Le nouveau Velib’ sexy, connecté et plus léger, un atout forme !

Pour tous les parisiens adeptes du déplacement en vélo, voici le nouveau Velib 2018. Plus sexy,  plus coloré et surtout plus léger (1 kilo de moins) ou même électrique, le Velib vise de nouvelles conquêtes avec son nouveau concessionnaire. Un changement attendu au vu de la lourdeur du vélo actuel et de la croissance des embouteillages à Paris. Et indispensable avec l’arrivée de nouveaux concurrents (Gobee.bike) agiles.parisiennes

Nouveau Velib, vélo connecté 2.0 pour évaluer sa performance : tendance !

Ayant détrôné l’opérateur JC Decaux en place depuis 10 ans, Smovengo arrive avec davantage qu’un simple habillage de couleur …. En effet, la petite reine parisienne en libre partage voit son look rajeuni avec son panier et sa protection arrière en vert et son panier bleu pour la version électrique. Mais surtout, elle s’appuie sur les nouvelles technologies pour offrir davantage de services : son nouveau boitier électronique permet de décrocher ou de raccrocher le vélo. Il le verrouille, transmet des informations au système. Ainsi, l’abonné peut se connecter à son smartphone pour connaitre le temps de location, la distance parcourue, le nombre de calories dépensées… Bref, une performance sportive qui s’inscrit dans les tendances du moment !

nouveau velib

Surtout, le nouveau dispositif Overflow permet de résoudre le problème récurrent des stations Velib’ pleines en offrant la possibilité de l’attacher à un autre Velib façon tête-bêche. Autre atout indéniable pour les parisiennes accros à leur téléphone mobile, la dynamo permet de recharger son smartphone. Quant au vélo électrique, il est censé représenter 30% de la flotte à terme. Il peut atteindre la vitesse de 25 km/heure, l’assistance électrique étant modulable et la batterie assurant 50 kilomètres d’autonomie.

velib electrique

Le Velib’ électrique

Ces nouveaux Vélib’ seront disponibles à partir de janvier 2018. Les premiers changements de station démarrent maintenant et devraient s’effectuer jusqu’en mars 2018. Ils devraient permettre de faire croitre le nombre de parisiens et de parisiennes adoptant ce mode de déplacement fluide et écolo. Dont je suis moi-même une grande adepte dès lors que la météo le permet. Avec les 68 communes autour de Paris qui le proposent, ce nouveau dispositif devrait recueillir un succès mérité et rendu essentiel à l’heure où la Mairie de Parie ferme de plus en plus de voies à la circulation automobile. Sans pour autant modifier l’offre des transports en commun.
Mon souhait : de nouvelles stations dans les grands espaces verts que sont le bois de Boulogne et le bois de Vincennes, deux poumons un peu plus verts…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *