Interview Parfum : le fondateur d’Atelier Cologne

La maquette des boutiques Atelier Cologne de Paris et de New York
La maquette des boutiques Atelier Cologne de Paris et de New York

Si, comme moi, vous êtes addict des parfums frais, héspéridés, version Fizz, alors direction Atelier Cologne qui redéfinit les codes de la Cologne avec ses colognes absolues. Parole d’expert avec Christophe Cervasel, co-fondateur de l’Atelier Cologne. Edit 2016 : la marque de parfum de niche vient d’être rachetée par le Groupe L’Oréal. Ce rachat confirme l’intérêt des grands groupes cosmétiques (Estée Lauder, L’Oréal et Puig) pour les marques de parfums rares à distribution restreinte. Des parfums qui tirent le marché et dont le business model est fondamentalement différent.

Quelle est l’histoire de l’eau de cologne ?

Son origine remonte à 1709. C’est un émigré italien, Jean-Marie Farina, qui à son arrivée à Cologne a souhaité créer un parfum qui lui rappelle l’Italie et le nomma eau de cologne en hommage à sa nouvelle de résidence, ce fut le premier parfum émotionnel et non pas un parfum purement hygiénique pour couvrir les mauvaises odeurs comme c’était d’usage à l’époque. Sa maison de parfum connut rapidement un grand succès à l’échelle européenne.

Quel a été l’élément déclencheur à la création ?
Sylvie et moi sommes deux amoureux des colognes et jugions que c’étaient des produits maltraités. Elle connaissait bien le marché US et pour elle, la clé de succès aux US, c’est de créer des marques. Nous voulions créer une maison de parfum française avec une fabrication française mais tournée à la fois vers la France et les Etats-Unis.Nous avons démarré par le marché américain avec les grands magasins Neiman Marcus.

Les fondateurs d'Atelier Cologne, Sylvie Ganter et Christophe Cervasel
Les fondateurs d’Atelier Cologne, Sylvie Ganter et Christophe Cervasel


Cologne absolue, c’est une nouvelle sémantique, c’est aussi un paradoxe et donc sa force ?

Nous créons des colognes qui tiennent, cela nécessite une construction qui s’inspire des parfums classiques. La majorité des colognes sont construites sur une pyramide olfactive inversée avec beaucoup de notes de tête. Regarde notre Orange sanguine, elle est construite sur une structure en sablier avec beaucoup de notes, le bois de santal, le jasmin, la fève tonka, le géranium, c’est la même complexité qu’une eau de parfum avec un concentration de 15 à 20% en huiles essentielles. Cela en fait un parfum rémanent à évolution faible, la note agrume reste, c’est une cologne de caractère. 

Rangeedeparfums

Vos codes sont unisexes : la couleur bleu vénitien, les appellations, le flacon…Vous visez à la fois les hommes et les femmes.
A la différence de Calvin Klein, nos parfums ne sont pas unisexes mais caméléons. Leur rendu sur peau est différent selon le sexe de la personne qui le porte. Nous avons voulu sortir de l’approche classique parfum pour homme et parfum pour femme.

Que ce soit en boutiques ou face au flacon, on ressent la double patte française et américaine.
Nous vivions des 2 côtés de l’Atlantique, Sylvie et moi au lancement de l’affaire. Le concept architectural de la boutique s’en ressent, avec ses côtés bruts, l’atmosphère design industriel très new yorkaise. D’ailleurs, la boutique de New York a été ouverte un an et demi avant celle de Paris. De même, le flacon a son étiquette décalée selon les codes US.

La boutique du 8, rue Saint Florentin, 75008
La boutique du 8, rue Saint Florentin, 75008

Vous proposez un service original en boutique mais aussi aux Galeries Lafayette, la possibilité de faire graver à son nom…
A Dallas, nous avions été frappés par un artisan graveur chez Neiman Marcus. Nous avons souhaité reproduire, mais non pas en gravant le flacon, mais en personnalisant l’étui en cuir qui est est offert avec le 30ml.

Quelle est votre prochaine actualité ?
Nous venons de sortir la collection métal présentée dans des façons innovants réalisés avec 1% de métal précieux, Silver Iris et Gold Leather et d’ouvrir une nouvelle boutique à Brooklyn. Pour les fêtes, nous allons inaugurer notre prochaine boutique dans le Marais, rue Debelleyme et avons des projets sur Dubaï, Hong Kong, San Francisco et Londres.


Pour finir, quelle a été votre plus grande joie dans cette aventure ? 
Ce sont, je crois, les boutiques. Nos produits ont désormais une maison, nos créations ont une adresse, notre boutique de la rue Saint Florentin. L’idée du retail n’était pas présente au départ, elle s’est imposée petit à petit.

Flacons de 200ml de 100 à 240€, 30ml à partir de 40€ disponibles à la boutique de la Rue Saint Florentin, aux Galeries Lafayette Haussmann et au Séphora des Champs-Elysées. Coffrets cadeaux valorisant pour les fêtes.

6 réflexions sur « Interview Parfum : le fondateur d’Atelier Cologne »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.