Les retouches pour affiner le corps enfin dénoncées en pub, la lutte anti anorexie

Après le tollé autour des affiches de Saint Laurent en mars, le décret contre les retouches publicitaires prônant la maigreur vient enfin de passer au JO. La France rattrape son retard dans la lutte conte la représentation de femmes trop maigres dans la publicité comme dans les défilés. Elle rejoint ainsi l’Espagne, la Belgique, l’Italie… pour lutter plus efficacement contre les fausses représentations du corps féminin qui créent un terrain propice à l’anorexie. Au-delà des mannequins trop maigres, c’est la représentation de la femme qui est ici questionnée par ces décrets.

retouches

Les retouches sur photo seront désormais mentionnées en publicité

C’est un grand pas de franchi dans la lutte contre les troubles alimentaires et contre l’anorexie. Les visuels publicitaires retouchés pour affiner la silhouette doivent désormais faire figurer la mention « photographie retouchée » depuis le 6 mai 2017. L’objectif est d’éviter que les jeunes filles aient pour représentation une image de la femme au corps idéalisé, ultra-mince voire maigre. Ces clichés les entretiennent dans la spirale de la maigreur extrême. En revanche, aucune obligation pour les retouches sur le visage via Photoshop, seul le corps est concerné.

retouches-kim-kardashian

En parallèle, un deuxième décret encadre l’activité des mannequins. Pour exercer son métier, chaque mannequin doit maintenant passer  une visite médicale auprès de la médecine du travail. L’un des critères d’obtention du certificat médical est l’indice de masse corporelle ou IMC. Cette mesure s’applique à tous les mannequins exerçant en France, qu’elles soient françaises ou européennes.  Parce que l’on a vu trop de mannequins d’une maigreur extrême aux défilés, ce décret se base sur les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Ainsi, une personne est considérée comme maigre lorsque son IMC (rapport entre poids et taille, méthode de calcul IMC ici) est inférieur à 18,5. Pour mieux protéger le milieu des mannequins de l’anorexie et autres troubles du comportement alimentaire, le médecin du travail décidera de délivrer le certificat de travail… ou pas.

mannequin maigre

Anorexie, un fléau qui touche avant tout les jeunes.

Environ 600 000 jeunes souffrent en France de troubles du comportement alimentaire, dont 40 000 de l’anorexie. Ce fléau représente la seconde cause de mortalité auprès des 15-24 ans après les accidents de la route. C’est pourquoi de nombreux pays ont décidé de s’appuyer sur un arsenal juridique pour lutter contre : l’Espagne en premier, suivie de l’Italie, de la Belgique, d’Israël, du Chili…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *