Insight: le Club Med nous libère l’esprit, tentant après le confinement

Dans sa campagne post confinement, le club au trident vise juste au travers d’un insight: la promesse d’un esprit libre. Le Club Med renoue avec sa mission originelle lors de sa naissance en 1950. Libérer l’individu de ses contraintes, lui permettre de se retrouver, de se ressourcer, et de revenir au bonheur originel.

insight club med

La promesse d’un esprit libre, un insight recherché par nombre d’entre nous

En raison de la crise sanitaire, nous rêvons à la fois de liberté et de sécurité et c’est ce que résume bien l’expression « un esprit libre ». Cet insight, terme marketing décrivant une attente ou un vécu des consommateurs, s’inscrit au coeur de la nouvelle campagne de publicité du Club Med. Elle vient étayer le territoire de communication « Vous étonner ». Son président Henri Giscard d’Estaing la commente. « Voyager l’esprit libre est une promesse qui ne peut être faite à la légère, et d’autant plus en cette période inédite. Aménager un temps et un espace dédiés où il redevient possible de profiter pleinement du sentiment de liberté, cela demande beaucoup de travail, et c’est justement le cœur de notre expertise. » Le Club avait ainsi créé la formule all-inclusive pour libérer les Gentils Membres des contraintes du quotidien le temps de. leur séjour. La publicité conçue par un duo d’agence – Stroïka pour le planning stratégique et Touché pour la création et la plateforme de marque – se déploie à la fois en presse et en digital à l’international. Découvrir le film ci-dessous

À l’écoute, même pendant les confinements, pour valoriser l’expérience client

Lors des confinements successifs, la marque n’a pas voulu couper le cordon avec ses clients. Elle a en effet entretenu la relation en leur proposant le programme « Club Med à la maison ». Ce dernier donnait accès à un panel d’activités à pratiquer chez soi, allant du yoga, aux jeux de société, en passant par des recettes réalisées par les chefs. C’était une bonne façon de produire des contenus et de les partager avec leur communauté sur les réseaux sociaux et leurs clients. Sachant que le voyagiste a toujours privilégié le media digital (80% de l’investissement). Pour autant, la transformation digitale du Club Med s’est accélérée avec la crise sanitaire, mais également sous l’impulsion de la Chine où le Club est implanté. Une application comme WeChat représente ainsi plus du tiers du chiffres d’affaires local.
Vous pourriez aimer voir une campagne pleine d’humour sur le lacher prise au Club Med décrite dans cet article du blog.

Tech 2021: VivaTech, salon hybride à la voilure réduite en innovation

Ce forum dédié à la tech et aux start-up a ouvert ces portes à la fois en présentiel et en distanciel. C’est l’un des tout premiers salons professionnels d’envergure à ouvrir en France avec une jauge réduite à 5000 personnes. Le fait est qu’on y circulait très bien avant-hier avec une climatisation providentielle et un filtrage drastique avec certificat de vaccination complet ou test PCR de moins de 72h. Un pass sanitaire en somme. Toujours organisé par Publicis, ce salon est l’un des principaux rendre-vous de la tech française et européenne. Tous les grands stands étaient occupés par de grands groupes, Régions Françaises ou grands acteurs nationaux. Pour attirer le chaland, étaient attendus avant-hier Tim Cook d’Apple et Mark Zuckerberg. Et je peux dire que beaucoup étaient prêts à patienter debout avant de pouvoir pénétrer dans la salle. Pour finalement assister à une visioconférence… Le fondateur de Facebook a annoncé l’innovation AR/VR: “Notre mission chez Facebook est de connecter les gens. Nous avons besoin d’une technologie qui nous fasse nous sentir réellement au côté de la personne que nous contactons, et cette technologie c’est l’AR/VR.« 

salon tech

La tech au service de l’expérience client

LVMH était le seul groupe présent représentant les univers du luxe et de la beauté. Contrairement à l’édition précédente de 2019 où chaque grand acteur rivalisait en termes de stand évènementiel (cf article) : L’Oréal, … En phase avec le positionnement très startup de cette édition, LVMH présentait 12 start-up que le groupe accompagne au travers de sa maison des startup, l’incubateur abrité à la Station F et ailleurs. Depuis le démarrage, LVMH incube plus de 200 startups. Certaines sont dédiées à l’expérience client en Retail et en e-commerce, d’autres à la blockchain, d’autres encore au développement durable. Deux maisons présentaient des initiatives en matières de filtres pour les réseaux sociaux ciblant les jeunes. Christian Dior couture avec une appli capitalisant sur la célèbre toile de Jouy. Quant au Jardin d’Acclimatation, il a signé un partenariat avec Snapchat pour le de la réalité augmentée. Côté beauté, deux nouveautés étaient mises en avant : un micro-peeling avec tête abrasive en céramique pour les spas Dior, une cosmétique instrumentale à destination des professionnels pour un résultat lissage et éclat en 30mn. Un diffuseur de parfum pour Aqua di Parma qui a signé une collaboration avec la marque italienne de décoration Poltrona Frau, grande icone du cuir.

Toni Belloni, Group Managing Director du Groupe, a annoncé en avant-première un partenariat stratégique avec Google Cloud Platform. Il a pour objectif de proposer une expérience client toujours plus personnalisée et de miser sur l’intelligence artificielle et le machine learning. Soit en termes d’outputs : un parcours online adapté au profil du client ou encore l’identification des clients à haut potentiel dès le premier achat.

Le développement durable: grande priorité pour les années à venir pour LVMH

Un mini-stand était d’ailleurs dédié à la nouvelle initiative du groupe en matière d’économie circulaire; Nona Sources. Une idée qui a germé en interne et développée grâce au programme d’intraprenariat Dare. Cette plateforme favorise la réutilisation des tissus et cuirs issus des stocks dormants des Maisons de Mode du Groupe. Elle est tournée vers les jeunes créatifs externes avec un prix de revente avantageux, en moyenne -70% du prix de gros. Photos de grande qualité, zoom puissant, vidéos pour transmettre l’expérience du toucher et de la sensation, haute fidélité coloriste… La technologie a été mise à forte contribution pour présenter ces belles matières.
Au final, un format hybride pratique pour écouter des speakers VIP, mais un salon de la Tech moins impressionnant que l’édition 2019.
Salon de la tech VivaTech, Porte de Versailles, du 16 au 19 juin 2021. La dernière journée, le samedi, sera ouverte au « grand public », avec un billet d’entrée au prix de 15 ou 10 euros (tarif réduit).

La vraie vie : C’est reparti !

vraie vie déconfinement

C’est reparti ! Les petits noirs du matin avec le journal, les « déjeuners avec salade composée … Non pas de dessert… C’est quoi le dessert du jour ? Alors un café gourmand, les portions sont toutes petites ! » Les repas d’affaires, les lunchs entre filles, les dîners en amoureux … Dehors, au bistrot du coin.
Les verres de rouge, les verres de blanc, les smoothies, les jus qui donnent bonne mine, les expressos avec le petit carré de chocolat. « Et avec un verre d’eau s’il vous plaît! »
Les conversations qui s’éternisent, les serveurs débordés qui font de l’humour…ou pas.
Tout le monde est heureux, joyeux, léger… On a tellement à rattraper, à se dire, à partager… Jolies robes qui volent au vent, costumes légers bleu azur, on se fait beaux car, oui, c’est la fête. On célèbre tout ce qui nous a tant manqué : la vraie vie et cet art de vivre qui finalement nous lie bien plus qu’on ne l’imaginait.
Les marronniers sont en fleurs, les pigeons roucoulent « revoilà les miettes ! » On se faufile entre les tables qui débordent sur tous les trottoirs, on est bien…enfin.
Et c’est presque comme avant, presque… On le sait tous, on y pense. Un peu pour certains, beaucoup pour d’autres.
Notre chère vie d’avant est fragile et il faut faire attention. Rien n’est encore complètement acquis. Oui, oui, on le sait bien !
Mais, là, en ce beau mois de juin, celui de la liberté retrouvée, de la convivialité chèrement reconquise, on n’a pas envie d’y penser n’est-ce pas ? Sur les terrasses en bois, nous nous attardons jusqu’à ce que le soleil disparaisse à l’horizon. D’ailleurs, attention aux coups de soleil, aux marques de bronzage disgracieux, genre cycliste, ça tape dur au mois de juin ! N’oubliez pas votre crème protectrice qui en plus sent bon et annonce l’été à venir : La plage, les grands espaces, les repas sous les pommiers.
Nous allons nous retrouver en familles, avec des amis et juillet- août aura cette une saveur toute particulière.
Croyons en nous, en notre force de vie et ensemble parions sur la réussite de cet été tant espéré.

Babette Koenig

Parce qu’elle croque nos envies et nos états d’âme avec finesse, j’ai le plaisir d’accueillir sur mon blog les chroniques illustrées « Miss Beauty », des traits d’humeur pleins d’esprit.  Beaucoup d’entre nous se retrouveront sûrement dans cette envie de déconfinement et de retour à la vraie vie, vie en extérieur avec nombre d’amis. D’ailleurs Monoprix vient de lancer une nouvelle campagne célébrant le retour à la vraie vie pour les citadins.

vie en ville pub monop


Vous pourriez également aimer l’une des précédentes chroniques d’humeur de Babette Koenig intitulée Do It Yourself

Running: Veja étend son offre à la chaussure de sport

La marque de mode écoresponsable au V bousculait les codes du marché en lançant il y a 3 saisons un premier modèle de running écologique. Aujourd’hui l’un des grands noms français de la mode engagée Veja élargit son offre en proposant un autre modèle composé à 62% à partir de matériaux recyclables. Décodage de la success story de cette love brand et de sa stratégie de diversification.

chaussures running veja

Depuis 2004, Veja est une marque de sneakers engagée pour la planète, innovant pour remplacer le cuir

Ses 2 fondateurs, Sébastien Kopp et François-Ghislain Morillion, se sont inspirés du succès de la marque américaine Patagonia, parangon de la marque écoresponsable, pour créer Veja. Surfant le succès croissant des sneakers, ils se sont concentrés des années durant sur la sneaker urbaine en explorant les alternatives au cuir. Cette marque militante y a consacré l’ensemble de ses investissements, délaissant le business classique des marques de mode s’appuyant sur la publicité pour se faire connaitre. Un part-pris fort, avant-gardiste qui leur a permis de se démarquer de la concurrence et de créer une belle réputation auprès des Millennials et des jeunes consommateurs.

Diversification osée, Veja s’attaque au marché du running en 2019

Un marché dominé par les grands équipementiers sportifs que sont Nike, Adidas, Puma… Un marché qui nécessite de maîtriser confort et technicité pour satisfaire non seulement les coureurs du dimanche, mais aussi les semi-marathoniens. En lançant en septembre 2020 son modèle Condor, Veja créait la première running post pétrole. Un modèle fabriqué au Brésil conçu pour les adeptes du jogging dominical jusqu’aux semi-marathoniens. Au-delà de la technicité nécessaire, cette chaussure de sport s’appuie sur la volonté durable et le savoir-faire écoresponsable de la marque. Veja voulant s’affirmer comme un acteur pérenne sur le marché du sport, lance cette année un second modèle davantage écoresponsable. Son engagement dans le développement durable tout comme son expertise technique ont été salués au salon du sport de Munich en 2020. La marque a été ainsi récompensée par un Ispo Award. Sa démarche engagée a su séduire et convaincre quelques 200 revendeurs de par le monde, notamment en Allemagne et au UK.

running veja
Le nouveau modèle de running Veja

Son nouveau modèle, Marlin, met l’accent sur les matériaux recyclés ou biosourcés tout en progressant sur le confort de l’accueil du pied. C’est un véritable patchwork en termes de matériaux: ceux produits à partir de bouteilles plastiques recyclées pour la tige et la doublure intérieure. Mais aussi une semelle intermédiaire composée à 60% d’un matériau issu de la canne à sucre. Ou encore une technologie d’amorti faisant appel à 30% de latex naturel du Brésil et 70% de latex synthétique. Enfin une semelle extérieure intégrant 32% caoutchouc d’Amazonie, 33% de déchets de riz, 7% de soja  et 3% d’huile de palme. Au total, le modèle est composé à 62% de matériaux responsables.

Transparence et collaborations pérennisent la marque

La jeune marque de baskets écologiques a su anticiper les attentes des jeunes en investissant les réseaux sociaux et en jouant la carte de la transparence et du commerce équitable. Veja compte ainsi une communauté de 644K followers sur Instagram. Elle signe également des collaborations avec des marques influentes telles Rick Owens ou la marque chinoise Icicle pour élargir sa notoriété et sa visibilité au-delà des frontières.

collab veja x icicle

Preuve de sa désirabilité, elle figure au palmarès des marques de baskets pour hommes les plus populaires sur Lyst. Au-delà de la provenance des matériaux utilisés, Veja adopte une grande transparence sur son site internet. Ainsi, une page du site intitulée Limites est dédiée aux obstacles rencontrés par les collaborateurs pour atteindre leur idéal de responsabilité. La success story s’illustre également dans les chiffres : 65 millions d’euros en chifres d’affaires pour l’année 2019, 3 millions de paires de baskets vendues depuis le démarrage, 60 000 paires de running.

Au-delà de son périmètre d’action, Veja influence de grandes marques

La jeune pousse activiste a su piquer la curiosité des grands acteurs. Sa démarche écoresponsable inspire certaines initiatives récentes de Adidas tel le projet de chaussures recyclées Future.craft.loop.
Vous pourriez aimer lire l’article dédié au luxe durable avec la basket vegan de Hugo Boss.

Cure cheveux: j’ai testé le complément alimentaire Forcapil durant 3 mois

Après ces confinements, j’ai désiré faire une cure cheveux pour les fortifier. J’avais constaté qu’ils perdaient en volume, en densité et cassaient davantage. Ce recentrage sur soi, sur le soin de ses cheveux est une tendance forte qui se dégage de la crise sanitaire. Les soins de la peau (skincare) comme les soins capillaires s’emballent tandis que partout dans le monde les ventes de maquillage régressent. Je partage avec vous cette expérience longue de 3 mois, les résultats et mon avis.

cure cheveux forcapil

Des cheveux soumis à rude épreuve, les bienfaits d’une cure cheveux

La fin de l’hiver, le moral en berne lié aux contraintes sanitaires, le stress occasionné, les colorations et les brushings peuvent fragiliser la fibre capillaire. Les cheveux ont alors besoin de nutriments adaptés pour retrouver la forme. C’est-à-dire volume, force et vitalité. Si comme moi, vous avez abusé durant l’hiver du sèche-cheveux, du fer à lisser et des colorations ou décolorations, vous trouvez vos cheveux plus cassants, plus mous, plus plats. Voire vous les voyez davantage tomber. Ma pharmacienne m’a conseillé Forcapil. Ce complément alimentaire contient une kératine brevetée à base de 17 acides aminés. Or, la kératine est le composant principal de la fibre capillaire. C’est elle qui assure la résistance du cheveu. Les acides aminés de Forcapil miment à plus de 90% la composition naturelle du cheveu. La formule est également en zinc, un oligo-élément qui purifie et assainit le cuir chevelu. Sans compter la vitamine B8, appelée également biotine aux propriétés ciblées sur le cheveu puisqu’elle participe à la synthèse des acides aminés (source Vidal).

complement alimentaire cheveux

Test et avis sur le complément alimentaire cheveux Forcapil.

J’ai respecté ce qui m’avait été recommandé par la pharmacienne, à savoir 2 gélules par jour. Et j’ai pu constater des premiers résultats au bout de 2 mois avec des cheveux plus vigoureux, plus denses. J’ai presque terminé le troisième mois de cure et suis très satisfaite du résultat. Je récupère beaucoup moins de cheveux après m’être lavé les cheveux. Idem le soir lorsque je les brosse. Mon conseil: La régularité paie ! Bien les boire avec de l’eau et surtout éviter de les faire tomber dans le verre. Car la gélule se dissout, la poudre se répand et le goût est pas terrible…
Forcapil ® Kératine + de Arkopharma, un laboratoire français spécialisé dans les compléments alimentaires. Boite de 180 gélules (3 mois), vendue en pharmacies et parapharmacies au prix d’environ 32€. Cheveux & ongles.
Vous pourriez également lire l’article du blog sur le shampooing densifiant Dercos de Vichy.

Ligne bis: la fondatrice de Huda Beauty lance une ligne de maquillage naturel

A la tête de l’empire Huda Beauty, Huda Kattan a commencé l’aventure par une formation de make-up artist à Los Angeles. Elle lance ensuite sa chaîne Youtube et y dévoile tutos et conseils maquillage. En 2013, forte de sa notoriété d’influenceuse maquillage, elle lance avec sa sœur sa propre marque de cosmétique. Son premier produit de beauté ? Des faux-cils qui rencontrent un succès fou, notamment auprès de Kim Kardashian. Huda Kattan a conquis ses dernières années le coeur du public grâce à ses fonds de teint (ultra) couvrants qui dissimulent signes de vieillesse et imperfections. Un succès mondial de Dubai où elle s’est établie jusqu’aux Etats-Unis. Aujourd’hui, elle est considérée comme l’une des femmes les plus riches d’Amérique et désormais une serial entrepreneuse avec cette nouvelle ligne bis ancrée dans l’ère post-Covid.

La fondatrice de Huda Beauty et de GloWish, et influenceuse Huda Kattan

Avec cette ligne bis, elle s’engage dans la beauté clean et naturelle en adoptant la tendance « no make-up, make-up »

La pandémie n’a pas fait reculer sa notoriété et sa visibilité sur les réseaux sociaux. Ainsi Huda Beauty compte 4,2 M d’abonnés sur YouTube et 48,6 M sur Instagram. En revanche, la crise sanitaire avec le port du masque, le télétravail et les restrictions en termes de vie sociale ont incité de nombreuses utilisatrices à lever le pied sur le maquillage. Le marché des fonds de teint tout comme celui du rouge à lèvres a fortement été attaqué. Donc le fond de commerce de la marque. A contrario, le marché du skincare ou soin visage a, lui, très bien prospéré de par le monde, les gens passant plus de temps dans leur salle de bain pour prendre soin de leur peau. Voire pour certains ou certaines plus de temps dans la cuisine pour les fabriquer eux-même (DIY).

Ce tournant majeur a inspiré à Huda Kattan la création de cette ligne bis. En effet, GloWish combine maquillage et soin de la peau en privilégiant une philosophie très différente de Huda Beauty. Fortement complémentaire, cette ligne bis prône l’authenticité et le naturel, des valeurs qui ont fortement progressé avec la pandémie. Tous les produits sont développés avec au moins 80% d’ingrédients d’origine naturelle, sans parfum et sans alcools desséchants. Ils sont vegan-friendly. Le tout proposé dans des emballages fabriqués à partir de matériaux recyclés et des boîtes en papier certifié FSC et 100% recyclables. Celle qui s’auto-proclamait « cake face », adepte d’un maquillage ultra glamour a souhaité développer des produits qui laissent « rayonner la peau de l’intérieur » et non plus la camoufler. Imperfections ou non, j’ai appris à accepter ma peau et à la respecter, explique Huda Kattan. Les it-produits annoncés sont la poudre bronzante Soft Radiance, qui offre un teint hâlé tout en nourrissant la peau, et le fluide teinté Multidew pensé pour apporter un éclat naturel à la peau ainsi que leurs pinceaux respectifs. Les ingrédients stars sont l’huile de rose de Damas, l’extrait de poivron rouge, et le squalane d’origine végétale. La nouvelle ligne GloWish sera en vente à partir du 1er juin en exclusivité chez Sephora et sur sephora.fr en France comme en Angleterre.

Aujourd’hui, peu de marques s’offrent une ligne bis avec un ethos différent pour séduire de nouveaux consommateurs : Nuxe a complété son offre en pharmacie avec Nuxe bio pour les adeptes de la cosmétique bio. C’est pourtant faire preuve de flexibilité et de réactivité par rapport aux évolutions du marché cosmétique. Vous pourriez aimer lire également l’article du blog dédié aux nouvelles couleurs de la cosmétique engagée: Green, Blue.

Art digital: Havaianas s’empare de la création virtuelle NFT et du jeu mobile

La célèbre marque brésilienne de tongs Havaianas s’investit dans l’art digital avec la technologie NFT et dans le jeu mobile du moment Fortnite. Elle surfe ainsi sur les nouvelles tendances numériques: la création artistique numérique et le gaming pour rester au top de la désirabilité, notamment auprès de la Gen Z. Décodage de cette marque qui cultive le cool.

Tongs et art digital NFT, une nouvelle forme de culture contemporaine

La marque aux tongs vend aujourd’hui même aux enchères 5 créations numériques de l’artiste brésilien Adhemas Batista. Ces œuvres d’art colorées représentant des interprétations des fameuses sandales d’Havaianas. Ce sont des NFT (Non Fungible Tokens ou en français des jetons non fongibles), c’est-à-dire des objets numériques uniques dessinés par l’artiste basé à Los Angeles. Ils sont stockés et certifiés par la blockchain, source de vérité inviolable car cryptographiés. Le NFT représente un certificat d’authenticité. Lorsqu’il est lié à un article numérique, il garantit qu’il appartient exclusivement à son acheteur.

art digital NFT Adhemas Batista


L’opération de vente en ligne durera 24 heures et les enchères pourront être soumises depuis le monde entier. Un nouveau tremplin pour le marché de l’art digital, mais aussi une opportunité pour les marques de voir leurs créations trouver un relais commercial dans les univers digitaux. Ces univers qui symbolisent le cool contemporain. Sotheby’s a ainsi récemment vendu l’œuvre NFT de l’artiste Pak pour plus de 16 millions de dollars. Côté marque de luxe, Rimowa va mettre en vente le 18 mai quatre créations numériques au vu de l’engouement croissant pour le marché des NFT. Une table télescopique, un système de son, une lampe, un chariot, ces objets ultra design créés en partenariat avec le studio Nuova intègrent les traits fondamentaux de la marque Rimowa.

NFT Rimowa


En parallèle, la mode numérique gagne chaque jour en pertinence. Des marques proposent des vêtements ou des chaussures numériques, voire comme L’Oréal Paris avec sa ligne Signature Faces ou Shiseido du maquillage virtuel… 10 produits virtuels allant des faux cils couleurs pop aux rouges à lèvres, en passant par les phares à paupières. Signature Faces est disponible sur Snapchat, Instagram. Quant aux accessoires de mode numériques, ils peuvent être utilisés comme filtres sur Instagram, dans les jeux et sur les autres réseaux sociaux.

La gamification, un des leviers pour accéder au statut de marque cool chère à la jeune génération

Havaianas s’est également associée au jeu mobile Fortnite pour une collab éphémère. La collection Havaianas x Fortnite comprend 3 styles de tongs colorées avec des imprimés faisant référence à des éléments les plus reconnaissables du jeu. À l’instar de la pioche, de la licorne-lama et le Battle Bus. La marque brésilienne a aussi créé sa propre carte en forme de tong – la Havaianas Summer Island – dans Fortnite, où les joueurs peuvent jouer à cache-cache dans un environnement totalement inédit.

Le jeu vidéo Fortnite lancé en 2017 est coutumier des collaborations avec des marques: Nike Air Jordan ou encore Uniqlo. Ces partenariats ont donné lieu à du contenu dans le jeu et à des produits physiques. Les marques de luxe cherchent également à s’associer à l’univers du jeu vidéo. Ainsi Louis Vuitton a conçu des skins pour le jeu mobile League of Legends en 2019, tandis que Valentino et Marc Jacobs ont agrémenté de créations personnalisées le jeu « Animal Crossing : New Horizons » l’an dernier.
Vous pourriez également aimer lire l’article dédié à la blockchain et à son utilisation par les marques de luxe en seconde main.

Oui Mai, le retour à la vie sociale – chronique illustrée de Miss Beauty

vie sociale

Alors ça y’est ? On peut enfin respirer ? Sortir ?
Ah mais je ne suis pas prête du tooouuut !
Et oui, il va falloir mettre le paquet pour avoir l’air de quelque chose quand la vie sociale va reprendre !
Pour ça, une seule solution : LE GRAND JEU, LA TOTALE.
Voici mes conseils avant de retourner dans le grand bain de la vie …presque normale :

OPÉRATION DESINTOX
Fini la poularde à la crème, fini la petite tranche de saucisson (juste une ! Oui c’est ça, on connait la chanson…), fini le chocolat, fini les petits gâteaux devant la télé, fini le plateau repas en jogging…Mais c’est du chinois ! Oui, et bien le chinois, c’est gras et c’est sucré ! Canard laqué et compagnie. Non, on ne me la fait pas à moi…
Et bien TOUT ÇA C’EST FINI ! À partir d’aujourd’hui c’est bouillon, légumes vapeur et poisson sans sauce Nantua. (On en regretterait presque le confinement quand on pouvait grignoter sans culpabilité.)

OBJECTIF FERMETÉ
ALLEZ, on enfile son body stretch qui chauffe quand on bouge. Hop ! hop ! Et on ne le quitte plus. Sous les pantalons, les robes les jupes. En faisant les courses, en passant l’aspirateur, en déclarant les impôts, bref :
This body is perfect pour que le votre le redevienne bientôt !

PROGRAMME NETTOYAGE
Un bon
nettoyage de printemps de notre peau
s’impose aussi. Terne, grise et déprimée, elle a besoin de retrouver ses couleurs avant de recevoir les rayons ardents du soleil de la plage.
Séquence rêve : Le sable chaud, le bruit des vagues qui berce nos songes…xxxsss xxxsss (chant des cigales), cette douce musique qui rime avec farniente et chaleur. J’ARRÊTE LÀ JE VAIS FINIR PAR PLEURER !!
Bon, où en étais-je ? Ah oui, la peau ! Alors il va falloir, gommer, hydrater, me préparer tout ça. Et pas qu’un peu hein ? C’est du sérieux. Notre peau est chagrin, notre peau a soif de petits soins, de crèmes soyeuses et réparatrices.

INTERVENTION COUP DE FOUET
Une bonne coupe de cheveux qui donne la patate. Vous allez me raccourcir, m’effiler tout ça. Et pourquoi pas donner un petit ton balayage d’été avant l’heure ? On ne se refuse rien, on y va, on y court chez notre coiffeur si essentiel à notre humeur !
Petit air garçonne ou belles boucles sensuelles on se prépare pour être la plus belle !

Bon vous l’avez compris, pour réussir votre retour à la vie sociale, il va falloir vous y mettre sérieusement ! Personnellement, c’est pas gagné … Allez je commence demain… après-demain… lundi c’est promis!

Babette Koenig

Parce qu’elle croque nos envies et nos états d’âme avec finesse, j’ai le plaisir d’accueillir sur mon blog les chroniques illustrées « Miss Beauty », des traits d’humeur pleins d’esprit.  Beaucoup d’entre nous se retrouveront sûrement dans cette envie de déconfinement et de retour à la vie sociale.
Des illustrations et des chroniques d’humeur signées par Babette Koenig styliste-illustratrice.
Vous pourriez également aimer l’une de ses précédentes chroniques intitulée Do It Yourself

Blockchain et seconde main: l’innovation au service du luxe durable

Parmi les innovations digitales, la blockchain suscite beaucoup d’intérêt pour les marques de luxe ou premium. Elle s’inscrit dans les nouvelles attentes d’articles de seconde main et de préoccupations environnementales. Des attentes partagées par nombre de jeunes clients du luxe. « D’ici 2030, la seconde main pourrait générer jusqu’à 20% des revenus d’une entreprise de luxe » selon Joëlle de Montgolfier, de Bain & Company. La marque de prêt-à-porter Ba&sh a intégré cette innovation numérique dans sa stratégie de développement. Tout comme plusieurs marques horlogères de luxe. Décodage.

ba&sh blockchain
La marque ba&sh recourt à la blockchain pour fluidifier et authentifier les ventes de seconde main

Pour les marques de luxe ou premium qui proposent des pièces au style intemporel, la maîtrise et le contrôle de la revente offrent un avantage compétitif.

Tout en répondant à un enjeu de société, l’économie circulaire. En allongeant la durée de vie de ces pièces, les marques diminuent leur empreinte environnementale et répondent aux nouvelles exigences des jeunes et des Millennials. En effet, ces produits – vêtements, accessoires, montres – se retrouvent à la revente sur les plateformes d’occasion en quelques clics. Des plateformes de revente comme Vinted, la licorne française Vestiaire Collective, Videdressing, the RealReal aux USA…La technologie basée sur la blockchain permet d’éditer un certificat d’authenticité pour rassurer les acheteurs d’occasion. De plus, ce certificat d’identité numérique permet aux marques de luxe accessible ou de prestige d’adjoindre d’autres services et de récupérer de la data, des leads. Cette technologie leur permet de toucher de nouveaux clients jusqu’ici exclus de l’acte d’achat de luxe de première main.

Après la location, Ba&sh ancre ses valeurs de développement durable en investissant le champ de la seconde main via la blockchain.

Depuis un an, la marque premium dans laquelle a investi le fonds L-Catterton de LVMH et de la famille Arnault propose un service de location. Un service qui intéresse de plus en plus de marques de luxe, à l’instar de Ralph Lauren sur la base d’abonnement. Depuis l’automne dernier, Ba&sh va plus loin en proposant d’accompagner ses clientes dans la revente sur leur propre site. Ainsi un bouton Revente permet aux clientes qui se sont connectées avec leur compte d’accéder au certificat d’identité numérique et de mettre automatiquement leur article sur les sites de revente avec une fourniture automatisée de photos, de commentaires sur le produit et une suggestion de prix de revente. Cette nouvelle offre est partie du constat de la forte présence de produits Ba&sh sur les plateformes de vente d’occasion. Une fois le produit vendu, le certificat d’identité numérique est transmis à la nouvelle propriétaire. De son côté, la vendeuse peut encaisser le montant de la vente après commission ou bénéficier d’un bon d’achat pour un montant supérieur. Pour Ba&sh, il y a peu de recouvrement entre les clientes de première main et celles de seconde main. Cette technologie capitalisant sur la blockchain permet à la marque de récupérer de la précieuse data, à savoir les coordonnées de la nouvelle propriétaire attachée à la marque.

La blockchain pour authentifier les montres de luxe et rassurer les clients à la recherche de montres d’occasion

Dans le cadre de montres d’occasion, cela fait également vraiment sens compte-tenu de l’importance du service après-vente : entretien, révision… C’est pourquoi, de nombreuses marques horlogères ont rejoint aux côtés de Ba&sh, le consortium Arianee détenteur de cette innovation basée sur un protocole blockchain. Ces marques de luxe sont Richement, Vacheron Constantin, Breitling ainsi que Mugler. Elles adoptent ainsi la technologie blockchain pour connaitre l’évolution du produit au fil du temps tout en sécurisant sa revente. L’étape suivante pour lutter contre la contrefaçon, c’est l’intégration de puce NFC afin de pouvoir tracer l’origine réelle du produit tel que l’indique l’annonce du partenariat entre le consortium Arianee et ISRA.
Au-delà du luxe, la blockchain est aujourd’hui perçue comme un instrument pour réassurer les consommateurs face aux scandales alimentaires ou de fabrication dans la mode. Elle est vue comme un moyen pour retracer la chaîne d’approvisionnement encore trop opaque et la chaîne de fabrication. Elle permet de certifier le respect des droits humains en donnant accès à l’historique du produit de sa conception à sa distribution
.
Vous pourriez être intéressé par l’article du blog sur la nouvelle licorne française Vestiaire Collective ou par l’engagement de Aigle et de Petit Bateau dans la seconde main

Green Beauty, Blue Beauty: les couleurs de la cosmétique engagée

La crise sanitaire aura accéléré l’émergence d’une cosmétique engagée que ce soit dans la Green Beauty en prenant des engagements pour le développement durable. Que ce soit dans la Blue Beauty en privilégiant le respect et la préservation des océans. Les consommateurs attendent aujourd’hui des marques de beauté qu’elles créent du sens, qu’elles choisissent un purpose, une mission à l’instar du pionnier, le groupe Rocher. Aux côtés de nombreuses jeunes marques ou de start-ups cosmétiques, de grandes marques internationales se mettent à communiquer sur leurs engagements. Garnier, Clarins, Chanel précisent leurs actions dans le domaine écologique ou caritatif.

green beauty
© Sabine Villiard

Désormais marque Cruelty Free, Garnier clame son engagement dans la Green Beauty, une beauté plus durable.

Parce que Garnier s’est retirée depuis quelques années du marché chinois, elle est la première marque du Groupe L’Oréal à se revendiquer mondialement Cruelty Free. Pour obtenir cette certification, la marque cosmétique a du faire vérifier pas moins de 3000 matières premières auxquelles elle recourt dans ses formules auprès de 500 fournisseurs. Parallèlement, Garnier communique sur sa ligne de cosmétique bio et le shampooing solide Ultra Doux pour ancrer son image dans la Green Beauty. Un concept aujourd’hui flou, aux contours qui oscillent entre les produits certifiés bio, l’intégration du développement durable dans le cycle de développement du produit avec l’utilisation de plastique recyclé ou recyclable. Mais, un concept attractif, qui donnent un sens supplémentaire à la cosmétique, un supplément d’âme qui séduit les jeunes générations Y et Z.

La Blue Beauty concentre ses efforts sur le respect des océans, un engagement prôné par Ren Skincare, Laboratoires Biarritz.

Ces marques cosmétiques mettent l’accent sur l’abandon du matériau plastique et sur la sélection rigoureuse d’actifs et ingrédients cosmétiques non suspectés de nuire à la faune et aux coraux des océans. À l’instar de certains filtres solaires. Quant au plastique, il est fortement critiqué car c’est un dérivé du pétrole, au coût environnemental élevé, compliqué à recycler. On estime que 5 à 12 millions de tonnes de plastique polluent les océans chaque année. Une ressource fondamentale pour l’équilibre de notre planète. L’industrie cosmétique est un contributeur notable de la crise du plastique. Elle produirait plus de 120 milliards de packaging selon le groupe Zero Waste. Des packagings en majeure partie en plastique. Au-delà du discours, il importe également que ces cosmétiques soient efficaces et agréables à utiliser. J’ai ainsi testé le stick lèvres solaire des Laboratoires Biarritz, Un stick lèvres fort utile en ce moment quand elles sont exposées à un soleil qui darde et à un vent froid qui les dessèche. Sans compter l’été quand on fait du bateau, ou l’hiver du ski. Un coup de soleil sur les lèvres, c’est vraiment très douloureux ! La texture de ce produit solaire est légèrement teintée pour offrir un niveau de protection plus élevée (SPF30). En effet, les pigments exercent une action protectrice face aux rayons UV. De fait, il faut veiller à bien l’étaler. Mais il se laisse rapidement oublier sans arrière-pensée. Puisqu’une étude indépendante a montré aucun impact sur les coraux, les micro-organismes marins ou les algues.

Baume à lèvres – Mer et montagne – Laboratoires de Biarritz – 15ml – 10,90€

Quant à la marque britannique Ren, elle a tôt pris le virage de la lutte anti-plastique en modifiant ses packagings pour adopter du plastique recyclé. (cf article du blog). Sa démarche est d’autant plus intéressante qu’elle a rallié à cette cause d’autres marques : Caudalie, Herbivore… En assumant une plus grande responsabilité environnementale dès l’éco-conception et tout au long de la chaîne logistique, les marques de beauté construisent une relation plus émotionnelle avec les consommateurs. En renforçant leur confiance, elles créent plus de fidélité.