Masque, le cosmétique favori d’Instagram : Cha-Ling

Instagram transforme l’industrie cosmétique dont les nouveaux produits tentent d’être toujours plus photogéniques. Le cosmétique favori d’aujourd’hui : le masque dont les accros d’Instagram partagent l’expérience, l’usage davantage que le résultat avec 2 millions de publications #facemask. L’essor des masques est fulgurant ces dernières années avec des croissances à 2 chiffres. Chaque marque rivalise pour concevoir celui qui sera le plus instagrammé, par sa couleur, sa galénique ou encore son packaging. Avec la mode du selfie, le marché explose et la segmentation avec. On trouve désormais des masques par saison, par moment (week-end, nuit) ou par zone (menton, front..). Le produit est souvent généreux et accessible en prix car moins onéreux qu’une crème visage. Dernier en date et hautement instagrammable, le masque pour les yeux de la jolie marque Cha Ling.

tea bag puer

Masque favori: l’étonnant masque en tissu de Cha Ling allie efficacité et plaisir

Cha Ling, marque naturelle qui puise dans le vertus du thé chinois Pu’er, propose un masque en tissu aux propriétés étonnantes. Marque luxe et engagée de la galaxie LVMH, elle nous offre au travers de ce masque défatigant pour les yeux de prendre du temps pour soi. Pour méditer, pour se faire une beauté, pour se recentrer sur soi-même.

masque yeux tissu

En cela, elle rejoint une tendance forte du moment, la quête de sens, de detox, d’isolation par rapport à un environnement survolté, pollué. Cela prend d’autant plus de sens que le contour de l’oeil en est la première victime. C’est là qu’apparaissent les premiers signes de fatigue ou de l’âge: cernes, poches, ridules ou rides… Le geste proposé par Cha Ling s’inspire d’un secret de beauté séculaire à base de sachets de thé frais.

masque favori tissu

Mon avis : j’ai aimé prendre les 10 à 15 mn de repos conseillées pour la pose du masque. Un masque yeux lissant doté de 99% d’actifs naturels (3 poudres anhydres à usage unique – sans conservateur) à appliquer dès les premiers beaux jours. Avant de l’appliquer sur les yeux, il faut le laisser tremper 30 secondes et pas plus pour bien imprégner les actifs d’eau. La nouveauté réside dans la sélection de 3 poudres :

  • la poudre de thé à action anti-oxydante
  • la poudre naturelle d’acide hyaluronique pour une action hydratante et anti-âge
  • la poudre d’amidon à effet coussin (hygroscopique) pour la fraîcheur immédiate.

Masque lissant Cha Ling à usage unique – 20€
En vente sur le site de la marque et dans le stand du grand magasin Le Bon Marché. Ainsi qu’au Spa The Peninsula. Sinon en Chine : Hong Kong et Shanghai. Au-delà du masque, la marque propose des soins dédiés au regard: démaquillant et sérum yeux.

demaquillant et serum yeux

Instagram est devenu un outil marketing central pour les marques de beauté. Il démultiplie le bouche à oreille et devient un levier d’acquisition fort utile à moindre coût. Les générations Y et Z en sont addicts. Elles suivent les recommandations de leur influenceur favori. En novembre 2017, le réseau ne comptait pas moins de 800 millions d’utilisateurs actifs. 80% de ses membres suivent une marque et 60% déclarent découvrir des produits et des services via l’application, selon une étude d’Instagram. Parmi les 7 millions de publication #mask, voici deux posts hautement likés.

Instagram a ainsi lancé la tendance des masques noirs au charbon, des masques purifiants qui ont d’abord  séduit les consommateurs asiatiques avant de déferler en Europe. 450 k publications #blackmask et 160k #charcoalmask. Des masques noirs peel-off qui existent au Japon depuis une dizaine d’années. Sephora, toujours à l’affût des tendances, distribue la marque japonsiase Boscia avec ses masques noir au charbon ou vert au matcha.

black mask Japan

Les marques rivalisent de créativité pour créer des concours sur instagram et générer de l’engagement sur les réseaux sociaux. Cette frénésie de masques « instagrammables » et les selfies qui les accompagnent feraient presque oublier que l’authenticité et la qualité de l’expérience sont des valeurs pérennes qui font que les gens ont envie de réacheter. Alors, les masques seraient-ils une bulle spéculative dont les Millennials zappeurs se lasseraient vite ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *