Pub Vuitton 2014 : le luxe et Photoshop en avant-première

Catherine Deneuve shootée par Steven Meisel pour la campagne Louis Vuitton 3014

Catherine Deneuve shootée par Steven Meisel pour la campagne Louis Vuitton 2014

La nouvelle campagne pub Louis Vuitton va s’afficher dans les magazines de février, elle met  en scène les muses de Marc Jacobs avec un usage abondant de Photoshop. Décodons ensemble cette pub.

Sofia Coppola avec Le nouveau sac NN14 de Louis Vuitton

Sofia Coppola avec Le nouveau sac NN14 de Louis Vuitton – © Steven Meisel

Les égéries choisies par Marc Jacobs pour sa dernière saison avant le passage de témoin à Nicolas Ghesquière sont ses muses favorites de Catherine Deneuve à Sofia Coppola, en passant par Gisèle Bündchen, Caroline de Maigret, Fan Bingbing, le top Edie Campbel … Elles évoquent ainsi l’univers du cinéma, de la mode et du rock, le glamour et le prestige et s’adressent à tous les continents pour communiquer la mondialisation de la Marque. Jeunes et moins jeunes, elles portent un même stylisme, un même esprit dans la mise en beauté pour une campagne de marque très forte et impactante sursignifiant la dimension intemporelle, universelle du luxe.

Gisele Bündchen pour Louis Vuitton 2014 - ph Steven Meisel

Gisele Bündchen pour Louis Vuitton 2014 – © Steven Meisel

Le maquillage est très étudié pour donner à voir une peau diaphane, un teint parfaitement lisse et le photographe Steven Meisel n’a pas lésiné sur les retouches pour les clichés de Catherine Deneuve notamment. La coiffure est très sophistiquée, l’usage de la laque abondant pour transmettre une visualisation féline de la femme, un glamour très envoutant. La  lumière et le décor choisi par le photographe contribuent à l’ambiance Dark de la campagne. 

Le stylisme chargé en plumes confère une tonalité Black Swann à cette campagne qui inscrit Louis Vuitton dans une une dimension glamour sombre. Quant aux modèles de sacs mis en avant, on retrouve du storytelling propre au luxe. Ainsi le nouveau sac NN14 apparu dans une multitude de variations lors du défilé Printemps-Eté 2014 s’inspire du patrimoine de la Marque, c’est une reproduction d’un sac commandé à Gaston-Louis Vuitton par un producteur de champagne en 1932, il est proposé dans 2 formats. On peut également noter que le monogramme est très peu visible dans cette campagne hormis sur le second visuel de Sofia Coppola. Louis Vuitton cherche à faire évoluer son image vers plus de luxe et plus d’exclusivité, la toile au  monogramme qui a assuré toute sa rentabilité le tirant vers le bas. LVMH en a fait les frais en bourse en réalisant la plus mauvaise performance des groupes de luxe en 2013 sur les marchés d’action européens.

Caroline de Maigret photographiée avec une expression plus vraie.

Caroline de Maigret photographiée avec une expression plus vraie. ©Steven Meisel

Seul le visuel de la française Caroline de Maigret, mannequin et productrice de musique, est moins sophistiqué, moins retouché et transmet davantage d’émotion. Le plus mélancolique de tous, il est en phase avec le dernier défilé de Marc Jacobs très noir présenté en octobre dernier. Dans l’attente du prochain esprit de la Marque et de sa communication avec la prise en main par Nicolas Ghesquière. A percevoir dès les prochains défilés de mars.

Lire également dans la même veine les articles sur la campagne pub Hermès 2014 et Photoshop et la pub

8 réflexions sur “Pub Vuitton 2014 : le luxe et Photoshop en avant-première

  1. Pingback: Expo Un siècle de créateurs mode venus d'ailleurs, fashion mix

  2. Pingback: La top Edie Cambelll omniprésente dans 6 campagnes pub

  3. Pingback: muses de Nicolas Ghesquiere au coeur de la campagne Automne Vuitton

  4. Pingback: Michelle Williams confirme son statut d'ambassadrice Vuitton, pub 2014

  5. Pingback: Vuitton crée l'attente et le désir autour de son sac NN14 star de 2014

  6. Pingback: Hermes distille la poésie quand Vuitton souffle la glace - Pub 2014 be

  7. Chère bloggeuse !

    Je partage votre avis sur le manque de naturel des muses de Marc Jacobs pour la dernière campagne LV, mais je pense que l’effet artistique de ces photos (en total cohésion avec l’idée froide et sombre voulue par la campagne publicitaire) peut, dans ce cadre là, justifier un tel travail-retouches. La beauté naturelle est soulignée par son irrégularité et l’univers de l’esthétisme cherche la perfection dans la régularité surnaturelle malheureusement …
    Philosophe d’un jour, bonjour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.