Pharmacopée moderne: les cosmétiques Saeve la revisite version clean

Originaire d’Auvergne, cette jeune marque cosmétique Saeve propose des soins pour la peau en pharmacie en revisitant la pharmacopée avec les exigences d’aujourd’hui. À savoir la naturalité avec un taux d’ingrédients naturels élevé de 92% et une beauté clean éliminant tous les ingrédients issus de la pétrochimie controversés. Sans silicones, sans parabens, sans sodium laureth sulfate, ni phenoyethanol (aujourd’hui mis en cause par les autorités de l »ANSM cf cet article du blog), sans PEG ni huiles minérales. Bref, une formulation qui satisfera beaucoup d’entre nous. mais pas les plus militantes du bio ou du vegan cautionné par un logo. Au-delà des ingrédients, cette jolie start-up m’a séduite par ses textures et son storytelling autour de la sève de bouleau.

pharmacopée

La pharmacopée offre une incroyable richesse en termes de plantes et peut être modernisée

Revisiter la pharmacopée à l’aune des tendances cosmétiques, voilà ce à quoi s’est attelée la fondatrice de Saeve, Pauline Bony. Au coeur de sa marque, on trouve la sève de bouleau, un arbre présent sur les terres de son enfance. Dans les pays qui comptent beaucoup de bouleaux comme la Scandinavie, la Chine ou le Japon, la pharmacopée traditionnelle recourt à cet actif aux propriétés multiples. Anti-oxydant, anti-infectieux, drainant, détoxifiant, anti-inflammatoire… L’étude de la composition de la sève fraîche de bouleau révèle de précieux nutriments tels que des minéraux, des sucres, des acides aminés et de l’acide malique. C’est cette richesse qui lui confère des propriétés protectrices et régénérantes intéressantes pour la peau. La sève est associée dans l’ensemble des crèmes, sérums et soins de la gamme à un champignon bio, le chaga, issu également de la pharmacopée traditionnelle. Notamment à l’Est de l’Europe, c’est-à-dire en Russie, Chine, Corée et Japon qui vouent un culte aux champignons dans le domaine cosmétique. Ce champignon médicinal est lui aussi d’une grande richesse en nutriments, vitamines, flavonoïdes et enzymes. L’association de la sève et de ce champignon a fait l’objet d’un brevet dans l’axe anti-âge et l’axe anti-inflammatoire.

 creme clean

Le sérum et la crème Saeve à la composition clean

La modernisation passe également par le plaisir des textures pour ma routine Saeve

Je suis particulièrement sensible au parfum (agréable, ni trop fort, ni absent) et à la sensorialité des textures. Celles-ci glissent facilement sous les doigts pour une application aisée, non collante. Pour ma routine quotidienne, j’ai mixé deux lignes. Detox officinale pour le nettoyage ou démaquillage et la crème de protection quotidienne. Perfect Pisum pour un sérum éclat anti-taches. L’eau micellaire élimine facilement le maquillage léger que j’applique, y compris le liner ou le mascara.

L’eau micellaire Saeve presque naturelle… à 92%

Mon avis : La crème détox SPF30 ne blanchit pas la peau et ça, c’est un vrai point fort. Quant au sérum, sa texture fine pénètre rapidement dans la peau pour pouvoir appliquer facilement la crème après. Cerise sur le gâteau, de jolies illustrations ornent les packagings.
Et les prix proposés restent accessibles en pharmacie.
Eau micellaire détox en flacon 500 ml autour de 16€, la crème détox multi-défense autour de 25€ pour un tube de 40ml. Et enfin, le produit noble qu’est le sérum est vendu en stilligoutte version 30ml autour de 32€.
Plus de détail sur Saeve ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.