Les Petits Soins revisite l’institut de quartier, pro et moderne. Interview de sa fondatrice

Si vous recherchez un institut de beauté qui ne soit ni trop luxueux et froid, ni trop vétuste, je vous invite à découvrir la chaine Les Petits Soins, 3 ans déjà. Parole d’expert avec Claire Martichoux, la fondatrice, ex de la pub qui m’accueille en blouse blanche d’esthéticienne. Un parcours qui l’a poussé à chercher le pro et l’humain.

institut-petits-soins

Quelle est l’origine des Petits Soins ?
C’est l’aboutissement d’un parcours dans la pub et d’un départ forcé à 50 ans. J’ai eu l’envie de créer une entreprise autour de véritables valeurs humaines et notamment de proposer à des femmes une reconversion professionnelle. J’ai également fait la rencontre de Françoise Morice qui a formé des pléiades d’esthéticienne et cela a été déterminant. 

Qu’est ce qui a nourri la création des Petits Soins?
Je voulais relancer l’institut de quartier, le dépoussiérer en apportant une touche de déco vintage, de la musique, en faire un lieu d’échanges et de vente. Lors de mon année de CAP d’esthétique, j’ai noué une relation de confiance avec la doyenne François Morice qui a créé une école d’esthéticiennes fort renommée. Elle a accepté de me confier les secrets de la Kinéplastie,(NDLR un protocole de massage anti-âge d’une efficacité redoutable) et la distribution de ses produits. Et enfin ma vision du soin : « je crois plus encore dans l’efficacité des mains que dans les produits ».

institut-petits-soins-cabine

Quelles ont été tes plus grandes joies et difficultés dans cette aventure  ?
La rencontre avec les clientes qui reviennent tous les mois pour leur séance de Kinéplastie, l’aventure humaine avec les esthéticiennes en reconversion professionnelle que je recrute, voir que leur précédente expérience les a rendu matures et que la relation qu’elles nouent avec leur cliente est plus rassurante et profonde de fait. 

La difficulté réside à apporter toujours de la nouveauté tout en ne lâchant rien sur la qualité. Ainsi, nous allons proposer le palper-rouler d’hiver sur une durée de 6 semaines alors qu’en été les femmes sont à la recherche d’une cure express avant de partir à la plage.

Quelle est votre actualité ?
Nous allons ouvrir une franchise à Aix en Provence, c’est une première puisque les 4 instituts parisiens sont en propre : Batignolles, République, Vaugirard et Bosquet. 

Pour finir, quel est ton produit culte ? 
Le masque de beauté à l’argile de Françoise Morice, il lisse et unifie la peau avec un léger effet blanchissant. Surtout, il me remonte le moral les jours chagrins.

masque  

Mon expérience et avis : une déo sympa, à la fois cosy et dépouillée avec une belle coiffeuse et des sièges trenfy façon Designers Guild -less is more. Une taille humaine, voire intime avec 2 cabines par institut et une déco qui change dans chacun.

institut-les-petits-soins-bosquet

Mais surtout une vraie pro aux commandes, Florence,  appliquant les recettes éprouvées et un protocole de soins unique puisque le gommage exfoliant se fait après le massage. Après un préambule de quelques pressions relaxantes, un démaquillage approfondi, Florence effectue une vaporisation d’eau tiède enrichie à la fleur d’oranger (à  l’aide du vaporisateur Lucas ultra-maniable et intemporel) pour émollier la peau et dilater légèrement les pores.

vaporisatuer-Lucas-Championniere

Puis, Florence commence la Kinéplastie à sec sur le visage nu, sans aucune crème. Première phase à l’aide d’un instrument vibrant en prenant la peau pour former un pli. Elle poursuit les mêmes mouvements, mais, cette fois-ci à mains nues et en insistant toujours sur le cou, parent délaissé du visage. A la différence des pincements Jaquet, qui aspirent la peau vers l’extérieur pour l’aérer, ici on malaxe plus profondément, l’esthéticienne ne lâche pas le pli de la peau et chaque centimètre carré de la peau se voit pincé. Enfin, elle passe au gommage pour éliminer toutes les toxines que la peau aura expulsées lors du massage, puis application du moque de beauté frais et clarifiant, pause détente avec le massage des mains. Au global, une technique vraiment pro et unique, un traitement d’une heure 15 profondément efficace, votre peau est alors lisse et fraîche, repulpée comme jamais ! La mine superbe ! Attention, c’est addictif !

Infos pratiques sur l’institut Les Petits Soins du 7ème.

Des soins classiques à prix doux, 70€ l’heure et surtout, la formidable Kinéplastie d’1h15, 98€, forfait 4 séances, 320€.
Les Petits Soins 7ème, 69 avenue Bosquet, 01 47 05 40 14 La charmante responsable de l’institut s’appelle Florence. Ouverture du mardi au samedi.
Enfin, l’amie qui m’a conseillé cette adresse m’a indiqué que le palper-rouler était du tonnerre !

Pour en savoir plus  sur les 4 instituts parisiens et leur carte de soins, rendez-vous sur leur site web ou ici pour la carte des soins.

Et vous, avez-vous des instituts que vous appréciez à partager avec nous ? Relatez-nous votre expérience. Vous pourriez également aimer lire l’article de ce blog sur l’expérience aromacologique Oressence de Décléor, un modelage complet ultra-sensoriel visage et corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.