Cosmétique américaine: L’Oréal mise sur la marque naturelle Thayers

Pour renforcer son portefeuille de marque cosmétique américaine, le groupe L’Oréal vient d’annoncer un accord avec Thayers Natural remedies marque américaine de soin de la peau depuis 1847. Cette marque de beauté US est vendue dans différents circuits de distribution et sur son site thayers.com . C’est un acteur historique du marché nord-américain, présent depuis 170 ans tout en surfant sur les tendances actuelles la santé et le naturel comme son nom Natural remedies l’indique. Presque vegan, elle ne s’autorise dans ses formulations que la cire d’abeille. Elle a su ouvrir sa distribution, initialement dans un réseau de magasins de produits naturels, vers une approche multicanale qui comprend aujourd’hui la grande distribution, les distributeurs de produits naturels, les drugstores et des sites tendances comme Urban Outfitters. Se forgeant au fil des ans une belle image sérieuse et naturelle tout en gagnant en proximité. 

cosmétique américaine

Thayers, une marque de cosmétique américaine historique et naturelle dans le viseur de L’Oréal

Cette marque historique de soin de la peau, un segment porteur dans de très nombreux pays, est implantée à Easton (Connecticut), Thayers Natural Remedies offre à travers un packaging rassurant et empreint des codes de la pharmacie, une gamme de produits de grande qualité, notamment des lotions toniques et astringentes. Elle fut en effet créée par le médecin Henry Thayer et fut fortement présente dans les cabinets de médecin. Cet héritage est toujours présent dans l’esprit de la marque. Thayers est notamment connue pour son bestseller iconique « Witch Hazel Aloe Vera Formula Facial Toner », une lotion à base d’hamamélis et d’aloé vera ou de pétale de rose, appréciée par de nombreux consommateurs américains. La blogosphère anglo-saxonne recommande cette lotion sans alcool pour les peaux à tendance acnéique. Son prix accessible est un argument de plus.

En 2019, la marque de cosmétique américaine Thayers a réalisé un chiffre d’affaires de 44 millions de dollars, principalement aux USA et au Canada.

Stéphane Rinderknech, Président et CEO de L’Oréal USA, a déclaré : « Riche d’un patrimoine de 170 ans, Thayers Natural Remedies est une marque américaine très populaire. Fidèle à ses racines, elle a su faire évoluer dans le temps sa gamme de produits et créer un lien fort avec ses consommateurs. Avec des produits de soin très bien évalués, la marque est aujourd’hui plus que jamais dans l’air du temps. Elle bénéficie d’un positionnement unique dans le marché de la grande distribution. Nous sommes convaincus de son potentiel de croissance. »

John Gehr, actuel propriétaire et CEO de Henry Thayer Company, a déclaré : « J’ai dirigé cette marque pendant 17 ans et ce fut une expérience profondément gratifiante de voir le lien que nous avons pu créer avec nos consommateurs. Je ne pouvais pas imaginer une meilleure organisation que L’Oréal pour accueillir Thayers et l’amener vers de nouveaux horizons, tout en restant fidèle à ses valeurs-clés de responsabilité sociétale et environnementale. »

Après l’acquisition effective des parfums Mugler et Azzaro, le groupe L’Oréal réalise cette année un rachat local pour renforcer ses positions aux Etats-Unis et au Canada et asseoir son image de naturalité. Elle va certainement également la dynamiser sur les réseaux sociaux car la marque ne compte que 115K followers sur Instagram et 50k fans sur Facebook. Et peut-être élargir la commercialisation de cette ligne cosmétique américaine dans le monde anglo-saxon.

Vous pourriez aimer lire l’article dédié à Glossier, paragon de la DNVB cosmétique américaine.

Premiers pas Vegan pour Garnier et le masque à l’aloe vera : Scoop

Garnier franchira un nouveau pas dès janvier, celui du vegan, après avoir fortement communiqué sur la haute naturalité cette année au travers du lancement nettoyage et soins hydratants au miel de fleurs par exemple. Une ligne à prix très accessible destinée à séduire les jeunes avec des formules aux actifs à 96% d’origine naturelle. En janvier, la marque du groupe L’Oréal sortira une gelée vegan à l’aloe vera sourcé au Mexique. L’annonce a été faite en Angleterre.

vegan

Ce produit généreux à vocation multiple : jour – nuit et masque sera vendu plus cher (13 livres sterling, soit une dizaine d’euros). Il promet un boost d’hydratation de 48h. Sa formulation avec 96% d’actifs d’origine naturelle ne contient ni silicones, ni parabens, ni colorants synthétiques. Pour la marque, vegan signifie l’absence d’ingrédients d’origine animale ou produits par les animaux (comme la cire d’abeille, par exemple). Au-delà de la provenance du Mexique, Garnier précise que les fermiers auprès desquels elle s’approvisionne, ont des revenus justes et respectent le développement durable. Un engagement RSE.
Produit trendy par essence, cette gelée multi-usage contient également de l’acide hyaluronique d’origine naturelle. Pas prise de tête, lorsqu’elle est appliquée en couche épaisse une fois par semaine pour réaliser un masque visage, il ne faut la laisser poser que 3 minutes. Very convenient ! Mon avis : ce qui est malin est la dénomination produit, la gelée qui fait bien écho à l’univers projectif de l’aloe vera. Ce dernier rencontre un fort succès lorsqu’il est consommé par voie orale sous forme de gel. En témoigne le taux élevé de recherches sur Google.
Gelée végétale rafraichissante 3 en 1 de Garnier SkinActive, autour de 10€

L'Oréal revitalift

Si la marque Garnier a toujours prôné la naturalité de ses actifs phares, il n’en est pas de même pour L’Oréal Paris qui notamment sur l’anti-âge revendique des actifs inspirés de la dermatologie ou de la médecine esthétique. Rétinol, acide hyaluronique, acide salicylique ou LHA… Pour autant, la 1ère marque du groupe L’Oréal opère un virage stratégique sur son innovation Revitalift Cicacrème puisqu’elle se met à flirter avec la naturalité. Ainsi, elle met en avant un actif classique de la cosmétique, la centella asiatica plus connu sous le nom herbe du tigre, aux vertus réparatrices.

Elle évoque sa naturalité sur le packaging comme en pub par ses feuilles rouges à l’élégance graphique. Un traité qui rappelle le coquelicot du parfum Flower by Kenzo, décodé dans ce post du blog, ou même l’hibiscus du sérum Dior One.

Et pour plaire aux accros du vegan, L’Oréal Paris spécifie que depuis 1989, L’Oréal est engagé pour un monde sans tests sur animaux. Mais c’est justement sur ce point que la polémique a enflé sur les réseaux sociaux.