Femme senior : forte discrimination en publicité et media sauf pour L’Oréal

Malgré les tendances du Body Positive et de l’inclusivité, la femme senior reste quasi invisible dans la publicité, que ce soit dans la beauté, le luxe ou le lifestyle. Même si la cliente de 50 ans représente un fort pouvoir d’achat et une part importante de la clientèle. Aujourd’hui certaines marques osent aller à l’encontre du diktat du jeunisme et adoptent occasionnellement ou structurellement des égéries femme senior : MAC cosmetics avec la nonagénaire Iris Apfel, Dolce & Gabbana.

femme senior pub

Mais L’Oréal Paris a décidé de taper un grand coup en créant avec le magazine de luxe Vogue un partenariat. Son audace a été primée à Cannes d’un Cannes Lion d’or 2019, palmarès des meilleures campagnes publicitaires par un jury professionnel. Le Graal pour les agences de publicité ou de communication ! Update : Abordant un véritable sujet de société, cette campagne vient de gagner le Grand Prix Stratégies du Luxe.

Forte discrimination de la femme senior dans les media, l’audace L’Oréal x Vogue

La femme de plus de 50 ans se fait décidément très discrète dans les media (15% de représentation versus 40% de la population dans les pays développés). À contre-courant du diktat du jeunisme qui donne à voir des jeunes femmes dans la publicité, mais aussi dans la presse magazine, L’Oréal Paris et Vogue ont conçu une édition intégralement réalisée avec des femmes de plus de 50 ans. Que ce soit en termes de visuels ou d’écriture. Et même toutes les équipes techniques, photographe, coiffeur, maquilleur, styliste…

partenariat l'oreal vogue

Cette initiative s’inscrit dans la politique de communication de la marque de beauté L’Oréal qui mise sur la diversité depuis maintes années que ce soit en termes d’origine et de couleur de peau, d’âge, de genre… Ainsi, sa Dream team intègre depuis fort longtemps des actrices quinquagénaires (Andie MacDowell, Julianne Moore), sexagénaires ou plus comme Jane Fonda ou Helen Mirren. Des figures très présentes au sein de cette édition augmentée intitulée the Non-Issue, dotée d’un volet interactif en réalité augmentée. 

edition vogue loreal

Cela s’est passé en avril dernier. Le magazine a été tiré à 250 000 exemplaires avec une envergure internationale car le Vogue UK est également acheté et lu à l’étranger. C’est une référence dans l’univers des médias féminins. Une campagne de soutien a été relayée sur les réseaux sociaux et les médias. Avec un succès incroyable : À titre d’exemple, le premier message posté par l’actrice américaine Jane Fonda a suscité plus de 94 000 likes sur Facebook. Au total, la campagne a généré 19 millions d’impressions organiques. Preuve que les lectrices ne sont pas si obnubilées par la jeunesse qu’on pourrait le croire…
En termes de contenu éditorial, ce magazine s’est centré sur les sujets qui concernent les femmes de 50 ans et plus, sur le plan de la santé comme de la beauté, du soin de la peau, du maquillage, des cheveux… Et voici quelques visuels qui expriment la force et l’attractivité de ces femmes hors du commun.

isabelle adjani vogue

L’actrice britannique Helen Mirren, égérie L’Oréal

 

Des figures emblématiques féminines seniors émergent dans les institutions

Constatons également que la femme senior occupe également aujourd’hui des postes de pouvoir emblématiques telle l’allemande Ursula von der Leyen à la tête de l’Union Européenne ou Christine Lagarde à la Banque Centrale Européenne. Des postes où elles remplacent des hommes du même âge. Aux US, ce sont Nancy Pelosi ou Elizabeth Warren qui sont sur le devant de la scène. Des figures de proue qui devraient, je l’espère, entrainer des changements profonds au sein de la société, des entreprises, des medias et des organismes publics. À suivre…

Transgenre, diversité, les représentations de la beauté changent: Chanel

Chanel est la première marque de luxe à adopter un mannequin transgenre pour une campagne publicitaire beauté. Ce faisant, elle bouscule les codes et les représentations de la beauté pour s’inscrire dans les nouvelle tendances sociétales et cette volonté d’inclure toute la diversité de la population. Une approche disruptive quand on regarde combien les marques sélectives et de luxe ont été conservatrices, voire rétrogrades dans le choix de leurs égéries que ce soit en termes ethniques ou d’âge. Des communications stéréotypées. Les temps changent, les mentalités et les représentations sociales évoluent, les marques se veulent plus inclusives.

mannequin transgenre chanel

Choix audacieux de la cause transgenre pour Chanel

En choisissant un mannequin transgenre, la marque au double C s’engage  comme l’a fait la marque américaine de maquillage MAC dès 2016 en collaborant avec la figure emblématique de Caitlyn Jenner. Une égérie transgenre et célébrité glam. En France, les mentalités évoluent d’abord par le cinéma, la littérature et la presse. Ainsi, en 2017, l’édition française de Vogue avait choisi le top transgenre Valentina Sampaio pour son numéro dédié à la cause.

top transgenre

Pour Chanel Beauté, le choix s’est porté sur le top américain Teddy Quinlivan. Elle avait déjà travaillé pour la maison Chanel dans le cadre de défilé avant qu’elle ne fasse son coming-out en 2017. Sa carrière avait été lancée par Nicolas Ghesquière dès 2015 pour Louis Vuitton. De grands noms de la mode l’avaient retenue pour défiler : Dior, Dsquared, Miu Miu… Depuis, Teddy Quinlivan figure dans les campagnes publicitaires mode de Louis Vuitton, Vera Wang et récemment Maison Margiela.

Face aux générations Y et Z qui demandent aux marques de s’engager sur le plan sociétal ou environnemental, les maisons de luxe se mobilisent. Kering s’est emparée de la cause pour l’environnement au même titre que Dior accompagne la conscience féministe (We Should all be Feminists). Depuis de nombreuses années, Stella McCartney s’est engagée sans concession pour le  développement durable. Sephora propose ainsi un atelier maquillage à l’attention de personnes transgenres. Au Royaume-Uni, une campagne Royal Air Force qui lutte contre le stéréotypes féminins a ainsi été désignée meilleure campagne inclusive en 2018.

insta chanel

Chanel n’en est pas à ses premiers coups d’audace parmi les marques sélectives de beauté. Ainsi l’an dernier, elle lançait en avant-première en Corée la ligne de maquillage pour homme, Boy décodée dans ce post. Elle a également rompu avec les codes en adoptant de l’affichage publicitaire dans le métro, toujours pour les cosmétiques.

Transfuge de Chanel, Cara Delevingne incarne le mix and match de Dior Capture

Destinés aux trentenaires, les nouveaux soins Dior Capture Youth capitalisent sur le mix and match. Ce nouveau geste qui permet de personnaliser sa routine beauté. Dotés de propriétés anti-âge, ils ont pour égérie la top model Cara Delevingne. Une égérie choisie pour son image rock et sa notoriété, plus que pour son jeune âge (25 ans). Décodage de cette innovation soin visage 2018.

capture youth Cara

Mix and match à l’honneur pour personnaliser sa routine beauté avec Dior

En termes d’innovation, la gamme Capture Youth se démarque par la personnalisation du soin via l’association sérum + crème, le diagnostic en ligne pour un conseil précis et par la recherche d’un anti-oxydant puissant. Pour séduire les trentenaires, la marque surfe également sur les tendances du moment, la préoccupation environnementale et la mise au point d’une formule composée à 88% d’ingrédients d’origine naturelle. Sans compter la nouvelle égérie, Cara Delevingne.

mix and match

Le parti-prix mix and match choisi par Dior a orienté la construction de la gamme. Ainsi, Capture Youth ne contient qu’une seule crème à la texture fine, mais elle propose 5 sérums différents :

  • le serum repulpant à base de 3 acides hyaluronique de poids moléculaire différent pour redonner de la matière,
  • le serum apaisant anti-rougeurs à la jolie texture verte,
  • le sérum liftant à l’effet tenseur immédiat,
  • le serum Glow riche en vitamine C pour l’éclat
  • le serum matifiant pour les peaux mixtes.

Mes favoris sont le Plump Filler à la texture confortable qui pénètre instantanément dans la peau et le Redness Soother qui apaise et évite à mes pommettes de rougir avec les effets chaud-froid de l’hiver. Associés, ils laissent la peau lisse, confortable et s’attaquent aux premiers signes de l’âge. 

serums capture Dior

Mix and match mode d’emploi

Mélanger 3 gouttes de sérum à la crème. C’est un geste économique qui booste l’efficacité de la crème et permet de l’adapter aux besoins de la peau. L’idéal étant d’avoir 2 serums sous le coude et d’alterner.  Mais ce protocole de soin peut être remplacé par des gestuelles plus classiques. À savoir, en mode layering comme cela se pratique en Asie, le serum est appliqué sur l’ensemble du visage, puis la crème. Ou encore en version cure pour les peaux qui ne manquent pas de confort, c’est-à-dire appliqué seul durant 3 semaines. Pionnière dans l’utilisation du Mix and match bio, la fondatrice de la marque Absolution est interviewée ici

creme dior capture

Côté recherche, Dior s’est associé à l’Institut Européen des Antioxydants pour comprendre le mécanisme de baisse des défenses de la peau. En partenariat avec l’Université Pierre et Marie Curie, la recherche a trouvé un actif d’origine naturelle, l’Iris Florentina pour pallier la baisse de régime avec l’âge et stimuler les défenses de l’épiderme (glyoxalase). Un nouvel actif anti-âge qui booste le mécanisme naturel de résistance de la peau.

Pub Dior Capture Youth

Cara Delevingne, égérie et icône d’une génération Y privilégiant le Now, l’instant.

L’héroîne du film Valerian de Luc Besson et l’icône de la planète Fashion prête son visage à Dior Capture Youth. Sa personnalité rock’n roll et son audace en font une star des réseaux sociaux avec plus de 41 millions d’abonnés sur Instagram. Bien que plus jeune, Cara Delevingne est aspirationnelle pour la cible trentenaire. Son physique tout autant que sa personnalité énergique inscrivent Dior dans la beauté 3.0. Pour Dior, elle se dévoile dans (Wo)Manifesto ou sur DiorTV.

C’est également une prise de guerre, un transfuge de Chanel dont elle a été la muse mode. Quant au claim publicitaire, The time is now, il est dans le ton et dans la forme le motto de la génération Y . Génération du Show et du Now, elle attend des résultats visibles et immédiats.
Ce lancement partage certains points avec les Boosters de Clarins, décrits dans cet article du blog Beauty Decoder et s’adressant à la même cible d’âge. Trois soins mix and match en mini-flacon sortis en 2016.

Présentation et prix Capture Youth de Dior : Crème Age-Delay advanced, pot 50ml  et Sérum flacon avec stiligouttes 30ml 95,50€ chacun

Egérie senior : Deneuve pour Louis Vuitton, Lauren Hutton pour Calvin Klein

Le luxe ou la mode aiment jouer avec les codes et adoptent le temps d’une campagne pub une égérie senior. Ainsi, dans sa campagne série photographiée par Bruce Weber, Catherine Deneuve est une égérie habitée. De même ce printemps, Lauren Hutton posait face caméra devant Sofia Coppola pour Calvin Klein. Pourquoi de tels choix ?

senior

L’égérie senior pour se démarquer et capitaliser sur une figure emblématique, charismatique

Toutes deux âgées de 73 ans, ces ambassadrices dénotent dans l’univers des mannequins qui ornent les campagnes publicitaires. Après une première campagne pour Louis Vuitton en 2014 sous la houlette de Marc Jacobs (décodée ici), l’actrice Catherine Deneuve prête à nouveau son visage à la griffe de luxe. La shootant en studio, Bruce Weber a su capter une émotion, une certaine fragilité fort séduisante ! Et surtout, répondant à la demande d’authenticité de la part des consommateurs, ce visuel est à même de booster l’image de marque. 

Pour Louis Vuitton, c’est aussi un moyen d’affirmer haut et fort le caractère déterminé de la marque. Une marque qui s’adresse aux femmes exigeantes, déterminées, à la recherche du savoir-faire du malletier.

Quant à l’égérie Lauren Hutton, cette campagne Lingerie est un clin d’oeil à une ancienne publicité. Cette fois-ci, elle est réalisée par Sofia Coppola qui a su conserver le naturel de cette femme. 

Une égérie senior pour nourrir l’image de marque en diversité

Au même tire qu’il est de bon ton de mettre en avant des égéries à la diversité ethnique, une politique engagée depuis une vingtaine d’années par les marques américaines. Les marques de mode et de luxe s’affirment sur le terrain du cool et de la diversité en associant dans une même campagne des mannequins ou ambassadrices de tout âge. Ainsi, dans la campagne Louis Vuitton de cet automne 2017 baptisée Series 7, Nicolas Ghesquière a réuni sous l’oeil du photographe Bruce Weber, Catherine Deneuve, Sophie Turner héroîne de Game of Thrones, la petite-fille d’Elvis Presley Riley Keough et pour la seconde fois, le fils de Will Smith, le jeune Jaden Smith.

Les photos en extérieur ont été prises sous le soleil de la Floride dans un quartier d’entrepôts à l’esthétique brute. Cette nouvelle campagne mixte ainsi stars de cinéma et enfants de star. 

Depuis quelques années, ce mixage entre mannequins senior et jeunes top models est l’image choisie par la maison italienne Dolce & Gabbana. Pour Calvin Klein Underwear, Sofia Coppola a réalisé un film en noir et blanc autour d’actrices et de top models de 18 à 73 ans avec pour slogan Calvin Klein or nothing at all. Découvrir le montage de la réalisatrice ci-dessous

Côté homme, l’acteur anglais Anthony Hopkins est la figure publicitaire du tailleur de luxe italien Brioni pour cet automne – hiver 2017. Agé de 79 ans, il incarne avec brio et élégance l’homme Brioni. Cette griffe griffe italienne habille James Bond à l’écran et cultive depuis 70 ans un positionnement luxe. Sa communication s’inscrit dans le périmètre hollywoodien avec des acteurs oscarisés comme Anthony Hopkins ou mythiques comme Samuel L. Jackson. Elle est signée : « Tailoring Legends since 1945 ».

L’audace de ces publicités a été saluée par la presse et par un buzz médiatique auprès de la cible senior, cible privilégiée du luxe.

The Kooples abandonne son positionnement publicitaire autour du couple : dommage !

A l’occasion de sa nouvelle campagne, la marque The Kooples abandonne le positionnement qui a fait son succès : le couple. Son directeur général, Nicolas Dreyfus confie dans un interview donné à fashionnetwork ce changement de concept publicitaire. Un virement stratégique pour cette marque créée par les frères Elicha, fils des fondateurs du Comptoir des Cotonniers, qui étaient passés du couple mère-fille au couple hétéro. Un choix distinctif qui a assuré le succès de la marque depuis 9 ans auprès des jeunes urbains.

positionnement

Abandon du positionnement couple et arrivée d’une égérie influenceuse pour The Kooples

Jusqu’à présent, The Kooples a cultivé le même territoire publicitaire autour de photos de couples mixtes prises par Raphaël Elicha, le benjamin des trois frères. Un choix fondé sur un insignt consommateur, l’observation du rôle du conjoint dans les achats et les choix vestimentaires. Comme l’expliquait Alexandre Elicha, PDG de The Kooples, « les conjoints se conseillent en matière de mode. S’habiller au même endroit et demander à l’autre son avis, plutôt que de poireauter sur le sofa ».

image publicitaire The Kooples

Leurs campagnes publicitaires, souvent en noir et blanc, se sont distinguées par des codes et une légende récurrente « en couple depuis X ans ». Les variations autour du couple se sont faites avec le choix de célébrités ou d’inconnus et même de seniors. Ainsi, en 2012, c’était Frédéric Beigbeider et sa compagne Lara qui tenaient l’affiche à l’occasion de la sortie de son film, L’amour dure 3 ans.

Pour le lancement de The Kooples Sport, la ligne streetwear, il s’agissait de Eric Cantona et Rachida Brakni en 2012.

Pour asseoir digitalement ce positionnement couple, la griffe a innové en créant l’application Blackout destinée à préserver l’intimité du couple en 2015. Là encore, cette initiative part du constat que l’ultra-connexion des individus peut nuire à la vie sentimentale. L’appli propose une digital detox,  elle coupe tous les appels, notifications et sms et comptabilise le temps passé ensemble. Le runtastic des amoureux ! Autres services proposés par l’appli, un tchat et la possibilité d’adresser des photos « glitchées », c’est-à-dire à moitié dévoilées pour entretenir la désirabilité. Si l’idée est créative et inscrite dans l’ADN de la marque, les téléchargements ont été annoncés autour de 20 000. Découvrir le film de l’appli.

 Côté business, la marque familiale a connu un développement hexagonal rapide. Elle compte 400 points de vente de par le monde dont près de 80% en boutique en propre. Au-delà d’un territoire publicitaire distinctif, elle a fondé deux éléments iconiques, les coupes cintrées, près de corps coupées façon Savile Row (mais produites en Asie) pour The Kooples et le polo à col officier pour The Kooples Sport. Ses ventes en ligne progressent fortement, notamment sur cette seconde ligne grâce à une clientèle jeune, les 25-45 ans, des coupes plus larges (qui nécessitent moins l’essayage) et le pick-up en point de vente.

Mais à l’automne 2017, les cartes sont rebattues, la griffe change de modèle publicitaire pour adopter le très classique égérie influenceuse + produit au centre. Ainsi, pour le lancement d’envergure de l’accessoire signature, le sac The Kooples, la marque a collaboré avec la belle et sexy Emily Ratajkowki qui cumule 15 millions de followers sur Instagram, essentiellement dans ses pays cibles (USA, UK et France). Elle pose façon Instagram aux Etats-Unis avec son sac, des clichés à même de parler aux jeunes Millennials. Bref, un lancement pensé avant tout réseaux sociaux.

De même, les moyens moteurs pour ce lancement réunissant toutes les ficelles classiques : pub TV, pub ciné. Plus original, un pop-store rue des Rosiers sera également dédié au sac The Emily, du nom de sa co-créatrice. Pour Alexandre Dreyfus, le positionnement publicitaire évolue avec la maturité de la marque « Ce n’est plus le couple tel qu’on le pensait avant, c’est le couple moi et mon objet. Le produit est au centre : l’égérie et le sac, l’homme et sa veste ».

nouveau concept publicitaire The Kooples
Le franco-américain Nick Fouquet dans la campagne The Kooples Automne Hiver 2017 – slogan One Love, One Jacket

Pour ma part, je crains forte que l’image mixte et dandy de la marque en pâtisse, qu’elle perde un peu de son âme rock et de son impact publicitaire. En se conformant aux normes publicitaires du moment, elle sera moins reconnaissable et se rapproche davantage de l’esprit Zadig & Voltaire pour les femmes. Il sera plus difficile d’attribuer cette nouvelle campagne à la griffe, qui devra de fait dépenser davantage dans les moyens classiques comme la presse ou l’affichage pour imprégner durablement les mémoires. En effet, un changement de modèle publicitaire met beaucoup de temps à s’installer.

Campagne pub : New York au coeur de la pub DvF, l’égérie black du parfum Lauder

Deux marques US dévoilent leur nouvelle campagne pub insufflant l’âme de New York : la collection Diane von Furstenberg AH 2017 signée Jonathan Saunders et le parfum Modern Muse d’Estée Lauder. Dont l’égérie n’est autre que la première danseuse étoile afro-américaine du ballet de New York.

campagne pub

Une campagne conçue autour de la personnalité inspirante de la danseuse black de l’ABT de New York pour Modern Muse

Défiant les normes, la ballerine Misty Copeland est devenue la première étoile de l’American Ballet Theatre. Les media US se sont emparés de cette nouvelle, la propulsant parmi les personnalités au destin étonnant et inspirant. Sa notoriété et son parcours singulier ont conduit plusieurs marques à la choisir comme égérie : Coach, American Express, Seiko et la marque de vêtement sportif Under Armour. C’est maintenant au tour de la marque de beauté américaine Estée Lauder de la choisir comme ambassadrice de son parfum Modern Muse.

egerie parfum modern muse

Un parfum créé en 2013 dont le claim a toujours été Be an inspiration. Un slogan en phase avec la philosophie de la danseuse Misty Copland. « Mes deux passions sont la danse et le partage. J’adore transmettre mon savoir à la jeune génération ». Ce choix confirme les liens étroits tissés entre le monde du parfum et celui de la danse… classique ou pas (cf mes précédents posts sur Repetto ou Nuxe). Côté digital, la campagne multi-supports intègre un film diffusé sur Youtube et les réseaux sociaux, un film assez conventionnel pour une égérie qui a rompu avec les codes. En réponse à la question « Qu’est-ce qui vous inspire ? », à découvrir ci-dessous.

Le nouveau directeur artistique Jonathan Saunders et une campagne pub donnant à voir l’esprit de New York.

Pour sa première campagne pub Automne Hiver 2017, le nouveau DA de la marque Diane Von Fustenberg originaire d’Ecosse fait la part belle à la ville de New York, à l’esprit et au dynamisme qui l’animent. Pas de mannequins stars phagocytants, mais des models associées à des habitants de New York, notamment des danseurs de breakdance.dvf-new-york

Une campagne réalisée par le photographe et réalisateur Oliver Hadlee Pearch. On y retrouve certains éléments iconiques de New York : les escaliers lie de vin, les gratte-ciels et côté marque, les imprimés graphiques ou colorés qui font son succès. La continuité est ainsi maintenue avec l’esprit de la fondatrice qui a laissé les rennes de la direction artistiques il y a tout juste un an à l’écossais Jonathan Saunders.

diane-von-furstenberg-new-york Oliver-Hadlee-Pearch-Diane-von-Furstenberg-FW-17.18-Campagne-760x492

Cette campagne pub fait également la part belle aux sacs, notamment les modèles Soirée Crossbody et  Saddle Evening Clutch.

Au travers de ces deux campagnes émergent différentes facettes de New York, la facette énergique et dynamique transmise par la pub DVF et la facette culturelle véhiculée par le parfum Modern Muse de Estée Lauder.

Polémique L’Oréal – Helen Mirren : quand une égérie gaffe et déblatère…

La gaffe de l’actrice et égérie Helen Mirren vis-à-vis de L’Oréal a vite enflammé la presse et les réseaux sociaux. Une polémique autour de la confidence de l’actrice  britannique célèbre pour son interprétation de la Reine Elizabeth dans The Queen et égérie L’Oréal depuis 3 ans pour la ligne de soin pour peaux matures, Age Perfect. Le monde publicitaire et les fabricants cosmétiques peuvent désormais analyser ce cas d’école. Quand une égérie cherche à être authentique et se confie, elle sort du cadre et peut livrer des propos qui desservent la marque.

gaffe

Quelle fut sa gaffe ?  La comédienne et ambassadrice L’Oréal a confié en anglais dans le texte : « probably moituriser does f… all », soit le soin hydratant vaut que dalle probablement, mais cela me fait du bien. Cette gaffe, l’ambassadrice L’Oréal âgée de 72 ans l’a faite au magazine Campaign devant le leader mondial de la cosmétique lorsqu’elle siégeait à un comité organisé par L’Oréal dans le Sud de la France. Elle confiait également ne pas définir les normes pour autrui et être une adepte inconditionnelle du maquillage.

helen mirren l'oreal

Ces propos contrastent bien évidemment avec ceux qu’elle avait tenus en 2014 quand elle intégrait la Dream team L’Oréal Paris. « J’ai toujours aimé la marque L’Oréal Paris et je suis vraiment ravie de devenir ambassadrice et de rejoindre un groupe aux belles réalisations. J’espère pouvoir inciter les femmes à prendre davantage confiance en elles-mêmes en tirant le meilleur parti d’elles-même et de leur beauté naturelle. Nous toutes le valons bien. » Depuis, Helen Mirren a tourné pour L’Oréal le film publicitaire Age Perfect, à découvrir ci-dessous.

Cette gaffe a été reprise par la presse britannique durant le mois d’août, y compris par BBC News. Son langage fleuri a défrayé la chronique et le monde de la cosmétique. Mais l’actrice oscarisée souligne également le confort apporté par les soins hydratants Age Perfect. Un confort révélateur d’efficacité en un sens puisque synonyme de peau nourrie, apaisée, sans tiraillement.

La polémique récurrente qui enflamme les réseaux sociaux concerne L’Oréal et les tests sur animaux. Un post de la jeune youtubeuse EnjoyPhenix avait rallumé la flamme, décodage dans cet article du blog?

Top model: Bella Hadid est le visage des pub Zadig & Voltaire, DKNY

Incontournable cette saison, le visage de la top model s’affiche sur de nombreuses campagnes pub, DKNY, Zadig & Voltaire et Fendi. L’égérie make-up de Dior est une influenceuse qui trace son chemin dans l’univers de la mode aux côtés de sa soeur Gigi Hadid. La brune et la blonde. Elle a d’ailleurs été élue top model féminin de l’année 2016, titre décerné par le site de référence Models.com. Découvrez ces nouvelles campagnes qui donnent à voir différentes facettes de sa personnalité.

pub-zadig-voltaire

Bella Hadid prête son visage et sa silhouette rock à Zadig & Voltaire.

Elle présente aux cotés de son frère et de 2 autres personnalités des podiums ou de la scène rock, les pièces iconiques de la saison printemps 2017. Shootée par le réalisateur Fred Myla, elle apporte sa touche de nonchalance à un décor blanc épuré aux moulures bourgeoises. Des pièces rock et chic qui vont rapidement descendre dans la rue tant elles semblent faciles à porter. Découvrir cette collection sur le site zadig-et-voltaire.com

top model

Découvrir également la vidéo de ce shooting ci-dessous.

DKNY la met en scène dans une campagne typiquement new-yorkaise.

La jeune top model de 20 ans fait éclater son énergie dans cette campagne publicitaire qui reprend toutes les icônes de New York, ancrage de la griffe de mode crée par Donna Karan. Gratte-ciels, drapeau américain et lieux emblématiques servent ici de décor sous l’oeil du photographe Collier Schorr.

pub-DKNY

Des lieux qui font l’objet d’un concours sur instagram, véritable chasse aux trésors 2 sur le web. Avec à la clé une carte-cadeau et une rencontre avec le mannequin. Des indices sont régulièrement postés pour enflammer les réseaux sociaux. Où comment mixer pub et community management…

fendi-spring-summer-2017-01-bella-hadid-by-karl-lagerfeld-700x455

La top model Bella Hadid, photographiée par Karl Lagerfeld pour la campagne Fendi

Consécration pour celle qui a défilé pour la maison Chanel en haute couture, elle est shootée aux côtés de sa soeur Gigi Hadid dans une ambiance néo-bourgeoise. Une campagne beaucoup plus intimiste qui prend place dans une pièce au papier peint très vintage. Dans un esprit que le peintre Edouard Vuillard ne renierait pas. Cette pièce recèle un placard rempli de trésors : les it-accessoires de la saison de la griffe italienne Fendi.

fendi-spring-2017-pub-placard-a-tresor fendi-pub-2017-diptyque-

Le succès de Bella Hadid repose autant sur son lien familial avec l’autre it-girl du moment, Gigi Hadid, que sur ses 10 millions d’abonnés sur Instagram. Influenceuse et star des réseaux sociaux, elle a également défilé pendant la semaine de la Couture à Paris pour Chanel et Alexandre Vauthier en janvier.
Découvrir également l’article de ce blog consacré à sa soeur Gigi Hadid ici.

Objet de désir, le rouge DIOR conjugue mythe et tendance

Ce rouge mythique de Dior est un objet de désir depuis sa création en 1953. Repackagé, reformulé, il colle aux tendances du moment et s’offre comme égérie l’actrice Natalie Portman et  la jeune Bella Hadid, top et influenceuse en vogue.

desir

Ce rouge à lèvre suscite le désir par ses teintes et son packaging luxueux.

Son design intemporel m’a immédiatement séduite par le poids de son packaging qui permet une bonne prise en main. Ce design reprend les codes de la maison : fourreau noir, godron matelassé métal et détail grand chic, l’intérieur du capot tapissé du rouge iconique 999. Cet objet écrin accueille en son sein la nouvelle formule du rouge Dior qui ne fait de compromis ni sur la couleur ni sur le soin. C’est ainsi un bijou en termes d’actifs : beurre de mangue, sphères d’acide hyaloronique  et autres ingrédients à effet volumateur ou relipidant. Qu’il soit mat ou satiné, ce rouge à lèvres promet 16h de confort.

rouge-dior-capot

makeup-2016-rouge-dior

Côté teintes, sa palette s’étoffe de 4 teintes au fini ultra mat très tendance dont un bleu magnétique. Au total, cette palettes de 38 teintes couvre les rouges iconiques de la maison, les corails chaleureux, les roses, les nude et les bois de rose élégants. Pour ma part, j’ai craqué pour le rouge 999 mat, la version matte du rouge légendaire Dior, une couleur couture qui éveille le désir pour les soirées. Mon avis : Il offre un glisser et un confort étonnants. Pour la journée, je suis adepte du bois de rose Première, un joli nude.

dior-ral-2016-extreme-mat

Deux égéries américaines pour enflammer les réseaux sociaux.

Egérie de la marque depuis 2010, la belle Natalie Portman incarne la séduction et la sensualité dans un film institutionnel. Dans une cabine Photomaton, elle joue de son image et fait son cinéma en femme fatale.

Sur la même bande son, I feel good de James Brown, le second film destiné aux réseaux sociaux et au brand content met en scène la dernière recrue chez Dior, la top Bella Hadid. Au-delà de sa plastique, elle a été choisie pour son pouvoir d’influence sur les Millenials et la génération Z avec 6,3 million de followers sur Instagram. Son jeu – mobile à l’appui – est en phase avec les attentes et le comportement de cette cible. Nous la découvrons hésitante sur le choix de son rouge à lèvres dans un dialogue avec le directeur de création Maquillage Dior, Peter Philips. Avec un hashtag cool #Ifeelgood

bella-hadid

Nouveau Rouge Dior, en vente au prix d’environ 35€ sur le site e-commerce Dior et dans les parfumeries ou grands magasins.

Comptoir des cotonniers cultive le lien social et la fidélité à ses égéries

Comptoir des Cotonniers s’est illustré dans l’univers de la mode par des campagnes pub mettant l’accent sur le lien social, le lien filial en premier lieu. Des publicités mère & fille (s) qui ont marqué nos esprits depuis 1997 : des inconnues au départ à la forte ressemblance, puis des personnalités plus connues ( Sara Lavoine, Charlotte Gainsbourg ces deux dernières années décodées dans ce post du blog). Pour sa campagne automne 2016, la marque du groupe Fast Retailing se tourne vers le passé et choisit de retrouver deux de ses anciennes égéries. Mais avec une approche 2.0 démultipliée à découvrir ci-dessous.

lien social

C’est ainsi Pauline qui posait adolescente en famille au printemps-été 2003 face à l’oeil de la photographe décédée Kate Berry, que nous retrouvons en photo et en vidéo cet automne.

PRINTEMPS-ETE-2003-PAULINE

Cette nouvelle communication nous donne également à voir Philippine qui posait pour la marque en 2004, dans une version très urbaine. Une jolie façon de s’adresser à la mémoire des trentenaires et de les fidéliser à la marque.

comptoirstories

La marque de mode s’appuie aussi sur un levier digital performant car l’orchestration sur les réseaux sociaux se fonde sur des vidéos dont les séquences associent souvenirs et vie quotidienne actuelle. Ainsi, la marque revisite des valeurs d’empathie en prônant la fidélité à ses égéries dans un storytelling version « que sont-elles devenues ? » et nous invite à rentrer dans leur intimité dans des portraits accessibles sur le site comptoirdescotonniers.com  Un pied dans le passé avec une facette nostalgique, un pied dans la modernité de ces trentenaires. Une prise de parole qui évolue tout en douceur en misant sur l’émotionnel, le lien social. Des éléments clés pour gagner en empathie auprès de la cible zappeuse des trentenaires et lui permettre de s’identifier aux égéries. Découvrir l’une des vidéos ci-dessous.

Une mise en musique relayée par les blogueuses influentes et surtout une campagne publicitaire interactive puisque les internautes sont invités à partager à leur tour leur « #ComptoirStories » sur la toile. Enfin, cette campagne 360 degrés est également relayée en point de vente et en vitrines pour une visibilité maximale à la rentrée.

comptoir-des-cotonniers-pauline-2

philippine-comptoir-des-cotonniers

pub-trentenaire-comptoir-des-cotonniers