Hermès, de l’artisanat de luxe à l’innovation maison… de luxe

Après avoir exploré les thèmes de l’artisanat, de la nature, du jeu, de l’objet et du rêve, la maison Hermès mise sur l’innovation dans sa communication. Année après année, la maison Hermès se distingue par une communication originale qui privilégie les fondamentaux et les valeurs de la marque à l’air du temps. Ce levier lui permet de construire une croissance solide comme en attestent les derniers résultats publiés (+12% à taux de change constant en 2019). Une communication différente des autres grandes maisons de luxe Dior, Balenciaga, Louis Vuitton, Givenchy, qui mettent l’accent sur la personnalité de leur directeur de création et sur sa vision du monde.

artisanat hermes

Hermès met en avant l’innovation dans son artisanat pour un savoir-faire aspirationnel

Parangon des maisons de luxe, le sellier investit sur la transmission de son savoir-faire, sur la formation interne de ses artisans, quitte à limiter sa croissance. Un savoir-faire humain, les gestes de l’artisan qu’il a donnés à voir en novembre 2016 au Carreau du Temple à travers l’exposition Hermès hors les murs. Cette année, Hermès donne un nouvel éclairage en mettant en avant les innovations maison et souligne l’esprit créatif qui règne côté design. Matières nobles, gestes séculaires parfaitement maîtrisés sous-tendent la qualité Hermès. Fidèle à son histoire, le sellier revisite ses pièces iconiques sous l’angle de l’innovation.

Carré de soie recto-verso, l’innovation Hermès 2020

La maison est fière d’annoncer son premier foulard réversible ou double face. Produit iconique de la marque Hermès, le foulard de soie donne désormais à voir deux expressions d’un même dessin sur chacune de ses faces. Pour atteindre cette prouesse, la technique d’impression sur le twill de soie a nécessité plusieurs années de recherche.

foulard hermes double face

L’un des patterns emblématiques Hermès inspire le cabas ajouré Chaine d’ancre.

Coeur de métier de l’artisanat Hermès, la maroquinerie est également sous les feux de la rampe. La sellerie-maroquinerie représente en effet la moitié du chiffre d’affaires. Pour confectionner ce sac en cuir Barénia, l’artisan oeuvre plus de 24 heures sur la table dans l’un des 17 ateliers français de la maison. Précision : chaque maillon de cuir est construit dans la même pièce de cuir. C’est le fameux temps long d’Hermès qui a pour conséquence des délais d’attente pour certains modèles de sac. L’attente crée la valeur et la désirabilité !

On est loin de la montre connectée Hermès dans laquelle l’innovation était portée par Apple, les bracelets en cuir étant réalisés par les artisans de la Maison Hermès. Pour autant, la maison de luxe avait fait preuve d’audace en collaborant avec la marque à la pomme en octobre 2015.

pub hermes 2020

La campagne Hermès 2020 placée sous le thème Innovation maison

Dotés d’un traité dynamique en mouvement, les visuels de cette campagne Hermès SS20 sont signés du photographe Jamie Hawkesworth. Fil rouge de l’ensemble du territoire visuel d’Hermès, on y retrouve une lumière douce, un traité aérien et poétique, un graphisme dépouillé. Pour mettre l’emphase sur les mots qui accompagnent ces images et étayent le thème central innovation maisonLors du défilé de la Fashion Week, la directrice artistique du métier prêt-à-porter Nadège Vanhee-Cybulski  expliquait en octobre dernier « L’artisanat et le savoir-faire de la maison constituent le thème central de cette collection. J’ai utilisé les techniques propres au prêt-à-porter, que j’ai transposées dans la maroquinerie ».
Vous pourriez aimer revoir la précédente campagne Hermès sur le thème du rêve dans cet article du blog. 

Pub de Noel: tradition, émotion, nostalgie font recette chez Gucci, Apple

La traditionnelle pub de Noel inspire les grandes marques, qu’elles soient de luxe ou pas, dans le registre de la nostalgie, de l’émotion. Ainsi, Gucci tout en restant fidèle à son style flamboyant et décalé, nous introduit la figure incontournable du Père Noël. Revu, revisité, dans un film de Noël conçu pour émerger de l’océan virtuel d’images et de vidéos sur les réseaux sociaux. Face à cette obligation de distinction, de singularité, les maisons de luxe réalisent des communications de plus en plus sophistiquées et couteuses. Revue des dernières créations de film de Noel : Gucci, Versace, Apple, Carrefour…

pub de noel Gucci

La pub de Noel Gucci allie scénario décalé, images flamboyantes et personnages hauts en couleur

Sous la direction du directeur de création Alessandro Michele et la caméra de Harmony Korine, la vidéo est un véritable film miniature. Saturée de couleur, elle nous transporte à bord d’un bateau de croisière aux passagers de tout âge et de toute origine. La version inclusive de La croisière s’amuse s’ouvre avec un long plan inspiré des comédies musicales américaines sur l’arrivée à bord des passagers.

Gucci gift 2019

Elle se dote d’un traité dense, éclectique, surprenant, de silhouettes ultra-colorées et d’une esthétique léchée qui signent l’ensemble de la communication Gucci. Elle donne à voir une collection d’accessoires Gift Giving, ornée du logo au double G sur le motif Flora. Sur la musique mythique des Beach Boys pour ancrer la nostalgie.

Pour s’adresser aux plus jeunes, la génération Z, Gucci investit en France et dans le monde le Portal Lens de Snapchat en réalité augmentée. Via un snapcode dédié, il fait découvrir aux usagers de Snapchat l’île tropicale psychédélique du film. Les éléments holographiques aux couleurs fluos font écho aux accessoires de la collection Gift Giving.

gucci snapchat lens

Plus flamboyante encore, la communication Gucci Cruise 2020 dans laquelle la griffe florentine met en scène des célébrités : l’actrice Sienna Miller, le chanteur Iggy Pop et le rappeur Gucci Mane.  La campagne surfe sur une esthétique vintage et la folie orgiaque des grandes fêtes à Rome symbolisant la Dolce Vita comme à Hollywood pour nous faire rêver. L’esprit Gucci bat son plein : hédonisme, désinhibition, nostalgie de la fête à laquelle tout le monde est convié, pour séduire les Millennials en Europe, Asie ou Amérique.

Quant à Versace, la griffe italienne produit une véritable saga pour Noël inspirée des séries des années 80, Christmas Holiday 2019. Ces épisodes restituent une atmosphère désuète, une image floutée autour d’un scénario signé par l’artiste Sarah Baker. Starring Helena Christensen et Donatella en personne dans des tenues ultra sexy. Digne des soap opéras des eighties, il mêle amour, trahisons et scandales. Découvrir le premier épisode

Carrefour, à l’occasion de ses 60 ans, ou Apple jouent la carte des bons sentiments

La pub de Noel est pour Carrefour comme pour Apple l’occasion de célébrer la famille. Pour son soixantième anniversaire, Carrefour puise dans la nostalgie et dans les éléments iconiques de ces six dernières décennies. La vidéo de 90 secondes signée Publicis retrace l’histoire d’une famille au cours du repas de Noël. Les petits grandissent, devenant parents à leur tour, le tout filmé avec un grain d’image un peu désuet. La scène se répète autour de la traditionnelle blague du grand-père avant la découpe de la dinde. Marqueurs de leur époque, on trouve la voix du Général de Gaulle, Christophe de Chevanne à l’écran de télévision. Les jeux évoluent, de l’ardoise magique et le mécano au Rubik’s Cube et au premier jeu vidéo. Le high tech également, du walkmann à l’ipod. Pour terminer sur l’absence du grand-père et la famille endeuillée.

Même pitch pour le film de Noel d’Apple mais en version américaine. Et un produit star l’Ipad. La tablette numérique sert en effet de fil rouge tout au long du film. Cette vidéo de 3 minutes en forme de clin d’oeil au long-métrage Là-haut de Pixar mêle surprise, bons sentiments et émotion.

Vous pourriez aussi aimer découvrir la tendresse de la campagne de Noel de Cartier décrite dans ce post du blog

Hermès: quand la publicité presse rejoint le ton digital ludique

Hermès adopte enfin dans sa publicité presse le ton qui fait sa signature en digital : ludique, décalé. Avec pour thème majeur de l’année 2018 : Jeux drôles ou Play it with Hermès. Un ton que la marque emploie depuis déjà 5 ans dans sa communication digitale. Un ton en phase avec les codes de communication de la génération Y et des réseaux sociaux.

publicité presse

La publicité presse Hermès change de ton en 2018

Alors que jusqu’à présent, la griffe de luxe avait privilégié un ton empreint des codes de luxe, classique et élégant, pour l’ensemble de sa publicité sur papier glacé. 

Ludique, la nouvelle campagne Hermès valorise toujours les objets. C’est là un des fondamentaux du territoire publicitaire de la maison de luxe, aux côtés des jeux de lumière et d’ombres. Des codes publicitaires où les top models passent au second plan, valorisant le savoir-faire maison sur lequel reposent ces créations. À voir l’ensemble de la campagne printemps été 2018, on retrouve les éléments constitutifs de son territoire publicitaire avec un twist décalé, playful. Et ce, déclinés sur les différents métiers de la maison Hermès : la soie, la mode, les bijoux, l’art de la table.

campagne hermes 2018communication presse

Pas étonnant lorsqu’on sait que le photographe choisi pour réaliser cette campagne est le jeune Jack Davinson, âgé de tout juste 27 ans. Un photographe empreint des codes des réseaux sociaux dont on trouve l’inspiration dans le visuel ci-dessous dédiés aux bijoux Hermès. 

pub bijoux hermes

Un visuel qui reprend l’esprit des communications digitales de la marque. Pépites décalées qu’Hermès poste soit sur son site institutionnel lesailes.hermes.com soit sur les réseaux sociaux (instagram, facebook et plus rarement Youtube). Un revirement attendu au vu de l’évolution de la consommation media et réseaux sociaux par la génération X. Une évolution qui tend progressivement à lisser les différences avec la génération Y. 

Vous pourriez aimer revoir les précédentes campagnes publicitaires presse décodées dans cet article du blog : la campagne institutionnelle de 2017 Les objets pour la vie ou de 2016 Grandeur Nature.

La collab Kenzo X H&M mise en image par Jean-Paul Goude : stylée !

Kenzo fait monter progressivement la pression et la curiosité autour de sa collab avec H&M. La marque publie sur les réseaux sociaux et auprès des influenceurs d’abord les premiers clichés de la campagne pub signée Jean-Paul Goude et ses coulisses, puis le lookbook. Un teasing efficace pour une opération à la visibilité mondiale grâce à la couverture mondiale du géant suédois. Une collab H&M, le couple  créatif à la tête de la Maison, Carlos Lim et  Humberto Leon, frappe fort !

collab

Au-delà d’avoir fait signe à l’un des plus grands protographes français, Kenzo et H&M ont mobilisé pour cette collab sept personnalités du monde des arts pour incarner cette collection en publicité. La mannequin et ex-femme de David Bowie, Iman, la rappeuse Subol, Chance the Rapper, mais aussi les actrices Chloe Sevigny et Rosario Dawson et le japonais Ryuichi Sakamoto et Xuihtezcatl Martinez.

visuel-pub-kenzo-hxm

Tous sont passés devant l’objectif du photographe au style si singulier et reconnaissable parmi tous. Le style « cut-up » qui consiste à découper et à réassembler les images en volume en fait sa signature. Des clichés dynamiques et pop aux attitudes déjantées et aux lignes ultra graphiques. Idéal pour véhiculer l’univers pop et ludique de cette collection collaborative. En voici les premiers dévoilés ainsi qu’une vidéo « behind-the-scenes », le reste sera mis en ligne à partir d’aujourd’hui.

photographe-jean-paul-goude-kenzo

Côté lookbook, ce sont de jeunes artistes et activistes qui font partie de la communauté artistique pointue des deux directeurs de création Kenzo. L’univers stylistique du couple créatif aux commandes de Kenzo s’inscrit au coeur de cette collaboration.

lookbook-kenzo-hm-h lookbook-kenzo lookbook-kenzoxhm

Coupes amples mais aussi leggings, motifs graphiques ou animaliers et couleurs vitaminées sont les traits communs de cette collection. On y retrouve bien sûr le tigre emblématique de la marque.

kenzo-tigre

Ces visuels de la collection sont de leur côté shootés par le photographe Oliver Hadlee Pearch. Leurs égéries sont entre autres, Julian Hunxtable, artiste, poète et DJ et la maquilleuse Ysamaya Ffrench. Ou encore Eko Ebombme, musicien et artiste. Ou même de jeunes activistes comme Amy Sall aux choix engagés. 

kenzoxhm-lookbook-amy-sall-and-juliana-huxtable kenzoxhm-lookbook-oko-ebombo

Au final, pour cette opération, la marque Kenzo a mobilisé côté publicité une pléiade de stars internationales au profil éclectique et côté lookbook des ambassadeurs pointus qui font partie du cercle créatif, musical ou engagé qui gravite autour du duo créatif à la tête artistique de Kenzo. Une opération courte dans le temps puisque les pièces partent dès les premiers jours de vente dans les magasins H&M. Mais elle aura fait l’objet d’une communication teasing en amont qui se sera étalée sur 2 mois. Pour faire rayonner la marque dans le monde et booster sa notoriété.
La collection Kenzo x H&M sera proposée à compter du 3 novembre dans une sélection de 250 magasins à travers le monde et en ligne sur www.hm.com. La presse féminine s’est déjà empressée de dévoiler les prix des différentes pièces.

kenzoxhm

L’autre actualité de Kenzo porte sur le lancement du parfum Kenzo World décodé dans cet article du blog.

La danse, expression des marques de luxe : Louboutin, JM Weston

danse-blanca-li-louboutinLa danse est un territoire d’expression des marques de luxe, elle sert leur stratégie d’élégance et d’intemporalité. Ainsi, 2 chausseurs de luxe, Christian Louboutin et JM Weston ont choisi de s’exprimer autour de la danse auprès des réseaux sociaux. La danse partage de nombreuses valeurs avec l’univers du luxe : exigence, émotion, recherche de la perfection… Mais ce sont aussi 2 visions et 2 tons diamétralement opposés entre ces 2 marques.

choregraphie-louboutin-collection-AH-2016

Ainsi, la marque Louboutin a confié à la chorégraphe espagnole Blanca Li la création d’un film autour de sa collection automne hiver 2016. Intitulé La répétition, ce court-métrage nous narre les séances d’entraînement intense auxquelles sont confrontés les jeunes danseurs de ballet contemporain. Engagement physique, mais aussi psychique pour repousser les limites du corps. Sous l’oeil sévère et exigeant, voire intransigeant de cette artiste à la renommée mondiale.  Pour rendre ce spectacle unique et marquer l’empreinte de Christian Louboutin, l’ensemble de la chorégraphie est exécutée en talons aiguille par l’ensemble de la troupe. Poussé à l’extrême par cette coach, l’un des danseurs tombera évanoui.

chaussures-louboutin-AH-2016

Ayant eu carte blanche pour ce film, Blanca Li a confié qu’elle s’était inspirée de la comédie musicale Chorus Line et du film éponyme qui lui a permis d’atteindre une renommée internationale. Découvrir le court-métrage ci-dessous.

Blanca Li n’en est pas à sa première réalisation pour une marque de luxe puisque dès 2012, elle orchestrait les communications publicitaires et sociales pour le maroquinier Longchamp, avec notamment la top model Coco Rocha.

weston-moc-danse

weston-moc-james-bort

Plus iconique et plus graphique, la marque J.M. Weston met à l’honneur son mocassin, le Moc’Weston sous toutes ses coutures et couleurs au fil des pas de danse.  Un film court au rythme soutenu et aux couleurs pop dont le réalisateur est James Bort. Il met en avant les qualités de souplesse extrême et de légèreté du mocassin. Un mocassin qui s’adresse également aux femmes. Il s’agit de la vidéo la plus vue du chausseur, elle comptabilise près de 300 000 vues alors la marque J.M. Weston ne compte que 80 000 fans sur Facebook.

Paris Luxury Summit, la conférence des professionnels du Luxe organisée par CB News

Mardi se tenait dans le bel hôtel Potocki, siège de la CCIP, la conférence annuelle qui réunit les décideurs du luxe. Initiée par une entrée sous un dais fleuri, une matinée chronométrée autour de 4 interventions, 3 tables rondes et nouveauté : le pitch de 3 start-up du luxe et de la mode, sur la vision du digital dans le luxe. Un thème d’actualité pour toutes les maisons de luxe qui aujourd’hui ne s’interrogent plus sur le fait qu’elles doivent ou non franchir le pas, mais sur la façon d’intégrer cette révolution sociétale numérique. Voici ce qui a retenu mon attention.

conférence

Des invités experts du luxe, des professionnels et des entrepreneurs ou créateurs pour animer et nourrir cette conférence.

Tels Jean-Noël Kapferer ou Marc André Kamel du cabinet Bain pour évoquer les évolutions du luxe et décoder les nouveaux comportements : l’expérientiel plus que le matériel pour les très riches, la fine connaissance des clients pour une relation personnalisée et la menace des GAFA qui oeuvrent en lobbying pour supprimer la distribution sélective.
Puis la directrice Marketing de Richemont, Anne Dellière, a pris la parole pour évoquer le storyteling des marques de luxe à l’ère digitale. Un storytelling facilité par les nouvelles technologies qui produisent de l’émotion. Les marques de luxe font face à différents challenges : le pouvoir de l’individu, l’art de la conversation et la vitesse d’internet, elles peuvent alterner période de silence et période de communication en restant aussi exigeantes que sur les productions papier.

hotel-potocki
Pour la première table ronde autour du social media, plusieurs marques sont venues témoigner de leur stratégie. Ainsi Pedro Garcia Maggi, VP Marketing de Devialet, a évoqué une stratégie social media descendante auprès de 200 influenceurs, notamment ceux de la Silicon Valley, pour installer cette toute jeune marque spécialisée dans le son.
Parmi les start-up, j’ai particulièrement été séduite par l’approche luxe expérientiel du Collectionist.  Sur le segment des locations de vacances de rêve, cette place de marché a développé un service et une conciergerie luxe. Puis Bell & Ross a relaté son aventure digitale, version pionnière. (stratégie décodée dans ce précédent article du blog). Les autres témoignages (CFOC, Inès de la Fressange, Nespresso) ont souligné l’ouverture offerte par le digital pour exprimer émotionellement et humainement le caractère singulier de chaque marque.

paris-luxury-summit

Merci à CB News d’avoir orchestré et organisé cette conférence avec maestria. Au terme de ces interventions, elle nous a donné à voir une photo du luxe à l’ère digitale et les nouvelles perspectives pour les acteurs du luxe mais surtout transmis l’enthousiasme en termes de créativité.

Clarins renouvelle sa signature, campagne institutionnelle

Dans le magazine Elle, j’ai découvert la nouvelle campagne institutionnelle de la marque Clarins et sa signature « Vous, avant tout ». La marque leader européen des soins cosmétiques en parfumerie et sélectif, place la femme au centre de sa publicité. Cette signature figure dans le bandeau rouge emblématique de la marque de beauté Clarins, une marque qui existe depuis 60 ans. Cette emphase mise sur la consommatrice rejoint la démarche de L’Oréal : « Parce que vous le valez bien », un claim installé depuis 15 ans en France.

signature

Une signature qui illustre la vocation de Clarins : sa préoccupation à l’égard de la femme.

Clarins depuis sa naissance a toujours cultivé la proximité avec les femmes, pour connaitre leurs besoins, leurs attentes, mais aussi leur feed-back sur les produits. Cette relation de proximité s’est également concrétisée dans un service client ou CRM très efficace. Et dans une démarche très pédagogique à l’égard des consommatrices : conseils d’utilisation, gestuelles d’application illustrée et CRM en ligne avec l’appli Mon fil rouge beauté. une application créée il y a 3 ans et entièrement dédiée aux conseils beauté.

mon-fil-rouge-beaute-clarins

L’empreinte publicitaire de Clarins reste inchangée autour de visuels mannequin pris dans la vie, à la fois proches et aspirationnels. Un part-pris de la marque non pas autour d’égérie à forte notoriété, mais une femme captée dans des moments de vie et de séduction, une femme à laquelle nous pouvons facilement nous identifier et qui illustre également l’âge de la cible visée pour le produit de soin.

visuel-multi-active-clarins

Cette campagne institutionnelle s’articule autour des produits de soin phares de la marque Multi-Active, Multi-Régénérante, Multi-Intensive et le produit emblématique Double sérum. Elle a été confiée au photographe australien Lachlan Bailey. Sous son objectif, ces femmes irradient d’éclat, de joie de vivre et d’authenticité dans un univers lifestyle. Elles incarnent l’esprit Clarins.

multi-regenerante-clarins-40

multi-intensive-clarins-50

double-serum-pub-clarins

Au-delà des images, les mots renforcent la complicité qu’entretient la marque avec les femmes. Le ton est enlevé, moderne, simple et direct. Loin d’être tabou, l’âge est placé dans l’accroche et dédramatisé. Même le discours scientifique autour des actifs et des plantes reste accessible.

Cette proximité avec la femme, la marque Clarins a également pu la cultiver grâce à son spa son savoir-faire en institut. Cette campagne institutionnelle s’accompagne de la rénovation du soin multi-active, les crèmes jour et nuit ont vu leur formule modifiée et l’accent est mis sur l’action anti-fatigue au travers de l’extrait végétal de cardène. Un relancement orchestré sur les réseaux sociaux, facebook en tête et mini-film.

#multiactive-facebook
NDR : La marque Clarins, leader des soins en Europe, a toujours eu une approche holistique de la beauté. Ainsi, en 2018, elle a l’audace de l’associer pleinement au lifestyle en proposant le premier food truck en collaboration avec Christophe Michalak. une opération éphémère relayée sur Instagram #belledansmonassiette.

Au-delà de la beauté, l’Asie influence le luxe : Hermès, Bottega Veneta…

Si la beauté a puisé récemment de nombreuses innovations en Asie comme la BB cream ou le cushion compact de Lancôme, cette vague de fond venue d’Asie s’étend à d’autres domaines : la communication et la mode. Au-delà de l’univers beauté, nous sommes moins conscients que l’asiatisation touche également le monde du luxe. Voici quelques pépites du luxe à la forte empreinte Asie : les communications Hermès, Bottega Veneta sans compter Air France. Mais aussi l’exposition au Met de New York sur les influences de la Chine en matière de mode, ou à Paris Korea Now.

Hermes-Kawai-collection-sac-asie

Hermès et sa collection Kawaii à la vidéo shoppable, les photos japonaises de Bottega Veneta…

Kawaï, c’est le nom de la nouvelle collection de sac et  de petite maroquinerie signée Hermès. La Maison du Faubourg Saint Honoré s’est inspirée des codes japonais pour cette collection : univers pastel poétique, frais et bien dans l’esprit des dessins animés nippons. Pour faire connaitre cette collection à l’esprit japonisant, Hermès a recouru à une opération de CRM. L’email de lancement s’inspirait de personnages de l’univers Hello Kitty et invitait les internautes à se diriger vers le site Les Ailes d’Hermès pour y découvrir l’ensemble de la collection dans une vidéo interactive.

hermes.kawaii

asie-hermes-video-sac

Charge à l’internaute de cliquer sur les adorables personnages pour voir apparaître les modèles  de portefeuille, pochettes, sacs, que des pièces dans les teintes pastel. Avec en bande-son une musique discrète et l’illustration sonore des sabots de cheval. En bas à droite de l’écran de la vidéo, une icône shopping bag permet d’atterrir sur la page produit du site de e-commerce. Un réflexe que les asiatiques ont acquis, vu leur recours à l’e-commerce via le mobile ou les autres écrans. Découvrir la vidéo interactive en cliquant ici. Le seul hic, c’est que ce ne sont pas les mêmes pièces que celles présentées dans la vidéo. Frustrant non ?

pochette-hermes-rose-asie

Quant à la marque italienne Bottega Veneta, elle a confié les rennes de sa campagne printemps été 2015 au japonais Nobuyoshi ARAKI, photographe renommé âgé de 75 ans. Le directeur artistique de la marque italienne, Tomas Maier, l’a choisi pour « la profonde humanité qui exhale de ses photos, les rendant inoubliables ». Sous l’oeil du photographe, évolue le duo formé par la top model Saskia de Brauw et Sung JIN PARK tels des danseurs sur des fonds de matières à la palette de couleurs intéressante.

photographe-asie-araki-bottega-venetacampagne-bottega-veneta-printemps-2015

pub-bottega-veneta-2015

Communication très présente sur nos écrans, le film Air France de cette année réalisé par We are from LA s’inspire fortement des codes asiatique de la K-pop (ou pop coréenne), avec ses ballets très colorés (cf l’article de ce blog).

Mode et Asie, un duo dans la tendance : Dior, Chanel…

Eldorado des marques mode et luxe, l’Asie voit fleurir des flagships étonnants, telle la nouvelle boutique Dior à Séoul aux formes organiques conçue par l’architecte Christian de Portzamparc. Avec ses 6 étages, c’est la plus grande d’Asie. Dotée d’un Café Dior signé Pierre Hermé, au dernier étage de la House of Dior. Plus de détails sur le DiorMag.

dior-boutique-seoul-christian-de-portzamparc

La Corée a été également choisie par Chanel pour être le lieu de présentation du défilé croisière en mai cette année. Lieu d’inspiration également pour cette collection croisière 2016 dans le choix des couleurs audacieuses, de la soie, des formes rappelant le « kimono coréen », les coiffures tressées, des mannequins…

defile-chanel-croisiere-2016-seoul defile-chanel-croisiere-2016

Ainsi le top model coréen Soo Joo Park  a ouvert et clôturé le défilé.

Chanel-seoul-soo-Joo-Park

Côté maquillage, les codes de la K-Pop étaient intégralement repris : cils de poupée, crayon khôl blanc à l’intérieur de l’oeil, double sourcils et lèvres bubble gum ou mordues.

maquillage-defile-Chanel-croisiere-Seoul

Confirmant l’universalité de cette tendance, le succès de l’exposition Chine : de l’autre côté du miroir au Metropolitan Museum à New York cet été.  Avec près de 700 000 visiteurs, cette rétrospective historique de la mode en Chine s’est placée en tête des expositions les plus fréquentées du Costume Institute.

metropolitan-museum-expo-Chine

En parallèle, à Paris, le Musée des Arts décoratifs présente ce-mois-ci Korea Now, exposition dédiée à la mode contemporaine de Corée des années 80 à aujourd’hui. Elle nous donne à voir plus de 120 silhouettes et accessoires ainsi que des oeuvres de designers ou d’artisans.

expo-Korea-Now-Arts-decoratifs-2015

Au final, que ce soit à New York, à Paris ou en Asie, l’influence de l’Asie est forte au regard de son poids économique, de la sophistication des gestes beauté et mode. Nul doute que le vent d’Asie continuera de souffler sur la mode et sur les innovations beauté dans les prochaines années. En grande partie en provenance de Corée puisque selon Bain, la Corée du Sud est désormais pionnier pour les tendances de la mode et du luxe. Et dans la ligne de mire des consommateurs chinois.

En avant-première, les campagnes Vuitton et Dior Printemps 2015

Vuitton-Dior-printemps-2015

C’est Nicolas Ghesquière qui a lui même posté sur le réseau social Instagram les premières photos de la nouvelle campagne Printemps 2015 Louis Vuitton qui sortira dans les magazines de février dans le monde entier. Une campagne Séries 2 qui s’inscrit dans la continuité de celle de l’été dernier, avec le mëme trio de photographes : Annie Leibovitz, Bruce Weber et Juergen Teller. Comme pour la précédente, le directeur de création de Louis Vuitton leur a laissé carte blanche dans le choix des lieux et des mannequins : New York,  Miami et Paris. De son côté, Dior a utilisé son Diormag, sur son site web pour le teasing de sa nouvelle campagne prêt-à-porter Printemps Eté 2015 avec un traité et une mise en page très différent et sobre, qui lui permettra d’émerger des magazines.

Vuitton-campagne-guesqiere-instagram

Louis Vuitton : une campagne qui fait la part belle aux accessoires de la collection Printemps 2015.

En postant la semaine dernière sur Youtube les 3 films illustrant l’esprit de chaque photographe sur Youtube, la marque Louis Vuitton agite en avant-première la planète connectée mode. Les réseaux sociaux s’agitent, Instagram et Youtube en tête. Chacun des 3 photographes a travaillé la lumière à sa façon, plutôt sépia coloré pour Annie Leibovitz, noir et blanc pour Bruce Weber comme à l’accoutumée et stérée en couleur pour Juergen Teller.
Annie Leibovitz a photographié le mannequin Freja Breha Erichson, déjà présente dans la Séries 1 que je décris dans cet article du blog), sur le toit de gratte-ciels en construction de New York face à Central Park.

vuitton-series-2-2015

 

louis-vuitton-2015-campaign-leibovitz

Côté muse actrice, la Maison Louis Vuitton passe pour cette campagne de communication de Charlotte Gainsbourg à Jennifer Connely. C’est Bruce Weber qui la shoote en noir et blanc, fidèle à son style dépouillé, sur un fond minéral. Le film met en avant la patte du photographe par le rythme des images, la sensorialité des matériaux et textures organiques. Les it-bag de la saison printemps 2015 et la petite malle qui s’avère un must-have saison après saison sont également les héros aux côtés de la robe blanche en crochet inspirée des années 70 (très présente dans la campagne) et des galets de cette vidéo.

jennifer_connelly_louis_vuitton_printemps_2015

louis-vuitton-2015-campaign-weber-teller Quant à Juergen Teller, il immortalise sous son objectif de nombreux top models dans un appartement parisien haussmanien. Le film joue sur les contrastes en mêlant cet appartement classique à une déco pointue sous le rythme de la suite pour violoncelle de Bach remixée. Focus sur les nouveaux sacs de la collection exhibés tels des porte-drapeaux mais aussi sur les bottines arty signées Louis Vuitton.

vuitton-juergen-teller-2015
louis-vuitton-juergen-teller
La démarche de Nicolas Ghesquière est collaborative tout comme l’a été la campagne Monogram de cet automne décrite ici, car à ses yeux, la mode est un « vaste sujet d’observation auquel chaque intervenant – créateur, artisan, photographe, mannequin – contribue à la richesse de son histoire ».

Dior utilise son Diormag pour le teasing de sa nouvelle campagne Printemps été 2015.

Pour rendre son site web chaud, Dior annonce en avant-première sur son Diormag la nouvelle campagne pub avec des clichés au traité atypique qui interpellent. Shootée par Willy Vanderperre, elle met notamment en scène le futur it bag de ce printemps, le sac Diorama au style faussement classique.
Une campagne presse ultra-graphique pour valoriser les tenues dessinées par Raf Simons, ultra-féminines qui jouent avec la légeretè des matières, la délicatesse des broderies et les surimpressions graphiques qui font souffler un vent de futurisme sur cette collection de prêt à porter printemps 2015.
Une mise en page audacieuse en rupture avec les codes classiques pour laisser respirer les modèles et le logo orné de motifs floraux.

CAMPAGNE-PAP-SUMMER-2015

DIORAMA-CAMPAGNE-PAP-2015 pub-Dior-vanderperre-printemps-2015

 

Natalie Westling dans la campagne Dior Printemps 2015
Natalie Westling dans la campagne Dior Printemps 2015, shootée par Willy Vanderperre

Découvrir également la campagne presse Croisière Chanel 2014-2015 et quelques modèles clés du défilé dans cet article.