Impressionnistes : l’expo Pissarro du Musée Marmottan célèbre le pionnier, le premier d’entre eux

Au Musée Marmottan, s’ouvre une exposition dédiée au pionnier des impressionnistes, le peintre Camille Pissarro. Cette rétrospective rassemble de nombreuses toiles et oeuvres en provenance de l’étranger et de collections particulières. C’est la première grande rétrospective de ce peintre aux talents multiples (découvreur de talents, mentor et peintre doué) depuis une trentaine d’années. La qualité et la diversité des oeuvres présentées justifie le déplacement et la file d’attente dans ce petit musée intimiste qu’est Marmottan.

impressionnistes

Peintre des villes et des champs, Pissarro fait évoluer son style au fil des influences impressionnistes.

S’il a débuté avec des peintures de paysage assez académiques sous l’influence de Courbet, le style de Camille Pissaro a évolué au fil de ses rencontres et de ses amitiés au cours de sa longue vie.

paysage-pissarro

Sa peinture fut saluée par Emile Zola lors d’un des ses premiers salons en 1864. A cette époque, il se lie d’amitié avec Claude Monet et s’installe à Pontoise, puis à Louveciennes. Cette expo donne à voir les hauts lieux de l’impressionnisme, les bords de Seine, Rouen, Pontoise… et l’évolution de ses touches de peinture, plus plates, plus colorées, en un mot impressionnistes. Il deviendra le maître de Cézanne et ce tableau Chemin montant, L’hermitage partage une palette de couleurs et un style proche de Cézanne.

chemin-montant-camille-pissaro

Tout comme Monet, Pissarro peindra de nombreuses toiles d’un même site aux différentes heures de la journée, notamment le port de Rouen.  Il adoptera également la peinture néo-impressionniste, le divisionnisme ou le pointillisme à la manière de Seurat. A la fin de sa vie, il s’installera à Paris rue Dauphine et peindra de nombreuses vues du Pont des Arts, du Pont-Neuf, mais aussi de la place de la Comédie Française, de la rue Saint Honoré et de l’avenue de l’Opéra. Dont cette belle toile de la Rue Saint-Honoré dans l’après-midi figurant dans la collection du Musée Thyssen-Bornemisza à Madrid.

camille-pissao-musee-thyssen-bornemisza

Mon avis et conseil : parmi celles belles toiles, les paysages d’hiver sont fantastiques. Pissarro nous transmet toute l’émotion provoquée par la lumière hivernale qui baigne les tableaux comme ci-dessous. Je vous recommande de vous rendre trois quarts d’heure ou une heure avant la fermeture le samedi ou le dimanche (18h) pour moins faire la queue. Ou encore mieux, juste avant l’heure du déjeuner vers 12h. L’installation des oeuvres est assez dense, mieux vaut les voir avec peu de monde pour en profiter pleinement.

Rue dans la neige à Louveciennes - Camille Pissarro

Rue dans la neige à Louveciennes – Camille Pissarro

Exposition Pissarro, le premiers des impressionnistes au Musée Marmottan. Du 23 février au 2 juillet.
2, rue Louis-Boilly 75016 Paris – France
Horaires de 10h à 18h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *