Superproduction hollywoodienne pour les parfums Lancôme et Dior

La rentrée parfum est marquée par un doublé de superproduction hollywoodienne pour Lancôme et Dior.  Deux marques qui recherchent le podium des ventes pour la fin d’année : Lancôme pour le troisième opus publicitaire avec Julia Roberts pour La vie est belle, Dior pour son nouveau parfum Joy avec l’actrice Jennifer Lawrence.

superproduction

Julia Roberts rayonnante dans un décor 3D parisien pour La vie est belle – Lancome

Pour son parfum star lancé en 2012, Lancome signe à nouveau avec son égérie Julia Roberts qui contribue fortement à son succès. Une égérie ultra consensuelle à la notoriété mondiale et au pouvoir de séduction incroyable auprès de toutes les cibles d’âge.

julia roberts

Une formule gagnante qui permet au parfum La vie est belle de caracoler en tête des ventes en Europe et en France, et en N°3 dans le monde. Après le cinéaste James Gray, c’est le publicitaire Bruno Aveillan qui réalise cette superproduction hollywoodienne. Un réalisateur de pub qui a signé des films publicitaires iconiques du luxe tels L’Odyssée de Cartier ou Shalimar de Guerlain. Un réalisateur au pouvoir onirique incontestable et au budget publicitaire pharaonique que seules les grandes marques du luxe peuvent s’offrir. Dans un scénario à la trame inchangée, il prône ainsi la volonté de se libérer des convenances pour se réaliser soi-même. Le claim final change pour embrasser le bonheur et l’altruisme : Who will you make happy today ? La prouesse technique de ce film est d’avoir été tourné à Hollywood en studio avec 90 figurants sur fond d’écran vert pour incruster ensuite le décor parisien : Trocadéro, Tour Eiffel…

pub Lancome 2018

La raison de ces contraintes ? Le manque de disponibilité de l’actrice et star Julia Roberts, bloquée par le tournage d’un long métrage. Trois mois de post production ont été nécessaires pour finaliser ce film, sous la houlette de la talentueuseTitem Mouici que j’ai connue professionnellement. Bravo à toi Titem ! Au final, une évolution à la marge pour ce nouveau film. Pour ma part, j’eusse préféré un tournant plus marqué pour lui donner plus d’aspérités que les précédents. Mais on ne change pas une équipe qui gagne : égérie, jus, packaging, concept…

Superproduction hollywoodienne pour le nouveau Joy by Dior : star, piscine, robe longue

Jennifer Lawrence incarne le grand lancement de Dior, Joy, du même nom que le mythique parfum de Jean Patou lancé en 1929. Un monument de la parfumerie ! Un nom que LVMH s’est offert en rachetant la marque et que le groupe confie à Dior après J’adore Injoy.

Ce film publicitaire fait la part belle à l’élément eau qu’il pare de glamour, de fraîcheur et de sensorialité sous la caméra de Francis Lawrence. L’aura hollywoodienne de la star auprès des générations Y et Z fait écho au concept de ce parfum lumineux, énergisant. C’est une métaphore olfactive de la joie, un concept universel et tendance, un jus fleuri conceptuel signé du nez François Demachy (Détail de la fragrance sur origines-parfums).  Beaucoup de moyens sont mis sur la table car Dior n’avait pas réalisé de grand lancement féminin depuis 20 ans, depuis J’adore.  Un blockbuster s’annonce avec déjà 14 millions de vues pour le film sur Youtube.

Au final, entre ces deux créations publicitaires, je suis plus sensible à la créativité de Dior, au lancement d’un nouveau pilier au nom emblématique supporté par une actrice qui incarne la modernité. Et vous ?

Vous pourriez également lire le décodage du grand lancement masculin de Dior, Sauvage, dans cet article du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.