La marque 2.0 Sézane joue désormais dans la cour des grands : New York, égérie Camille, dommage !

La marque 2.0 Sézane avait tout compris des millennials. Sa jeune créatrice a fondé sa stratégie sur le web et les réseaux sociaux en 2013. Toutes ses photos, toute sa mode sont imprégnées de l’esprit instagram. Surfant sur les habitudes et attentes de la génération Y, Morgane Sézalory a su en faire un acteur de la mode. Soutenue par de jeunes influenceuses, elle a réussi à se faire apprécier des journalistes qui ont salué sa différence et son esprit d’entreprise. Mais les dernières initiatives de cette marque 2.0 me laisse perplexe. Boutique phare à New York, égérie Camille Rowe partagée avec Dior ou Zadig & Voltaire… Sézane ne serait-elle pas en train de se fourvoyer en reprenant à son compte les recettes classiques des grandes marques établies. Revue de détails

égérie

Sézane incarne le portrait type de la marque 2.0 construite par une blogueuse à succès, l’aventurière 2.0

Morgane Sézalori a démarré sur le web au travers de son blog mode Les composantes. Dès 2009, elle l’oriente business avec une sélection d’articles de mode à prix accessible (entre 30 et 100€) et durée éphémère (48h). La qualité de sa sélection, tout comme le style qu’elle apporte à ses compositions et la dimension éphémère séduisent ses pairs. A moins de 25 ans, elle détient un business model qui surfe sur les tendances 2.0. Progressivement son site marchand intègre ses propres créations, elle y propose une mode éthique, fabriquée au Maroc. En 2013, elle crée Sézane dédié au prêt-à-porter abordable, le site au design graphique intègre également un blog qui contribue à son référencement naturel.

marque 2.0

Mais surtout au fil des années, elle élargit son business en anticipant sur les nouvelles tendances retail et e.commerce. Pure player, elle ouvre en 2015 les portes de son Appartement, un showroom situé au plein coeur de Paris où sa sélection mode et déco au style parisien est mise en avant. Les clientes peuvent y essayer les nouvelles pièces de la collection pour ensuite les commander en ligne et se les faire livrer en moins de 48h. Elle structure ses collections et démarre les collaborations avec des marques intemporelles du monde de la mode ou de la déco (Maison Labiche, Sarah Lavoine, Caravane).

En 2016, pour toucher une clientèle plus mûre et apporter un coup de frais au grand magasin, elle ouvre un appartement éphémère au Bon Marché en 2016. Cette année, elle élargit son concept de pop-up store à la Province. Ainsi, une boutique éphémère s’ouvre à Lyon, puis Bordeaux. Sézane étend son territoire jusqu’à New York, e-shop en 2017 et appartement showroom cet automne dans le quartier branché de Nolita.

En communication, Sézane se recentre sur le classique avec égérie : Camille Rowe

Longtemps, la marque 2.0 Sézane a anticipé et surfé sur les nouvelles règles de communication digitale : style graphique léché, shooting instagrammable, composition dans l’air du ton avec une touche très parisienne et génération Y, content au travers du Journal. C’est ce qui a fait son succès et sa notoriété. Elle s’est appuyée sur des influenceuses qui ont démarré leur blog en même temps qu’elle : Deedee, Garance Doré, Lily Barbery-Coulon du blog ma-recreation.com

Mais aujourd’hui, pour le lancement de sa ligne denim, elle choisit une égérie connue, Camille Row. Egérie de Zadig & Voltaire, d’IKKS, de Dior pour le parfum Poison Girl (voir l’article du blog ici). Une égérie internationale car Camille Row est franco-américaine et vit aux Etats-Unis. C’est dommage, Sézane donne l’impression de rentrer dans les clous, de se plier au conformisme de la communication… Est-ce vraiment le prix à payer pour assurer un développement international au risque d’y perdre son âme ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *