Le teint Bourjois, un allié contre la pollution

Avec l’arrivée du printemps, j’ai eu envie de choisir un fond de teint booster d’éclat : City Radiance de Bourjois. Un geste facile à adopter quand on habite dans une grande ville et que l’on souhaite lutter contre les méfaits de la pollution qui ternissent le teint. Décodage de cette nouveauté make-up 2016.

teint

Côté texture, elle se révèle assez légère et fluide pour bien fusionner avec la peau. Mon coup de coeur est pour son parfum aux notes de fleur d’eau, à la fois frais, propre et féminin tout en restant discret. Parmi les 6 nuances proposées, j’ai choisi la teinte 03, un beige clair qui convient aux peaux assez claires. Elle dépose un voile lumineux qui reste naturel. Rien à dire sur sa tenue, elle est parfaite tout au long de la journée.

fond-det-teint-bourjois-2016

Côté formule, elle offre un écran anti-pollution en aidant à réduire l’adhésion des particules de pollution sur la peau, elle contient certainement, j’imagine, des anti-oxydants, même si la marque ne le précise pas. Surtout, elle contient une filtration anti-UV élevée, un SPF30 pour lutter contre les UVB (responsables des coups de soleil) et anti UVA (PA+++) pour éviter les taches pigmentaires et protéger la peau du vieillissement. Intéressant dès que le soleil nous invite à exposer notre peau à ses bienfaits tout en se protégeant de ses méfaits, méfaits boostés par la pollution.
Le bémol : elle laisse la peau un peu brillante, et si l’on a la peau mixte, mieux vaut ajouter un voile de poudre ou éviter de sortir dans les minutes qui suivent. Comme elle offre un résultat maquillage vraiment naturel, si l’on veut masquer un petit bouton, une imperfection, des cernes, mieux vaut compléter la routine teint par l’anti-cernes qui va avec : Radiance Reveal.

teint-bourjois

Sa texture crémeuse s’applique à l’aide d’un embout mousse pour plus de précision. Cela permet de bien cibler l’imperfection ou de tapoter le cerne. Ensuite, il reste à estomper légèrement avec le doigt.  Pratique, il est décliné en 3 teintes. Mon conseil : finir par un blush sur les joues pour atteindre la bonne mine.

anti-cernes-bourjois

Le fond de teint City Radiance et l’anticernes Radiance Reveal sont en vente en parfumeries, grands magasins, dans les boutiques Bourjois (3 en région parisienne) et sur le site bourjois.fr. Leur prix respectif reste accessible, environ 15€ et 12€.

Ces yeux qui nous trahissent : cernes, rides. Soins Skinceuticals, Kiehl’s

Parce que la peau y est la plus fine, le contour de l’oeil reflète notre fatigue avec les cernes et les poches, notre âge biologique avec les rides qui s’installent et la perte progressive de fermeté de la paupière supérieure. Cette zone mérite toute notre attention et un soin adapté à sa fragilité. Conseils et avis sur 2 soins ciblant le contour de l’oeil de 2 marques américaines empreintes de l’univers pharmaceutique : Skinceuticals et Kiehl’s.

cernes

Combattre cernes, poches, rides au quotidien : crème ou sérum ?

Plus fine, plus sèche et sollicitée par les 10 000 clignements des yeux, la peau du contour de l’oeil mérite un traitement de faveur et des formules adaptées. Des formules adaptées en termes d’actifs et de textures. Côté actifs, il est important de prendre en compte la physiologie particulière du contour des yeux. Sa finesse s’explique par un derme plus fin qui marque plus vite les rides. Ces fameuses rides dites de la patte d’oie qui apparaissent dès la trentaine. Certes, elles ont du charme car elles sont plus présentes quand nous sourions. Pour autant, le temps passant, nous nous focalisons dessus et décidons de les combattre avec des produits aux actifs appropriés : agissant sur la structure et le fonctionnement du derme. De plus, avec l’âge, le réseau lymphatique et sanguin ralentit, provoquant l’accentuation des poches et des cernes, pour compléter le tableau. Bref, le combat est global et le Graal est de trouver des soins qui s’attaquent à tous les fronts. C’est pourquoi, dès 35 ans, certaines recourent à l’injection de botox pour cibler les rides de la patte d’oie.

Contour de l'oeil, objet d'attention ©Florian Sommet
Contour de l’oeil, objet d’attention ©Florian Sommet

Mon choix : Parce que les besoins diffèrent entre le jour et la nuit, j’utilise un duo de produits spécialistes des yeux. Ma routine du matin intègre le sérum-gel AOX de Skinceuticals. Le soir, je passe au sérum anti-rides fermeté de Kiehl’s. Pourquoi ? Le sérum-gel AOX est riche en anti-oxydants pour protéger le contour de l’oeil (impossibilité de mettre des produits avec filtres solaires chimiques sur cette zone fragile). Il contient notamment 5% de vitamine C Pure dans une texture fine et fraiche. Il cumule 3 missions : protection + anti cernes + anti poches. Le soir, je privilégie un soin réparateur qui joue sur la fermeté et les rides. Car c’est la nuit que les cellules sont les plus disponibles pour se réparer et réparer les dégâts. J’opte pour le sérum Super multi-corrective eye opening de Kiehl’s. Un nom super long pour un petit produit… Mais l’idée du eye-opening, j’aime bien. Surtout que le produit contient de l’acide hyaluronique fragmenté.
Mon avis : Côté texture, ma préférence va à la texture serum-gel légèrement orangé du faite de la vitamine C de Skinceuticals, car elle pénètre super bien. De même, le flacon-pompe est super car il délivre une faible quantité, juste ce qu’il faut. Quant au produit Kiehl’s, sa texture blanche est un peu plus crémeuse et la pompe en délivre un peu trop.

contour-oeil-florian-sommet

 

Mon conseil : appliquer le soin contour de l’oeil en micro-dose, l’étaler doucement sans dépasser la pommette pour éviter l’accentuation des poches.

ligne-anti-rides-creme-yeux-kiehl's

Voici la ligne dédiée aux rides et à la perte de fermeté de Kiehl’s, la crème intègre désormais un SPF30 pour la protection de jour (attention à ne pas en mettre sur le contour de l’oeil). Des produits No gender ou unisexe, qui peuvent être utilisés autant par les femmes que par les hommes. Alors, n’en privez pas votre homme, si vous aimez partager.

Skinceuticals et Kiehls ? 2 marques américaines à forte empreinte pharmacie.

Skinceuticals est arrivée plus récemment en France. Cette marque championne des anti-oxydants se positionne sur l’accompagnement des soins médicaux esthétiques (laser, injections, peeling) et propose des formules anti-âge à très forte concentration d’actifs anti-oxydants. Elle est prescrite par 27 000 dermatologues, médecins ou chirurgiens esthétiques, pharmaciens.
Quant à Kiehl’s, cette marque trouve ses racines dans une pharmacie à New York en 1851, c’est une marque fondée sur un paradoxe : l’esprit apothicaire unisexe et l’esprit fun et décalé new-yorkais. Je vous engage à découvrir leur diagnostic de peau de 15 minutes (gratuit) dans leurs boutiques à Paris et à leur univers déjanté (squelette Mr Bones, moto Harley Davidson, mur de briques et lustre…). Tout un univers fort chaleureux. Sinon sur leur site web kiehls.fr

boutique-kiehls-consultation-diagnostic

 

Innovation anti-taches, serum Pigmentclar de La Roche Posay pour un teint uniforme et éclatant

Nous sommes aujourd’hui de plus en plus nombreuses à rechercher un teint uniforme et éclatant, une peau sans irrégularités ni taches, et ce de par le monde, d’où le succès mondial des BB creams et les innovations soin flouteur ou en anglais blur apparues depuis une dizaine de mois (chez Lancôme, Dior, Garnier, L’Oréal…). Mais plutôt que d’aller chercher les soins multi-fonctions, je vous propose de nous focaliser sur les soins ciblés anti-taches et anti-irrégularités, et plus particulièrement sur l’innovation dermatologique La Roche Posay, la ligne Pigmentclar sortie en mars 2014, serum et correcteur anti-cernes.

sérum et soin contour de l'oeil Pigmentclar de La Roche Posay, une efficacité anti-taches
serum et soin contour de l’oeil Pigmentclar de La Roche Posay, une efficacité anti-taches

Cette marque leader en France et en Europe s’attaque sérieusement à ce problème qui chagrine de nombreuses femmes en ce printemps à la sortie de l’été. Son origine est multiple : le stress, les UV et le vieillissement, mais aussi les hormones. Le problème avec ces taches ou irrégularités, c’est que même si vous avez trouvé une crème qui les estompent et qu’elles disparaissent visiblement en hiver en raison d’une faible exposition aux UV, elles peuvent revenir aux mêmes endroits ou se déplacer dès le retour des premiers rayons de soleil au printemps. Cela s’explique en raison d’un dérèglement non seulement au niveau des mélanocytes (cellules responsables de la pigmentation de la peau, répartition hétérogène de la melanine) situés dans les couches profondes de l’épiderme, mais également dans le derme et dans la jonction dermo-épidermique qui constituent l’environnement du mélanocyte. Pour réguler ces désordres pigmentaires qui brouillent le teint, La Roche Posay a élargi le champs des actifs : anti-taches, anti-oxydant, exfoliant et apaisant. Une réponse élargie pour une gamme courte : un sérum et un contour de l’oeil Pigmentclar.

La tache, même traitée, peut réapparaitre. L'anti-récidive, un must
La tache, même traitée, peut réapparaitre. L’anti-récidive, un must !

Le sérum s’applique sur le visage et les mains et doit être complété par une crème protectrice SPF15 minimum. Les tests d’efficacité ont été effectués sur la base du sérum appliqué le soir complété d’un soin SPF50 le matin sur la zone des mains. Un test clinique avec une méthodologie inspirée de celle utilisée pour les médicaments puisque l’efficacité du duo a été évaluée par rapport à celle du support sans les actifs complété du même soin SPF50. Les résultats mettent une efficacité légère à 4 semaines et de façon plus marquée à 12 semaines sur l’intensité des taches, mais surtout pour la première fois, l’efficacité sur la réapparition des taches 3 semaines après l’arrêt du traitement a été évaluée. Une action anti-récidive prouvée !  En revanche, aucune indication n’est donnée sur l’évolution du nombre de taches. Au global, comme pour les rides, on est sur des timings longs, c’est pourquoi la qualité de la texture est primordiale.
Quant à l’anti-cernes, son originalité réside dans sa double action sur les cernes bleus et les cernes bruns, les premiers étant dus à la stase nocturne et à une mauvaise micro-circulation sanguine, les seconds à une surproduction de mélanine sur la zone du contour de l’oeil. Des cernes marqués qui nous font ressembler à un panda. La formule pêche du soin Pigmentclar est enrichie en caféine, l’actif de référence contre les cernes bleus, et en pigments réflecteurs de lumière (technologie optique) pour illuminer le contour de l’oeil. Enfin, son tube bénéficie d’un applicateur métal pour réaliser un auto-massage qui rafraichit et défatigue le contour des yeux.

Ce qui me plait dans cette ligne, ce sont les qualités d’usage des 2 formules, le serum à la texture crémeuse est très agréable – j’ai vite adopté ce geste avant l’application de ma crème protectrice le matin et la crème de nuit le soir – et la très bonne tolérance des formules, une nécessité absolue pour cette marque vendue en pharmacie. Préoccupée par ce problème de désordre pigmentaire, il y a 2 ans, j’avais été voir ma dermato qui m’avait prescrit une crème à l’hydroquinone que j’avais mal tolérée et donc rapidement abandonnée.

Mon conseil : utiliser le serum matin et soir au printemps d’avril à juin et d’août à octobre, monter progressivement la protection solaire SPF 15, puis SPF30 le week-end et l’été. En cas de taches récidivantes, ne pas hésiter à passe à l’indice 50, l’écran total, même s’il blanchit et grisaille la peau. Une à deux fois par semaine selon la sensibilité de votre peau, procéder à une bonne exfoliation (article dédié à l’exfoliant, la clé d’une belle peau). Quant au soin yeux, bien masser le matin avec l’embout pour réactiver la circulation sanguine en cas de cernes bleus. Ne pas hésiter à en réappliquer le soir avant de sortir.
Prix indicatifs : serum 30ml à 34 euros, correcteur anti-cernes 15ml à 24 euros.

Si vous êtes intéressées par la façon dont les marques et les laboratoires conduisent les tests d’efficacité en vue d’obtenir des arguments publicitaires, vous pouvez lire l’article de ce blog La vérité sur les chiffres en pub