Vitrines 2.0 Burberry au Printemps, c’est déjà Noël !

Ce week-end, petits et grands se massaient déjà devant les vitrines digitales et artisanales Burberry au Printemps Haussmann. L’enchantement d’un luxe twistant high tech et marionnettes, virtuel et réel. Des vitrines interactives riches en contenus accessibles par vos smartphones et un environnement sonore made in Burberry, marque ultra-branchée musique et digital comme en témoigne son flagship de Regent Street à Londres. C’est incontestablement la marque de luxe pionnière en digital.

Vitrines interactives de Noël au Printemps - illustration Tom Haugomat
Vitrines interactives de Noël au Printemps – illustration Tom Haugomat

Des vitrines 2.0 contant Noël, voyage magique par Burberry.

Après Chanel, Dior et Prada, pour ce Noël, c’est Burberry qui investit 11 vitrines du Printemps Haussamnn et la façade de 7 mètres. Une mise en scène autour du voyage magique d’un petit garçon 100% british (cheveux en pétard + taches de rousseur) muni de son parapluie et de son teddy bear de Londres à Paris, sans oublier le trench Burberry ! Au-delà des décors féériques évoquant le flagship Burberry du 121 Regent Street, les toits de la City et Big Ben, la tempête au-dessus de la Manche, puis Paris et la silhouette mythique du Printemps Haussmann, les vitrines sont mises en scène avec les marionnettes animées par Jean-Claude Dehix, des poupées en tissus british évoquant les groupies toutes vêtues de Burberry, des musiciens et les gardes royaux emblématiques de l’Angleterre, ainsi que des accessoires emblématiques de Burberry : sacs, parapluies… La poésie, l’audace sont au rendez-vous grâce à des paysages oniriques  et au parti-pris d’univers opposés : l’envers et l’endroit, l’énorme et le minuscule, le réel et le virtuel, fil rouge des vitrines. Une narration magique et digitale qui capitalise sur les codes iconographiques de Burberry, le tartan, le trench, la pluie, l’humour british et le décalage propre au luxe.

vitrine-marionettes-pluie-Burberry

vitrine-noel-big-ben

Ma vitrine favorite avec le petit train de pochettes, le sac tunnel et les bottines English Rose en cerf
Ma vitrine favorite avec le petit train de pochettes, le sac tunnel et les bottines English Rose en cerf

vitrines-gardes-Burberry

Pour la première fois, les vitrines du Printemps sont interactives, s’adressant ainsi aux petits et aux grands. Ces derniers peuvent interagir avec les décors en se connectant à la Wi-fi du Printemps. Ils peuvent ainsi devenir les maîtres du temps, diriger une flotte de bateaux ou déclencher une tempête. Une bande-son accompagne le parcours, dramatisant certaines vitrines. Evidemment pointue à l’image de la marque Burberry et de son PGD et directeur de Création, Christopher Bailey, fondu de musique qui n’hésite pas à organiser des évents musicaux dans son navire amiral à Londres, un magasin à la pointe de la technologie, précurseur dans le digital retail.

Le magasin ultra-digital Burburry sur Regent Street
Le magasin ultra-digital Burburry sur Regent Street

Pour animer les réseaux sociaux, on a la possibilité de créer des cartes postales virtuelles présentant une des scènes festives et de les partager.

Un partenariat people et mode entre Burberry et le Printemps.

L’inauguration des vitrines a eu lieu la semaine dernière, le jeudi 6 novembre, avec en guest stars, les égéries iconiques de Burberry, Kate Moss et Cara Delevingne. A cette occasion, le CEO du Printemps, Paolo de Cesare a souligné « Burberry représente un symbole de mode, de tradition et d’innovation, des valeurs que le Printemps est heureux de partager ». Et  de concrétiser au travers d’une collection capsule de mode à découvrir ici (robes de bal en chiffon de soie et organisa, trenchs en fourrure ou en cuir verni – The Kensington Pillar Box) et d’accessoires ainsi que d’une édition limitée du parfum My Burberry. Un parfum que j’ai décodé dans cet article ici et qui fait l’objet de vitrines dédiées.

vitrines-My-Burberry-parfum