Innovation : consommables livrés automatiquement cartouches encre HP, rasoir Bic

Au-delà des produits, les marques innovent dans les services qui les accompagnent, facilitent la vie et font gagner du temps. Focus sur les consommables que sont les lames de rasoir ou les encres pour imprimante. Ainsi, Bic propose un nouveau coffret rasoir + lames conçu autour d’un forfait mensuel. De même, HP propose lors de la vente de l’imprimante, un service automatique de réassort de vos cartouches d’encre. Plus besoin de courir après un revendeur souvent en rupture. Plus de stress le lundi matin face à l’urgence de se raser et les lames de rasoir introuvables ou totalement usée !

forfait rasoir

Service de livraison automatique de consommables – lame de rasoir Bic et cartouche encre HP – Malin !  

Face à un consommateur connecté dont les habitudes et les attentes ont changé, les marques innovent en termes de service. En effet, le client aujourd’hui recherche gain de temps et praticité quitte à payer plus cher. Exigeant, il veut accéder à ses produits anywhere any time (n’importe où, n’importe quand). La marque Bic et le fabricant d’imprimantes HP innovent en transformant le produit en service sur abonnement. De fait, ils font évoluer l’expérience client en proposant un forfait abonnement en ligne pour recharger en lames de rasoir ou en encre.

BIC ZOOM RASOIR 5 LAMES
Ainsi, dans sa nouvelle offre, Bic lance en France sa première offre d’abonnement sur internet de rasoirs rechargeables pour hommes au travers du BIC SHAVE CLUB. Il permet au consommateur de recevoir à domicile un rasoir ultra performant, à un prix compétitif puis, à la fréquence de son choix, ses nouvelles recharges de lames. Une recette déjà en oeuvre aux Etats-Unis depuis 4 ans. Avec deux offres de prix :

  • 5€ par mois pour le rasoir à 3 lames pour un rasage rapide et efficace, un rasoir muni d’un manche ergonomique et doté d’un grip en caoutchouc anti-glisse
  • 9€ par mois (5€ le premier mois) pour le rasoir à 5 lames mobiles à technologie brevetée pour un rasage de près et un meilleur confort. Un rasoir muni d’un manche ergonomique et doté d’un grip en caoutchouc anti-glisse. 

rasoir ergonomique bic

L’homme choisit le rythme des livraisons en fonction de ses habitudes de rasage. Notamment s’il abandonne le rasage le week-end. Une proposition donc sur-mesure que chacun personnalise à son gré.

consommables

Quant à HP et son service Instant Ink, plus malin encore, la livraison des cartouches d’encre s’effectue automatiquement dès qu’on approche de la fin. C’est l’imprimante elle-même qui informe HP de la proximité de l’épuisement de la cartouche d’encre via internet. Une approche également sur mesure et sans engagement. Vous calculez vos besoins a priori en fonction du volume des impressions. Vous recevez tous les mois ou tous les 3 mois vos nouvelles cartouches couleur ou noir livrées a domicile. Plus besoin de courir après un revendeur souvent en rupture : Fnac. Darty, Office dépôt… Et donc moins de stress face à l’urgence de l’impression d’un e-billet de train ou d’avion. Avec un forfait qui débute dès 3 €/mois.  En savoir plus sur HP Instant Ink ici.

encre imprimante

Mon avis : Ce service de remplacement automatique d’encre par abonnement s’appuie sur le principe de l’économie circulaire. Il est meilleur pour l’environnement car il prend en charge le recyclage des cartouches. Cette démarche environnementale devrait donc séduire les Millennials. Auprès desquels les box sur abonnement ont rencontré un grand succès.

Ces 2 fabricants Bic et HP sont sur une logique de consommables générateurs de bénéfice. Ils gagnent plus d’argent avec les lames et les cartouches d’encre que sur le rasoir rechargeable ou sur l’imprimante.

Les dessous de My Little Box, une start-up séduisante et décalée

Ouverture des portes de My Little Paris et My little box
Ouverture des portes de My Little Paris et My little box

J’ai eu la chance de découvrir récemment les bureaux communs de My Little Paris et de My Little Box, des bureaux loft à l’esprit design et convivial, et de m’entretenir avec sa directrice Marketing Sarina.  Voici  quelques idées que nous avons partagées ensemble pour comprendre le succès et l’esprit de cette box, leader en France.

La genèse des box.

Le concept de la box, m’explique Sarina Lavagne,  est né il y a 3-4 ans avec Birchbox aux Etats-Unis. Il n’est pas sans lien avec le coffret naissance distribué dans les maternités sponsorisé par Pampers mixant taille d’essai et vrais produits. Fany Péchiodat, la fondatrice de My Little Paris, en a eu l’idée après un voyage à San Francisco. Ancienne de L’Oréal et du Club des créateurs de beauté, elle s’appuie sur une expertise cosmétique et e-commerce.

my-little-box

Les clés de succès et la clientèle.

Lancée il y a 2 ans, My little box s’est appuyée sur la base du million d’abonné(e)s du site My little Paris créé en 2008. Rendez-vous mensuel, elle est livrée à 80 000 unités tous les mois grâce au bouche à oreille. Ses clientes en sont d’excellentes ambassadrices et je peux témoigner que tout le bureau est au courant de l’arrivée de la nouvelle box, la première livrée se faisant une joie de partager avec l’ensemble de ses collègues le contenu et les surprises de la boite. C’est à la fois un moment d’ « excitement » -en français excitation- entre copines ou un moment pour soi selon l’endroit où on la réceptionne. Bénéficiant du fort engagement de ses abonnées, la box a de très nombreuses retombées dans les media sociaux et dans la blogosphère. Ces dernières sont âgées en majorité de 25 à 30 ans, un peu plus jeunes et plus provinciales que l’audience de My Little Paris qui comptent avant tout des femmes actives parisiennes âgées de 30 à 35 ans à l’instar de sa créatrice. La fidélité à la box est récompensée par des petites attentions aléatoires comme le bouquet de fleurs adressé à l’anniversaire ou l’invitation à une soirée d’été au bureau, dans ce joli lieu insoupconné du boulevard Rochechouart.

Le mur de boites my little box
Le mur de boites beauté my little box

Les codes de my litlle box.

C’est toujours la dessinatrice et associée japonaise Kanako qui illustre les boxes comme le site et fait souffler un esprit poétique et décalé. Chaque box contient une carte, un magazine depuis 1 an, des accessoires de mode ou lifestyle qui la différencient des autres boxes comme Birchbox, GlossyBox, Joliebox, et un pochon beauté  avec 2 produits de beauté full size/ format vente et un format taille voyage, la crème précieuse à l’immortelle de L’Occitane. Dont un produit de la marque My little Beauty, en l’occurrence pour la boite beauté du mois d’août, un stick lèvres. Un savant dosage entre piliers de marques connues et découvertes de petites marques. Des marques discrètes et originales, ravies de se faire connaitre auprès de cette cible jeune, à l’instar d’Isabelle Carron, la fondatrice d’Absolution que j’ai interviewée dans l’article le premium du bio, et qui m’avait confié sa grande satisfaction à l’égard de son opération sur-mesure avec My  little box. Pour rompre la routine, la box joue aussi la carte des collaborations, comme avec la créatrice Emilie luc-Duc, styliste du prêt-à-porter Repetto pour la boite beauté de juin.

Thé galcé sur la terrasse du Peninsula et ouverture de my little box (article à venir)
Le contenu beauté de my little box- la boite d’aout

my little box aout

Au global, une start-up digitale au succès indéniable puisque My little box est leader en France et représente désormais 65% du chiffre d’affaires. Présente en Belgique, au Japon avec un concept légèrement différent, elle se lance à Londres et compte s’appuyer sur sa notoriété auprès de la forte communauté des expatriés français. Une start-up qui a attiré la curiosité d’Aufeminin.com qui a racheté 60% des parts en décembre pour appuyer l’internationalisation et la diversification (sites de e-commerce my little beauty et my little corner autour d’éditions limitées, sans compter les box gambettes, le site web et la newsletter Merci Alfred pour les hommes). Un business model qui conjugue media, contenu et produits à l’ère du digital et qui partage ses ressources avec My little paris.
Côté initiatives intéressantes de la concurrence, notons que le pionnier et leader Birchbox a ouvert il y a tout juste un mois une boutique en dur à New York pour présenter physiquement son offre, proposer de créer sa propre boite et prodiguer ses conseils en direct et en face à face. Une réponse à la demande de personnalisation et de sur-mesure croissante, une tendance qui ne cesse de croître. Quand le digital rencontre le monde physique…

Mon conseil : abonnement de 3 à 12 mois que vous pouvez offrir à vos amies. Elles penseront à vous à chaque fois qu’elles ouvriront la box. Prix 16,9€ par mois et c’est un moyen agréable pour découvrir de petites marques ou tester des produits cultes sans débourser beaucoup. Ce peut même être une initiation à la beauté pour les plus jeunes.

Une ambiance cocoon à l'instar des beauty box
Une ambiance cocoon  dans les bureaux à l’instar des beauty box

Enfin, je ne peux conclure sans partager avec vous des vidéos petits bijoux d’humour créées par My Little Paris dénonçant les travers des parisiens et leurs phrases toutes faites. En voici une symbolique des échanges au bureau toujours d’actualité.

Ce que disent les parisiens au bureau par My_Little_Videos

Et vous, avez-vous déjà expérimenté une beauty box ? Qu’en pensez-vous ? Connaissez-vous la Box de L’Oréal Luxe pour ces marques Lancôme, Armani, Diesel, Biotherm en 2016 décrite dans ce post du blog, un produit d’appel pour son site e-commerce Ma Beauté Luxe