Pub luxe: Hermès et Burberry misent sur humour, jeu et poésie pour les fêtes

À l’approche des fêtes, les maisons de luxe déploient des campagnes empreintes d’humour de décalage ou de poésie à l’instar la pub luxe d’Hermès ou de Burberry. Il est vrai que la concurrence est rude sur les réseaux sociaux tant la période est cruciale pour les ventes d’accessoires en particulier.

pub luxe

Jeu et humour au coeur de la communication Hermès

Durant toute l’année 2018, la maison Hermès a opté pour le thème du jeu avec pour slogan Jeux drôles au 1er semestre (cf campagne décodée dans cet article du blog) et Jouez-la comme Hermès, c’est-à-dire la traduction littérale du claim utilisé en anglais pour cette saison. Une façon intelligente de dédramatiser le luxe, de le faire gagner en proximité et en sympathie pour séduire les nouveaux clients du luxe que sont les Milliennals, notamment en Asie.  

Côté digital, le sellier a créé un film empreint d’humour sur une audition de théâtre, intitulé Hermès on Stage. Respectant sa ligne éditoriale sur le plan formel comme sur le fond, ce film est très dépouillé, minimaliste pour valoriser le jeu des acteurs et leurs tenues ou accessoires. C’est bien sûr un alibi pour présenter les nouvelles pièces de la collection de prêt-à-porter Hermès et ses accessoires phares. Les deux acteurs endossent sept rôles successifs, mais surtout trente-deux accessoires du bracelets au carré de soie. Un casting très glamour et luxe, mais aussi une vraie performance ! À l’instar d’un de mes très bons moments de théâtre de cette année 2018 : Réparer les vivants d’après l’oeuvre de Maylis de Kerangal au Théâtre du petit Saint Martin. Découvrir ce casting Hermès ci-dessous

Pub luxe Burberry: une pépite d’humour dotée d’un casting cinq étoiles

Quant à Burberry, le casting de cette pub luxe est impressionnant pour cette vidéo tournée par l’artiste et photographe Juno Calypso, mettant en lumière Matt Smith, M.I.A., Kristin Scott Thomas, Naomi Campbell et sa mère Valerie Morris-Campbell. Au-delà, le pitch est à la fois désopilant et poétique. Il donne à voir des anglais désoeuvrés, une parodie des clichés attachés aux fêtes de Noël  ou même de la météo emballée dans un humour 100% british. Mais aussi les pièces fortes de la nouvelle collection signée Tisci avec le nouveau monogramme TB, le trench, le tartan… Un exercice râre qui nécessite une grande distanciation car loin des codes éculés !

Les liens entre les deux films sont nombreux : minimalisme, humour, playful. On est loin du faste onirique culte que la pub luxe de nombreuses maisons choisit pour Noël. Côté tendresse, vous pourriez aimer lire le post sur le conte de Noël Cartier ici, une campagne ancienne mais tellement chou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.