Liberté post-confinement : Repetto nous fait rêver tout en légereté

Le déconfinement offre un écrin à l’ode à la liberté signée Repetto. La marque Repetto nous fait rêver avec un nouveau film dont elle a différé la diffusion pour coller au contexte. Car cette marque iconique mise sur le temps long, elle qui fut créée en 1947. Elle incarne l’opéra, l’élégance, la grâce, l’intemporalité. Ainsi, son PDG Jean-Marc Gaucher est aux commandes de Repetto depuis 20 ans. Aux commandes Christian, Elsa Reuilly et Frank Rey.

liberté

Une ode à la liberté empreinte des codes du luxe et de sens

Ce nouveau film résonne particulièrement avec le contexte actuel du déconfinement. Propriétaire de la griffe Repetto, Jean-Marc Gaucher a confié la conception et la réalisation de ce film de marque à de grandes figures du monde de la publicité qui se sont illustrées avec le film maintes fois récompensé La Lionne de Perrier : Christian Reuilly, sa fille Elsa et Frank Rey. Danse, grâce et liberté s’inscrivent au coeur de ce film manifesto et résument ainsi l’esprit, l’essence même de la marque. Pour atteindre l’excellence d’une oeuvre artistique, ce sont deux danseurs de l’Opéra qui incarnent cette ode à la liberté, Marion Barbeau et Mickael Laffon. Sur une chorégraphie d’une autre figure de l’Opéra de Paris, Sébastien Bertaud. La verrière du Grand Palais prête un cadre féérique au thème de l’envol. Ironie de l’histoire, ce film qui a nécessité deux mois de préparation a été tourné en juillet 2018. Il est ainsi resté confiné presque 2 ans. « Le film n’aurait pas pu sortir au moment de la crise des gilets jaunes, non plus lors des grèves SNCF pour les retraites l’an dernier, au final, nous avons choisi cette période de déconfinement « fragile » mais pleine d’espoir après deux mois d’enfermement et d’inquiétudes. Une sorte de libération, dont le film se fait l’écho de par son appel à la liberté », expliquent les publicitaires.

Son hommage à la liberté et à la légèreté, son claim de signature font particulièrement écho au déconfinement : « que serait la vie… sans Liberté ?»… Cette liberté dont nous réapprécions le prix suite à ces jours d’enfermement et de sinistrose, cette envie de légèreté également. Ce film est visible sur le réseaux sociaux depuis le  10 mai, il prendra également pour cadre les écrans de cinéma à leur réouverture le 22 juin.

Un film de marque empreint de légèreté et de grâce à même de réenchanter la marque, ses accessoires et ses parfums. Des parfums dont la création et la distribution sont confiées à Interparfums depuis 2012 (4,7 millions d’euros en 2018).

parfum dance with repetto

Ce thème de la liberté inspire également le parfum Libre de Yves Saint Laurent. Un parfum dont les affiches fleurissent également maintenant puisque le contexte et la proximité de la Fête des mères y sont très favorables. L’univers de la danse, quant à lui, inspire d’autres marques de luxe, à l’instar de Dior ou de Kenzo. Mais aussi la marque cosmétique Nuxe, un choix plus audacieux car hors du territoire classique de la beauté, décodé dans cet article du blog.

Port du masque : mon premier massage du corps après déconfinement

Deux mois de confinement nous donnent envie de se faire du bien et de confier notre corps à une masseuse professionnelle. Mais est-ce compatible avec la distanciation sociale et le port du masque ? Pour ma part, j’ai craqué et ai voulu expérimenter ce massage du corps dans ces nouvelles conditions qu’impliquent le port du masque, les gestes barrière et la distanciation sociale. Bienvenue dans « le monde d’après ».

port du masque massage

 

Les instituts de beauté réouvrent avec des protocoles drastiques : port du masque, hygiène parfaite et silence

Qu’il était doux le temps où nous allions nous faire masser en institut le coeur léger. Mais ça, c’était avant. Avant le Covid-19. Un autre ressenti aujourd’hui domine : un petit pincement et un oeil vigilant sont désormais présents pour la réouverture des spas, des instituts de beauté, des massages à domicile ou en appartement. Les organisations patronales ont édicté des consignes strictes, dictées par le bon sens pour des protocoles d’hygiène et de sécurité renforcés. Port obligatoire de masque, papier à usage unique et slip jetable en premier lieu. Un protocole aussi contraignant pour les professionnels que pour les clients. Dans le cadre d’un massage du corps, le masque se révèle beaucoup plus utile et protecteur pour la cliente lorsqu’elle est positionnée sur le dos.

massage du dos

Pour ne pas avoir à croiser d’autres clientes, je me suis fait masser par une masso-thérapeute expérimentée, Chantal Bréhin qui officie à Paris depuis une trentaine d’années avec une seule cabine. Après deux mois penchée sur mon ordinateur portable, j’étais prête à tout tant les tensions se sont accumulées au niveau des trapèzes et du dos. La double séance de gym hebdomadaire devant #restez en forme n’était pas suffisante pour corriger la mauvaise posture face à l’ordinateur à la maison. Les ravages du confinement et de la faible activité sportive se localisent chez moi sur le dos.

massage chantal brehin

Un massage, c’est aussi l’opportunité de renouer avec le contact de la peau. Bien sûr, il est impossible durant le massage de respecter la distanciation sociale et le port de gants serait un non-sens. Mais les gestes professionnels, l’acupression avec les poings sur le dos pour décontracter et les cuisses pour drainer, la musique douce au piano et l’absence de conversation m’ont permis de me détendre rapidement pour profiter pleinement des bienfaits. Les vibrations du gong qui vient clôturer ce massage synergétique profond m’ont incité à prolonger cette détente. Mon avis : L’originalité de l’approche de Chantal Bréhin est de faire précéder le massage d’une oxygénation cellulaire avec le bol d’air Jacquier de 2 minutes avec de l’hydrodistillat de résine de pin, puis d’une séance de sauna à infrarouges de 20 minutes. La peau, mais aussi notre esprit sont alors plus réceptifs. À l’issue de la séance, mon corps et mon esprit se sont révélés bien plus légers qu’à l’arrivée.

bol air jacquier
Chantal Bréhin, 7 rue Victor Considérant, 75014 Paris tel : 06 11 84 43 36
Bol d’air Jacquier + 20 mn de sauna + massage d’1h : 105€ la séance
Plus de détails sur les différents protocoles de soin sur son site : www.chantal-brehin.com