Gourmandise quand tu nous tiens: Mlles Madeleines, Relais du Parc

madeleines-assortiment

Après la folie de l’éclair, les madeleines nous font tourner la tête. Madeleines de Proust, madeleines gourmandes, de vrais pêchés de gourmandise. A l’approche des fêtes, nous avons plus que jamais envie de nous faire plaisir. Et les madeleines s’inscrivent dans cette nouvelle tendance, du pur produit décliné à l’envi comme ce fut le cas de l’icône éclair par l’Eclair de génie ou l’Atelier de l’éclair, sans oublier Fauchon.

La mono-manie mesdemoiselles madeleines : craquez pour croquer.

Ces madeleines sont affublées de jolis prénoms à l’ancienne et de belles boites individuelles ou coffrets au graphisme très réussi.

mesdemoiselles-madeleines-coffret

Mais surtout, au-delà de leur esthétique et de leur créativité, elles sont excellentes. Tout particulièrement les sucrées. Leur chef pâtissier, Stéphane Bour est passé entre les mains des plus grands : Meneau et Marc Veyrat. Il réinvente la madeleine dont l’origine remonte au XVIIIème siècle à Commercy en Lorraine. Sous l’impulsion du fondateur de Mesdemoiselles Madeleines, Steve Seresme, il la décline à l’envi en version salée ou sucrée, mini ou maxi, aromatisées à la vanille ou au citron dans la grande tradition, ou en en plus créatives garnies d’une ganache ou même parées d’u dôme gourmand de ganache chocolat, citron / lemon curd ou framboise.

mesdemoiselles-madeleines-artisan

Parmi ces expériences sweet gustatives, mes préférées sont Hortense, une déclinaison parfaitement maîtrisée autour du citron, et Léopoldine qui allie coque chocolat au lait et garniture passion. Une association qui n’est pas sans rappeler un de mes macarons préférés de Pierre Hermé, le Mogador. Même les madeleines aromatisées sont divines.
En revanche, je ne raffole pas de la version salée baptisée Aimée associant basilic, citron et fêta pignons de pain. Quant à la boutique de la rue des Martys, elle leur offre un écrin accueillant dans cette rue très bobo et nouveau temple de la gourmandise.
Enfin, pour celles et ceux qui fuient le gluten, je leur recommande les madeleines de la Maison Bon, exquises à l’instar de leur nom.

Autre découverte alliant gourmandise et bien-être, le Relais du Parc version hivernale.

J’ai récemment été conviée au restaurant du Relais du Parc niché dans un espace vert de 1200 m2 dans le XVIème arrondissement à proximité du Trocadéro. Cet hôtel 5 étoiles récemment rénové vous y accueille pour déjeuner avec une formule très attractive autour des créations originales et contemporaines de son chef, Stéphane Duchiron. Ce dernier a fait ses classes auprès de grands chefs comme Guy Savoy, il retranscrit à sa manière la patte de Guy Savoy mêlant créativité et authenticité. Cette adresse est très courue en été du fait de sa superbe terrasse sur jardin. A l’automne, elle revêt une atmosphère plus intimiste et feutrée.

relais-du-parc-cannelloni

J’y ai goûté avec plaisir une cuisine gourmande et inventive. Un plaisir des yeux et des papilles avec une entrée d’inspiration japonaise cannelloni de crabe, puis en plat des noix de saint jacques automnales cuites à la plancha. Le thon snacké me tentait également fortement.

saint-jacques

thon-snacke

Enfin, en dessert, une sweet tarte aux fruits rouges sélectionnée parmi toutes les tentations du chariot de desserts.

tarte-fruits-rouges

chariot-de-dessert

Les adresses gourmandes.
mesdemoiselles Madeleines, 37 rue des Martyrs, Paris 9ème.
tel 01 53 16 28 82 Ouvert du mardi au dimanche de 9h30 à 19h00.
Le Relais du Parc, 55 57 avenue Raymond Poincaré, Paris 16è.
Menu déjeuner : 29€ (2 plats), 35€ (entrée-plat-dessert).
Plus d’info sur www.marriott.com

Le nuancier Pantone des marques gourmandes : couleur Ladurée, Fauchon, Lenôtre

Fauchon-Traore-nuancier

Ce nuancier conçu initialement pour les artisans est utilisé aujourd’hui par les industriels et les artistes. Certaines teintes sont devenues iconiques pour les marques tel l’orange Hermès, le rouge Cartier (décodage dans cet article du blog). Quelles couleurs sont attribuées immédiatement et universellement à des marques de gastronomie ? La couleur joue un rôle essentiel dans la construction de la marque, dans sa Brand Identity, véhiculant reconnaissance, attribution et compréhension de ces temples de la gastronomie. Décodons ensemble la palette de couleur autour d’une douzaine de marques mythiques de gastronomie, de patisserie ou de gourmandise. Des couleurs sur lesquelles les désirs se cristallisent.

Vert amande de Ladurée à la patine XVIIIè siècle en harmonie parfaite avec l’univers architectural et décoratif de la Maison Ladurée. Doté d’un charme intemporel, il se décline en macaron au doux parfum de pistache, en sac griffé, mais aussi au-delà de la gourmandise, en bougie et dans l’univers de la maison.

laduree-champs-vitrine-amande

laduree-comptoir

Rose fuchsia pour Fauchon ou tendre pour la Pâtisserie des Rêves. Quand le rose fuchsia est synonyme de glamour, de séduction avec une tonalité Fashion, le rose tendre fait référence à la douceur de l’enfance, à la dimension cocooning qu’offrent la pâtisserie et les bonbons. La Pâtisserie des rêves le décline en logo, sur les murs et l’ensemble du merchandising avec beaucoup de cohérence et d’impact.

fauchon-caviar

fauchon-vitrine-2013

patisserie-des-reves-univers-gourmand

Aubergine pour Lenôtre, un choix très distinctif dans l’univers des traiteurs et de la gastronomie. Selon les périodes, la marque le fait varier le nuancier de la prune au violet. Pour l’impact, il se décline en logo, store et vitrine.

lenotre-logo-vitrine

Le nuancier des bruns est largement utilisé par les chocolatiers comme la Maison du chocolat, Pierre Hermé qui sévit également au Royal Monceau dans un univers brun chocolat ou encore Angelina, l’ancienne maison Rumpelmayer fondée en 1903, une institution parisienne au Montblanc culte.

pierre-herme-comptoir

pierre-herme-creation-vitrine

angelina-salon-de-the-chocolat

Noir, couleur du luxe et de l’élégance par essence pour les pâtissiers récents que sont Hugo & Victor ou Des gâteaux et du pain. Il met à distance mais sert aussi d’écrin pour sublimer les créations pâtissières.

des-gateaux-et-du-pain-interieur

Rouge pour Dalloyau, rouge et noir pour Hédiard. La teinte rouge est empreinte de passion, de vie, de puissance, elle permet à ces marques de souligner leur leadership historique et leur patrimoine puisque leur fondation remonte respectivement à 1802 avec le concept du prêt à emporter et en 1854 place de la Madeleine pour l’épicerie de luxe Hediard.  Mis en image dans le film pub de 2012 ci-dessous.

Dalloyau-Faubourg-Saint-Honore

hediard-boite-a the-culte hediard-couleur-rouge hediard-vitrine

Vert émeraude pour le chocolatier Patrick Roger et bleu turquoise pour Jeff de Bruges qui leur confèrent fort impact et forte attribution dans l’univers citadin.

patrick-roger-paris-boutique 2

Patrick-Roger-lustre

patrick-roger-creations

Pour ces marques, la couleur est signe distinctif et statutaire. Elle peut projeter la marque dans la modernité telle le rose fuchsia de Fauchon ou au contraire souligner son ancrage dans le passé tel le vert amande de Ladurée. Quoi qu’il en soit, c’est un fort vecteur émotionnel, jouant sur l’affect des consommateurs et clients. Et ces marques de haute gastronomie ou de haute gourmandise pilotent leur identité et leur communication à l’instar des marques de luxe, puisant dans leur patrimoine pour le revisiter avec une créativité audacieuse. Elles jouent ainsi du paradoxe tradition & modernité, restent ainsi toujours autant désirables et se propulsent ver un avenir dynamique. 

Au final, l’éventail de couleurs est large, mais infime par rapport au nuancier Pantone qui compte pas moins de 999 teintes répertoriées. Un nuancier qui fait référence auprès des artistes, des graphistes, des créateurs de mode, de beauté, de décoration, de design depuis un demi-siècle.

Et pour vous, quelle est la couleur emblématique de la gastronomie ou de la gourmandise ? Voir également les articles que j’ai consacrés au Pantonier des marques luxe ou cosmétiques sur le blog.