Confidences d’une startupeuse, la fondatrice de l’appli beauté Simone signe avec Sisley

Nombre d’entrepreneuses ont d’abord capitalisé sur leur expérience professionnelle avant de se lancer. C’est le cas de Florence Lapierre qui a créé l’appli beauté Simone avec Caroline Gentien. Une application conçue pour faciliter la vie des femmes.. et des hommes en leur permettant de réserver une esthéticienne à domicile ou depuis quelques mois une coiffeuse à domicile. Intéressée par cette jeune startup créée en 2015, j’ai rencontré sa fondatrice et testé le nouveau service Hair Rituel by Sisley Paris. Nous avons discuté à bâtons rompus et j’ai pu recueillir les confidences de cette jeune entrepreneuse, les difficultés rencontrées… 

Qu’est ce qui a nourri la création de Simone ?
C’est un projet que j’ai d’abord porté en solo à partir de 2013. Un an après, je faisais la rencontre décisive  de Caroline qui a été responsable du Branding, de la Communication et du Merchandising chez Sarenza. Une expérience et un profil complémentaires puisque de mon côté, j’avais travaillé d’abord sur le marketing maroquinerie Dior, avant de prendre les projets e-commerce des Galeries Lafayette en 2011. Et en mai 2015 sortait l’application Simone. Nous avons choisi le nom de Simone car il est incarné par des femmes qui ont fait progresser la cause féminine :  Simone Veil, Simone de Beauvoir… Notre projet a été lauréat du réseau Entreprendre en 2016.

appli beauté domicile

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez en tant qu’entrepreneuse digitale  ?
Des affres, des doutes par rapport à chacun des nouveaux caps à passer : financement, développement technologique, développement économique. … Je m’explique. Pour accélérer notre développement, nous avons cherché à faire une levée de fonds. Or les fonds (Venture Capital) que nous avons rencontrés, recherchent des pépites digitales capables de se transformer en licornes (id est : des startups projetant une valorisation d’un milliard de dollars), sinon rien.
L’autre difficulté rencontrée dans notre activité, c’est de convaincre les femmes d’ouvrir grand leur porte à une inconnue pour une manucure par exemple. La qualité de service et le bouche à oreille sont donc indispensables pour lever ce frein. Aujourd’hui, Simone, c’est la promesse d’un service à domicile bien exécuté, des milliers de clientes à Paris et en proche banlieue reviennent régulièrement sur l’appli.

Quel parti-pris avez-vous adopté pour la croissance de cette appli beauté ?
Nous avons souhaité que Simone cultive un positionnement expert d’abord sur la manucure avant d’ouvrir le service coiffure en 2016. Pour cela, nous sélectionnons les esthéticiennes et les coiffeurs ou coiffeuses avec lesquels nous travaillons sur la base d’un entretien approfondi et d’un test in situ. La première année, nos ongles en ont vu de toutes les couleurs puisque nous prêtions, Caroline et moi, nos mains pour ces tests.  Notre appli mobile et notre plateforme digitale sont davantage premium que des concurrents comme popmyday. Nous signons des partenariats avec des marques prestigieuses comme Yves Saint Laurent pour le make-up, Kure Bazaar pour la manucure et les vernis. Et maintenant Sisley pour le Hair Rituel

Sisley hair rituel

Le bien-être capillaire avec l’appli beauté Simone et Sisley : test et avis.

La marque Sisley avant tout connue pour ses soins de la peau vient tout juste d’élargir son offre aux capillaires avec la gamme Hair Rituel by Sisley. On y retrouve la qualité d’agrément des soins, les parfums qui la caractérisent. Mais au-delà des produits qui composent la ligne pour cheveux, c’est surtout le rituel complet et les techniques d’application qui font la différence.
Déroulé : Ponctuelle et souriante, la coiffeuse qui s’est occupée de moi, travaille depuis un an chez Simone à côté de son métier de coiffeuse de studio. Elle est donc auto-entrepreneuse. Conformément aux consignes de l’appli Simone, je me suis lavée les cheveux le matin même. Elle m’a appliqué  raie par raie le Sérum Revitalisant Fortifiant en atteignant bien le cuir chevelu. Elle a ensuite exécuté un massage du cuir chevelu d’une demi-heure en utilisant des techniques de shiatsu : absolument divin ! À la vue de mes cheveux fins, elle n’a utilisé que quelques gouttes d’huile – qui sent tellement bon – sur mes longueurs et pointes pour les fortifier avant de passer à l’étape Brushing.
Mon avis : J’ai apprécié qu’elle respecte mes volontés : recherche de volume, ne pas alourdir la chevelure. J’ai du lui faire une totale confiance puisque nous n’étions pas installées devant un miroir. Une première pour moi ! Au final, elle a bien passé près d’une heure sur mes cheveux et mon cuir chevelu. J’ai pu me détendre pleinement et c’est un vrai confort de ne pas avoir à se déplacer chez le coiffeur tout en ayant une vraie pro à domicile, formée directement durant une demi-journée par Sisley sur les produits et les méthodes d’application. Un luxe par temps froid ou pluvieux et bien-être sur toute la ligne ! Le petit plus : elle m’a laissé un jeu d’échantillons de la ligne Hair Rituel by Sisley (shampoing + crème + masque).
Prix pour cette prestation à domicile : 50€ pour le soin + massage + brushing, 80€ si on ajoute la coupe. Partenariat Simone et Sisley jusqu’à fin mars 2020

soins cheveux Sisley

Prise de rendez-vous 7J/7 de 7h30 à 22h : une plage horaire extensive hyper pratique. Appli beauté disponible sur l’App Store pour se faire chouchouter chez soi. Plus de détails sur le site simone.com 

Vous pourriez aimer lire l’article du blog sur le balayage à l’argile pour protéger les cheveux fins ou fragiles, réalisé à l’Atelier Biot.

Pub LPG, les abus de la chirurgie esthétique dénoncés, caricaturés

abus

La marque française LPG créatrice du Cellu M6 et de l’endermolift visage dénonce les abus de la médecine et chirurgie esthétique avec caricature et humour. Un angle frontal et inédit pour valoriser son approche correctrice du vieillissement située entre les cosmétiques et la médecine esthétique. La société LPG commercialise en effet depuis 30 ans des machines qui reproduisent mécaniquement les gestes du kinésithérapeute pour lutter contre la cellulite (palper-rouler pour le Cellu M6). De même pour corriger les signes de l’âge par stimulation cellulaire, le massage et les pincements pour Endermolift. Ces machines non invasives à l’efficacité prouvée sont vendues aux kinés en cabinet et aux esthéticiennes en institut ou spa. Cette entreprise familiale occupe une position de leader sur ce créneau.

abus-injections

LPG dénonce les abus de la chirurgie esthétique et prône la beauté naturelle

Dans cette campagne, LPG dénonce la beauté artificielle et stéréotypée. Elle s’inscrit dans l’attente majeure des femmes françaises, la beauté naturelle. A contrario des américaines qui s’investissent beaucoup plus en termes de temps et de budget consacrés pour correspondre au diktat de beauté, une beauté idéalisée et parfaite que ce soit pour la coiffure, les ongles et le visage. Ce spot publicitaire se positionne à la frontière entre l’humour et la gravité, il dérangera les femmes addicts à la chirurgie esthétique, les médecins et les chirurgiens esthétiques. Il souligne également l’usage croissant de cette pratique qui à petite dose fait des merveilles, mais qui, trop fréquente, mène à des abus et dérives : visage figé, lèvres surgonflées et même micro-paralysie de la face. Si le ton de cette communication est bienveillant, les images sont quelque peu choquantes et caricaturent davantage les férues américaines de la chirurgie plastique.
Dans une interview, le directeur commercial et marketing, Nelson Philippe explique l’objectif de cette publicité. « Nous voulons offrir une troisième voie entre les cosmétiques qui ont un effet superficiel et les actes esthétiques médicalisés qui ont des effets aléatoires. L’important est de rester soi-même. » D’où la signature du film à découvrir ci-dessous Fight for natural beauty.


En travaillant avec les kinés, LPG® se situe à la frontière du para-médical et traite les pathologies cellulaires telles les cicatrices, fibroses, brûlures… en s’appuyant sur les capacités naturelles de la peau à se régénérer, réparer…
Mon avis : en investissant en télévision avec ce film pub, la société LPG cherche à opérer un virage stratégique car sa notoriété est avant tout construite autour du Cellu M6 et du corps, plus que du visage et de l’anti-âge. En parallèle, elle commercialise également des soins cosmétiques sur internet.

cellu-M6-LPG

Intéressée par l’endermologie et son effet lissant sur le visage, vous pourriez lire mon expérience dans cet article du blog.

Les Petits Soins revisite l’institut de quartier, pro et moderne. Interview de sa fondatrice

Si vous recherchez un institut de beauté qui ne soit ni trop luxueux et froid, ni trop vétuste, je vous invite à découvrir la chaine Les Petits Soins, 3 ans déjà. Parole d’expert avec Claire Martichoux, la fondatrice, ex de la pub qui m’accueille en blouse blanche d’esthéticienne. Un parcours qui l’a poussé à chercher le pro et l’humain.

institut-petits-soins

Quelle est l’origine des Petits Soins ?
C’est l’aboutissement d’un parcours dans la pub et d’un départ forcé à 50 ans. J’ai eu l’envie de créer une entreprise autour de véritables valeurs humaines et notamment de proposer à des femmes une reconversion professionnelle. J’ai également fait la rencontre de Françoise Morice qui a formé des pléiades d’esthéticienne et cela a été déterminant. 

Qu’est ce qui a nourri la création des Petits Soins?
Je voulais relancer l’institut de quartier, le dépoussiérer en apportant une touche de déco vintage, de la musique, en faire un lieu d’échanges et de vente. Lors de mon année de CAP d’esthétique, j’ai noué une relation de confiance avec la doyenne François Morice qui a créé une école d’esthéticiennes fort renommée. Elle a accepté de me confier les secrets de la Kinéplastie,(NDLR un protocole de massage anti-âge d’une efficacité redoutable) et la distribution de ses produits. Et enfin ma vision du soin : « je crois plus encore dans l’efficacité des mains que dans les produits ».

institut-petits-soins-cabine

Quelles ont été tes plus grandes joies et difficultés dans cette aventure  ?
La rencontre avec les clientes qui reviennent tous les mois pour leur séance de Kinéplastie, l’aventure humaine avec les esthéticiennes en reconversion professionnelle que je recrute, voir que leur précédente expérience les a rendu matures et que la relation qu’elles nouent avec leur cliente est plus rassurante et profonde de fait. 

La difficulté réside à apporter toujours de la nouveauté tout en ne lâchant rien sur la qualité. Ainsi, nous allons proposer le palper-rouler d’hiver sur une durée de 6 semaines alors qu’en été les femmes sont à la recherche d’une cure express avant de partir à la plage.

Quelle est votre actualité ?
Nous allons ouvrir une franchise à Aix en Provence, c’est une première puisque les 4 instituts parisiens sont en propre : Batignolles, République, Vaugirard et Bosquet. 

Pour finir, quel est ton produit culte ? 
Le masque de beauté à l’argile de Françoise Morice, il lisse et unifie la peau avec un léger effet blanchissant. Surtout, il me remonte le moral les jours chagrins.

masque  

Mon expérience et avis : une déo sympa, à la fois cosy et dépouillée avec une belle coiffeuse et des sièges trenfy façon Designers Guild -less is more. Une taille humaine, voire intime avec 2 cabines par institut et une déco qui change dans chacun.

institut-les-petits-soins-bosquet

Mais surtout une vraie pro aux commandes, Florence,  appliquant les recettes éprouvées et un protocole de soins unique puisque le gommage exfoliant se fait après le massage. Après un préambule de quelques pressions relaxantes, un démaquillage approfondi, Florence effectue une vaporisation d’eau tiède enrichie à la fleur d’oranger (à  l’aide du vaporisateur Lucas ultra-maniable et intemporel) pour émollier la peau et dilater légèrement les pores.

vaporisatuer-Lucas-Championniere

Puis, Florence commence la Kinéplastie à sec sur le visage nu, sans aucune crème. Première phase à l’aide d’un instrument vibrant en prenant la peau pour former un pli. Elle poursuit les mêmes mouvements, mais, cette fois-ci à mains nues et en insistant toujours sur le cou, parent délaissé du visage. A la différence des pincements Jaquet, qui aspirent la peau vers l’extérieur pour l’aérer, ici on malaxe plus profondément, l’esthéticienne ne lâche pas le pli de la peau et chaque centimètre carré de la peau se voit pincé. Enfin, elle passe au gommage pour éliminer toutes les toxines que la peau aura expulsées lors du massage, puis application du moque de beauté frais et clarifiant, pause détente avec le massage des mains. Au global, une technique vraiment pro et unique, un traitement d’une heure 15 profondément efficace, votre peau est alors lisse et fraîche, repulpée comme jamais ! La mine superbe ! Attention, c’est addictif !

Infos pratiques sur l’institut Les Petits Soins du 7ème.

Des soins classiques à prix doux, 70€ l’heure et surtout, la formidable Kinéplastie d’1h15, 98€, forfait 4 séances, 320€.
Les Petits Soins 7ème, 69 avenue Bosquet, 01 47 05 40 14 La charmante responsable de l’institut s’appelle Florence. Ouverture du mardi au samedi.
Enfin, l’amie qui m’a conseillé cette adresse m’a indiqué que le palper-rouler était du tonnerre !

Pour en savoir plus  sur les 4 instituts parisiens et leur carte de soins, rendez-vous sur leur site web ou ici pour la carte des soins.

Et vous, avez-vous des instituts que vous appréciez à partager avec nous ? Relatez-nous votre expérience. Vous pourriez également aimer lire l’article de ce blog sur l’expérience aromacologique Oressence de Décléor, un modelage complet ultra-sensoriel visage et corps.