Conte de Noël du plus sucré au plus déjanté : revue publicitaire cosmopolite

Nos voisins britanniques sont très créatifs en termes de conte de Noël destiné aux réseaux sociaux. Chaque marque de luxe … ou pas, mêle avec humour ou émotion, nostalgie de l’enfance, plaisir d’offrir,  pour se rappeler au bon souvenir des internautes et se voir intégrer à leur shopping list. Les films artistiques en 3D s’inspirent de la poésie de la neige pour créer un univers féérique. Voici une sélection de conte de Noël (7 au total) du plus sucré au plus déjanté en provenance du Royaume-Uni, de Suisse ou de France. 

Le conte d’hiver nous immerge dans la féérie de la neige : Dior et le très sucré Katie Melua

C’est la maison de disque de Katie Melua qui a commandité le film Perfect World, une promotion à l’univers sucré et poétique qui se distingue par son traité en phase avec l’album In Winter de cette chanteuse au timbre de velours.

Autre film d’animation à l’ambiance hivernale, la quête de l’or ou Gold Quest pour Dior est un florilège d’idées cadeaux pour les fêtes. Maquillage et surtout parfums, Dior J’adore en tête, sont les vedettes de cette vidéo shoppable destiné aux réseaux sociaux (achat produit accessible en un clic).

L’univers du spectacle, du cirque inspire Montblanc, Hermès et les Galeries Lafayette

En Monsieur Loyal, l’acteur Hugh Jackman fait le show pour Montblanc et incarne la campagne #sharethemagic. 

Hermès nous donne à voir dans son petit théâtre de Noel une histoire d’amour entre objets animés en version marionnettes. Le maison Hermès continue ainsi à donner vie à ses objets, nourrissant son thème publicitaire annuel. Cf ces deux articles du blog : Les objets pour la vie et Hermès souffle le chaud et le froid.conte

Cette année, les Galeries Lafayette reprennent la parole pour les fêtes sur le thème Noël spectacular spectacular. On y retrouve la fantaisie et l’exubérance propre aux Galeries Lafayette. Un pari réussi sur les réseaux sociaux puisque le film a dépassé le million de vues.

Ce qui est intéressant c’est qu’au sein du navire amiral d’Haussmann, les Galeries Lafayette poursuivent l’expérience in real life (dans le monde réel) et propose aux visiteurs au 2ème étage une expérience de réalité virtuelle déjantée. Pendant 2mn, ils prennent place à bord d’un rollercoaster sur fond de fête foraine revisitée grâce à un casque Oculis Lift. Pour parfaire l’expérience, des ventilateurs connectés intensifient l’impression de vitesse. Une animation gratuite détaillée ici. Jusqu’au 2 janvier.

Avec plus d’1,4 million de vues, le grand magasin britannique Debenhams revisite le conte de Noel romantique en version 2.0 à coup de hashtag, d’internautes engagés et de mobilisation des réseaux sociaux. Voir cette création de l’agence JWT et réalisée par Ewan McGregor.

Enfin, je ne peux m’empêcher de vous inviter à revoir mon favori de l’an dernier. Le film Milka mêle complicité, tendresse et référence cinématographique. Un film subtil doté d’une touche d’humour, signé du réalisateur Jean-Pierre Jeunet, auteur du Fabuleux destin d’Amélie Poulain.


Je vous souhaite à tous, chers lecteurs et lectrices, UN TRES JOYEUX NOEL !

Storytelling et pléiade de star pour les 160 ans de Burberry

sienna-miller-burberry-tale

Storytelling onirique plongeant dans les racines de la maison britannique, Burberry nous conte l’histoire de son fondateur à l’occasion de cet anniversaire. The Tale of Thomas Burberry est un court-métrage narratif qui réunit une pléiade de star.  A l’approche des fêtes de Noël, ce conte retrace l’épopée de la marque. Un exercice conçu pour le brand content de la griffe londonienne sur internet et les réseaux sociaux. Il donne à voir Domnhall Gleeson (« Harry Potter », « The revenant ») qui incarne le fondateur, Sara Miller qui joue son premier amour et Lily James. Chacun est une star du grand ou du petit écran anglais. Quant à la conception et à la réalisation, elles ont été confiées à Matt Charman et au cinéaste Asif Kapadia.

thomas-burberry-2016

burberry-tale

Star également de ce film, le trench coat iconique qui a fait le succès et la fortune de la maison. Son succès repose sur la résistance de la gabardine crée par Thomas Burberry dont on voit les travaux de recherche et de conception. Une gabardine imperméable qui laisse respirer la peau. Burberry compte pour célébres clients, l’explorateur Sir Ernest Schackelton sous les traits de Dominic West, la pilote Betty Kirby-Green jouée par Lily James (« Downton Abbey) et de façon plus dramatique l’armée anglaise lors de la première guerre mondiale. Après le décès de son fondateur, la famille royale d’Angleterre contribuera au succès de la firme. 

star

Le trench aura ainsi traversé les années en demeurant la signature de la maison. Il est même l’inspirateur des derniers parfums de la marque depuis que cette dernière a repris sa licence à Interparfum. Ce cout métrage mêle petite et grande histoire, amour, aventure, rêve et tradition. Il joue à fond le registre de l’émotionnel. Grâce à un travail des lumières et de plans très efficace. En cela, il rejoint la cohorte des films de brand content qui sorte à l’approche de Noël dans les maisons de luxe. Il aura nécessité un tournage de 6 jours avec des décors et des tenues inspirés des archives de la maison. Découvrir le film ci-dessous format bande-annonce.

Quant à Lily James, star du film Cendrillon, elle est aussi la dernière égérie Burberry. Découvrir la dernière nouveauté parfum My Burberry Black et son flacon paré de noir.

my-burberry-black-ad

parfum-my-burberry-black

Mon avis : dommage qu’il manque un peu d’auto-dérision, d’humour british dans ce film au budget très conséquent ! Les stars du grand et petit écran sont certes des leviers d’engagement et de commentaires sur les réseaux sociaux. S’il épouse une vraie forme narrative qui peut plaire aux Millennials, ce conte n’en fait pas moins de Burberry une marque autoritaire et prestigieuse plus à même de séduire la génération X sur le web ou au cinéma.

Cartier des bébés panthere trop chou, le luxe se fait tendre pour Noël

Comme chaque année, Cartier sort son conte de Noël avec son animal fétiche la panthere. Ce dernier opus ludique met en scène non pas un, mais deux bébés pantheres joueurs, un exercice fort attachant et réussi dans les codes de la marque et de Noël. Des festivités qui démarrent sur la toile dès la mi-novembre pour les marques de luxe. Emerveillement garanti en phase avec les vitrines des marques qui se parent aux couleurs de Noël (lire l’article sur les vitrines 2.0 de Burberry au Printemps Haussmann ici).

Cartier-panthere-winter-tale-2014

Winter Tale de Cartier, le conte féérique autour de la panthere qui fait référence au film Deux frères de  Jean-Jacques Annaud.

Cette année, deux jeunes panthères tendrement espiègles se livrent à une partie de cache-cache au-dessus de Paris et déversent fort opportunément une pluie de boites cadeaux Cartier au pied des sapins. Une saga publicitaire qui courre depuis cinq ans avec pour ingrédients communs, la panthère, la neige, la féérie, les écrins iconiques de Cartier.
Cartier-winter-tale-panthere-2
Le cru 2014 est un film publicitaire davantage en conformité avec les codes du luxe que l’an passé où la marque Cartier avait choisi un film d’animation au traité plus Disney que l’élégant graphisme des artistes Kuntzel+Deygas, auteurs du film Guerlain La Petite Robe Noire dont je vous parlais ici .

Cartier-Winter-Tale-2013

Réalisé par Publicis 133 avec la collaboration du réalisateur français Eric Bibo Bergeron, ce film se déroulait dans le Paris des années 20. Plus commercial, on y voyait les boutiques Cartier de la rue de la Paix et les écrins Cartier ouverts présentant des modèles.
Cette fois-ci, les références à Cartier se font plus subtiles, les fameuses boites rouge restent fermées, les symboles parisiens plus culturels avec La Tour Eiffel, la coupole de l’Institut et la Rive Gauche… La musique est parfaitement adaptée à l’époque des fêtes de fin d’année et à l’esprit de Noël.

Cartier-winter-tale

La magie opère, ne trouvez-vous pas ? Gageons que les réseaux sociaux vont s’en emparer et tomber sous le charme de ces deux félins comme ils le sont des chats. Déjà près de 50 000 vues en une semaine.

Dommage qu’en vitrine, le relais ne se fasse qu’avec les mini boites cadeau Cartier et non avec nos 2 compères. Reste le site de la marque Cartier et son habillage. Dommage que cette magie se limite aux internautes. En revanche, la nouvelle campagne presse autour de la collection Panthère s’inscrit dans le même univers en mettant en scène les deux bébés panthere au-dessus des nuages.

Publicité Presse Cartier pour la collection Panthère de cartier, nov 2014
Publicité Presse Cartier pour la collection Panthère de cartier, nov 2014

Cartier-pub-noel-2014

Autre création alliant publicité et brand content Cartier cet automne, le très beau film onirique et fantastique, Shape your time, dédié à l’horlogerie. A découvrir dans cet article décodant la stratégie de Cartier sur les montres face  aux difficultés rencontrées en Asie en cliquant ici.