La collection Printemps Dior embrasse les tendances green, empowerment féminin

Durant cette Fashion Week, la collection Printemps Été Dior se distingue par l’esprit et les valeurs qui l’animent. Elle embrasse deux courants sociétaux ou tendances fortes : le green ou l’aspiration à la nature et le women empowerment. L’empowerment féminin se traduit mal en français, il s’agit à la fois de l’émancipation féminine mais aussi de la prise de pouvoir des femmes dans notre société. Un fil rouge, un leitmotiv que la directrice de Création de Dior, Maria Grazia Chiuari, inscrit au coeur de ses inspirations de collection depuis sa nomination en 2016.

invitation défilé dior

Dior nous plonge dans un jardin botanique enchanté pour sa dernière collection

Figure emblématique de cette collection printanière, Catherine Dior fut la soeur cadette du fondateur. Audacieuse, libre et entrepreneure, sa vie et sa passion pour les fleurs a inspiré cette collection. En effet, si elle dessina la roseraie de la ferme familiale en Provence, elle fut l’une des premières femmes à créer son entreprise de fleurs après guerre, aux halles de Paris, puis en Provence. Elle s’est également illustrée comme résistante et fut déportée en camp de concentration. À son retour, son frère Christian Dior créa en son hommage le parfum Miss Dior en 1947. Il lui dessina aussi une robe recouverte d’une centaine de fleurs en tissu froncé. Indépendante, féministe, elle inspire la femme Dior 2020.
Au-delà du décor botanique, les silhouettes Dior se distinguent par l’esprit jardin au travers de bottes de jardinier revisitées, empreintes du motif canné signature. Mais aussi de jolis chapeaux champêtres en raphia tressé. Et surtout par les robes oniriques finement brodées de motifs de fleurs, d’herbes et de plantes collectés à l’Herbier de Paris. Un travail somptueux plus proche des collections de haute couture.

collection dior herbier

Démarche green pour les 164 arbres qui constituent le décor de cette collection

Au sein de l’hippodrome de Longchamp, au coeur du bois de Boulogne, le défilé Printemps été 2020 s’est tenu dans un décor arboré qui respecte au pied de la lettre la préservation de la nature. Ainsi, chaque arbre est resté dans son sac de terre durant le défilé pour créer une mini forêt green et éphémère, respectueuse de la nature. Sitôt le défilé achevé, ils sont transplantés définitivement en Région parisienne. D’ailleurs, quelques arbres ont été offerts à la Fondation GoodPlanet de Yann Arthus-Bertrand. On est dans le « green correct ».

jardin Dior 2020

En effet, les maisons de luxe sont plus que jamais soucieuses de ne pas prêter le flanc aux critiques des militants engagés sur les réseaux sociaux. Car la toile s’enflamme vite au moindre dérapage. Suite aux impairs réalisés par Burberry en Chine, Gucci avec son pull Blackface. Sans compter l’an passé Chanel avec sa forêt coupée au Grand Palais (décrite dans cet article du blog) ou Dior et sa communication TV sur le parfum Sauvage. Dior taxé d’appropriation de la culture amérindienne.

Nostalgie et courage sous-tendent la pub Perrier, remake 30 après

Près de 30 ans après, Perrier surfe sur la puissance et la nostalgie de sa publicité La Lionne tournée par Jean-Paul Goude. Ce film a marqué tous les esprits et remporté le Prix international de la publicité à Cannes en 1991. Avec son agence Ogilvy, la marque en a revisité les forces : le courage, la détermination, le rugissement à l’aune de nos tendances. Et ce, pour la petite soeur de l’eau iconique de Perrier, Perrier Fines bulles. Décodage

nostalgie remake

Ce nouveau film pub surfe sur le courage, l’empowerment, mais aussi la tendresse et la nostalgie

Face à la prolifération de posts et d’articles sur l’empowerment des femmes, il est dans l’air du temps de prôner le courage, l’audace au féminin. Des valeurs auxquelles sont sensibles toutes les générations. Perrier et son agence ont donc choisi de capitaliser sur ces valeurs déjà présentes dans le film original. Ils transposent dans ce remake les mêmes key visuals ou images clés en version mini : la petite fille et le lionceau.

Cette version gagne en tendresse sans perdre de sa force. La petite fille se révèle très intrépide, engagée et déterminée à faire reculer le lionceau par ses rugissements pour s’emparer de la bouteille d’eau de Perrier et étancher sa soif. Il faut admettre que le film est très fidèle à l’original. On y retrouver les éléments que sont l’eau, l’air et la terre. Même la musique est une réinterprétation de la bande-son d’origine tout en légèreté.

Cette fidélité permet d’ajouter la dimension nostalgie auprès des plus de 35 ans. Une nostalgie positive puisque il y a un énorme consensus sur la force, l’impact du film La lionne. Ainsi, 48% des Français citent aujourd’hui ce film comme le plus emblématique de la marque (selon un sondage Kantar TNS). Découvrir ce remake signé Johnny Green et tourné en Afrique du Sud.

Une campagne orchestrée en télévision et sur les réseaux sociaux à partir du 19 février

Pour les Millennials qui n’ont pas connu le film originel, ce dernier sera diffusé exclusivement sur les réseaux sociaux. Le meilleur moyen de les toucher. Voici donc en revival ce film mythique qui avait pour slogan De l’eau, de l’air, la vie Perrier

Enfin, collant aux attentes des millennials et aux contenus qu’ils aiment regarder sur les réseaux sociaux, youtube en tête, Perrier dévoile le making-of du film. On y voit le tournage des scènes sur fond d’écran bleu pour incruster et combiner en post-production les images. On y voit également deux lionceaux, le héros du film et sa doublure. Gageons que cette nouvelle copie fasse un tabac et remporte des prix aux Cannes Lions. La grande messe internationale du monde de la publicité et de la communication.

Vous pourriez également aimer revoir les précédentes créations publicitaires de la marque d’eau pétillante sous l’angle de la fête. Décodage dans cet article du blog. Pub dans laquelle était présent le lion, mais de façon anecdotique tel un clin d’oeil.