L’incubateur Founders Factory et L’Oréal parient sur la beauté connectée : soin personnalisé, ongles

En avril 2016, L’Oréal annonçait son investissement dans un incubateur de startup britannique, Founders Factory pour accélérer dans la beauté connectée. L’objectif est d’accompagner 5 startups par an. Ce mois-ci, le groupe annonce le choix des 5 jeunes pousses sélectionnées après pitch sur une base de 180 dossiers reçus. Elles oeuvrent dans les secteurs des objets connectés ou de l’intelligence artificielle. Certaines sont orientées consommateur (consumer-centric) et proposent des produits ou services innovants, d’autres orientées davantage business et communication. Elles offrent des services permettant aux marques du groupe L’Oréal d’optimiser leurs moyens moteurs investis. Décodons les plus précisément.

insitu-incubateur

Pour satisfaire la demande de personnalisation ou de ludicité des consommatrices, 2 startups InsitU et Preemadonna.

InsitU est une startup britannique qui crée à la demande des soins de la peau personnalisés. La démarche de cette start-up est très poussée. Sa fondatrice, Dr Maria Salichou est diplômée d’un doctorat de chimie en médecine nucléaire, elle est également experte en biotechnologies et en séquençage de l’ADN. L’algorithme de personnalisation est, en effet, basé sur un questionnaire pointu qui intègre des dimensions originales telles la couleur de la peau, le type de texture recherchée, l’humeur, mais aussi plus classiquement de l’âge, la sensibilité de la peau, l’utilisation jour ou nuit…

 

algorithme-variables

Cette plateforme de personnalisation génère automatiquement la combinaison idoine et la concentration des actifs en fonction des réponses données sur la base du produit recherché. Le flacon est même personalisé à votre nom. Les prix varient entre une trentaine et une cinquantaine de livres sterling. Un échantillon est proposé au prix de 8£. Découvrir les explications de sa fondatrice dans cette vidéo ou plus d’informations sur le site insitu.me.

soin-personnalise-insitu

Autre démarche innovante pour les nail addicts, l’application Preemadonna d’origine américaine. Elle permet aux utilisatrices de créer et d’imprimer des motifs artistiques sur leurs ongles via leur smartphone. Et l’aide d’une imprimante robot appelée The Nailbot. 

startup-preemadonna-incubateur

Des services pour le retail, les influenceuses également choisis par l’incubateur technologique et L’Oréal

Au-delà de l’intérêt du consommateur, ce sont des considérations business qui ont prévalu dans la sélection des start-ups par Factory Founders et le groupe L’Oréal. Ainsi, Tailify d’origine scandinave, aide les marques à se connecter aux influenceuses : instagrammers et youtubeuses en tête. Des leviers clés pour toucher les millenials qui recourent de plus en plus au adblocking et qui se détournent des vidéos de marque. Pour un coût moindre et une efficacité et une persuasion largement supérieures. Toujours dans le domaine du social media, l’application Veleza qui consolide les communautés de beauty addicts et s’appuie sur la consommatrice augmentée, celle qui souhaite partager expérience et conseil. Enfin, dans une optique retail, la jeune entreprise  de big data Cosmoses a développé une technologie de localisation sophistiquée pour cibler les consommateurs en boutique via des méthodes on-line, l’omnicookie. Une technologie qui fonctionne très bien en Asie en étant partenaire de 340 000 applis pour smartphones.

Quant à l’incubateur Founders Factory, il est composé de 60 experts digitaux et entrepreneurs. Son rôle est de conseiller ces jeunes start-ups dans la stratégie, le design, l’ingénierie, la data pour accélérer leur développement. De son côté, L’Oréal contribue par sa connaissance clients et marché à cette Open Innovation. Parmi les premiers dossiers sélectionnés figurait celui d’Alpstories dont j’ai interviewé le fondateur Danijel Hubman lors de la table ronde que j’animais sur la beauté connectée au Luxury Forward.

Une réflexion sur “L’incubateur Founders Factory et L’Oréal parient sur la beauté connectée : soin personnalisé, ongles

  1. Pingback: Croissance externe pour l'Oréal, Unilever via les incubateurs de startups : high tech

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.