Paris) ou de flagship. Sa créatrice, Monique Hoell, est une jeune entrepreneuse trentenaire qui a baigné dans le digital plus que dans la cosmétique. Auparavant, elle avait créé une appli de conciergerie Sixtyone Minutes. Aujourd’hui elle est à la tête d’un chiffre d’affaires à 8 chiffres et sa marque compte 500 000 clients sur le site web dans plusieurs pays. Une stratégie marketing gagnante !

fondatrice hello body

Convaincue du potentiel offert par les réseaux sociaux, elle monte une équipe spécialiste des influenceurs en parallèle du développement produit à Berlin. Un levier dont elle maitrise les tenants et les aboutissants grâce à des outils dignes des agences dédiées à la communication influenceurs. Ces influenceurs, elle les soigne au travers de contacts directs dans la mesure du possible et de partenariats sous le système de l’affiliation. Elle leur propose de faire connaitre la marque tout en offrant un code promo personnalisé pour pouvoir ainsi les rémunérer sur le chiffre d’affaires généré.

tele realité stephanie durant

Les influenceurs de la télé réalité au coeur du dispositif

Pour se faire connaitre rapidement, elle privilégie la puissance en s’adressant à l’agence Shauna Events spécialisée dans les influenceurs issus de la télé réalité en France. Sa fondatrice Magali Berdah, également chroniqueuse dans Touche pas à mon poste, gère ainsi un pool de plus de 200 influenceurs de la télé réalité depuis 3 ans. Parmi ceux-ci : Nabilla, Jessica Thivenin, Jazz, Ayem, Amélie Neten, Julien Tanti, Paga… Certains comptent des millions de fans sur Instagram ou Youtube. Parmi les influenceuses connues, Hello Body travaille avec Noholita et Stéphanie Durant, mais aussi la youtubeuse EnjoyPhoenix qui a conçu un set complet de produits pour ses followers.

influenceur noholita

En Allemagne, Hello Body débute avec l’une des héroïnes de la téléréalité The Bachelor, Sarah Harrison, plus de 2 millions de followers sur Instagram au compteur. Les influenceurs présentent leur produit en respectant plus ou moins le brief réalisé par la marque. Ils sont tenus par déontologie de préciser via un hashtag ou une mention qu’il s’agit d’un post sponsorisé ou d’une pub #ad #sponso #sp pour respecter les règles de transparence. D’ailleurs, l’ARPP ou Autorité de Régulation Professionelle de la Publicité vient de communiquer à ce sujet. Voici son film.

Stratégie marketing l’offre produit privilégie la dimension naturelle, l’impact visuel et les valeurs des jeunes.

Après avoir démarré avec deux produits à l’application très instagrammable, la gamme Hello Body s’est étoffée et compte désormais une quarantaine de produits destinés au soin du visage, du corps ou des cheveux. Quant à la communication la beauté naturelle glamour s’est peu à peu enrichie de visuels hors des stéréotypes. Dans un prochain article, je vous détaillerai les angles de développement produit et de communication choisis par la marque, et leur évolution. Ainsi que mon avis sur les produits que j’ai utilisés. 

En France, en Allemagne, mais aussi en Italie, aux USA, la marque cosmétique se construit avec les influenceurs et la même stratégie marketing. 25 000 campagnes ont ainsi été réalisées dans le monde avec des macro influenceurs et des micro influenceurs. Ces derniers dotés d’une audience inférieure à 100 000 followers bénéficient d’un taux d’engagement beaucoup plus fort et d’une image plus authentique. En effet, ils travaillent moins avec les marques et connaissent mieux leurs cibles d’audience. Pour son propre compte, elle privilégie instagram et le push.

Parodie des influenceurs, Diesel valorise les fans

Alors que les marques prennent franchement le tournant du marketing d’influence pour toucher les Millennials, Diesel se paye les influenceurs avec cette parodie pleine d’humour qui fait un tabac sur la toile. Une communication bien vue qui valorise les fans de la marque et qui incite à élargir la communauté directe des followers. La marque de prêt-à-porter italienne fait ainsi coup double !

parodie

Diesel parodie la vie des influenceurs avec humour

La griffe italienne paye et se paye des influenceurs dans cette nouvelle campagne printemps 2019 intitulée #beafollower qui joue sur le levier de l’autodérision. Un levier efficace pour émerger sur le web et parmi l’océan de vidéos postées sur Youtube. Efficace aussi pour toucher les jeunes des générations Y et Z à même de liker ou de partager. Les jeunes également qui suivent les comptes de ces influenceurs réputés que sont Jennifer Grace (@thenativefox), la gourou beauté Kristen Crawley (@kristennoelcrawley), le duo de jumelles japonaises Amiaya (@amixxamiaya) et (@ayaxxamiaya), l’anglais Elias Riadi (@eliasriadi) et Bloody Osiris (@bloodyosiris). Ces icônes des réseaux sociaux ont accepté de participer à cette communication qui tourne en dérision leur vie qui fait tant rêver leurs fans. Cette vie en apparence parfaite qu’ils affichent en permanence sur leurs réseaux sociaux et qui se voit commentée par leurs communautés.

diesel camapaign

L’angle original trouvé par Diesel et par l’agence Publicis Italie est de mettre en avant le phénomène sociétal que sont les influenceurs en jouant sur la parodie. Et en même temps, de faire porter les nouvelles pièces de sa collection Printemps 2019 par les vraies gens qui vivent les mêmes expériences avec sérénité. Avec pour objectif final de souligner que le vrai pouvoir est entre les mains des abonnés et non des influenceurs.
Malin, valorisant et inclusif ! Voici quelques unes des vidéos de cette parodie.


Une campagne à visée virale qui met le doigt sur le marketing d’influence

Bien dans l’air du temps, cette campagne tombe à pic alors que l’ensemble des marketeurs annoncent faire progresser fortement leur budget dédié au marketing d’influence. (étude Reech : 77% des marques). Aujourd’hui après les premiers pas hésitants, les agences comme les marques rationalisent leur approche influencers. Au-delà de la taille de leur audience et de leur implantation internationale, sont analysés l’authenticité et la sincérité de leurs posts, l’engagement de leur communauté et leur affinité pour le sujet ou le produit placé. Les micro influenceurs bénéficiant de communautés beaucoup plus engagées sont aujourd’hui beaucoup plus sollicités qu’au début. Au vu de l’efficacité de ces campagnes d’influence marketing, le phénomène des influenceurs n’est pas prêt de s’essouffler car les jeunes rejettent la publicité classique et accordent davantage de crédibilité à ce type de communication.
De jeunes start-ups misent avant tout leur développement au travers des influenceurs que ce soit dans le domaine de la beauté (HelloBody, Dollar Shave Club), de la forme (Natural Mojo), de la mode (Everlane) ou même de l’horlogerie. Ce fut le cas pour la marque de montres Daniel Wellington, créée en 2011, qui a su très rapidement atteindre sa cible Millennials sans aucune publicité presse-tv-radio, ni égérie connue. La marque suédoise Made in China compte désormais 4,5 millions d’abonnés sur Instagram. Son feed instagram est alimenté à 90% par du User Generated Content (posts d’internautes avec le hashtag #danielwellington).

instagram Daniel Wellington

Son style minimaliste allié à un bracelet personnalisable lui permettent d’atteindre un chiffre d’affaires estimé à près de 200 millions de dollars. Cette success story fait nombre d’émules parmi les pure players. Chacun cherche à monter une communauté de followers engagés et une bande d’influenceurs acquis à sa cause pour se faire connaitre et vendre.

Au final, la campagne de Diesel surfe sur le décalage qui plait tant aux internautes. Vous pourriez également aimer lire l’article sur les défauts exploités en communication, notamment par Diesel avec humour

Les stars de la beauté présentes au salon Beautycon: Kim Kardashian, Drew Barrymore

Grand rendez-vous de la beauté aux Etats-Unis, le salon Beautycon réunit les grandes stars et influenceurs beauté : Kim Kardashian, Drew Barrymore. Chacune est venue promouvoir sa marque et rencontrer les influenceuses et leurs clientes issues des générations Z et Y.

kim kardashian

Pas moins de 23 000 visiteurs et visiteuses pour ce salon dédié à la beauté 2.0 qui officie sur les côtes Ouest et Est, à Los Angeles et à New York. Ces salons sont fréquentés par tous les influenceurs à succès, mais aussi par les marques fabricantes qui souhaitent rencontrer ce public de Millennials passionnés par les cosmétiques et addicts aux réseaux sociaux . Un public dont le feed est avant tout balisé par des posts beauté – avant tout make-up – et mode. C’est également pour chacun l’occasion d’arborer leur look beauté le plus abouti. Mettant l’emphase sur les yeux de chat, le teint glittering (étincelant) ou un contouring parfait. Durant 2 jours, 200 stands de marque sont là pour les accueillir et distribuer des échantillons de leurs nouveautés produit : Maybelline, Lime Crime, Aveda, Rimmel, MAC. mais également inciter les visiteurs à suivre leurs marques sur Instagram en échange d’échantillons. Donnant-donnant ! Au-delà des échantillons, les marques réalisent aussi des ventes en ligne avec des coupons de réduction (15% chez Aveda, marque capillaire du groupe Estée Lauder).

glittering

Kim Kardashian, star du salon Beautycon placé sous l’angle de la diversité

Si l’on en croit le New York Times, le mot d’ordre cette année pour les marques est le Gender-neutral (non genré) et la diversité. Le staff porte des tee-shirts arborant dans le dos « All races, all genders, all ages, all countries of origin, all sexual orientations, all religions ». What else ? « all glamazons, all natural beauties, all unicorns. »

diversity

Les youtubeurs et youtubeuses maquilleurs dont les communautés s’élèvent à 3 ou 6 millions de followers, dispensent conseils et compliments à leurs followers et fans. Prêts à faire des heures de queue pour cet échange précieux. Le Graal étant le selfie commun. Ils sont ainsi 23 000 à participer à cette grande messe de la beauté et des réseaux sociaux. Aux yeux des stars de la beauté, ces rencontres avec leurs fans et clients sont clés car ces derniers sont en demande d’une touche personnelle et physique. Ces marques sont incarnées, c’est leur force. Résumer Beautycon par une analogie serait « la rencontre entre Sephora et Coachella (le festival de musique bobo chic). Le ticket d’entrée varie de 50 dollars la journée à 1000 dollars le pass VIP pour deux jours. Le succès de ce salon dédié avant tout au maquillage le pousse à s’internationaliser, Londres fin 2017. Et à inspirer des initiatives parisiennes telles Getbeauty. Ou encore Sephora qui, cet automne, va lancer son propre salon Sephoria avec notamment en guest star Rihanna et sa marque de maquillage Fenty Beauty (dans le giron de LVMH via Kendo) à Los Angeles.

La cosmétique bio gagne du terrain grâce aux influenceuses, Melvita

La cosmétique bio progresse désormais plus rapidement que le secteur conventionnel. Un Français sur deux a acheté un produit cosmétique bio en 2017 selon l’Agence Bio. Des produits de beauté bio qu’on trouve désormais sur tous les circuits : pharmacie, grandes surfaces, boutique spécialiisée bio comme Mademoiselle Bio, site e-commerce dédié au bio comme Detox et moi ou Doux Good, mais aussi la parfumerie sélective. « Les consommatrices sont aujourd’hui très informées et attentives aux ingrédients. » Même si de nombreuses marques jouent sur le flou entre cosmétique naturelle et bio (décodage dans ce post) dans leur communication.

cosmetique bio

Outil d’évangélisation pour la cosmétique bio: les réseaux sociaux et les influenceuses

Parmi les leaders bio en pharmacie, la marque de cosmétiques bio Melvita milite sur les réseaux sociaux et s’appuie sur les influenceuses. Elle confie ainsi une partie de sa prise de parole « Start organic » à cinq influenceuses connues : enjoyphoenix, Jenesuispasjolie, estelle, naturellement_lyla et allyfantaisies (soit plusieurs millions de followers à elles cinq). Porte-paroles rémunérés par Melvita, elles vantent les bénéfices des produits de la marque née en Ardèche il y a 35 ans et rachetée par le groupe L’Occitane. Le ton est moins fleuri et moins naïf que ce qui se pratique dans ce segment et chacune des influenceuses transmet des informations utiles pour sensibiliser les jeunes consommatrices qui constituent leurs communautés. Et pour faire connaitre la marque bio. L’une des influenceuses explique par exemple qu’on avalerait 1,5 kg de baume à lèvres dans sa vie, une autre qu’une crème est absorbée par le corps en quelques minutes. Enjoyphoenix que notre peau est exposée à 10 produits chimiques par jour dans notre routine beauté.

melvita influenceuse

« La prise de conscience que les composants chimiques présents dans les cosmétiques peuvent être nuisibles à la santé est de plus en plus prégnante » explique Elise Besse, directrice générale de la marque,  Une proportion qui a doublé ces trois dernières années. La campagne digitale – démarrée en affichage à Paris, Lyon et Marseille en juin dernier – sera relayée durant tout le mois de juillet et marque un tournant dans l’histoire de la marque. « Nous avons amorcé, il y a cinq ans, une refonte de nos produits » poursuit Elise Besse, « nous avons revu les formulations, les textures et le packaging. Nous devons encore progresser en notoriété ». La marque (200 références) est distribuée dans les pharmacies (80%), dans les magasins bio et dans ses boutiques en propre. Perçue comme accessible en France, elle est premium en Asie (80 boutiques en propre) où elle profite de la puissance de frappe du groupe L’Occitane auquel elle appartient. Melvita réalise ainsi 50% de son chiffre d’affaires en Asie, notamment au Japon, à Hong Kong, en Malaisie et à Taïwan

Intéressé(e) par la cosmétique bio, vous pourriez aimer lire les produits bio testés de Sanoflore et Absolution ici. Cette cosmétique bio pâtit de la multiplicité des labels bio et des contraintes liées à chacun. Ce qui entretient la perte de repères des consommateurs.

 

L’Oréal crée sa première Celebrity Brand avec David Beckham : House 99

À la recherche de nouveaux business model beauté, L’Oréal Luxe s’associe avec David Beckham pour la ligne de soins House 99. La star du football collaborait déjà avec la marque Biotherm de soins pour homme comme ambassadeur et égérie depuis mai 2016. Il a ainsi prêté ses traits aux soins Aquapower et Force Suprême sous réserve de l’accord du lancement de sa propre ligne de soin. House 99, une marque digitale conçue selon les clés de succès sur les réseaux sociaux : co-création & capitalisation sur l’influence digitale et la dimension celebrity de David Beckham, création d’une communauté de fans et promotion du lien social, authenticité et inspiration liée aux propres expériences peau et cheveux de l’icône britannique…

celebrity

Plus qu’une celebrity (célébrité), David Beckham est un influenceur digital

Connu internationalement, l’ex-footballeur jouit d’une image aspirationnelle, contemporaine dans son look.  Il bénéficie d’une large communauté d’internautes qui le suivent sur instagram (42 millions d’abonnés) et sur facebook (54 millions de fans). Avec House 99, l’influenceur masculin qu’est David Beckham ambitionne de « changer les règles du monde des soins de beauté pour homme ». Une marque qui veut donner libre cours aux hommes pour expérimenter leur style en proposant des soins spécifiquement adaptés aux tatouages, à l’entretien de la barbe ou aux expérimentations capillaires.

soins David Beckham

Ainsi, le Bold Statement Tattoo Moisturizer SPF30 permet d’entretenir les tatouages et de protéger leurs couleurs. Je suis plus dubitative sur le soin cheveux et barbe Seriously Groomed Beard & Hair balm, car je pense que la cible masculine est suffisamment investie dans sa barbe et son entretien, pour rechercher un soin qui lui serait entièrement dédié. Pour avoir adopté différents styles et avoir partagé jusqu’à ses tatouages avec le public dans le film publicitaire Biotherm ci-dessous, David Beckham est à la fois légitime, crédible et dans un sens novateur auprès de la génération Y. 


Le numéro 99 attaché à sa marque s’inspire de sa propre histoire et nourrit le storytelling. En effet, 99 est le nombre qui figure sur le tatouage de son doigt. Il représente l’année de son mariage, de la naissance de son fils aîné et de l’exploit sportif : le triplé remporté par son équipe Manchester United. 

community

Au-delà du soin tatouage ou barbe, l’esprit de la marque se distingue par son approche social media. 

À la fois marque et plateforme sociale, House 99 cherchera à développer le lien social, les avis et échanges de conseils entre passionnés de cosmétique pour homme. Faire vivre sa communauté est une façon de pérenniser la marque et de la faire adorer des moteurs de recherche que sont Google, Bing… Parmi les posts sur les réseaux sociaux, figureront régulièrement les mantras de la marque tel celui ci-dessous ou des photos reprenant les codes d’instagram comme cette photo de hipster sur le siège du barbier. Une mise en scène soignée avec un mannequin connu Owain Jones dans un décor stylisé.

mantra

hipster

Pour les conseils, ils sont notamment prodigués par le maître barbier Fabio Marquez de Lisbonne, spécialement choisi par la star. Telle une marque de luxe, les soins seront lancés en avant-première chez Harvey Nichols en février. Puis en mars chez d’autres distributeurs en Angleterre, mais aussi dans 19 pays. Ce lancement mondial devrait être à même de séduire les hipsters, les jeunes millennials et les autres au vu des différents ingrédients et de la stratégie de communication choisie. Une stratégie qui diffère assez peu de celle de la marque de soins et make-up indie Glossier. Cette marque de beauté pour femme créée par la blogueuse Emily Weiss a mis en oeuvre ces même recettes avec un immense succès depuis 3 ans.

Ce n’est d’ailleurs pas la première incursion de David Beckham dans l’univers de la beauté puisque dès 2005, il avait lancé son premier parfum Instinct avec le groupe Coty.

Rihanna et Fenty Beauty, en tête des Celebrity Brands, nouveau business model

Au final, la démarche du groupe L’Oréal diffère de celle adoptée par le groupe Coty en termes de celebrity brands. En effet, le franco-américain Coty a signé de nombreuses licences avec des célébrités dans l’univers des parfums, Lady Gaga, Céline Dion, Beyoncé ou Katy Perry en s’appuyant essentiellement sur la personnalité de ces célébrités mais sans adresser de message qui puisse toucher intimement le consommateur. À la différence du lancement de Fenty Beauty créé par Rihanna et Kendo, l’incubateur de LVMH, avec un concept légitime et accrocheur Beauty for All. Une marque qui produit un brand content de qualité exploitant la diversité ethnique dans ses tutoriels. De même, chaque couverture de magazine de Rihanna est l’occasion de vendre les différents produits et outils de maquillage  de la marque utilisés (ou ressemblant, même politique que les crédits maquillage en presse) en un clic. Découvrir ci-dessous le storytelling et les coulisses de cette nouvelle marque de maquillage qui a très vite décollé sur les réseaux sociaux grâce à un fort taux d’engagement. Rihanna étant elle-même une celebrity et une influenceuse dotée d’une immense communauté (84 millions de fans Facebook, 59 millions sur instagram).

Le maquillage Fenty Beauty vendu chez Sephora vient de se voir décerné le Prix d’Excellence de la Beauté Marie-Claire 2018. 

prix marie-claire 2018

Lire également les articles du blog dédiés aux marques qui ont opté pour un nouveau business model telles Sezane dans la mode ou NYX pour le maquillage accessible.

Beauty business & génération Z : ces salons qui font l’évènement, Beautycon L.A et Get Beauty

La génération Z, ces jeunes nés après 1995, sont une cible privilégiée pour la beauté sur les réseaux sociaux, mais aussi dans la vie réelle au travers d’un nouveau type de salon qui rassemble les influenceurs et youtubeurs beauté. Ce beauty business d’un nouveau genre fait carton plein, les tickets d’entrée sont sold out que ce soit à Los Angeles ou à Paris. Ainsi, Beautycon L.A et Get Beauty à Paris mobilisent des foules de jeunes filles de 10 à 19 ans, les plus jeunes étant accompagnées de leur mère. Leur clé de succès : réunir les youtubeuses beauté et blogueuses beauté les plus populaires pour offrir l’occasion à leurs fans de les rencontrer dans la real life.

génération Z

A Los Angeles, le salon Beautycon réunit 20 000 adolescentes, influenceuses beauté et marques

Au mois d’août, durant tout un week-end, le salon Beautycon est un festival d’un nouveau genre, un festival beauté à mi-chemin entre Coachella et Sephora. Ce salon festival autour d’une trentaine de vloggers beauté est une réussite chaque année depuis 2012. Une vrai réussite commerciale à la fois sur le plan du nombre de visiteurs en constante progression avec un ticket d’entrée à 55 dollars et sur le plan des marques qui y participent : Revlon, L’Oréal, Rimmel London, Maybelline, mais aussi les marques tendance auprès de la génération Z comme Anastasia Beverly Hills ou de jeunes startups.

Son succès reflète l’appétence de la génération Z pour les produits de maquillage utiles à leur mise en scène de soi sur Instagram. Mais aussi pour l’opportunité qui leur est offerte de rencontrer et de se prendre en selfie avec leur youtubeuse ou blogueuse préférée. Certains ou certaines ont payé 450 euros pour participer à la Beauty Academy où sont installés des centaines de miroirs en rangées pour suivre les séminaires didactiques. 

beauty academy

La diversité est ici bien accueillie que ce soit en termes d’âge, de race ou de genre. Tous repartent avec plein de selfies sur leur compte Instagram et des totebags de marques remplis d’échantillons de soin et de maquillage, ou de produits discountés. Pour les célébrités, aux côtés des youtubeuses stars, figuraient à l’édition Beautycon de New York, des actrices stars ayant lancé leur propre marque beauté comme Drew Barrymore ou Gabrielle Union.

A Paris, le salon Get Beauty réunit les influenceurs mode et beauté plébiscités par la génération Z

En juin se déroulait la seconde édition du salon Get Beauty grand rassemblement de youtubeuses beauté et mode. Chacune des influenceuses, que ce soit EmmaCakeCup, Horia, LitttleJBeauty ou Clara Marre, compte des millions d’abonnés et cumulent ainsi plus de 1,5 milliards de vidéos vues sur leur chaîne youtube. 

Youtubeuses beauté et mode au salon Get Beauty

Ce sont au total 80 influenceuses qui ont partagé avec les 10 000 participants du salon selfies, conseils et sourire. Ce rendez-vous annuel est moins commercial que Beautycon dont il s’inspire. La marque Rimmel London en est le principal partenaire. Mais tout comme aux Etats-Unis, les adolescentes font de longues files d’attente devant les youtubeuses les plus connues. Un espace est d’ailleurs réservé aux parents pour les abriter du bruit, de l’agitation et laisser le champ libre à leur progéniture. Animations, nail bars et shows en live rythment la journée dans cet espace de 13 000m2 au sein du Parc Floral de Paris. 

Cosmétique Vegan, Bio : sujets touchy sur les réseaux sociaux. Polémique L’Oréal & influenceurs

Les marques beauté cherchent à soigner leur e-reputation en invitant journalistes et influenceurs pour évoquer la cosmetique vegan, bio, l’alternative aux tests sur animaux… Des sujets chauds, engageants qui peuvent déclencher polémique, bad buzzz et bashing sur les réseaux sociaux face à des fans militant(e)s.

vegan

Ainsi, L’Oréal en a fait les frais en invitant des influenceurs, youtubeuses en tête, à découvrir les tests sur peau reconstruite ou méthode Episkin. De même, la marque de cosmétique bio Dr Hauschka lance sa ligne de maquillage bio. Son audace est saluée par certaines, mais d’autres lui reprochent le faible nombre de produits cosmetique vegan.

enjoyphoenix-test-sur-animaux

Des tests alternatifs aux animaux à la cosmetique vegan : L’Oréal, Dr Hauschka

Les consommateurs sont aujourd’hui de plus en plus vigilants et exigeants quant au mode de fabrications des cosmétiques. A la recherche de plus de naturalité, d’authenticité et de produits sains. Ils n’hésitent pas à commenter et à donner leurs avis sur les réseaux sociaux en réagissant aux articles et vidéos postés par les influenceurs. Ainsi, le mois dernier, L’Oréal organisait un voyage pour les youtubeuses et blogueuses influentes à Lyon pour partager avec elles les méthodes de tests alternatifs aux animaux et notamment les tests sur modèles de peau reconstruite, Episkin. A son retour, la youtubeuse EnjoyPhoenix, habituée des plateaux télé, a voulu partager cette information avec ses fans avec un vlog intitutlé L’Oréal teste-t-il sur les animaux ?. Aussitôt, le web s’est enflammé et les réactions furent virulentes. D’autres youtubeuses beaucoup plus investies dans la cause vegan ou cruelty free (non testé sur animaux) ont voulu répondre et apporter des précision, Coline de Et pourquoi pas Coline et Marie de la Cosméthèque.

loreal-nest-pas-cruelty-free-coline

Engendrant des scores de vues comparables. La polémique et le bashing L’Oréal se sont alors installés sur la toile.
La leçon à retenir est qu’il est compliqué pour une marque ou pour un groupe de déléguer le message à des influenceuses non expertes car le risque est toujours la perte de maîtrise du discours et les dérapages que cela occasionne lorsque le sujet fait polémique. (Dans le détail, la réglementation chinoise impose les tests sur animaux, flou sur les tests des ingrédients achetés à des fournisseurs extérieurs qui travaillent à la fois pour pour l’univers médical et l’univers cosmétique…). N’étant pas du tout spécialiste de la question, je vous engage à vous tourner les blogs et sites engagés.

test-cosmetique-alternatif-animaux-coline

A l’autre bout de l’univers cosmétiques, des marques bio comme Dr Hauschka souhaitent proposer des produits green, voire pour certains vegan. C’est-à-dire ne comportant pas d’ingrédients d’origine animale. Le lancement de leur ligne de maquillage est une initiative audacieuse car les contraintes imposées par le bio, et plus encore par la cosmetique vegan sont très fortes pour la formulation du maquillage. Cela restreint fortement le choix des pigments, des supports… C’est après avoir réalisé plusieurs mini-collections de maquillage en édition limitée que Dr Hauschka a décidé de lancer son makeup bio de façon pérenne au vu du succès recueilli.

vegan

Des produits dans lesquels on retrouve des matières premières nobles issues de culture biologique telles l’huile d’argan, les extraits de plantes médicinales, les cires de canola et de marula. Dans sa charte de qualité, ce make-up offre une cosmétique naturelle et biologique, certifié NATRUE, sans parfums, ni colorants, ni conservateurs de synthèse, sans huiles minérales, ni parabènes, ni silicones, ni PEG. L’autre prouesse de la marque allemande est d’avoir réussi à formuler avec un nombre limité de pigments – 53 précisément-, des pigments tous naturels, plus de 80 produits de maquillage. Cela limite la palette de teinte, notamment dans les rouges. Une gamme de maquillage aux prix accessibles entre 15€ (le crayon kajal) et 35€ (la palette ombres à paupières). Certains produits sont même vegan, n’utilisant ni soie, ni cire d’abeille.

poudre-dr-hauschka

Au-delà de sa position de leadership des cosmétiques naturels et biologiques, la marque allemande Dr. Hauschka peut s’enorgueillir d’être la marque chouchou de nombreuses stars, de Julia Roberts à Jennifer Aniston. Conçue il y a 50 ans, sa crème à la rose est désormais un produit culte, soutenu par les célébrités et populaire sur les réseaux sociaux, notamment aux Etats-Unis. Parmi mes expériences beauté bio, j’ai apprécié la finesse et les qualités d’application et d’uniformisation de la poudre. Mais aussi les teintes subtiles du trio blush qui offrent un joli résultat naturel. Quant au gloss, sa texture riche en huile d’argan glisse facilement sur les lèvres à l’application. Il reste naturel et longtemps confortable. Mais parce qu’il est sans parfum, le goût n’est pas terrible. Plus de détails sur la ligne de maquillage sur le site dr.hauschka.com  

gloss-dr-hauschka

En vente à la Maison du Dr. Hauschka, à la Closeraie Dr. Haushka, dans les pharmacies spécialisées en phytothérapie, une sélection de grands magasins et de magasins de produits naturels et diététiques. Au total, 450 points de vente en France. Découvrez leur publicité parue dans le magazine M du Monde.

pub-dr.hauschka

Intéressée par la beauté bio, vous pourriez également lire l’article du blog consacrée à une étude sur la cosmétique bio ou l’interview de la fondatrice d’Absolution, marque bio premium.
Militante ou curieuse du vegan, l’innovation coloration végétale de L’Oréal et de Garnier pour mai 2018 est pour vous.

Son et lumière, digital, le Ritz investit pour sa réouverture auprès des VIP comme des influenceurs

Après 4 ans de travaux et de rebondissements incendiaires, le Ritz réouvre ses portes aux VIP et aux influenceurs en misant sur le digital et un spectaculaire son et lumière. Une stratégie de communication qui permet à cet hôtel mythique parisien de se placer sur l’orbite des palaces 2.0 à l’échelle mondiale alors qu’il s’était vu refuser l’appellation palace en 2011.

ouverture Ritz

A l’ère digitale, le Ritz associe dans sa politique de communication un spectacle évènementiel son et lumière sur la Place Vendôme et un film signé Zoé Cassavetes, la fille du grand réalisateur John Cassavetes et de Gena Rowlands, diffusé sur les réseaux sociaux. 300 personnalités VIP et influenceurs ont ainsi été conviés à assister à un spectacle numérique historique depuis les suites prestigieuses et légendaires (Coco Chanel, F. Scott Fitzgerald, Windsor, Marcel Proust, tous hôtes iconiques de l’hôtel) qui ont été restaurées par le cabinet d’architecture Cos.

son-et-lumiere-Ritz

Contant les 200 ans d’histoire de la Colonne Vendôme, un mapping vidéo géant était projeté sur le monument haut de 44 mètres et tout juste rénové. De quoi faire le buzz sur les réseaux sociaux qui se sont enflammés à l’image de ce son et lumière.

place-vendome-vue-depuis-ritz place-vendome

Evénement RP prestigieux, mais aussi court-métrage de lancement sur Youtube, voici la stratégie préconisée par l’agence Mazarine qui a orchestré la renaissance du palace.

behind-the-door-zritz-paris-movie-zoe-cassavetes-ana-girardot-andres

Sous sa houlette, la talentueuse Zoé Cassavetes a réalisé le film Behind the door. Ce film aux décors oniriques ou au faste festif nous plonge dans l’atmosphère baroque du Ritz. On y suit l’actrice Ana Girardot dans un cache-cache amoureux dévoilant les lieux mythiques de cet hôtel et chargés d’histoire, tel le bar Hemingway où officie le célèbre barman Colin Field.

ritz-paris-ana-girardot

bar-ritz-paris

Autour d’un objet symbolique, la clé d’or, synonyme de sésame du lieu mais aussi de l’excellence du service de conciergerie. Fil rouge de ce court métrage. Et d’une bande son signée par Matthieu Sibony and Sylvain Rety. Découvrir ci-dessous cette vidéo qui compte déjà près de 500 000 vues et dont les teasing et making-off ont mobilisé les réseaux sociaux (youtube et facebook en tête) entre le 27 mai et le 17 juin.

cle-or-ritz.jpg

Au global, cette stratégie mixant évènementiel et digital se révèle gagnante dans un paysage conjoncturel délicat après les attentats parisiens de novembre et la chute du tourisme de luxe à Paris où la concurrence entre les palaces s’est exacerbée. Ce d’autant plus que dans l’univers du web 2.0, le silence des années de travaux coûte cher… pour l’exposition et l’engagement. Ainsi le Ritz Paris compte 81 500 fans sur facebook et domine déjà le George V et la Plaza Athénée en termes de communauté 2.0.

restauration-ritz-paris