Marketing digital : cette startup beauté a été rachetée par Henkel en 4 ans

Le marketing digital a engendré de nouveaux business models, notamment dans l’univers cosmétique. Un business model gagnant et expert qui attise la convoitise des grands groupes pour les jeunes startup qui maitrisent les algorithmes des moteurs de recherche et des réseaux sociaux et qui sont à même de construire une communauté fidèle et engagée. 

Cette start-up beauté 100% digitale a été rachetée par Henkel pour son marketing digital.

En effet, le géant hygiène et cosmétique Henkel vient d’annoncer l’acquisition de la startup beauté allemande HelloBody après tout juste 4 ans d’existence. Grâce à un marketing digital novateur, cette marque s’est fait connaitre et vendre par les influenceurs des réseaux sociaux. Au-delà des produits cosmétiques, la comète cosmétique HelloBody s’est appuyée sur un business model novateur basé sur un outil high tech d’analyse et de ciblage des influenceurs. Cet outil de gestion de data brasse la social data, à savoir les données issues des réseaux sociaux indiquant la puissance des influenceurs, leur terrain de jeu, le profil de leur audience. Un outil international de marketing digital qui accompagne le développement de la startup cosmétique.

marketing digital
L’influenceuse allemande Sarah Harrison collabore depuis le début avec HelloBody

Pure player, c’est-à-dire en vente directe aux consommateurs (D2C), cette marque positionnée premium n’est vendue que sur internet. À l’exception de quelques pop-up stores réalisés avant la pandémie en Allemagne et en France (cf cet article du blog). Ses prix varient de 18€ pour l’éponge konjac et 25€ pour le tonique à 200€ pour le kit de 8 à 10 produits de sa ligne star au Coco vendu en promo. Très agile, elle surfe sur les tendances beauté auprès des Millennials : vegan, clean beauty et se concentre sur les le soin de la peau, du corps et des cheveux. Pour sa communication, HelloBody a choisit de mettre l’accent sur la proximité, la diversité, le women empowerment, la libération par rapport aux diktats de beauté. Des messages auxquels sont sensibles à la fois les influenceurs qui la cautionnent et lui font sa promotion (contre rémunération s’ils ont une forte communauté) et surtout la cible finale, les jeunes femmes de 18 à 30 ans.  Elle emploie une centaine de personnes, essentiellement basée au siège de Berlin. Elle concentre l’ensemble de ses moyens à sa promotion sur les réseaux sociaux au travers de ses posts et des influenceurs qui la font connaitre. Elle s’appuie sur les communautés des influenceurs et influenceuses, des personnalités de la télé réalité notamment, et les contacte pour des campagnes de promotion avec code promo (affiliation). Son outil data tech lui permet d’analyser le ROI de ces opérations (retour sur investissement).   Aux youtubeuses, instagrammeuses, bloggers les plus populaires, la jeune pousse leur propose de créer des kits produits à leur nom. Une co-création fructueuse qui booste les ventes à l’aide de ces éditions éphémères. Pionnière dans le recours massif au marketing d’influence payé et gratuit, elle utilise également d’autres leviers du marketing digital : la publicité digitale et le CRM.

strategie marketing influenceurs
L’influenceuse allemande Sarah Harrison collabore depuis le début avec HelloBody

Henkel vise à acquérir 75% des parts de la maison mère de HelloBody, experte en marketing des media sociaux avec 2 autres marques Banana Beauty et Mermaid+Me (chiffre d’affaires total 100 millions d’euros, HelloBody en tête). HelloBody est aujourd’hui vendue au travers de ses sites e-commerce en Allemagne, France, Italie, Espagne, Pologne, Etats-Unis… La marque allemande compte déjà 1 millions de clients qu’elle interroge régulièrement.

Best practice : le site web Gucci cartonne !

Les ventes en ligne de Gucci ont explosé en ce début d’année et le site web au nouveau design cartonne. Les données publiées pour le 1er semestre 2017 donnent à voir une progression exceptionnelle du chiffre d’affaires de Gucci à 43% et des ventes en ligne à +60%. Ces résultats s’expliquent à la fois par la vision créative de Alessandro Michelle qui rencontre un fort succès et par le déploiement international du nouveau site web. Une plateforme qui conjugue contenu narratif de grande qualité et e-commerce. Cette plateforme a d’abord fait ses preuves en Amérique du Nord avant d’être étendue à l’Europe, l’Australie, les EAU ce printemps.

site gucci

Gucci.com, un site web riche en contenu et storytelling et tourné vers l’internaute (user-centric)

Que ce soit au service de la marque ou des produits, le contenu narratif et le style adopté par la maison Gucci permettent d’immerger le visiteur dans l’esprit de la maison italienne. Ils lui font toucher du doigt les inspirations du directeur artistique, s’immiscer dans l’intimité de la création et décortiquent les différents thèmes de la griffe de luxe.

site web

Ainsi, la nouvelle rubrique Stories donne à voir les différents thèmes de la collection à travers de détails et visuels. Ainsi que les campagnes et les making-off, les influences, les expositions, les célébrités… Bien sûr, le site est adapté à toutes les tailles d’écran, smartphone compris, pour une expérience d’achat fluide et adaptée en cinq langues. Le site marchand fonctionne ainsi désormais dans 26 pays, dont 23 en Europe.

gucci automne hiver 2017

Côté style, la maison florentine se distingue par l’exubérance des fleurs, des couleurs et des imprimés et par sa touche baroque. Son esthétique visuelle est une véritable explosion de nature, de rose, d’ornements sur les accessoires d’une extrême féminité…Le Printemps Haussmann lui consacre actuellement ses vitrines et son atrium.

gucci-printemps-haussmann

D’ailleurs, son dernier parfum Bloom nous plonge dans l’esprit floral et aquatique, cher au directeur artistique Alessandro Michele. Sur une musique planante de Portishead, the Ripde. Découvrir le film ci-dessous. 

gucci-bloom-parfum

En parallèle, la marque Gucci a créé une application semblable à un e-guide de voyage, Gucci Places. Cette démarche est proche des City Guides de Louis Vuitton, faciles à télécharger et très pratiques via la géolocalisation. Mais elle suit le chemin de l’actualité et de l’inspiration de la maison, puisqu’elle démarre par le magnifique château de Chatsworth en Angleterre dans lequel la griffe parraine l’exposition House Style. Présentée en juillet, cette appli donnera à voir les lieux dont les secrets, l’histoire et la beauté ont été à la genèse des collections Gucci.

gucci-places
Intéressé(e) par l’actualité digitale du luxe, vous pourriez également lire l’article du blog sur le nouveau site de LVMH 24 Sèvres ici.

E-commerce luxe : l’essayage en réalité augmentée chez Net-A-Porter Yoox, innovant

Leader de l’e-commerce luxe, le groupe Yoox Net-A-Porter innove en proposant via la réalité augmentée le service d’essayage virtuel. Quand une appli indépendante vient épauler le service luxe d’un pure player.

réalité augmentée

L’essayage virtuel et innovant en réalité augmentée via l’appli Lumyer

Dans l’univers digital, les marques et les e-shops ne cessent de proposer des solutions pratiques et innovantes pour améliorer l’expérience client ou l’UX. Ainsi, la plateforme pionnière de l’e-commerce luxe, Net-A-Porter vient de conclure un partenariat avec l’application mobile Lumyer pour aider au choix via l’essayage virtuel. Pour les sacs à main, les lunettes et les accessoires design. Comme le décrit la vidéo sur facebook ici.

essayage virtuel

Mais au-delà du service qui devrait permettre de réduire les déceptions à la livraison et donc les retours, cette opération permet également au portail de ventes de luxe de gagner en notoriété et en visibilité auprès des 16millions d’utilisateurs de l’appli Lumyer sur Ios et Android. Un levier supplémentaire pour poursuivre la croissance forte de 2016 pour la plateforme ecommerce (+16%).

Net-a-porter

Autre service précieux, la livraison par coursier se développe chez Sephora.

Leader de l’e-commerce beauté, Sephora avait instauré en 2015 le click&collect. Cette année, l’e-commerçant teste la livraison par coursier en vélo à Paris. Un service que les marques beauté engagées dans la préservation de la nature et le respect de l’environnement comme Huygens ou Lush ont déjà mis en place depuis quelques années. Pour 5,90 € chez Huygens, marque à laquelle j’ai dédié un article ici. Désormais, pour toute commande passée sur sephora.fr avant 17h, vous pourrez vous faire livrer chez vous en 2 heures pour moins de 12€. Une heure pour la préparation de commande, une heure pour la livraison. Ce service encore rare sera amené à se développer sur d’autres villes.

livraison-velo-sephora

Vous pourriez également aimer lire l’article du blog sur le nouveau site de LVMH 24 Sèvres ici.

Lacoste nous fait planer in the Air : expérience e-commerce disruptive

Depuis 2 mois, Lacoste a totalement revu son site e-commerce pour nous faire vivre une expérience immersive, ludique in the air, en accord complet avec sa communication publicitaire. Une expérience 360 conçue pour séduire les jeunes clients chinois sur mobile ou sur ordi. Une création en  phase avec son territoire de marque exploité année après année associant air et ciel. Rappelez-vous le slogan de Lacoste, un peu d’air sur terre.

lacoste-e-commerce-air-chine

Lacoste, une expérience e-commerce – découverte ludique de la collection Fall-Winter – dans l’air du temps.

Lacoste fait partie des marques françaises de luxe ou premium qui innovent dans le digital et sur les réseaux sociaux (Vine, Snapchat…). Mais également dans l’e-commerce au vu de l’expérience ludique proposée aux internautes et mobinautes chinois. Elle a tout compris de l’appétence des chinois pour la gamification. La marque nous invite à entrer dans la boutique e-commerce en visant l’une des plumes se baladant dans l’air.

lacoste-landing-page-e-commerce

L’esprit est léger, pétillant, les mannequins chinois et occidentaux volent en l’air, en apesanteur.

lacoste-e-commerce-chine

lacoste-e-commerce-2015

lacoste-e-commerce-personnages

Tout à fait dans l’esprit d’une des précédentes campagnes Un peu d’air sur terre signées BETC. Et inscrit dans la nouvelle signature de marque Life is a beautiful sport.

lacoste-air

Lacoste-un-peu-d-air-sur-terre-2008

Des mannequins qui présentent les pièces de la collection automne-hiver 2015 avec la possibilité si l’on clique de zoomer, changer la couleur, voir la fiche produit et d’acheter bien sûr. Gamification oblige, il vous est proposé de traquer la plume colorée ou le crocodile pour gagner un voucher de 200 ou 500 rmb. Le film de la collection tourné en apesanteur  l’est également. Faire l’expérience en cliquant ici. Sans oublier le lien avec Weibo, le twitter chinois, indispensable pour viriliser l’opération. Lacoste a bien cerné les attentes des chinois amateurs d’expérience disruptive et de marque premium. Prélude d’une prochaine évolution du site international ?

lacoste-chine

Un territoire visuel qui n’est absolument pas renié également dans la campagne pub grand ou petit écran de l’an passé Le grand saut ou The big Leap . Film qui a reçu de nombreux prix, notamment le prix Stratégies du Luxe. A revoir dans mon précédent post sur le recentrage de Lacoste : digital, pub.
Quant à la campagne presse internationale AH 2015, elle fait le lien entre l’air et la ville dans un ballet aérien mettant en scène la top française Aymeline Valade sous l’oeil du photographe Jacob Sutton.

aymeline-valade-pub-lacoste-2015

Personnalisation et entertainment, les 2 mamelles de l’e-commerce : Dior, Fendi

Pour les marques de luxe comme pour les marques premium, le succès de l’e-commerce s’appuie sur 2 leviers : la personnalisation et le divertissement. Pour faire vivre une expérience atypique qui s’imprégnera dans nos mémoires. Pour ma part, j’ai souhaité partager avec vous les nouvelles expériences offertes par Dior et Fendi. Deux marques très engagées sur le web et les réseaux sociaux.

UK_RTW_FW15_DPS_TEL+WEB DP3.indd

Personnalisation du design pour les lunettes de soleil Dior So Real : mini-site #MyDiorsoreal.

Avec leur design déstructuré, ces lunettes de soleil ont fait un tabac cet été. Des lunettes de star portées par des stars comme Rihanna ou la socialite Olivia Palermo.

rihanna-lunettes-dior-so-real

olivia_palermo_-_lunettes_dior-so-real

Surfant sur ce succès, la Maison Dior vous offre la possibilité de personnaliser la monture dans ce mini-site e-commerce spécialement créé pour l’occasion. Leur monture est ultra-légère et chacune de ses pièces se prête à la personnalisation : branches, couleur et traitement miroir des verres, monture bicolore sans compter les patins de nez ou la gravure des branches… au total un colorama inédit pour des possibilités démultipliées à l’infini ou presque. Version sobre ou clinquante, assumée ou mono-teinte…

personnalisation-Dior-lunettes

Ces lunettes sont un bon moyen pour afficher votre personnalité ou jouer avec. Le prix de cette personnalisation, gravure incluse est de 580€. La livraison est offerte, mais le temps de préparation visiblement assez long (3 à 4 semaines avant les fêtes). Réaliser l’expérience en accédant au mini-site MyDiorSoReal ici. Notez que toutes les expériences de personnalisation voient leur nom débuter par My… Voici le film explicitant les multiples possibilités de design et de couleur proposées.

La maison Fendi joue la carte ludique pour la collection chaussures avec une vidéo shoppable.

Ce film empreint d’humour et d’univers pop aux couleurs acidulées ou pimpantes présente l’originalité d’être shoppable. Cela signifie qu’à tout moment, l’internaute peut ajouter à son panier la paire de chaussure qui lui plait en cliquant dessus.

fendi-fromwhereistand

Or ce film présente l’ensemble des collections Fendi automne hiver 2015 mais également les sandales de la collection Ressort 2016. Plates ou avec talon, le choix de ces chaussures est vaste.

fendi-collection-chaussure

De plus, la maison de luxe a bien compris les clés de succès sur les réseaux sociaux et notamment sur Instagram. Elle a donc intégré les codes d’instagram, des likes au #FromwhereIStand.

lemonstripes-on-Instagram

Pour amplifier la visibilité de la collection, elle a en parallèle mis en place un jeu sur Instagram invitant chacun de partager son meilleur footselfie avec le hashtag #FromWhereIStand pour participer au Shoe Movement. Découvrir cette vidéo shoppable de Fendi, une vidéo postée sur le site de la marque Fendi et sur Youtube. Des versions courtes de 12 secondes sont elles postées sur Facebook et Instagram.

film-fendi-collection-chaussures-AH-2015

Ces 2 opérations nous donnent à voir l’inventivité, la créativité offerte par l’univers 2.0 en termes d’expérience shopper. Elle augurent de ce que sera le e-commerce demain. ll sera à même de nous renvoyer l’image du sur-mesure propre au luxe, mais aussi du divertissement pour conduire à toujours plus d’engagement et de fidélisation.

Hermès innove avec la e-boutique homme Le Manifeste et Apple watch

Hermes-e-boutique-homme-home-page

Après la Maison des carrés, e-boutique dédié à la soie, Hermès ouvre un site exclusivement masculin, Le Manifeste, ce mois-ci. L’actualité de la Maison Hermès, pionnière digitale du luxe en France, est également riche de l’annonce de sa collaboration avec Apple pour la montre connectée. Deux initiatives qui propulsent le Sellier dans le XXIème siècle et l’ère digitale. Ainsi, Hermès continue à faire preuve d’audace face un univers du luxe assez conservateur et frileux sur le digital. Sa particularité, contrairement à Burberry, c’est cette approche en silo, par métier.

visuel-e-boutique-manifeste-hermes

Le parti-pris ludique de la e-boutique Hermès pour homme, Le Manifeste.

En lançant ce mini-site dédié à l’homme, la Maison Hermès  a souhaité faire vivre à ses internautes une expérience novatrice, audacieuse, ludique et interactive. Un trait de caractère de la marque qui cultive le décalage et la légèreté sur le web. Une expérience immersive qui va bien-au-delà de l’attirance pour ces pièces de collection, objets et vêtements. Le principe est de plonger le futur client dans le monde d’Hermès, sa culture et son lifestyle. De lui transmettre l’impression perçue quand il porte des vêtements ou accessoires siglés Hermès.

manifeste-hermes-teaser-homme

Cette e-boutique accessible directement depuis le site officiel Hermès, propose 6 onglets autour d’un fil rouge : la liste « pour mieux désorganiser le sérieux et le quotidien des hommes » dixit la griffe. Le 1er, au style graphique et ludique, s’intitule le château de sable – 3 styles pour être le seigneur du château. On y découvre des pièces maitresses de la collection menwear (prêt-à-porter) portées par un homme architecte de château de sable.

style-hermes-homme-2015

Le second onglet, 4 tours dans mon sac, permet de découvrir l’offre sac et maroquinerie masculine. Il intègre un jeu aux rayons X pour mémoriser et retranscrire le contenu de chacun des sacs, un jeu de mémoire bien vu. Une façon très smart pour dévoiler le contenu de chaque sac et mobiliser l’internaute, – le memory version 2.0 -.

hermes-e-boutique-maroquinerie-homme

La troisième partie est dédiée à la cravate Hermès avec une vidéo 3 cravates en cavales. Puis, les chaussures et souliers pour hommes avec 5 pas de côté pour danser ou apprendre à danser.

Hermes-pas-de-danse-manifeste

La suivante s’articule autour de la poésie et des réseaux sociaux. « 65 mots pour réveiller son âme de poète » offre la possibilité à chaque utilisateur de créer son propre poème dans l’univers sémantique Hermès pour ensuite le partager sur les réseaux. La gamification Hermès est ainsi plus onirique que jamais.

manifeste-hermes-jeu-poesie-gamification

poesie-hermes-manifeste-e-boutique

Enfin, la dernière section permet de s’abonner à la newsletter Manifeste pour accéder à un contenu exclusif et découvrir par ce biais de nouvelles pièces du vestiaire de l’e-boutique homme chaque mois.

Le parti-pris original de la Maison Hermès est finalement de proposer beaucoup de contenu sur les accessoires, la soie, le cuir pour homme pas directement « shoppable », l’internaute est alors redirigé vers les pages de la e-boutique officielle Hermes. Une approche du digital beaucoup plus expériencielle et ludique que commerciale ! Vivre l’expérience 100% masculine sur le manifestedhermes.com en cliquant. Une expérience pensée et imaginée par la directrice artistique de l’Homme Hermès depuis 2009, Véronique Nichanian.  Cette initiative digitale a été présentée sur les réseaux sociaux dès le 1er septembre. Posts et vidéo à l’appui.

Pour finir, autre actualité du mois de septembre pour Hermès, c’est le lancement de l’Apple Watch Hermès, fruit de la collaboration du sellier avec Apple, dotée d’un mini-site. Les 2 marques y expliquent qu’elles partagent le souci de la qualité du design. Sa spécificité : des bracelets en cuirs réalisés par les artisans de la Maison Hermès et un cadran en acier redesigné par les ingénieurs d’Apple. Voici les 3 modèles proposés dont le double tour dont le prix varie de 1100$ à 1500$. Disponibilité octobre 2015 dans les Apple store et les boutiques Hermès.

Apple-Watch-Hermes-modeles-cuir

Aficionado de la marque Hermès, vous pourriez aimer découvrir sa dernière campagne dans l’oeil du flâneur, décodée dans cet article du blog.

Découvrir également les magnifiques vitrines dédiées à l’Apple Watch chez Selfridge’s, confirmation d’un lancement 100% dans les codes du luxe.

Instagram, la nature morte 2.0, accumulation poétique, interactive et e-commerce

Instagram-Bloomingdales-2.0

Pour Noël, Bloomingdale’s investit Instagram, le réseau social qui a dépassé Twitter, ces grands magasins américains se font  très créatifs : vitrines interactives, vidéos et opération digitale originale sur Instagram. Depuis que Instagram a été racheté par facebook, ce réseau social offre de multiples possibilités d’achat aux marques. Ainsi Bloomingdales a conçu cette série de natures mortes accumulation avec la photographe new yorkaise Alice Gao qui donne à voir des centaines d’idées cadeau. Un traité ultra tendance, onirique, mais également diablement efficace en terme de e-commerce. Une mise en abyme , un zoom presque infini de cadeau avec le Tap to zoom. C’est un guide cadeau ou gift guide de 500 articles qui a ainsi été créé à l’occasion des fêtes de Noël. Des liens directs avec la boutique de e-commerce sont inscrits dans les descriptions produit. L’internaute est ainsi plongé dans l’univers de la profusion, du libre choix à l’extrême qui peut faire rêver. Tout cela miniaturisé, concentré dans une photo de nature morte postée sur Instagram. Des wishlists sur différents thèmes, homme, femme, black & white, chaque nature morte ou collage intègre une centaine de produits à la vente.

instragram-post-bloomingdales

bloomingdales-black-white

Bloomingdales-Zoom

zoomingdales

La réalité non pas augmentée mais sur-multipliée ! Une vidéo postée sur Instagram illustre le making-off de la séance photo d’Alice Gao,cliquez ici pour la découvrir. Ainsi Instagram s’établit comme le réseau de pointe sur la photo, mais aussi diffuseur de vidéo et même un canal de vente.

instagram-video-#zoomingdales

Une opération 2.0 multi-supports baptisée #Zoomingdales pour illustrer ce zoom infini. Une opération qui séduit les internautes et permet aux grands magasins Bloomingdale’s d’élargir leur communauté sur Instagram, qui compte d’ores et déjà 206 000 followers. Pour ces department stores, c’est également l’occasion de chercher à engager sa communauté, à la divertir et à la surprendre. Début décembre, Bloomingsdale’s proposait également sur son site de retrouver son âme d’enfant en accédant à ses vitrines de Noël interactives en se connectant à Bloomingdale holidays au travers de sa campagne « Ready, set, bowl ».

Pour les amateurs de brand content onirique, je vous engage à lire cet article du blog sur Dior Homme, une opération associant film digital interactif et poésie.

Il me reste à vous souhaiter un très bon Noël à toutes et à tous !

Les dessous de My Little Box, une start-up séduisante et décalée

Ouverture des portes de My Little Paris et My little box
Ouverture des portes de My Little Paris et My little box

J’ai eu la chance de découvrir récemment les bureaux communs de My Little Paris et de My Little Box, des bureaux loft à l’esprit design et convivial, et de m’entretenir avec sa directrice Marketing Sarina.  Voici  quelques idées que nous avons partagées ensemble pour comprendre le succès et l’esprit de cette box, leader en France.

La genèse des box.

Le concept de la box, m’explique Sarina Lavagne,  est né il y a 3-4 ans avec Birchbox aux Etats-Unis. Il n’est pas sans lien avec le coffret naissance distribué dans les maternités sponsorisé par Pampers mixant taille d’essai et vrais produits. Fany Péchiodat, la fondatrice de My Little Paris, en a eu l’idée après un voyage à San Francisco. Ancienne de L’Oréal et du Club des créateurs de beauté, elle s’appuie sur une expertise cosmétique et e-commerce.

my-little-box

Les clés de succès et la clientèle.

Lancée il y a 2 ans, My little box s’est appuyée sur la base du million d’abonné(e)s du site My little Paris créé en 2008. Rendez-vous mensuel, elle est livrée à 80 000 unités tous les mois grâce au bouche à oreille. Ses clientes en sont d’excellentes ambassadrices et je peux témoigner que tout le bureau est au courant de l’arrivée de la nouvelle box, la première livrée se faisant une joie de partager avec l’ensemble de ses collègues le contenu et les surprises de la boite. C’est à la fois un moment d’ « excitement » -en français excitation- entre copines ou un moment pour soi selon l’endroit où on la réceptionne. Bénéficiant du fort engagement de ses abonnées, la box a de très nombreuses retombées dans les media sociaux et dans la blogosphère. Ces dernières sont âgées en majorité de 25 à 30 ans, un peu plus jeunes et plus provinciales que l’audience de My Little Paris qui comptent avant tout des femmes actives parisiennes âgées de 30 à 35 ans à l’instar de sa créatrice. La fidélité à la box est récompensée par des petites attentions aléatoires comme le bouquet de fleurs adressé à l’anniversaire ou l’invitation à une soirée d’été au bureau, dans ce joli lieu insoupconné du boulevard Rochechouart.

Le mur de boites my little box
Le mur de boites beauté my little box

Les codes de my litlle box.

C’est toujours la dessinatrice et associée japonaise Kanako qui illustre les boxes comme le site et fait souffler un esprit poétique et décalé. Chaque box contient une carte, un magazine depuis 1 an, des accessoires de mode ou lifestyle qui la différencient des autres boxes comme Birchbox, GlossyBox, Joliebox, et un pochon beauté  avec 2 produits de beauté full size/ format vente et un format taille voyage, la crème précieuse à l’immortelle de L’Occitane. Dont un produit de la marque My little Beauty, en l’occurrence pour la boite beauté du mois d’août, un stick lèvres. Un savant dosage entre piliers de marques connues et découvertes de petites marques. Des marques discrètes et originales, ravies de se faire connaitre auprès de cette cible jeune, à l’instar d’Isabelle Carron, la fondatrice d’Absolution que j’ai interviewée dans l’article le premium du bio, et qui m’avait confié sa grande satisfaction à l’égard de son opération sur-mesure avec My  little box. Pour rompre la routine, la box joue aussi la carte des collaborations, comme avec la créatrice Emilie luc-Duc, styliste du prêt-à-porter Repetto pour la boite beauté de juin.

Thé galcé sur la terrasse du Peninsula et ouverture de my little box (article à venir)
Le contenu beauté de my little box- la boite d’aout

my little box aout

Au global, une start-up digitale au succès indéniable puisque My little box est leader en France et représente désormais 65% du chiffre d’affaires. Présente en Belgique, au Japon avec un concept légèrement différent, elle se lance à Londres et compte s’appuyer sur sa notoriété auprès de la forte communauté des expatriés français. Une start-up qui a attiré la curiosité d’Aufeminin.com qui a racheté 60% des parts en décembre pour appuyer l’internationalisation et la diversification (sites de e-commerce my little beauty et my little corner autour d’éditions limitées, sans compter les box gambettes, le site web et la newsletter Merci Alfred pour les hommes). Un business model qui conjugue media, contenu et produits à l’ère du digital et qui partage ses ressources avec My little paris.
Côté initiatives intéressantes de la concurrence, notons que le pionnier et leader Birchbox a ouvert il y a tout juste un mois une boutique en dur à New York pour présenter physiquement son offre, proposer de créer sa propre boite et prodiguer ses conseils en direct et en face à face. Une réponse à la demande de personnalisation et de sur-mesure croissante, une tendance qui ne cesse de croître. Quand le digital rencontre le monde physique…

Mon conseil : abonnement de 3 à 12 mois que vous pouvez offrir à vos amies. Elles penseront à vous à chaque fois qu’elles ouvriront la box. Prix 16,9€ par mois et c’est un moyen agréable pour découvrir de petites marques ou tester des produits cultes sans débourser beaucoup. Ce peut même être une initiation à la beauté pour les plus jeunes.

Une ambiance cocoon à l'instar des beauty box
Une ambiance cocoon  dans les bureaux à l’instar des beauty box

Enfin, je ne peux conclure sans partager avec vous des vidéos petits bijoux d’humour créées par My Little Paris dénonçant les travers des parisiens et leurs phrases toutes faites. En voici une symbolique des échanges au bureau toujours d’actualité.

Ce que disent les parisiens au bureau par My_Little_Videos

Et vous, avez-vous déjà expérimenté une beauty box ? Qu’en pensez-vous ? Connaissez-vous la Box de L’Oréal Luxe pour ces marques Lancôme, Armani, Diesel, Biotherm en 2016 décrite dans ce post du blog, un produit d’appel pour son site e-commerce Ma Beauté Luxe