Impressions fortes au Salon du Luxe : audace, créativité et technologie

Plus d’un millier de visiteurs professionnels ont franchi la porte du Salon du Luxe qui se tenait mercredi dans la belle Maison de la Chimie au coeur du très chic VIIè arrondissement à proximité de nombreux lieux de pouvoir que sont les ministères. Un Salon du Luxe qui réunit avant tout des marques, des sociétés et des entrepreneurs du luxe de toute la France. De nombreuses start-ups établies sur des niches de luxe étaient présentes pour écouter les interventions sur les nouvelles règles du jeu du Luxe. Des interventions marquées du sceau de l’audace, de la créativité et de la technologie.

audace

L’audace artistique de Richard Orlinski

La génération Z a fait l’objet de nombreuses analyses, trop à mon goût et du goût de beaucoup car, même si elle dessine les futurs clients du luxe, aujourd’hui et demain l’offre sera avant tout tournée vers les générations X et Y. Face aux modifications des pratiques d’achat et des parcours d’achat, il émergeait des nombreuses interventions, les clés des fondamentaux du luxe : l’audace pour surprendre les clients tout en inscrivant les maisons de luxe à l’image patrimoniale dans notre époque et les projeter dans le futur, la créativité et la technologie au service de l’excellence et de l’émotion.

Quels leviers pour séduire les clients du luxe : audace, agilité…

Françoise Hernaez Fourrier, directrice du planning stratégique chez Ipsos, a scruté l’évolution des attentes des clients du luxe dans le monde. Les fondamentaux restent incontournables  – qualité et histoire pour nourrir le rêve et l’émotion, mais de façon moins conventionnelle en proposant des expériences singulières, à l’instar du Clos 19, site de vins d’exception créé par LVMH ce printemps à Londres.

clos19

Un site qui, au-delà de la vente de millésimes, propose avant tout de vivre des expériences uniques – the Art of Hosting – privilégiant l’émotion et le souvenir qu’elles créent. Ex : un voyage en Antarctique.

L’aspiration des jeunes clients du luxe à l’éthique et à une nouvelle modestie (moins bling) fait évoluer le discours et les actions des marques de luxe vers plus d’engagement sociétal, caritatif ou développement durable. Quant au digital, il s’allie à l’expérience physique dans le parcours d’achat pour gagner en fluidité et enrichir l’expérience client. Ainsi les grands magasins américains doivent faire évoluer l’expérience d’achat, à l’instar de Barney’s qui éditorialise son magasin comme un magazine.

salon du luxe

De son côté, Elie Papiernik de l’agence de design CentDegrés souligne l’agilité que doivent entretenir les marques de luxe. Un nouveau rapport au temps en pensant long terme et en agissant dans l’instant. Pour répondre aux attentes des clients, le here & now, ou ici et maintenant.

Quant à la vision prospective du luxe, elle sera aux dires de nombreux intervenants du Salon du Luxe fortement imprégnée de technologie et d’humain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *