Mission anti taches : Clarins et Payot innovent. Décodage

Les taches sont une de mes préoccupations principales en ce début d’été où les rayons UV favorisent leur apparition. Sur ce terrain, 2 marques innovent, Clarins et Payot. Clarins sort ainsi son premier produit dédié à la problématique de l’uniformité du teint qui touche de plus en plus de femmes en Europe, mais surtout en Asie et aux Amériques.

duo-anti-taches-clarins-payot

Découverte scientifique et nouvel actif, l’acerola, Clarins innove dans la lutte contre les taches.

En s’appuyant sur une fine compréhension du mécanisme d’apparition des taches et du rôle des messagers cellulaires, Clarins cible de façon différente la tache et autres désordres pigmentaires. En révélant que ces désordres pigmentaires – cause de teint terne, hétérogène, tache ou marque foncée d’acné, bref tous ces défauts qui nous « pourrissent » le mental – sont en partie dus à un désordre dans la communication cellulaire, Clarins arrive avec un nouveau discours et un produit de soin novateur. Cerise sur le gâteau (ou plutôt baie rouge), l’acerola venu d’Amérique se révèle être un puissant actif naturel anti-taches de par sa richesse en vitamine C et surtout sa capacité à  bloquer ou à corriger les mauvais messages cellulaires entre mélanocyte et kératinocytes. Un actif qui s’intègre bien dans l’univers Clarins, de par son origine naturelle et exotique, sa couleur rouge iconique et sa dimension santé (anti fatigue notamment). Son imaginaire est porteur d’efficacité et de sophistication accessible, le paradoxe Clarins.

clarins-soin-anti-taches

Mission Perfection Sérum, tel est son nom, ne se contente pas de corriger les taches, il agit sur l’éclat et les rougeurs grâce à un extrait de gingko biloba. On y retrouve également des actifs de référence, comme le résorcynol ou les acides de fruits. Plus comme l’ensemble des nouveaux produits éclat, des pigments réflecteurs de lumière pour uniformiser le teint dès l’application.

clarins-mission_perfection-pub

Dans sa publicité, la marque revendique une peau zéro défaut et souligne l’efficacité du produit testée sur 266 femmes d’origine ethnique multiple (caucasienne, asiatique, hispanique et afro-américaine). Dévoilant ainsi les ambitions internationales de ce soin anti tache. Le visuel publicitaire, quant à lui, met également en avant une femme blonde et une sud-américaine pour communiquer sur la diversité des cibles et l’efficacité du serum sur tout type de peau.
Mon avis : un sérum à la texture parfaite, à la jolie couleur pêche et à la fragrance agréable. Il s’applique, s’étale et pénètre facilement sans laisser de film gras. Si parfait, que je l’utilise matin et soir. En ces périodes de chaleur, il m’arrive de zapper le soin de nuit après. Découvrir le film ci-dessous.

Payot offre un soin sérum à la promesse élargie : perfecteur de peau.

A la différence de Clarins qui se positionne sur le créneau de la tache et du teint gris, Payot « ratisse » plus large en mettant en avant une action anti-âge jouant sur la prévention et la correction du vieillissement, la correction des irrégularités pigmentaires et le résultat peau de pêche. Un soin plus complet et plus classique pour celles qui veulent lutter sur tous les fronts.

elixir-anti-taches-payot (1)

Au coeur de la formule, on trouve l’extrait de litchi aux propriétés anti-vieillissement, des oligo-éléments et des acides hyaluroniques de poids moléculaire différent et bien sûr, de la vitamine C. Et dérivées du maquillage, des poudres soft focus pour un effet immédiat.
Mon avis : un texture moins sérum, plus crème à la fois translucide et abricotée, que j’applique plus volontiers le matin. Un prix attractif en parfumerie.

Ces 2 marques partagent la même expertise spa, ce qui leur permet d’établir un contact direct avec les femmes et ainsi de mieux coller à leurs attentes. Les deux produits sont en vente dans les instituts, parfumeries, grands magasins et proposés en flacon pompe de 30ml, respectivement au prix de 73€ et 45€. Pour en savoir plus sur Clarins, cliquez ici et plus de détails sur Payot ici même.

Voir les autres bancs d’essai anti-taches sur le blog : La Roche-Posay avec Pigmentclar, Caudalie et même en médecine esthétique, une séance laser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.