Nouveauté technique ou marketing ? mascara faux cils YSL, Clarins, Chanel: avis

geste mascara
Parce qu’il est le produit de maquillage le plus utilisé, le mascara fait l’objet de nouveauté pour chaque marque. Revue des nouveaux mascaras Clarins et YSL et du mascara culte Volume Ultra Noir de Chanel sous les angles technique, marketing et résultat en terme de volume ou d’effet faux cils pour intensifier le regard.

mascara faux cils

Le match technique entre YSL, Clarins et Chanel: brosse + formule + essoreur, les fondamentaux du mascara

De par sa forme et son look, la brosse du mascara effet faux cils The Curler d’Yves Saint Laurent est étonnante. C’est en fait, une double brosse : une brosse noire arrondie en fibres pour délivrer la formule et charger les cils en matière pour davantage de volume et un peigne rose qui sépare et recourbe les cils. Chez Clarins, la brosse du nouveau mascara est dotée de fibres ultra-souples pour bien accrocher aux cils et y déposer de façon homogène la matière, sans faire de paquets, ni surcharge. La pointe conique permet d’atteindre les petits cils des coins internes et externes des yeux. Ultra-classique, la brosse du mascara Volume de Chanel est facile à manier et permet une application régulière cil à cil. Le design de sa brosse avec des fibres montées en flocon de neige accroche comme il faut pour que les cils gagnent en volume.

brosse mascara curl ysl

La formule qui se distingue le plus est celle du mascara Supra Volume de Clarins : elle exerce une double fonction: maquillage et soin. Maquillage par le choix de pigments carbon black et ultra marine pour un résultat intense. Soin volumateur des cils grâce, notamment, à un complexe épaississant et de la vitamine B5 ou panthénol. Un volume objectivé sur cils nus en test clinique ! Chez YSL, les huiles de coco et de bambou assurent nutrition, souplesse et brillance aux cils. Pionnier, l’Ultra Noir de Chanel fut l’un des premiers mascaras à intégrer des pigments carbones.
Quant aux essoreurs, ils permettent de doser la formule pour multiplier les applications et faire varier les effets.

brosse mascara chanel clarins

Le marketing porte sur l’appellation et le packaging: tendance versus sobriété élégante

À l’écoute des millennials ou des jeunes de la génération Z (adolescentes), Yves Saint Laurent séduit par son nom porteur de promesse forte – effet faux cils the Curler. Son design s’inspire des nouveaux codes des réseaux sociaux en version chic, le rose métallisé. Simple et sobre, Chanel et Clarins rivalisent d’élégance en capitalisant sur la couleur iconique de leur maquillage, noir ou doré. Quant au prix, il se tient dans un mouchoir de poche, s’échelonnant entre 31€ et 34€.

Pièce stratégique dans l’offre maquillage de Saint Laurent, ce nouveau mascara fait l’objet d’une campagne réseaux sociaux, presse et affichage sous les traits de son égérie britannique et rock Edie Campbell. #curlpower #yslbeauty

Verdict effet volume ou faux cils après plusieurs utilisations

Le mascara YSL a délivré sa promesse par sa capacité à gainer et à recourber les cils. Un résultat proche du recourbe cils, la contrainte en moins. L’Ultra noir de Chanel réhausse les cils avec précision, avec un effet khol sur la frange. C’est désormais un produit culte de la maison Chanel. Quant à Clarins, il enrobe bien les cils, les recourbe facilement.  Mais je dois attendre encore plusieurs semaines pour vérifier l »épaississement des cils nus, cela m’intéresse vraiment !
YSL comme Chanel proposent l’application d’un primer ou d’une base rose pour la première, blanche pour la seconde. Mais pour l’avoir testé chez Dior (décrit dans ce post du blog), j’ai eu du mal à intégrer ce double geste dans ma routine. Le résultat du seul mascara volume me convenant au quotidien. Et vous, avez-vous adopté le geste du Primer mascara ?

Côté innovation, Chanel a annoncé la prochaine sortie du mascara Révolution doté d’une brosse imprimée en 3D. Dont la production devrait démarrer en ce mois de juin. À suivre…

Objet connecté beauté: la brosse intelligente Kerastase écoute vos cheveux

A l’occasion du CES de Las Vegas, les marques communiquent sur leur objet connecté innovant. Ainsi, la marque Kérastase du groupe L’Oréal annonce la sortie de la première brosse intelligente. Une première récompensée par le Prix International de l’innovation du CES. (Consumer Electronics Show, le salon de la high tech grand public à portée internationale). 

objet-connecte-brosse

Beauté : l’objet connecté de l’année, la brosse 3.0 signée L’Oréal et Withings présentée au CES

Parmi les nombreux objets connectés dans le salon phare de l’électronique qu’est le CES à Las Vegas, l’innovation la plus remarquée est la brosse connectée développée conjointement par L’Oréal et la start-up Withings. Une brosse intelligente capable d’écouter vos cheveux. Pour leur plus grand soin. Cette brosse 3.0 est équipée de capteurs électroniques pour collecter les données. Evaluer la qualité de la fibre capillaire, les techniques de brossage. Plus précisément le nombre, la vitesse et la puissance des coups de brossage.

brosse-hair-coach-mesures

Produit exemplaire de l’IoT (Internet of Things), cette brosse est même en mesure de déterminer si le cheveux est sec ou mouillé. Kérastase Hair Coach powered by Withings est équipé de microphone dernier cri pour enregistrer le bruit du passage de la brosse dans les cheveux.

brosse-intelligente-kerastase

Toutes ces données sont comparées à une base de données dotée d’algorithmes mis au point par L’Oréal via l’application pour établir un diagnostic capillaire sur mesure. Avec de nombreux conseils à la clé : comment améliorer sa technique de brossage, quelle est la nature des cheveux à l’instant T et comment adapter sa routine cheveux, quels produits et soins capillaires appliquer… Des questions que se posent souvent les femmes sur l’arbitrage entre cheveux colorés, secs ou fins. Cet objet connecté mesure aussi les effets des soins capillaires. Enfin, petit bonus utile : si vous vous brossez trop fort les cheveux, l’appareil vous l’indique en se mettant à vibrer. Découvrir la technologie qui se cache sous cet objet intelligent.

Cet objet connecté a un prix, prix dissuasif pour certaines, mais le prix de l’innovation

Il sera vendu autour de 200 euros à la mi-2017 dans les salons de coiffure Kerastase, sur le site de la marque kerastase.com et withings.com

Mon avis : Pour que cette innovation connectée séduise une large population, il faut qu’elle offre plus qu’une expérience ludique, un vrai service beauté. Un service qui puisse justifier son appellation de coach et qui justifie de garder l’appli sur son mobile. Un arbitrage qui se fait au quotidien compte-tenu du nombre de création et de proposition de nouvelles applications. Parmi les bénéfices avancés à date : la réduction de la casse des cheveux. Cette innovation n’est pas sans partager des points et capteurs avec le nouveau sèche-cheveux Dyson, bourré lui aussi de capteurs. (cf l’article que je lui ai dédié sur le blog ici).