Buzz pour la nouveauté L’Oréal et Procter au CES: gadget ou innovation ?

Le CES est désormais le rendez-vous incontournable des grands groupes cosmétiques L’Oréal, P&G, l’Occitane et les nouveautés beauté présentées y font le buzz. L’on y observe les même tendances, année après année : personnalisation et soin sur mesure grâce à la beauté connectée, miroir intelligent et diagnostic pointu, produit fabriqué chez soi à l’aide de l’impression 3D… Ce qui change à Las Vegas: les startups qui étaient sur le devant de la scène, il y a 3 ou 5 ans, s’éclipsent au profit des grands acteurs de la beauté qui ont créé et investi dans leur propre incubateur. Leur puissance médiatique permet d’amplifier le buzz et de donner une image planétaire à ces innovations. Mais sont-ce vraiment des innovations pérennes ou des gadgets, des prototypes qui ne rencontreront pas leur public ? En raison de leur coût, de leur complexité d’utilisation, de leur non-réponse à un besoin quotidien du consommateur. D’ailleurs, certains reviennent avec leur produit présenté l’an passé et optimisé depuis.

buzz appareil soin a domicile loreal

L’Oreal et L’Occitane font le buzz avec leur prototype de personnalisation

Le point commun de ces appareils est de permettre la fabrication chez soi de soin adapté à la fois à la peau de la consommatrice et à ses goûts en termes de texture. De petite taille, 16 centimètres, l’appareil Perso de L’Oreal mobilise l’Intelligence Artificielle pour le diagnostic de peau. L’Oréal capitalise ainsi sur l’application ModiFace qu’elle a acquise il y a deux ans. Elle couple l’information avec la géolocalisation (conditions environnementales du moment météo, pollution…)L’appareil fabrique ensuite une dose personnalisée en mélangeant un sérum, un soin et contour de l’oeil. C’est un device à alimenter de capsules, à l’instar de Nespresso.

device loccitane soin

L’Occitane en Provence fait également le pari de la beauté personnalisée avec Duolab, une machine développée en partenariat avec Rowenta. L’innovation brevetée consiste en un appareil alimenté à une gamme de capsules – dont 5 concentrés d’actifs et  3 bases hydratantes – et un outil de diagnostic cutané. Plusieurs combinaisons de capsules sont recommandées pour le matin (texture plus légère, action protectrice) et le soir (texture plus riche, action régénérante). Elles tiennent compte des besoins spécifiques de chaque cliente. Un processus breveté d’émulsion fabrique une monodose fraîche en 90 secondes. Les capsules peuvent être livrées par kit à chaque mois abonnement. Sur le même principe que les cartouches d’encre d’imprimante.

Au final, une certaine ressemblance avec le pionnier français Romy, qui peine à trouver l’équilibre entre soins personnalisés et soins en capsules ultra-fraîcheur mais version standard, beaucoup plus rentables. Malgré un pop-up store, les podiums réalisés aux Galeries Lafayette pour faire connaitre sa nouveauté et une belle couverture médiatique à ses débuts.

Procter optimise son imprimante à maquillage portable 3D présentée en 2019

L’amélioration porte sur la correction de l’hyperpigmentation, une attente phare aux États-Unis. Le nouveau prototype Opte permet instantanément d’effacer les signes d’hyperpigmentation cutanée et d’estomper les taches avec un fond de teint appliqué de manière personnalisée. À savoir : la caméra numérique d’Opte scanne la peau. Elle analyse chaque image à l’aide de l’intelligence artificielle pour détecter les imperfections de teint non visibles à l’œil nu. L’appareil dépose ensuite précisément des gouttelettes de Optimizing Serum sur les taches jusqu’à ce que la couleur corresponde parfaitement à la teinte de la peau autour. Ceci est le fruit des travaux de l’incubateur P&G Ventures.
Vous aimerez peut-être revoir les innovations marquantes de l’édition 2019.

La chaussure connectée by Eram #Choose, innovation pour Millennials ou gadget ?

Eram mise sur l’innovation digitale et la chaussure connectée depuis un an et demi. Une chaussure connectée dont les couleurs changent et illuminent, tout cela étant piloté depuis le smartphone. Alors innovation ou gadget ?

connectee

Pour séduire les Millennials et acquérir l’image d’une marque branchée, tournée vers la technologie et le futur, la marque a choisi d’investir la chaussure fétiche des générations Y et Z, la sneaker. Le chausseur a ainsi noué un partenariat avec une start-up lilloise Phoceis pour mettre au point cette avancée technologique. Le groupe Eram, au travers de cette politique, se distingue de son concurrent principal, le groupe Vivarte en fâcheuse posture. Il met un pied -c’est le cas de la dire – dans l’IoT (l’internet des objets), segment d’avenir.

chaussure connectée

Le principe de cette basket connectée Made in France, baptisée #Choose ?

La tige, c’est-à-dire la partie supérieure de la chaussure, affiche des bandes latérales qui changent de couleur grâce à une application pour smartphone. Ces bandes sont réalisées à partir de fibres optiques tissées reliées à une Led multicolore. Dans chaque chaussure, la Led est alimentée par un module électronique caché dans la semelle communiquant en blutooth avec le smartphone. Un premier prototype avait été présenté au CES de Las Vegas, le salon dédié à l’électronique, en 2016 sur un modèle de sandale. Au-delà du site internet eram.fr, vous pouvez découvrir la lancement de #Choose au flagship Eram des Halles. Mais aussi dans la vidéo ci-dessous. 150 paires en série limitée sont proposées à la vente au prix de 289€ à partir de ce mois-ci. 

Cette initiative digitale s’inscrit dans la stratégie de marque d’Eram qui cherche à surfer sur les nouvelles tendances comme la personnalisation, les applications pour mobile et les objets connectés.  Ainsi, l’an dernier également, le chausseur avait installé dans certains points de vente l’Atelier 27. Cet atelier permettait de personnaliser le talon de la chaussure par impression 3D en une heure seulement.

La marque Eram âgée de 90 ans met ainsi en avant sa capacité à se projeter dans le futur. Alors, à vos yeux, cette paire de sneakers connectée constitue-t-elle une véritable innovation technologique permettant de personnaliser sa chaussure ou tout simplement un gadget pour Millennials ?

Voir d’autres articles du blog consacrés à la personnalisation : customisation Gucci, Notify