Injonction : Vegan qui pourra

injonction vegan

Vous n’avez pas pu passer à côté de cette injonction vegan qui pénètre tous les domaines de notre vie. Une vraie déferlante
Nous avons d’abord céder au bio, puis au consommer local et désormais nous voilà en train de devenir vegan. Vé…quoi ? Végétarien ? Et bien c’est encore plus que ça, voyez-vous ! Il s’agit de ne plus consommer AUCUN produits issus de l’animal. Nourriture bien sûr, mais aussi vêtements, chaussures, accessoires… RIEN DE RIEN.
Alors loin de moi l’idée d’encourager la mort de l’agneau ou du gentil veau sous prétexte d’une bonne côte première ou d’une réconfortante blanquette. NON
Moi aussi j’aime les animaux et moi aussi je me se soucie de leur bien être !
Alors comment faire ? Le problème, c’est que nos traditions culinaires reposent sur cet art de vivre gastronomique que le monde entier nous envie. Vous remarquerez d’ailleurs que cette tendance sans viande vient de pays moins attachés que nous aux plaisirs de la table… Mais j’admets qu’il n’est pas absolument nécessaire de dévorer une côte de boeuf ou une escalope milanaise à chaque repas…
Mangeons les carottes pas le lapin !
Du côté de notre garde-robe, la mode bannit de plus en plus la fourrure et c’est bien ainsi.
Car on peut être au top du style sans torturer zibelines, renards et visons . D’autant que des alternatives très créatives existent et des grands noms de la couture ont déjà exclu la fourrure véritable de leurs collections.
Quant aux chaussures, vous aurez remarqué comme moi que la plupart des gens passent déjà leur vie en baskets…Et pas que les « Djeuns » ou les enfants !
Femmes d’affaires, banquiers, libraires et même grands-parents, tout le monde en baskets !
La basket n’est pas faite pour flâner mais pour aller plus vite, ça tombe bien, on court tout le temps.
Les escarpins dans le sac, on avale le bitume à grandes enjambées sur des semelles aérodynamiques. Cela va sans doute avec cette nouvelle longévité, maintenant on ne devient plus vieux, on avance en âge…et c’est vrai qu’avec des baskets c’est plus confortable !
À propos d’avancer en âge, il y a notre beauté ! Voilà un sujet de la plus grande importance,
n’est-ce-pas ? Eh bien là aussi le vegan gagne du terrain.
Crèmes 100%… sans rien dedans !! Il est vrai que ça peut pas faire de mal …
En conclusion je vous l’annonce, bientôt des vaches sacrées déambuleront sur les Champs Elysées, « amazone » portera bien son nom, car bien sûr ils livreront à cheval…
Et grâce à nos nouvelles habitudes, nous seront passés de carnassiers excités, belliqueux et impatients à bio-véganos-locavores super cools et plein d’amour envers notre prochain.
Allez, je trinque à votre bien-être avec mon smoothie betterave-gingembre !

Babette Koenig

Parce qu’elle croque nos envies et nos états d’âme avec finesse, j’ai le plaisir d’accueillir sur mon blog les chroniques illustrées « Miss Beauty », des traits d’humeur pleins d’esprit. Cette injonction vegan, nous la vivons au travers des media, mais surtout des jeunes qui nous entourent et embrassent cette philosophie de vie au quotidien. Doucement nous l’adoptons en craquant pour des baskets vegan Veja par exemple ou en supprimant viande et poisson le soir. Les premiers pas vers un régime vegan. Ne manquez pas de lire la précédente chronique de Babette dédiée à ses voeux pour l’an neuf. Et de visiter son site pour découvrir ses nombreux talents.

Luxe durable : Hugo Boss lance ses baskets vegan

Surfant sur les tendances cruelty free et développement durable, la marque de luxe Hugo Boss lance une collection de baskets vegan. Elle rejoint là les aspirations, voire les attentes des générations Y et Z en termes de mode éthique et sans exploitation animale. Une évolution que tentent d’embrasser les groupes de luxe pour répondre à la demande de sens et d’engagement des consommateurs vis à vis des marques.

Hugo Boss innove avec ses chaussures vegan pour homme au design durable

Dans la conception entière de ces baskets, chaque partie de la chaussure a été dessinée pour respecter le développement durable. Un modèle en terme d’écoconception incluant design, sourcing et production. Elles sont fabriquées à partir d’un matériau naturel, du cuir végétal à base de fibres de feuilles d’ananas brevetées Pinatex.

luxe durable chaussures

Les différentes couleurs proposés – bleu, noir, jaune ou orange – ont toutes été élaborées à partir de teintures végétales, et non chimiques. La semelle des baskets est en plastique polyuréthane recyclé (TPU). Des lacets en coton bio équipent ces chaussures.

Pour minimiser l’impact sur la planète, elles sont présentées dans une boite en carton recyclé à 100% et papier biodégradable. Le process intègre également la dimension commerce équitable puisque Pinatex permet aux producteurs d’ananas de vendre ces fibres issues des déchets. Les fibres d’ananas sont traitées pour obtenir une alternative souple au cuir. une alternative hautement durable comparée au cuir qui a un impact lourd sur l’environnement. Plus d’info sur le site hugo boss

hugo-boss-vegan

Voir la vidéo ci-dessous. 

De son côté, Adidas annonce le lancement de sa paire de running 100% recyclable, FUTURECRAFT-LOOP, pour 2021. Elle vient de présenter le prototype de cette paire de basket qui va être testée par 200 personnes pour l’améliorer.

La démarche de développement durable et d’éco-conception est aujourd’hui en tête des préoccupations de la filière Mode et Luxe. Ainsi, le ministère de l’économie et le ministère de la culture avec la présence de Frank Riester ont signé avec le Conseil Stratégique de la Filière Mode et Luxe un document fixant les objectifs et les axes de développement de la filière. L’un des axes de travail porte sur l’économie circulaire, du recyclage du textile et du coton usagé à la production du premier fil français de polyester recyclé. Avec l’implication des grands groupes et des fédérations concernées.
Pionnier dans le recyclage luxe, la Maison Hermès a créé petit H utilisant ses chutes de cuir décrit dans ce post. Par ailleurs, vous pourriez être également intéressé(e) par cet article du blog expliquant les différences entre cosmétique vegan et cruelty free.

[Communication] Adidas questionne la (les) célébrité pour son modele Superstar

Adidas puise dans son mythique patrimoine et relance son modele Superstar créé en 1969 pour les stars du basket. Pour soutenir ce lancement, la marque Adidas déploie une campagne 360° : affichage, digital et street marketing. Décodons ce produit culte et la communication qui lui est dédié. Une campagne tout en noir et blanc au traité arty qui confère toutes ses lettres de noblesses à la marque Adidas. Une premiumisation réussie !

adidas-originals-ss15-superstar-modele

Superstar, un modele de basket vintage à la stratégie premium.

Conçue à l’origine pour les joueurs de basketball, ce modele a longtemps été adopté par les rappeurs, de Run DMC à beastie boys, pour devenir un symbole de la street fashion. Mais aujourd’hui, l’objectif de la marque est de recréer le désir autour de ce modèle de sneakers tout en lui redonnant du statut. Un statut qui se construit en s’appropriant les codes du luxe : mythe fondateur, gestion de la rareté, recours à des personnalités iconiques pour promouvoir le modèle, distribution sélective. Les visuels de la campagne associent les codes de la marque Adidas : logo, typo et les 3 bandes aux codes noir et blanc de luxe. Or, les termes de superstar et de célébrité sont aujourd’hui galvaudés et pour son re-lancement, la marque Adidas Originas a décidé d’interroger des stars planétaires sur la notion de superstar et d’aller contre les idées reçues. Plus de détails sur ce modèle vendu à 120€ ici.

adidas-superstar-campagne-pub

Des célébrités mobilisées et questionnées pour le relancement de la Superstar.

Des célébrités issues de la musique, du foot ou du basket américain pour définir en creux le concept de Superstar. Ainsi le producteur américain Pharrell Williams poursuit sa collaboration avec Adiidas Originals. En fin d’année, il avait participé à la conception de 3 modèles Stan Smith revisités, twistés, décalés et hauts en couleur. Interrogé sur la définition de superstar, il répond sur le mode des réseaux sociaux, l’un des puissant marqueur de la célébrité pour les jeunes : »Ce n’est pas une question de nombres de vues, de partage ou de likes ». De son côté, l’icône David Beckham refuse le lien entre superstar et mode. La superstar ne se définit pas par ses fans, mais par ce qu’elle réalise.

Quant à la chanteuse Rita Ora, pour elle, superstar ne se limite pas à la vision qu’en ont ses fans, à l’exposition de son quotidien. Enfin, pour le basketteur américain Damian Lillard, la notion de superstar revêt une idée qui va au-delà du bruit qu’elle émet autour d’elle.

Pour dénoncer les idées reçues sur la superstar, la marque a confié à Karim Huu Do la réalisation d’un film en noir et blanc. Un traité à la froid graphique et émotionnel qui reprend les codes de l’intemporalité, soulignant par la-même la capacité d’un modèle comme la Superstar à traverser les époques et à s’affirmer comme un accessoire iconique. Découvrir le film #OriginalSuperstar ci-dessous.

Cette campagne de communication associe digital et présence sur les réseaux sociaux, affichage urbain, street marketing et évènementiel. Compte-tenu de la qualité des visuels et du dépouillement stylistique, cette communication fonctionnera très bien en affichage. Voici les ambassadeurs de la Superstar.

ambassadeurs-superstar-adidas

Un pop-up pour souligner l’événement est ouvert au BHV jusqu’au 25 janvier.

Edit : la collaboration avec Pharrell Williams se poursuit en mars avec la sortie de la superstar en 50 couleurs. Quel magnifique pantonier ! Et un pop-up store dédié au Citadium Caumartin à côté des grands magasins. Prix : 100 €.

adidas-superstar-50-couleurs

Découvrir également une autre publicité jouant le noir et blanc, la communication Instant Chanel pour les montres et celle dédiée à la mode Chanel pour ce printemps avec Gisele Bündchen ici.