Séduction réussie pour Clarins Haute Exigence : soin, pub…

pub Clarins

Nouvelle formule et nouvelle pub, Clarins séduit avec son soin anti-âge. Décodons ensemble les clés de succès.  

La force de la nouvelle publicité est double, c’est à la fois le visuel shooté par Patrick Demarchelier, photographe star qui officie depuis 40 ans et a déjà eu droit à sa rétrospective au petit Palais en 2008, et le slogan. Ce photographe est également l’auteur de la nouvelle pub Dior Capture totale, mais pour Clarins, la démarche est vraiment différente.

Le nouveau visage Clarins shooté par Patrick Demarchelier

Le nouveau visage Clarins shooté par Patrick Demarchelier

Précédente campagne shootée par Guido Mocafico

Précédente campagne shootée par Guido Mocafico

Le choix du mannequin, la qualité du grain de peau, la coiffure décontractée, la quasi-absence de retouche contribuent à véhiculer son authenticité et son naturel. D’ailleurs, cela est une formidable avancée par rapport à la campagne précédente dont le visuel était très conformiste et collé à la représentation des femmes de 50 ans avec un mannequin aux cheveux blonds, coiffée d’un carré. Cette fois-ci, le mannequin a les cheveux bruns, longs, un style décontracté et un regard à la fois puissant et serein. La façon de montrer le grain de peau, les quelques taches de soleil, les rides d’expression en font un visuel très convaincant et attachant. Impactant et différenciant. Cela permet d’assoir l’accroche de cette pub « Belle et bien dans votre âge« , une injonction sympathique en rupture avec les codes du jeunisme.

Quant à la nouvelle formule, elle est à la fois fine et riche. Très consensuelle et voluptueuse, elle convient aux femmes de plus de 45 ans, elle pénètre facilement, nourrit, lisse et donne de l’éclat et de la souplesse sans laisser de film brillant sur la peau. Son parfum est discret et agréable, il se laisse vite oublier. Son mode d’action cible la densité de la peau qui diminue avec l’âge et la ménopause. La formule a été enrichie d’un nouvel actif extrait d’une plante de Madagascar pour relancer la synthèse du collagène et booster les fibroblastes, une action très classique et commune à l’ensemble des soins dédiés aux peaux matures. Ce qui est intéressant, c’est que l’efficacité sur la densité de peau a été mesurée par des tests ex-vivo (peau humaine issue de « déchets ou explants » suite à des opérations de chirurgie plastique maintenus vivants pour être le plus proche de la réalité en présentant de l’épiderme et du derme) et un test in vitro (souvent sur modèle de peau reconstruite à partir de cultures cellulaires en laboratoire, démarche commune à l’ensemble des soins cosmétiques).  Pour marquer les esprits, Clarins inaugure un nouveau type de sachet pour échantillonner la formule dans les magazines (photo ci-dessous). 

La nouvelle pub Clarins avec échantillon
La nouvelle pub Clarins avec échantillon

Ultra-pratique, il s’ouvre facilement même si vous avez les mains mouillées. Au contraire des sachets classiques, vous dosez facilement la quantité souhaitée et en plus, il se referme. Au dos, figurent les explications produit et oh surprise !!! Clarins y  mentionne les modifications hormonales, sujet tabou qu’elle tait volontairement dans sa publicité. Ciblant les femmes en pré ou post ménopause, la gamme Haute Exigence s’adresse aux femmes qui assument l’âge biologique de leur peau et recherchent des produits cosmétiques qui apportent une réponse globale, holistique et non ceux qui ciblent spécifiquement les signes de l’âge : perte de fermeté, rides marquées, contours moins nets. Pour cette même cible, la marque Vichy a créé Néovadiol et n’hésite pas dans sa publicité à appeler un chat et chat en précisant les carences hormonales dans sa body copie. Si avec Clarins, vous êtes bien dans votre âge, avec Vichy, vous êtes bien dans votre peau, un message proche et une tonalité sémantique très positive pour la même cible des peaux matures.

Convaincue du potentiel de cette nouveauté, la marque a développé un spot TV

Et vous, êtes-vous également séduite par cette pub et le modèle de femme quinqua qu’elle projette, ou par ce soin ? Lire également l’article sur les soins de L’Oréal s’adressant aux mêmes femmes.

NDR :Découvrir la nouvelle signature Clarins et sa campagne institutionnelle 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *