Innovation maquillage : Dior Addict fluid stick, un rouge rupturiste et pourtant iconique

Autour du Grand Journal, Dior fait sonner sa nouvelle petite musique pour son innovation rouge, le fluid stick de Dior Addict. Une nouvelle génération de rouge qui concilie la brillance du gloss, la tenue et l’intensité d’une laque et le confort d’un rouge à lèvres, dixit la marque. Des promesses fortes pas évidentes à tenir. Décodons le produit et sa pub. Nouveau : lire l’article dédié à #shinedontbeshy avec Jennifer Lawrence: nouvelle formule, nouveau pack et campagne pub et réseaux sociaux décodés.

Le nouveau rouge Dior Addict ©Steven Meisel
Le nouveau rouge Dior Addict ©Steven Meisel

Avant, il y avait des segments étanches parmi les rouges à lèvres : les confort à l’application facile mais dont la brillance s’estompait, les longue tenue aux couleurs intenses, souvent mates et manquant de confort, les gloss pour la brillance mais à la faible tenue. Chaque femme arbitrait entre le résultat maquillage recherché et les qualités intrinsèques du rouge à lèvres. Mais ça c’était avant. Aujourd’hui, Dior crée la rupture avec une nouvelle génération de rouge, un produit hybride à la formulation pointue.  Pour asseoir cette rupture, la marque Dior a choisi une sémantique anglaise : fluide stick ou bâton fluide pour souligner la nouvelle galénique, inspirée du vernis « one coat do it all » pour mettre en avant la dimension multi-fonctions ou hybride qui fait fureur actuellement dans tout l’univers beauté (cf le succès des BB creams, CC creams…). Une sémantique proche du vernis à lèvres Rouge Pur couture d’Yves saint Laurent. 

ce-n-est-pas-un-lipstick-slogan-rouge-dior
Côté formulation, l’innovation passe par des pigments intenses et haute tenue encapsulés dans des billes de gloss pour la double dimension couleur et brillance. Le choix le plus audacieux est celui d’une base à l’eau et non de cires comme l’ensemble des rouges à lèvres classiques. L’eau s’évapore dès l’application pour laisser un film à la couleur intense comme un marqueur quasi indélébile. La profondeur colorielle de la gamme est riche de 16 nuances, du chair au fuchsia, du rouge au corail.

Les 16 couleurs du rouge Dior addict fluid
Les 16 couleurs de Dior Addict fluid

Le packaging iconique est transparent proche des gloss Dior Addict dévoilant la couleur, mais, à mes yeux, avec un côté fake avec son faux raisin de couleur. Son applicateur commun aux gloss à la forme galbée permet un geste précis pour déposer un film homogène. Mon expérience perso : la couleur s’applique pas si facilement  que cela, mais il galbe bien les lèvres. Mieux vaut éviter de se pincer les lèvres car si ça dépasse, ce n’est pas évident à retirer, l’intensité de la couleur est modulable, un peu brillante,  à l’inverse des gloss, il se fait presque oublier, ce d’autant plus qu’il n’y a pas besoin d’en remettre dans la demi-journée. Mais certaines teintes sont un peu caricaturales et je trouve qu’il manque un peu de confort, je ne sens pas mes lèvres suffisamment hydratées après quelques heures. Son prix élevé de 32,5€ actuellement chez Séphora à 35€ est d’autant plus un frein que sa contenance, 5,5 ml, est faible tout comme celle du vernis à lèvres Rouge Pur Couture d’Yves Saint Laurent de 6ml.
Verdict : ce produit cherche à concilier l’inconciliable : tenue, intensité, brillance et confort. Il représente un net progrès mais, pour ma part, je préfère les formulations à base de cires confortables, quitte à en remettre, car je ne suis pas addict de la sensation matière qu’il laisse sur les lèvres. Cela étant, je la préfère au gloss Dior Addict qui est très collant, lui.

La nouvelle égérie du rouge Dior Addict Sasha Luss
La nouvelle égérie de Dior Addict Sasha Luss

Pour faire connaître cette innovation, Dior a réalisé une campagne avec le photographe Steven Meisel, le mannequin russe Sasha Luss et la styliste Carine Roitfeld, un esprit plus graphique et stylisé. La nouvelle égérie partage certains points communs avec la précédente, la hollandaise Daphné Groenveld, comme la blondeur platine, les lèvres charnues en moins, le côté affirmé et raffiné en plus. Une campagne pub aux tons pêchus tout comme la musique electro du film Animals signée Martin Garrix. Une innovation qui va séduire les jeunes, plus de 3 millions de vues en moins d’un mois

Pour éduquer les jeunes et les futurs clientes, la marque a investi dans le digital avec un dispositif pédagogique : des vidéos tutoriels et les conseils des maquilleurs à découvrir bientôt sur le site Dior.com . Cette campagne a été nommée « Ceci n’est pas un lipstick », cette tournure évoque Magritte et son tableau La trahison des images représentant une pipe avec la légende ceci n’est pas une pipe. A l’instar du packaging de Dior Addict qui évoque en trompe-l’oeil un rouge à lèvre en bâton.

La trahison des idées de René Magritte
La trahison des idées de René Magritte

Dans la même veine, vous pourriez aimer lire l’article de ce blog sur le soin Dior Capture dream skin et l’effet photoshop.

Pub Soin et Photoshop : Dior Capture Totale dream skin

Nouvelle pub Dior Dream Skin shootée par Patrick Demarchelier
Nouvelle pub Dior Dream Skin shootée par Patrick Demarchelier

Les soins Illusion, armes précieuses pour conquérir la peau parfaite, déboulent dans les magazines. Dior lance Dream Skin, un soin profond anti-âge à effet « blur », effet Photoshop assuré comme dans la pub. Les photos prises par Patrick Demarchelier ignorent le grain de peau, à l’instar de cette nouvelle génération de produits de soin qui floutent (blur en anglais) les défauts.

Dior Dream Skin soin anti-âge créateur de peau parfaite
Dior Dream Skin soin anti-âge créateur de peau parfaite

Avant, il y avait une frontière étanche entre les produits de soin et les produits de maquillage. Les premiers agissaient et traitaient en profondeur, les derniers uniquement en surface. Mais ça, c’était avant. Depuis la seconde partie de la décennie 2000, les effets du maquillage se sont insinués dans le soin de la peau avec les BB creams et CC creams. Les nouveaux soins illusion sont à nouveau inspirés par l’Asie, plus précisément du Japon et de la Corée. Pour viser cette peau parfaite, les femmes recouraient à du layering, en moyenne une routine beauté de 8 produits cosmétiques. La nouvelle génération ne souhaitant plus y passer autant de temps, recherche des soins hybrides multifonctions, concentrant les propriétés de soins anti-âge, hydratants et correcteur de la texture de peau. Avec Dreamtone de Lancôme lancé en août dernier, c’est encore un nouveau type de soin qui arrive dans les linéaires de parfumeries, suivi de Dior, L’Oréal et Garnier. Des produits sophistiqués qui réussissent à simplifier notre routine belle peau. A la fois produits de finition qui affinent les pores, uniformisent et illuminent la peau, et produits de soin pour lisser les rides et raffermir la peau. 

Une sémantique commune à l’ensemble de ses produits : peau de rêve pour Dior, soin miracle pour Garnier, magic blur pour L’Oréal Paris. Une réponse à un mythe, la peau sublime au naturel, la peau nue parfaite.

Côté formule, on est à la fois dans l’optique (plaquettes de micro filtrantes, polymères de silicone diffusant) et dans le traitant (actifs anti-âge de pointe à l’action prouvée in vitro sur les cellules souches). Si vous êtes allergiques aux silicones, abstenez-vous car ils sont fortement présents (3 silicones dans les 8 premiers ingrédients chez Dior). Et pour les autres, attention au cumul des couches de silicones avec les produits de maquillage (fonds de teint …) qui est l’origine des « peluches ». Par rapport au concept du sérum Idéalist d’Estée Lauder qui avait révolutionné son époque, on se situe dans des formules plus soin, plus confortables. Enfin, si la formule de Dior ne contient pas de pigments pour laisser un voile mat et non teinté, celles de Garnier et de Lancôme sont enrichis en pigments qui s’ajustent à la couleur de peau.

Côté résultats, ceux mis en avant par Dior dans sa publicité sont issus d’une base très faible : 29 femmes et jouent  à 4 semaine sur l’unification du teint, l’affinement du grain de peau et le rajeunissement visible de la peau, une notion très subjective par définition.

Mon expérience : un résultat bluffant avec Dior dream skin, la peau est fraîche, rayonnante et lissée. Pas besoin de rajouter un sérum hydratant pour moi. J’ai pu sauter l’étape maquillage. Un véritable gain de temps, mais surtout un résultat tellement naturel. Mon bémol : ce sont les silicones qui nécessitent un bon démaquillage et qu’on sent sous les doigts après l’application.

Edit Nouveauté 2015 : Dior sort Le Sérum Capture Totale, décodage dans cet article de la formule, de la pub et du mini site dédié. 

Capture Totale Dream Skin, Dior, 105€; Revitalift Magic Blur, L’Oréal Paris, 13.90€ et Le Soin Miracle, Garnier, 11.90€, Dreamtone de Lancôme, 90€.

Sur le même thème, lire mes articles Photoshop et la pub ainsi que Dreamtone de Lancome, mais aussi celui d’un blog pointu sur le digital, Les rouages de la campagne de Dior.

Addict à Dior et au maquillage, découvrez le nouveau rouge à lèvres hybride, Dior Addict Fluid stick et l’article qui décode cette innovation Dior.

La boutique beauté Dior : une adresse fashion pour des conseils sur-mesure

Les vitrines de l'automne de la nouvelle boutique Dior
La vitrine très fashion de la nouvelle boutique beauté Dior

Le nouvel écrin de Dior vient de se refaire une beauté 4 mois après son ouverture. La boutique éphémère Dior, sise rue Saint Honoré, se veut un site pilote et laboratoire pour la marque. En terme d’ambiance, elle évoque les backstages des défilés Dior avec ses écrans géants diffusant les films publicitaires et leurs making-off (montage révélant les coulisses du film) dans une lumière froide de studio, c’est fun, moderne, jeune mais un peu froid.
Ce pop-up store donne à voir la totalité de l’offre beauté de la marque, notamment les lignes de soins asiatiques blanchissants Dior Snow et côté parfum, la collection privée Christian Dior. Elle propose également des services additionnels et exclusifs comme la gravure personnalisée de son parfum, le maquillage sur-mesure, les ateliers maquillage en groupe de 4 à 8 personnes et du coaching maquillage. Un diagnostic peau d’une durée de 30mn peut être également effectué sur rendez-vous.
L’équipe menée par Alexia Palmisano y est très pro et vous accueille comme dans un palace avec un grand sourire sur les lèvres, prête à vous consacrer beaucoup de temps.

Chanel avait ouvert le bal l’an passé avec une boutique 100% dédiée à la beauté à Covent Garden. Désormais d’autres marques de beauté de tous les circuits (Caudalie, Roger&Gallet, Bourjois) lui emboitent le pas et investissent la capitale avec des boutiques en propre et une offre de services bien conçus.

Quel avenir pour ces boutiques éphémères ? Si l’on en croit l’exemple avant-gardiste de Chanel à Londres, prévue initialement pour une courte durée, la boutique est devenue permanente. Verdict en fin d’année pour Dior.
Boutique Parfums Christian Dior, 368 rue Saint Honoré, Paris 8ème. Tel 01 40 20 99 56