Sur-mesure: concevoir couleur, matière, fond de teint Adidas, Lancome en 1 à 4h

Concevoir à son gré le vêtement ou le fond teint de ses rêves en moins de 2 heures, voilà ce qu’offre le sur-mesure proposé par Nike, Lancôme ou Adidas à l’ère digitale. La personnalisation valorise le client, lui donne le sentiment du sur-mesure (longtemps l’apanage du vrai luxe), de la singularité, voire de la créativité. Cette démarche est avant tout centrée sur le client, elle démontre une bonne connaissance de ses attentes par les marques qui offre cette customisation. Voici quelques initiatives tendance qui inspirent les autres marques.

sur-mesure

Sportswear: Nike et Adidas encouragent le sur-mesure grâce à la réalité augmentée

Depuis 2010 et l’implantation des premiers studios NikeID dans la boutique Nike des Champs-Elysées, le service de personnalisation des baskets Nike a progressé au-delà de la couleur, des motifs, de la taille, de la semelle… À l’époque, 80 modèles ou références étaient disponibles.  Aujourd’hui, la nouvelle génération de Nike ID mise sur l’innovation qu’est la réalité augmentée et la rapidité. Ainsi, à New York, la marque à la virgule propose au client de concevoir des baskets personnalisés en 90 minutes. la réalité augmentée permet de visualiser les motifs sur la paire de sneakers pour faciliter le choix. Une expérience éphémère à la fois interactive et ludique qui crée le buzz auprès des Millennials et l’envie de venir en boutique ! C’est la Nike Makers experience à découvrir dans la vidéo ci-dessous.

Quelques mois plus tôt, Adidas offrait en 2017 à Berlin le sur-mesure digital Knit for You. Plus précisément, il vous est possible de choisir les matières et couleurs qui vous tentent. La technologie fait le reste : prise de mesure du corps au millimètre près, et 4 heures après, vous repartez avec votre sweat fabriqué sur place et coupé au laser (Storefactory) au gré de vos désirs et sur-mesure !

sur-mesure Adidas

Fond de teint sur-mesure, correspondant à votre carnation en moins d’1 h chez Lancôme

De son côté, Lancôme vous propose sur rendez-vous de fabriquer votre fond de teint sur-mesure aux Galeries Lafayette Haussmann. Un fond de teint qui « matche » parfaitement ou correspond à votre carnation, cette dernière étant mesurée par colorimétrie en trois points du visage par la conseillère beauté. Un scan de la peau est réalisé avec une sonde brevetée.Teint particulier, tel est son nom, offre une texture fluide longue tenue dont on peut choisir le niveau de couvrance et le degré d’hydratation selon son type de peau.

Le fond de teint se fabrique sous vos yeux : dosage des différents pigments, agitation pour mélanger au mieux la texture avec les actifs et les pigments, sertissage et étiquetage. Une innovation protégée par 9 brevets qui permet 72 000 combinaisons possible. Pas de faux pas maquillage, fini les démarcations de fond de teint. Et ce, en moins d’une heure. Pour un rendez-vous sur le stand Lancome, appeler au 01.44.91.96.58. Découvrir le processus de fabrication de ce fond de teint sur mesure en vidéo

sur-mesure
Le digital permet également d’améliorer l’expérience en point de vente et l’accueil client par la prise de rendez-vous. Ainsi, Chanel a investi dans la société numérique Farfetch pour offrir un service VIP à ses clientes. En savoir plus dans cet article du blog ici.

Au final, le numérique et les puissants algorithmes permettent de personnaliser, de proposer des produits sur-mesure. Des innovations qui, pour l’heure, sont avant tout utilisées en communication par les marques car accessibles à un petit nombre de clients via des pop-up stores (Adidas, Nike) ou quelques stands de grands magasins (Lancôme aux Galeries Lafayette Haussmann). Une pratique qui se généralisera demain si les coûts de fabrication sous vos yeux baissent. 

[Communication] Adidas questionne la (les) célébrité pour son modele Superstar

Adidas puise dans son mythique patrimoine et relance son modele Superstar créé en 1969 pour les stars du basket. Pour soutenir ce lancement, la marque Adidas déploie une campagne 360° : affichage, digital et street marketing. Décodons ce produit culte et la communication qui lui est dédié. Une campagne tout en noir et blanc au traité arty qui confère toutes ses lettres de noblesses à la marque Adidas. Une premiumisation réussie !

adidas-originals-ss15-superstar-modele

Superstar, un modele de basket vintage à la stratégie premium.

Conçue à l’origine pour les joueurs de basketball, ce modele a longtemps été adopté par les rappeurs, de Run DMC à beastie boys, pour devenir un symbole de la street fashion. Mais aujourd’hui, l’objectif de la marque est de recréer le désir autour de ce modèle de sneakers tout en lui redonnant du statut. Un statut qui se construit en s’appropriant les codes du luxe : mythe fondateur, gestion de la rareté, recours à des personnalités iconiques pour promouvoir le modèle, distribution sélective. Les visuels de la campagne associent les codes de la marque Adidas : logo, typo et les 3 bandes aux codes noir et blanc de luxe. Or, les termes de superstar et de célébrité sont aujourd’hui galvaudés et pour son re-lancement, la marque Adidas Originas a décidé d’interroger des stars planétaires sur la notion de superstar et d’aller contre les idées reçues. Plus de détails sur ce modèle vendu à 120€ ici.

adidas-superstar-campagne-pub

Des célébrités mobilisées et questionnées pour le relancement de la Superstar.

Des célébrités issues de la musique, du foot ou du basket américain pour définir en creux le concept de Superstar. Ainsi le producteur américain Pharrell Williams poursuit sa collaboration avec Adiidas Originals. En fin d’année, il avait participé à la conception de 3 modèles Stan Smith revisités, twistés, décalés et hauts en couleur. Interrogé sur la définition de superstar, il répond sur le mode des réseaux sociaux, l’un des puissant marqueur de la célébrité pour les jeunes : »Ce n’est pas une question de nombres de vues, de partage ou de likes ». De son côté, l’icône David Beckham refuse le lien entre superstar et mode. La superstar ne se définit pas par ses fans, mais par ce qu’elle réalise.

Quant à la chanteuse Rita Ora, pour elle, superstar ne se limite pas à la vision qu’en ont ses fans, à l’exposition de son quotidien. Enfin, pour le basketteur américain Damian Lillard, la notion de superstar revêt une idée qui va au-delà du bruit qu’elle émet autour d’elle.

Pour dénoncer les idées reçues sur la superstar, la marque a confié à Karim Huu Do la réalisation d’un film en noir et blanc. Un traité à la froid graphique et émotionnel qui reprend les codes de l’intemporalité, soulignant par la-même la capacité d’un modèle comme la Superstar à traverser les époques et à s’affirmer comme un accessoire iconique. Découvrir le film #OriginalSuperstar ci-dessous.

Cette campagne de communication associe digital et présence sur les réseaux sociaux, affichage urbain, street marketing et évènementiel. Compte-tenu de la qualité des visuels et du dépouillement stylistique, cette communication fonctionnera très bien en affichage. Voici les ambassadeurs de la Superstar.

ambassadeurs-superstar-adidas

Un pop-up pour souligner l’événement est ouvert au BHV jusqu’au 25 janvier.

Edit : la collaboration avec Pharrell Williams se poursuit en mars avec la sortie de la superstar en 50 couleurs. Quel magnifique pantonier ! Et un pop-up store dédié au Citadium Caumartin à côté des grands magasins. Prix : 100 €.

adidas-superstar-50-couleurs

Découvrir également une autre publicité jouant le noir et blanc, la communication Instant Chanel pour les montres et celle dédiée à la mode Chanel pour ce printemps avec Gisele Bündchen ici.