Produit essentiel : le maquillage en est-il exclu ?

produit-essentiel-maquillage

Cette semaine, le gouvernement a alimenté la polémique autour du maquillage et de son caractère essentiel ou pas. S’agit-il d’un produit indispensable, comblant un besoin primaire ? En effet, l’annonce du ministre délégué chargé des PME, Alain Griset, a jeté un coup de froid. « Les produits d’hygiène seront gardés, le maquillage non, les grandes surfaces les retireront des rayons », a précisé lundi 2 novembre le ministre. Beaucoup de préjugés, peu de connaissance terrain. Rectification le lendemain avec la liste des produits essentiels dont la vente est autorisée pour les grandes surfaces durant ce second confinement. Ces tergiversations sur les achats de première nécessité au sein du gouvernement montrent combien le le maquillage détient un statut à part inscrit dans le paraitre, dans l’artificiel. Décodage.

produit-essentiel-maquillage

Depuis quelques années, la tendance no makeup s’installait progressivement.

Ces dernières années, la tendance no makeup a succédé au maquillage nude des années 2000. Contrairement à son sens littéral, ce n’est pas l’absence du recours au maquillage, mais l’adoption d’un look ultra naturel. Dès 2017, la mode du « no make up look » émerge fortement. Elle nécessite plus de produits, plus de temps et de technique que l’on pourrait imaginer. Elle repose sur un maquillage extrêmement discret, tout en superpositions. L’objectif est plus d’améliorer plutôt que de transformer ». Il s’agit d’un maquillage très travaillé dans l’esprit des routines asiatiques (Corée, Japon). Un maquillage qui s’inspire du layering, pour obtenir un teint aussi parfait que naturel ! Par ailleurs, des célébrités comme Jesy, de Little Mix, et Holly Willoughby, mais aussi Adèle, Alicia Keys sont apparues sans maquillage ou presque sur les médias sociaux. Parce qu’elles inspirent de nombreuses femmes, ces initiatives contribuent à détourner les femmes du maquillage ou à leur faire adopter des looks plus subtils et naturels.

look no makeup

Pour autant, le maquillage joue un rôle psychologique essentiel en boostant la confiance en soi.

Un rôle essentiel et prouvé sur l’estime de soi par de nombreuses études et par son entrée à l’hôpital. En effet, des ateliers maquillage sont proposés aux femmes atteintes de cancer à l’hôpital Gustave Roussy (Centre de beauté CEW).

maquillage hopital

De même, dans le cadre professionnel, il faut être performante, avoir l’air dynamique. C’est une véritable injonction sociétale. Or, nous ne sommes pas égales devant le temps qui passe et la fatigue. Le maquillage peut alors aider à avoir bonne mine, même quand on est très fatiguée et que l’on doit aller travailler. Certaines femmes se sentent ainsi mieux avec un peu de maquillage, cela les aide à avoir davantage confiance en elle, à aller de l’avant et à se réaliser.

Le confinement et le télétravail font de la tendance no makeup une réalité.

Le second confinement sonne le glas du maquillage des lèvres, voire du teint. Les impératifs sociaux de présentation de soi perdent de leur force et les pratiques changent. Le port du masque est contradictoire avec celui du rouge à lèvres. Le fond de teint voit également son usage réduit car il souille le masque. Seul le regard est donné à voir. De plus, en raison de la généralisation du télétravail, nous sommes moins exposées au regard des autres. L’étude Ifop nous montre que cette tendance « No Make-up » s’accentue, même si elle avait commencé à germer pour des raisons d’écologie et de retour à un soi naturel. De plus, le féminisme interroge le port du maquillage. L’absence de maquillage est, pour certaines, une forme d’affirmation de soi, de refus des diktats de la beauté : un geste bien loin des considérations purement esthétiques. Plus politique, engagé, voire écolo. Vous pourriez également aimer lire l’article du blog stars mises à nu, sans maquillage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.